IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Joe Biden révoque et remplace les décrets de Trump qui interdisaient TikTok, par une mesure qui demandera au ministère du Commerce d'enquêter sur les applications
Liées à des adversaires étrangers

Le , par Nancy Rey

272PARTAGES

12  0 
Le président Joe Biden a signé hier un décret révoquant les interdictions imposées par le président Trump à TikTok et WeChat. En lieu et place de l'ordonnance de Trump, Joe Biden chargera le secrétaire au commerce d'enquêter sur les applications ayant des liens avec des rivaux étrangers et pouvant présenter un risque pour la confidentialité des données ou la sécurité nationale des Américains. Le décret de Biden a pour objectif d'imposer un « cadre de décision fondé sur des critères » plus structuré pour les interdictions potentielles. Il s'agit de la dernière d'une série de mesures liées à la Chine prises par Joe Biden avant son premier voyage en Europe, où la réduction des abus de Pékin sera un point essentiel de l'ordre du jour des réunions avec les dirigeants du G7 et de l'OTAN.

En tentant d'interdire TikTok et WeChat l'année dernière, Donald Trump a déclaré que les applications appartenant à des entreprises chinoises « menacent la sécurité nationale, la politique étrangère et l'économie des États-Unis ». TikTok et un groupe d'utilisateurs de WeChat basés aux États-Unis ont poursuivi Trump en justice pour cette décision, et les interdictions ont été bloquées par les tribunaux. Sous la pression de l'administration Trump, ByteDance a tenté de vendre une partie de TikTok, mais la vente a été mise en attente par l'administration Biden en février.


Le décret signé hier remplace une série de décrets pris par le président Trump l'année dernière, qui bloquaient des applications telles que TikTok, WeChat et Alipay dans les App stores américains et prenaient d'autres mesures pour les empêcher de fonctionner aux États-Unis. Les effets les plus extrêmes de ces ordonnances ont été empêchés par des recours judiciaires en cours, mais l'ordonnance de mercredi annulera purement et simplement ces ordonnances. Au lieu de cela, l'ordonnance de Biden instituera un nouveau cadre pour déterminer les risques pour la sécurité nationale des transactions impliquant des applications qui sont liées aux gouvernements ou aux armées d'adversaires étrangers, comme la Chine, ou qui collectent des données sensibles auprès de consommateurs américains.

« L'administration s'est engagée à promouvoir un internet ouvert, interopérable, fiable et sécurisé, à protéger les droits de l'Homme en ligne et hors ligne, et à soutenir une économie numérique mondiale dynamique. Le défi que nous relevons avec ce décret est que certains pays, dont la Chine, ne partagent pas ces engagements ou ces valeurs et s'efforcent au contraire d'exploiter les technologies numériques et les données américaines d'une manière qui présente des risques inacceptables pour la sécurité nationale », a déclaré mercredi un haut responsable de l'administration Biden.

Le nouveau décret de Joe Biden demandera au ministère du Commerce d'examiner les applications liées à des adversaires étrangers et de définir ce qu'il doit considérer comme un « risque inacceptable », selon une fiche d'information de la Maison-Blanche. Il s'agira notamment des transactions impliquant des applications détenues ou contrôlées par « des personnes qui soutiennent les activités militaires ou de renseignement d'un adversaire étranger, qui sont impliquées dans des cyberactivités malveillantes ... ou qui collectent des données sensibles ».

Alors que le Comité pour l'investissement étranger aux États-Unis, CFIUS, examine les fusions ou les investissements étrangers, le décret cite une mesure antérieure de Trump qui définit les transactions de manière large pour inclure l'installation ou le transfert impliquant un service de technologie des communications.

Pourquoi cela est important ?

L'administration Biden continue d'exposer comment son approche dure envers la Chine sera différente de celle de Trump, en mettant en œuvre des politiques agressives qui, selon les responsables, sont plus alignées sur les valeurs américaines.

James Lewis, vice-président senior du Center for Strategic and International Studies, a déclaré que l'administration Biden n'a montré aucun assouplissement de la position ferme du gouvernement à l'égard de la Chine. Mais le nouveau décret énonce des critères beaucoup plus précis pour évaluer les risques posés par TikTok et d'autres sociétés appartenant à des adversaires étrangers comme la Chine. « Ils prennent la même direction que l'administration Trump, mais à certains égards plus sévère, d'une manière plus ordonnée et mise en œuvre d'une bonne manière », a déclaré Lewis. Il a ajouté que l'ordre de Joe Biden est plus fort que la directive de l'ère Trump, car « il est cohérent, pas aléatoire ».

Les précédents décrets de Trump visaient essentiellement à interdire l'application populaire de partage de vidéos TikTok et l'application de messagerie WeChat aux États-Unis. Ces interdictions ont été temporairement bloquées par les tribunaux parce que les problèmes de sécurité nationale exposés par l'administration Trump étaient trop hypothétiques ou trop vagues. Et L'administration Biden cherche à développer un meilleur processus pour identifier et documenter les préoccupations de sécurité nationale afin que les interdictions potentielles de transfert de données puissent résister aux contestations judiciaires.

Lors d'une conférence de presse, un haut fonctionnaire de l'administration a déclaré que le nouveau décret vise à protéger les données américaines sensibles contre la collecte et l'utilisation par des adversaires étrangers, notamment la Chine. Un examen de la structure de propriété de TikTok, détenue par la société chinoise ByteDance, est toujours en cours au Comité des investissements étrangers aux États-Unis, a déclaré le fonctionnaire, refusant de donner plus de détails. Ce décret est un élément important de la stratégie de politique étrangère de l'administration vis-à-vis de la Chine et fait partie de son programme de travail avec des partenaires internationaux, a déclaré le fonctionnaire.

L'ordonnance de mercredi n'est que la dernière mesure prise par l'administration Biden pour relever les défis posés par la Chine. La semaine dernière, Joe Biden a signé un autre décret élargissant une interdiction datant de l'ère Trump sur les investissements américains dans des entreprises chinoises ayant des liens présumés avec l'armée chinoise. Le décret énumère 59 entreprises interdites d'investissement, dont celles qui créent et déploient des technologies de surveillance utilisées contre les minorités musulmanes et les dissidents du gouvernement à Hong Kong.

Un haut responsable de l'administration a déclaré mercredi qu'il fallait s'attendre à d'autres mesures contre la Chine lorsque M. Biden effectuera son premier voyage en tant que président pour rencontrer les dirigeants du Groupe des sept nations, de l'OTAN et de l'Union européenne.

Sources : La maison blanche, Federal Register

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

L'acquisition de TikTok par Oracle aurait été "mise en suspens" indéfiniment. L'administration Biden veut vérifier si la sécurité nationale est réellement mise en danger

La Chine préfère voir TikTok U.S. fermé plutôt qu'une vente forcée. Les autorités chinoises craignent qu'une vente ne fasse "apparaître" ByteDance et la Chine comme "faibles"

Trump approuve le partenariat de TikTok et d'Oracle alors que son cofondateur a levé des fonds pour sa campagne. TikTok dispose d'une semaine supplémentaire pour vendre ses activités américaines

TikTok et WeChat seront supprimés des App Store US le 20 septembre. Le ministère US du commerce annonce une série de mesures qui seront appliquées pour empêcher les applications de fonctionner

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 10/06/2021 à 16:21
Citation Envoyé par Arya Nawel Voir le message
Même une horloge cassée a raison deux fois par jour.
Si je considère que Trump est le pire président de l'histoire américaine (les événements de 2020 le plaçant en dessous de Buchanan), cela ne signifie pas que toutes ses décisions ou actions étaient mauvaises.
Donc beaucoup des décisions prises par Trump devraient être revues avant de les annuler juste parce que nous n'aimons pas le type.
Mais c'est justement ça, la blague. Il ne les annule pas: il les étend, en faisant croire qu'il les annule

Comme c'est marqué, il ouvre une enquête sur Tik Tok mais aussi sur d'autres boites qui n'étaient pas encore ciblées par Trump. En gros il va continuer la politique de Trump sur le sujet, mais en faisant semblant de faire le contraire.
3  1 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/06/2021 à 14:54
Même une horloge cassée a raison deux fois par jour.
Si je considère que Trump est le pire président de l'histoire américaine (les événements de 2020 le plaçant en dessous de Buchanan), cela ne signifie pas que toutes ses décisions ou actions étaient mauvaises.
Donc beaucoup des décisions prises par Trump devraient être revues avant de les annuler juste parce que nous n'aimons pas le type.
2  1 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/07/2021 à 14:54
Il aime donc l'idée de Trump, et veut la développer.
1  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/07/2021 à 8:12
Bien joué le vieux
0  0