IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Coupables : une sœur et un frère commandent en trop des centaines de MacBooks pour une université
Ils revendront les ordinateurs portables pour des millions de dollars

Le , par Nancy Rey

324PARTAGES

15  0 
Patricia et Eric Castaneda (une sœur et un frère) ont admis avoir passé des commandes excessives de centaines de nouveaux MacBook pour une université privée de la Silicon Valley, afin de voler et de revendre l'équipement coûteux pour des millions de dollars. Les Castaneda sont deux des quatre individus qui ont été inculpés et ont plaidé coupables de charges fédérales liées à des vols de MacBook d'une valeur de plus de 4 millions de dollars. Ils ont pris part à une opération criminelle qui impliquait également une personne non identifiée habitant Folsom, en Californie. Le résident de Folsom aurait acheté des centaines de MacBook aux quatre accusés pour les vendre à d'autres personnes en dehors de la Californie, selon les documents déposés au tribunal par le bureau du procureur des États-Unis du district Est de la Californie.

Patricia Castaneda, 37 ans, de San Carlos, a plaidé coupable d'un chef d'accusation de vol de programme fédéral. Son frère, Eric Castaneda, 36 ans, de Redwood City, a plaidé coupable de conspiration pour le transport de biens entre États, a déclaré le procureur américain par intérim, Phillip Talbert.

Les documents indiquent que Patricia Castaneda travaillait à la School of Humanities and Sciences de l'université et était chargée de commander des ordinateurs portables de remplacement pour le corps enseignant et le personnel qui avaient droit à un nouveau tous les trois ans. Pendant dix ans, à partir de 2009, elle en a méthodiquement commandé trop et les a ensuite revendus, d'abord en espèces par le biais d'annonces sur Craigslist, puis par l'intermédiaire d'un homme rencontré grâce à une annonce Craigslist, toujours en espèces. Cet homme, selon les procureurs, « a déménagé en Amérique centrale » en 2014, bien qu'il l'ait mise en relation avec un autre homme qui l'a payée pour les ordinateurs portables via PayPal, créant ainsi une trace écrite.

Six ans plus tard, elle a commencé à donner les ordinateurs à son frère, Eric Castaneda, qui les a vendus à un autre homme rencontré par le biais d'une annonce Craigslist et vivant à Folsom, en Californie, qui les a ensuite expédiés hors de l'État américain. Les procureurs ont eu accès aux messages écrits d'Eric qui le montraient discutant de la vente des ordinateurs portables de sa sœur et négociant un prix.

Au total, les procureurs estiment que Patricia a coûté à l'université au moins 4 millions de dollars par ses agissements. Les quelque 800 MacBook volés qu'Eric Castaneda a vendus au résident de Folsom avaient une valeur au détail estimée à 2,3 millions de dollars, selon les procureurs. Le contact de Folsom a acheté les ordinateurs portables à des prix allant de 1 625 à 2 250 dollars chacun entre février 2016 et juillet 2019. Dans un message, cet individu a dit qu'il pourrait littéralement en acheter 100 s’il y en avait, selon les documents judiciaires. Un élément amusant est la frustration que leur principal acheteur a exprimée dans un texte lorsque Apple a lancé de nouveaux MacBook peu de temps après qu'ils aient acheté un lot d'anciens MacBooks.

Les Castaneda doivent recevoir leur sentence le 7 juin. Patricia Castaneda risque une peine maximale de 10 ans de prison et une amende de 250 000 dollars. Eric Castaneda est passible d'une peine maximale de cinq ans de prison et d'une amende de 250 000 dollars. Les peines effectives sont à la décision du tribunal, selon les procureurs.


Deux autres personnes ont également plaidé coupables dans des affaires similaires et distinctes. Cory Beck, 39 ans, de Sunnyvale, a plaidé coupable de trois chefs d'accusation pour avoir fait et souscrit une fausse déclaration de revenus. Une quatrième personne, Jonas Jarut, 41 ans, d'Emeryville a plaidé pour conspiration de transport de biens volés entre États ; il a vendu 90 MacBook d'une valeur de plus de 209 000 dollars, qu'il a volés à l'Université de Californie à Berkeley en 2019 et 2020.

Beck a omis de déclarer des gains totaux de 223 030 $ qu'il a réalisés de 2016 à 2018 après avoir vendu des ordinateurs portables volés à l'acheteur de Folsom. Il travaillait dans le service informatique d'une entreprise de véhicules électriques et d'énergie propre de Palo Alto. Les procureurs fédéraux n'ont pas précisé de quelle entreprise il s'agissait, mais il est répertorié comme responsable des opérations informatiques pour Tesla, selon le site Web Zoominfo. Les procureurs ont déclaré qu'il avait accès aux stocks de MacBook. Il a vendu les ordinateurs portables pour de l'argent liquide, empochant en une année jusqu'à 132 520 dollars, selon les documents judiciaires. Beck encourt une peine maximale de trois ans de prison et une amende de 100 000 dollars pour chacun des trois chefs d'accusation pour lesquels il a plaidé coupable. Il a accepté de coopérer avec le gouvernement et pourrait bénéficier d'une réduction de 50 % de sa peine. Il devra dédommager le gouvernement fédéral pour ses impôts non payés et sa sentence est prévue pour juin.

Jonas Jarut a vendu 90 MacBook d'une valeur de plus de 209 000 dollars, qu'il a volés à l'Université de Californie à Berkeley en 2019 et 2020. Il était employé en tant qu'administrateur de données à la Graduate School of Education. Il était chargé de se procurer les ordinateurs portables pour le personnel et le corps enseignant. En utilisant sa carte de crédit émise par son travail, Jarut n'était pas tenu de déclarer les achats de moins de 20 000 dollars, selon les documents judiciaires. Il avait initialement vendu les MacBook sur Craigslist, mais il a accepté de les vendre directement au vendeur de Folsom après que celui-ci l'ait contacté. Il a plaidé pour conspiration de transport de biens volés entre États le 14 décembre 2020, et est prévu pour une conférence de mise en état concernant la détermination de la peine le 14 juin. Il risque une peine maximale de cinq ans de prison et une amende de 250 000 $.

Sources : Documents de justice (1, 2, 3)

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

MacBook : les claviers papillon d'Apple semblent extrêmement difficiles à réparer, un tour d'horizon des problèmes qu'ils posent

Le vol de 2 ordinateurs lors de l'attaque du Capitole soulève des inquiétudes quant à la sécurité des informations, « L'ordinateur portable doit avoir au moins un accès qui pourrait être exploité »

Les fraudes aux critiques positives sur Amazon se multiplient durant la pandémie. Amazon se lance dans une campagne contre les fraudes à cinq étoiles après la publication d'une enquête

eBay scanne les ports des ordinateurs des visiteurs à la recherche de programmes d'accès à distance, lorsqu'ils accèdent à son site Web

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/03/2021 à 15:27
Citation Envoyé par Arya Nawel Voir le message
Vraiment ! Prendre l'argent et s'enfuir est si difficile pour ces gens?
Bon en même temps, j'imagine qu'il est plus difficile de partir en sachant que la' personne qui vous remplacera remarquera immédiatement que Dave de la compta a reçu un nouveau MacBook il ya moins d'un mois selon système, mais qu'il se plaint d'utiliser un modèle vieux de cinq ans
1  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/03/2021 à 15:24
Vraiment ! Prendre l'argent et s'enfuir est si difficile pour ces gens?
0  0 
Avatar de tanaka59
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/03/2021 à 19:40
Bonsoir,

Qu’en pensez-vous ?
Le plus dingue dans cette histoire c'est le fait que le manège a duré plus d'une décenie ! C'est quand même dingue que personne n'ai rien vu avant ! On parle d'une somme à 7 chiffres et personne ne voit rien

Jusqu'au jour ou ils se font pincer !
0  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/03/2021 à 0:16
C'est pas mieux en France, la dernière fois que la cours des comptes à essayé de contrôler des associations (formation ou autres) 90% étaient frauduleuses voir des arnaques, une pompe à fric pour aspirer l'argent des contribuables via des subventions des politiques, généralement les subventions vont aux amis politique ou carrément à la famille.

Même pour l'éducation nationale, tu ne peux pas faire acheter quoi que ce soit sans passer par le boss de l'établissement, même un trombone, et le boss fait de faux appels d'offres, genre il y a que son pote qui reçois l'appel d'offre, les autre sont étés "mangés par la machine à fax" ou "la messagerie en panne", et toutes les commandes sont passées à son pote ou à la famille, au double du prix bien évidement, j'en ai été personnellement souvent témoins.
1  1 
Avatar de Maasai
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 07/04/2021 à 11:22
Ayant vécu longtemps au Cameroun, un dicton populaire dit : "La chèvre broute là ou elle est attachée"
un deuxième dit : "à petite chèvre, petite ficelle"
Voila en deux phrases issues du "bon sens populaire" la définition de l'humain moyen. L'humain va profiter du système quelle que soit sa position, plus sa position est haute dans ledit système, plus il profitera.................
0  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/04/2021 à 9:01
Ce type de situation se produit fréquemment dans les départements de magasins où les personnes qui font le travail sont mal payées par rapport au salaire minimum et maltraitées par la direction. Puis on attend d'elles qu'elles gèrent fidèlement des millions qui passent entre leurs mains sans "feinte" ne se produise.
0  0 
Avatar de tanaka59
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/04/2021 à 12:44
Bonjour,

Citation Envoyé par Arya Nawel Voir le message
Ce type de situation se produit fréquemment dans les départements de magasins où les personnes qui font le travail sont mal payées par rapport au salaire minimum et maltraitées par la direction. Puis on attend d'elles qu'elles gèrent fidèlement des millions qui passent entre leurs mains sans "feinte" ne se produise.
Cela me rappelle la mésaventure d'une connaissance à l'époque chef de rayon, travaillant dans une chaîne de magasin de bricolage , il y 15/20 ans. Lors des inventaires annuelles de fin d'années des milliers d'euros de tondeuses , tailles haies, tracteurs de pelouses et autre gros outillages partis en fumés ...

Dans ses équipes de l'époque, des personnes peu scrupuleuses et verreuses qui faisaient main basse sur tout et n'importe quoi ... 15 tondeuses , 10 bbq , 30 perceuses ...

Parfois des trous de 100 ou 200 k€ de marchandises dans les inventaires. 600 k / 1,2 millions de Franc de l'époque .

Une bonne partie des auteurs n'ont jamais pu être identifiés. D'autres se sont fait pincés
0  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/04/2021 à 9:04
Une autre solution consiste à payer suffisamment le personnel pour qu'il ait un toit sur la tête tout en sachant qu'il peut être licencié s'il est pris entrain de faire quelque chose de louche, ce qui peut être un excellent moyen de réduire les pertes pour l'entreprise.
0  1