IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un escroc du domaine de la technologie qui a soutiré des millions de dollars à Cisco, Microsoft et Lenovo écope de plus de 7 ans de prison
Et doit payer plus de 4 millions de $ de dédommagement

Le , par Nancy Rey

121PARTAGES

18  0 
Justin David May, du Delaware, vient de se voir infliger un quadruple cumul d'inculpations pour fraude postale, blanchiment d'argent, évasion fiscale et transport interétatique de biens obtenus par fraude. Comment a-t-il obtenu ces accusations ? Tout provient de ses plans élaborés pour escroquer Microsoft, Lenovo et Cisco. Le fraudeur qui a convaincu certaines des plus grandes entreprises technologiques du monde de lui envoyer du matériel de remplacement a été condamné à sept ans et huit mois de prison aux États-Unis.

Justin David May, 31 ans, a utilisé des numéros de série de matériel volés, une pléthore de faux sites web et d'identités en ligne, des tactiques d'ingénierie sociale et un réseau d'associés pour escroquer à Cisco près de 3,5 millions de dollars de matériel en seulement 12 mois. Microsoft a perdu 139 Surface Laptop (coût au détail de 364 761 dollars) à cause de l'escroc, Lenovo US a également perdu 193 disques durs de remplacement d'une valeur de 143 000 dollars, et APC (autrefois American Power Conversion) s'est fait escroquer quelques alimentations sans coupure.


May a plaidé coupable de 42 chefs d'accusation de fraude postale, de 10 chefs d'accusation de blanchiment d'argent, de trois chefs d'accusation de transport interétatique de marchandises obtenues par fraude et de deux chefs d'accusation de fraude fiscale. « May et ses co-conspirateurs ont sapé le processus de garantie qui existe pour soutenir les consommateurs honnêtes. Ils ont profité de ce stratagème complexe tout en fraudant ces entreprises et le gouvernement fédéral », a déclaré Michael Driscoll, agent spécial en charge de la division de Philadelphie du FBI.

« Grâce au travail acharné et aux efforts de collaboration du FBI et de l’Internal Revenue Service (IRS), cette condamnation envoie le message à ceux qui cherchent à faire du profit par la fraude et la tromperie, que cette conduite entraîne des conséquences importantes », a précisé Driscoll. L'Internal Revenue Service est l'agence du gouvernement fédéral des États-Unis qui collecte l'impôt sur le revenu et des taxes diverses (sur l'emploi, impôt sur les sociétés et successions notamment) et fait respecter les lois fiscales concernant le budget fédéral des États-Unis.

Dans la plus grande escroquerie contre Cisco, menée à partir d'avril 2016, selon les documents judiciaires déposés dans un tribunal fédéral de district en Pennsylvanie, May et ses acolytes ont mis en place des domaines web et des adresses e-mail pour imiter les identifiants d'utilisateurs de cisco.com et ont récolté les numéros de série de machines légitimes. Ils ont ensuite utilisé ces informations pour inciter le personnel de Cisco à envoyer des pièces de rechange pour des équipements que les escrocs ne possédaient pas réellement, comme un commutateur Cisco Catalyst 3850-48P-E d'une valeur d'environ 21 000 dollars à l'époque, et deux routeurs Cisco ASR 9001 d'une valeur de plus de 100 000 dollars pour la paire. Les fraudeurs se sont donc enfuis avec le nouveau matériel et le géant de la technologie n'a jamais vu le matériel soi-disant cassé qui était remplacé.

Les défaillances du système

La même escroquerie a visiblement bien fonctionné pour Microsoft et Lenovo aussi. Les documents du tribunal indiquent que May était habile à trouver des défauts imaginaires qui n'étaient pas réparables via une connexion à distance ou une mise à jour logicielle, mais qui semblaient suffisamment graves pour justifier le remplacement de l'unité. En outre, son équipe modifiait numériquement les images de leurs prétendus kits et numéros de série pour tromper le personnel d'assistance.

Une fois le matériel reçu, généralement par United Parcel Service, une entreprise postale, ou FedEx (une entreprise américaine et compagnie aérienne spécialisée dans le transport international de fret), les entreprises ne récupéraient jamais le kit défectueux, car il n'avait jamais existé. Entre-temps, les colis étaient récupérés, vendus sur eBay et d'autres sites d'occasion et l'argent empoché, ou dans le cas de Microsoft, une partie du matériel était expédiée à Singapour pour être revendue.

Ce n'était pas des fraudeurs très sophistiqués : May a déposé quelques chèques sur son compte personnel, mais il a également utilisé des magasins d'encaissement de chèques pour obtenir des devises fortes. Les autorités fédérales affirment qu'une partie de cette somme a été utilisée pour obtenir un coupé BMW 2017 et qu'une grande quantité d'argent liquide a été trouvée à son domicile.

La clé de l'escroquerie semble avoir été la persistance et la personnalisation. Il a fallu des centaines de demandes d'assistance pour obtenir le kit et le taux de réussite était étonnamment élevé. Dans le cas de Cisco, 368 fausses demandes de garantie ont fonctionné au moins 252 fois et avec Lenovo, 216 demandes de garantie de disque dur ThinkPad ont été faites, n'étant refusées que 23 fois.

« Les garanties sont conçues pour aider les consommateurs en remplaçant les produits défectueux, et non pour être exploitées par des escrocs qui cherchent à réaliser un profit illégal. La fraude en matière de garantie n'est pas un crime sans victime ; au contraire, les entreprises qui font travailler des milliers de personnes risquent de perdre des millions de dollars, ce qui était le cas ici. Le stratagème de l'accusé a causé un réel préjudice, c'est pourquoi il va maintenant passer de nombreuses années derrière les barreaux en guise de punition pour ses actions », a déclaré Jennifer Williams, procureure américaine par intérim.

Sources : DOJ, Documents du tribunal

Et vous ?

Quels commentaires ces faits vous inspirent-ils ?

Voir aussi :

Coupables : une sœur et un frère commandent en trop des centaines de MacBooks pour une université. Ils revendront les ordinateurs portables pour des millions de dollars

Les fraudes aux critiques positives sur Amazon se multiplient durant la pandémie. Amazon se lance dans une campagne contre les fraudes à cinq étoiles après la publication d'une enquête

Arnaque à l'open source ? L'éditeur allemand de jeux d'échecs ChessBase crée un fork d'un moteur d'échecs de premier plan, et facture le « produit dérivé » sans plus-value visible à 100 euros

L'arnaque dite de "brossage", qui se cache derrière ces colis mystérieux qu'on reçoit sans avoir commandé, se multiplie ces derniers mois

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/06/2021 à 16:15
Les entreprises concernées vont-elles laisser en place les protocoles de garantie existants ou vont-elles apporter des modifications supplémentaires, comme l'analyse judiciaire des photographies des numéros de série des équipements prétendument défectueux ou cassés ?

Dans un cas comme dans l'autre, le client honnête en pâtira, car il devra désormais franchir des obstacles supplémentaires, tout comme ceux qui possèdent l'équipement dont les numéros de série ont été utilisés dans ce type d'escroquerie...

Il est fort probable que vous deviez d'abord envoyer le kit/matériel défectueux pour qu'ils l'évaluent avant de vous envoyer un produit de remplacement, ce qui entraînera de longs problèmes de temps d'arrêt.
1  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/07/2021 à 13:25
Sa seule erreur, je pense a été de ne pas le faire pour des milliards. Si vous corrompez des politiciens pour qu'ils adoptent des lois protectionnistes pour vous et vos amis, vous pouvez escroquer les contribuables via le gouvernement fédéral, en toute légalité, pendant des décennies !
0  0