Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les fraudes aux critiques positives sur Amazon se multiplient durant la pandémie.
Amazon se lance dans une campagne contre les fraudes à cinq étoiles après la publication d'une enquête

Le , par Stéphane le calme

265PARTAGES

13  0 
Depuis les débuts d'Amazon, les avis sont une métrique sur laquelle les clients peuvent s’appuyer pour déterminer la qualité et l'authenticité d'un produit. Les listes d'Amazon contiennent souvent des centaines ou des milliers d'avis, au lieu des quelques-uns trouvés sur les marchés concurrents. Mais bon nombre de ces avis ne sont pas fiables. Des milliers de fausses critiques ont inondé Amazon, Walmart, eBay et d'autres, alors que les ventes ont explosé.

Allant de groupes Facebook où des acteurs malveillants sollicitent des critiques positives payées jusqu’aux bots et fermes à clics qui donnent un vote favorable aux critiques négatives pour éliminer la concurrence, les fausses critiques sont de plus en plus difficiles à repérer. En juillet, l'UCLA et l'USC ont publié une étude qui a trouvé plus de 20 groupes Facebook reliés à la diffusion de fausses critiques avec une moyenne de 16 000 membres. Avec plus de 560 publications par jour, les vendeurs ont offert un remboursement ou un paiement pour un avis positif, généralement autour de 6 $.

Les répercussions sont également de plus en plus graves, car les acheteurs confinés durant la crise de coronavirus se tournent de plus en plus vers Internet pour acheter des produits qu'ils souhaiteraient normalement acheter en personne. Ces derniers mois, de fausses critiques ont stimulé les ventes de produits dangereux et nui aux affaires des vendeurs légitimes, ce qui a amené d'énormes marques à rompre leurs liens avec Amazon.


Cette situation est observée par exemple au Royaume-Uni où les meilleures critiques d'Amazon semblent s'être livrées à des fraudes, laissant des milliers de notes cinq étoiles en échange d'argent ou de produits gratuits. Une analyse du Financial Times a suggéré un comportement suspect de la part de neuf des 10 meilleurs critiques de la version britannique du site. Les critiques auraient publié des milliers d'avis cinq étoiles, dont beaucoup sur des produits fabriqués en Chine par des fabricants inconnus. Certains des mêmes articles ont ensuite été trouvés sur des sites Web annonçant des produits gratuits ou de l'argent en échange de commentaires positifs.

Parmi ces utilisateurs se trouvait le meilleur critique du site, nommé Justin Fryer, qui publiait parfois en moyenne un avis cinq étoiles toutes les quatre heures.

Les avis publiés par les utilisateurs sur Amazon sont considérés comme un facteur important dans les chances d'un vendeur d'augmenter ses ventes sur la plateforme. Les notes positives rendent généralement les clients plus susceptibles d'effectuer un achat, mais elles influencent également des facteurs tels que la place de l'article sur certaines annonces.

Alors que les journalistes ou les blogueurs recevront souvent des articles gratuits qu’ils peuvent utiliser à des fins de tests, les directives d'Amazon interdisent aux utilisateurs de « publier du contenu en échange d'une compensation de quelque nature que ce soit (y compris des produits gratuits ou à prix réduit) ».

Les articles sur lesquels Fryer aurait fait de fausses critiques cette année comprennent trois gazébos, dix ordinateurs portables et au moins une douzaine d'aspirateurs, tous fabriqués par des entreprises chinoises.

En août seulement, il a examiné des produits d'une valeur combinée d'environ 15 000 £ et, à peu près au même moment, a semblé annoncer les mêmes produits en vente sur eBay. Depuis juin, il aurait vendu des articles d'une valeur de près de 20 000 £ sur le site.

Approché par le Financial Times, Fryer a déclaré que les allégations selon lesquelles il avait reçu des articles gratuits en échange de critiques positives étaient « fausses », ajoutant qu'il avait payé lui-même une « grande majorité » des produits.

« J'ai des relations avec et je connais certains des vendeurs », a-t-il déclaré. « Mon partenaire en Chine et moi-même connaissons de nombreuses entreprises là-bas ».

Fryer soutient donc qu'il n'a certainement pas été payé pour publier de fausses évaluations cinq étoiles, et il a expliqué que ses annonces eBay pour des produits présentés comme étant « inutilisés » et « non ouverts » étaient des extras.

Un certain nombre des meilleurs critiques du site, dont Fryer, ont supprimé leurs avis de leurs propres profils à la suite de l'article du Financial Times, et vendredi, Amazon a répondu en supprimant environ 20 000 avis de ses pages produits.


La société a supprimé tous les messages écrits par sept de ses dix meilleurs critiques.

Amazon a déclaré au Financial Times qu'il allait lancer des poursuites judiciaires et faire appel à d'autres mesures contre quiconque aurait enfreint ses directives.

« Nous voulons que les clients d'Amazon achètent en toute confiance en sachant que les avis qu'ils lisent sont authentiques et pertinents », indique-t-il.
Les escroqueries comme celles-ci commencent généralement sur les réseaux sociaux et les applications de messagerie telles que Telegram, où les entreprises peuvent rencontrer des évaluateurs potentiels. Une fois la connexion établie, le critique choisit un produit gratuit, puis attend quelques jours pour rédiger un avis cinq étoiles. Une fois l'avis publié, ils obtiennent un remboursement complet et, parfois, un paiement supplémentaire.

Quoi qu'il en soit, cette activité n'est pas trop surprenante. Les fausses critiques sont un problème sur Amazon depuis des années. En juillet, The Markup a découvert que les vendeurs étaient engagés dans une variété de tactiques visant à manipuler leurs notes sur la plateforme, y compris le « détournement d'avis » où d'anciennes notes étaient associées à de nouveaux produits souvent sans rapport.

Pendant la pandémie de coronavirus, alors que de plus en plus de gens achètent en ligne, le problème n'a fait qu'empirer. En mai, 58 % des produits sur Amazon au Royaume-Uni semblaient avoir de fausses critiques, selon Fakespot, une entreprise qui analyse la fraude aux notations. « L'ampleur de cette fraude est incroyable », a déclaré le PDG de Fakespot, Saoud Khalifah, au Financial Times. «Amazon UK a un pourcentage beaucoup plus élevé de faux avis que les autres plateformes.»

Un porte-parole d'Amazon a déclaré que la société analysait les avis avant leur publication, traitant 10 millions de soumissions chaque semaine. « Nous voulons que les clients d'Amazon achètent en toute confiance en sachant que les avis qu'ils lisent sont authentiques et pertinents », ont-ils déclaré. « Nous avons des politiques claires pour les évaluateurs et les partenaires commerciaux qui interdisent l'utilisation abusive des fonctionnalités de notre communauté, et nous suspendons, interdisons et intentons des poursuites contre ceux qui enfreignent ces politiques ».

Source : Financial Times

Et vous ?

Avant d'effectuer un achat en ligne, lisez-vous les critiques ? Leur faites-vous confiance ? Quels sont les éléments sur lesquels vous vous appuyez avant de valider votre commande ?
Cette situation de fraude aux critiques vous surprend elle ? Et le fait qu'elle prenne de l'ampleur pendant la crise de coronavirus ou qu'Amazon soit la plateforme la plus touchée ?
Que pensez-vous du fait qu'Amazon envisage de lancer des actions en justice contre certains de ces individus ?
Avez-vous eu à gérer ce genre de problème sur les sites de e-commerce que vous avez développé ?
Quelle est, selon vous, la meilleure façon de résoudre ce problème ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de 4sStylZ
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/09/2020 à 11:56
Que ce soit noter des commerces, des restaux, des articles, toute cette manie de tout noter me parait néfaste.

Dans la restauration les chefs sont obligés de se taper ce système, tout le monde se prend pour un guide Michelin, et le pire c'est qu'il y a carrément des clients qui font du chantage du genre « Si vous ne m'offrez pas un dessert, je vous met une mauvaise note ». Contre ces gens là, les restaurateurs ne peuvent rien faire. S'énerver en salle cause du tord, et aucune des sociétés de notations ne les aide à remédier au problème.
6  0 
Avatar de Kikuts
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/09/2020 à 12:18
Je suis de plus en plus déçu d'Amazon qui malgré tout son cash, ses équipes d'ingénieur, ses connaissances en IA, ne fasse rien là dessus.
Amazon sait très bien que ces faux avis augmentent le taux de concrétisation et donc du CA. Si Amazon supprime ces faux avis, il réduira ses revenus.
Le jour où il s'attaquera à ce problème, c'est lorsqu'un concurrent mettra l'accent sur l'authenticité des avis et que les consommateurs iront sur cette plateforme.
Tant que le porte monnaie n'est pas menacé, ils trouveront 1000 raisons de ne pas pouvoir faire quoi que ce soit.

Il n'y a qu'à voir les avis sur les petits articles à moins de 20 euros : souvent 8000 commentaires 5 étoiles soit 99% d'avis positif...
Souvent je ne filtre plus que les avis de 1 à 3 étoiles car j'arrive plus à me faire une opinion et savoir si les problèmes sont susceptibles de me déranger ou non.
Et en cas d'avis positif trop nombreux, je fuis.

De toute façon, je ne commande quasiment plus sur ce site et favorise de plus en plus des boutiques ou sites FR.
3  0 
Avatar de miaous
Membre actif https://www.developpez.com
Le 08/09/2020 à 15:05
Citation Envoyé par 4sStylZ Voir le message
Que ce soit noter des commerces, des restaux, des articles, toute cette manie de tout noter me parait néfaste.

Dans la restauration les chefs sont obligés de se taper ce système, tout le monde se prend pour un guide Michelin, et le pire c'est qu'il y a carrément des clients qui font du chantage du genre « Si vous ne m'offrez pas un dessert, je vous met une mauvaise note ». Contre ces gens là, les restaurateurs ne peuvent rien faire. S'énerver en salle cause du tord, et aucune des sociétés de notations ne les aide à remédier au problème.

il y en a qui se sont amusé avec les critique bidon :
https://www.ouest-france.fr/bretagne...-ville-6461071

et https://www.tripadvisor.fr/ShowUserR..._Brittany.html
0  0 
Avatar de ormond94470
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 07/09/2020 à 11:17
J'ai déjà profité de ce système (contre remboursement) mais au final les produits étaient vraiment bon... Du coup 5* mérité.
0  4