IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Pour ou contre la suspension des comptes des politiciens par les réseaux sociaux ? La Floride prévoit des amendes pour ceux qui les bannissent
Dans le cadre d'un projet de loi

Le , par Patrick Ruiz

384PARTAGES

9  0 
Le compte Twitter de Donald Trump fait l’objet de suspension définitive suite à des émeutes au Capitole. Liberté d’expression du Président américain sortant mise à mal ? Le réseau social justifie la manœuvre par la nécessité de lutter contre l’incitation à la violence véhiculée par ses publications. Une oligarchie numérique menace-t-elle les démocraties ? L’État de Floride aux USA répond avec un projet de loi qui dresse un listing d’amendes pour les plateformes qui bannissent les politiciens.

Le projet de loi a fait l'objet de proposition en février par le gouverneur Ron DeSantis, un partisan de l'ancien président Trump. Les républicains de Floride insistent pourtant sur le fait que le projet de loi n'a rien à voir avec l'ancien président. Il aurait plutôt pour objectif de défendre la liberté d’expression des résidents de Floride.

La Chambre des représentants de Floride a adopté le projet de loi SB 7072 par 77 voix contre 38. Le Sénat de l'État avait voté quelques jours avant contre cette mesure. La version du Sénat prévoyait des amendes de 10 000 dollars par jour pour l'interdiction d'un candidat politique et de 100 000 dollars si le candidat se présentait aux élections. La version de la Chambre a fait passer les amendes journalières à 25 000 et 250 000 dollars.

La loi ne s'appliquerait pas à l'interdiction temporaire d'un candidat sur les médias sociaux, ni aux cas où une plateforme supprime des messages spécifiques qui violent les conditions d'utilisation de cette plateforme. Cependant, toute interdiction d'accès aux médias sociaux qui dure plus de 60 jours entraînerait une amende et les plateformes devraient mettre à la disposition des utilisateurs tout contenu publié par le candidat avant que son compte ne devienne inactif.

Le projet de loi contient également une exemption très spécifique à la Floride pour tout "service d'information, système, moteur de recherche Internet ou fournisseur de logiciel d'accès exploité par une société qui possède et exploite" un parc à thème ou un grand complexe de divertissement. Un représentant républicain de l'État a déclaré que cette exemption a été incluse pour que le service de streaming Disney Plus soit exempté de la mesure en cours de gestation. Le parc Disney World d'Orlando rapporte d'importantes recettes fiscales à l'État de Floride qui dépend largement de l'argent du tourisme.

Le projet de loi SB 7072 interdit également aux plateformes de médias sociaux de restreindre les entreprises de la filière journalisme. Ces dernières sont classées comme des entités qui font des affaires en Floride et qui ont au moins 100 000 utilisateurs actifs mensuels ou 50 000 abonnés payants. Après l’étape du Sénat, le projet de loi est attendu sur la table du gouverneur de l’État où il devra faire l’objet de signature.


Suite à la suspension du compte Twitter de Donald Trump, le ministre français de de l'Économie et des Finances – Bruno le Maire – s’était positionné : « Ce qui me choque dans la fermeture du compte Twitter de Donald Trump est que ce soit Twitter qui ferme. La régulation des gens du numérique ne peut pas se faire par l'oligarchie numérique elle-même. L'oligarchie digitale est une des menaces qui pèsent sur les États et sur les démocraties. La régulation est nécessaire, mais doit se faire par le peuple souverain, par les États et par la justice. »

Même son de cloche en Allemagne avec la sortie du porte-parole d’Angela Merkel : « La chancelière considère la suspension définitive du compte d’un président en fonction comme problématique. Des droits tels que la liberté d’expression peuvent faire l’objet d’entraves, mais par la loi et dans le cadre défini par le législateur et non sur la décision d’une entreprise. »

La situation mettait en lumière un point de désaccord majeur entre les États-Unis et l'Europe sur la manière de réglementer les plateformes de médias sociaux. L'UE veut donner aux régulateurs plus de pouvoirs pour obliger les plateformes Internet telles que Facebook ou Twitter à supprimer les contenus illégaux. Elle vient d’ailleurs de faire passer une loi controversée qui impose le retrait des contenus dits terroristes en une heure. Aux États-Unis par contre la surveillance des contenus publiés sur leurs plateformes relevait jusqu’ici des fournisseurs de services en ligne. Néanmoins, des mesures politiques visant à restreindre leurs libertés réglementaires soient de plus en plus fréquentes. Plusieurs membres du Congrès travaillent sur des projets de loi qui limiteraient les protections juridiques dont disposent les entreprises de médias sociaux pour être poursuivies en justice pour des contenus tiers publiés sur leurs sites. D'autres font pression en faveur d'un nouveau projet de loi fédérale sur la protection des données, qui pourrait refléter le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) de l’Union européenne.

Les débats en lien aux pouvoirs des réseaux sociaux et à l’interprétation à donner à la liberté d’expression font rage. Les intervenants se regroupent en plusieurs factions dont : celles qui pensent que les réseaux sociaux ne sont ni des services publics, ni bénéficiaires d’un monopole en matière de communication et celles qui pensent que ces plateformes peuvent être considérées comme des services publics si on les considère sous l’angle de leur expansion.


Les réseaux sociaux ont longtemps évité de tels débats en se positionnant en neutres quant au contenu. Mais depuis la prise d'assaut du Capitole, il est devenu de plus en plus évident qu'elles ont un pouvoir et une responsabilité sur le débat public.

Source : Sénat de Floride

Et vous ?

Que pensez-vous de ce projet de loi ?
Êtes-vous pour ou contre la suspension des comptes des politiciens par les réseaux sociaux ?
Quelle place accordez-vous aux réseaux sociaux dans le débat public ?

Voir aussi :

« Ici ce n'est pas la Chine », des experts indiquent que Trump n'a aucune autorité légale pour fermer Twitter. « Il est clair qu'il est en train d'intimider Twitter pour diffuser ce qu'il veut »
Un ingénieur de Facebook décide de démissionner en guise de protestation. Il accuse la société de « profiter de la haine aux États-Unis et dans le monde » et indique ne plus vouloir y contribuer
Le compte Twitter de Donald Trump piraté ! Victor Gevers, un chercheur néerlandais, affirme avoir eu accès au compte du président américain, mais Twitter et la Maison-Blanche nient ces allégations
Le président US a menacé de « réglementer » ou de « fermer » des plateformes de réseaux sociaux, après que ses tweets ont été marqués comme véhiculant des informations non vérifiées

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de walfrat
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 03/05/2021 à 9:12
Ce qui me choque dans la fermeture du compte Twitter de Donald Trump est que ce soit Twitter qui ferme
Tout internet marche comme ça pour les gens normaux depuis toujours.
Ce qui les choque c'est quand ça leur arrive à eux.

Personnellement je suis pour traiter un politique comme un utilisateur normal, ce qui veut dire que Trump aurait déjà eu le droit a plusieurs suspensions de comptes et un bannissement en règle bien avant.

La politique ça a toujours été une source de problème sur les réseaux, forums, commentaires etc
12  2 
Avatar de Karshick
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 03/05/2021 à 9:43
Twitter est un espace privé appartenant à une entreprise privée.

Je ne comprends pas pourquoi des gens s'offusquent que Trump se soit fait fermer son compte, il ne devrait pas être traité différemment d'un utilisateur lambda sous prétexte qu'il était le président sortant.
Si tu enfreins les TOS, tu assume.
11  1 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 13/09/2021 à 11:19
j'ai eu du mal à lire l'article, tellement habituer à voir des projets de loi à l'opposé de ça.

du coup c'est une bonne chose non cette loi, ou j'ai zappé un truc ?
je comprends pas les plaintes des entreprises... au final cela simplifie leurs modérations, on supprime uniquement ce qui est illégale. A moins que ces entreprises usent de l'actuel modération pour orienter les pensées de la populace... d’où ce mécontentement.

La loi « mettra davantage de discours haineux, d'escroqueries, de contenus terroristes et de désinformation en ligne, alors que la plupart des gens souhaitent un Internet plus sûr et plus sain »
n'es ce pas illégale l'escroquerie et le terrorisme ?
par contre j'imagine qu'on pourra enfin critiquer (dans le respect) une religion, une culture, un peuple, une association, une communauté sans censure et ça c'est cool .
Je peut dire que le sex avant le mariage c'est cool pour les catos et le port du voile une abomination et le porc c'est bon pour les musulmans

Comment Facebook par exemple fait pour juger qu'une information est vrai ou pas ? l'affaire cambridge analytica par exemple doit elle subir la modération ?
8  1 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 13/09/2021 à 14:15
Qu'il est bon de se draper de la liberté d'expression quand ça nous arrange.
La vérité importe peu, tout est opinion après tout.
Le Créationisme, les dangers de la vaccination, le nouvel ordre mondial voulu par les élites, les Illuminatis, les Francs-Maçons, HARP, et d'autres théories incriminant certains groupes de personnes.
Après tout, à bas la modération. On est libre bordel !
il suffit d'avoir un bon budget marketing pour inonder la Toile. Crier le plus fort, rabâcher, rabâcher et rabâcher pour qu'un mensonge finisse par devenir vérité.
Les autres n'avaient qu'à faire de même après tout. L'opinion, ce n'est pas un débat, c'est une lutte, une guerre, sans merci.
Et tant pis si nos adversaires n'ont pas le temps de passer des heures sur les réseaux sociaux.
Nous c'est notre vie au quotidien que d'écumer les sites de réinformation, alors libérons la parole. Et que le meilleur gagne.
7  0 
Avatar de smarties
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/05/2021 à 11:46
Pour moi je ne vois pas le problème de bannir des utilisateurs d'une plateforme où non :
- il y a la loi du pays à respecter
- la plateforme a un règlement que les utilisateurs doivent suivre

Le fait que des gens avec du pouvoir puissent éviter un bannissement juste parce qu'ils sont célèbres/riches/politiciens n'est pas normal.
7  1 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 13/09/2021 à 14:43
Citation Envoyé par yahiko Voir le message
Qu'il est bon de se draper de la liberté d'expression quand ça nous arrange.
La vérité importe peu, tout est opinion après tout.
Le Créationisme, les dangers de la vaccination, le nouvel ordre mondial voulu par les élites, les Illuminatis, les Francs-Maçons, HARP, et d'autres théories incriminant certains groupes de personnes.
Après tout, à bas la modération. On est libre bordel !
il suffit d'avoir un bon budget marketing pour inonder la Toile. Crier le plus fort, rabâcher, rabâcher et rabâcher pour qu'un mensonge finisse par devenir vérité.
Les autres n'avaient qu'à faire de même après tout. L'opinion, ce n'est pas un débat, c'est une lutte, une guerre, sans merci.
Et tant pis si nos adversaires n'ont pas le temps de passer des heures sur les réseaux sociaux.
Nous c'est notre vie au quotidien que d'écumer les sites de réinformation, alors libérons la parole. Et que le meilleur gagne.
C'est une sécurité, ces fake news peuvent circuler librement mais les vrai info compromettantes peuvent l'être aussi.
Doit on censurer le web pour une minorité qui fait de la merde ? je ne crois pas

la liberté c'est d’accéder a toutes les infos, a chacun de vérifier si ces infos sont vrai ou fausse et c'est souvent assez facile de le vérifier...
Pour ces gens qui croient en ces choses, es ce de leur faute ? le probleme ne serait viendrait t'il pas du manque d'éducation ? c'est a l'école d'enseigner que la terre et ronde et de le démontrer, c'est à l'école de démontrer que nous sommes allez sur la lune, de démontrer la théorie de l'évolution.
Ces choses sont scientifiquement facile à démontrer.
Avec un bon télescope on peut facilement montrer qu'une planète c'est sphérique. Avec le mien à 400€ j'arrive à voir la glace sur mars donc bon.
Les sceptiques peuvent même démonter l’appareil pour vérifier que c'est un vrai télescope avec de vrai miroir et pas un écran planquer derrière l’objectif.

Je fais souvent ce reproche à l'école d'enseigner des trucs sans en montrer l'utilité. Les cours de math en champion, entre les jeux de bille débile, les formule a apprendre par cœur parceque... pas 1 seul fois on m'a dit à quoi servait le théorème de pythagore dans la vie... C'est mon pere quand il a fait des travaux dans maison que j'ai enfin trouvé 1 utilité...
C'est pas compliquer d'envoyer une classe construire un mur droit.

Bref la populace devrait douter de tous et jamais croire sur parole un type. Déjà on arrêterait d'élire tous les 5ans celui qui raconte le plus de merde.
6  1 
Avatar de stardeath
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 13/09/2021 à 19:34
Citation Envoyé par yoyo3d Voir le message
pô pô pô,
je suis globalement d'accord avec tes propos, tout le monde devrait s'inquiéter de l'avenir.... politique, culturel, environnemental etc et se sentir impliqué mais...
c'est normalement pour ça qu'on élit des élites, justement pour s'occuper de ce qui est inaccessible à la majorité de la population ... mais ces derniers temps (pour ne pas dire ces 20/30/40 ans) nos élites sont plus occupées à la mettre bien profond à la population (qui continue pourtant à réélire les mêmes), jusqu'à même plus le cacher de le faire.
que ça soit gouvernement, justice et science, la défiance de la population a été causée par ces mêmes élites.

donc à mon avis, si on veut s'en sortir, c'est un reset des castes actuelles et une montée (même partielle) en compétence de la population pour ne plus avaler tout ce qui se raconte sans se poser de question.
5  0 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 13/09/2021 à 11:28
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
Tu n'as rien compris. C'est le Texas, et c'est les élus républicains, donc il faudra laisser passer les discours qui flattent lesdits élus dans le sens du poil. Le but du jeu est qu'ils aient le droit de taper sur les autres, pas que les autres aient le droit de leur taper dessus. C'est une guerre idéologique, c'est tout. On parle quand même de gens qui ont avoué ouvertement que la nouvelle loi electorale (qui exclut de facto nombre d'électeurs qui leurs sont traditionnellement hostiles) leur est nécessaire pour garder leur majorité en 2024.

(après, je n'ai rien dit sur le camp d'en face, hein, et je n'en fait surtout pas l'apologie non plus).
si je peux demain taper sur les mexicains, les musulmans et les homos, je vois pas pourquoi je pourrais pas en faire autant sur les catholiques et la famille nucléaire...
cette loi va marcher dans les 2 sens
5  1 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 14/09/2021 à 10:50
Citation Envoyé par yoyo3d Voir le message
pô pô pô,
- désosser avec certitude les études scientifiques faites sur le COVID, les vaccins, les labo, les chercheurs etc et m'affirmer la dangerosité (ou pas) des vaccins mis sur le marché actuellement (perso j'ai pas fait biochimie bac + 12, donc tu peux me sortir toutes les affirmations que tu veux, j'ai pas les capacités ni le temps de te contredire....)
Sur le covid beaucoup de scientifiques avec un bon CV ont dit des conneries sur le covid...
Il faut pas croire des individus mais des études sérieuses. Pour ça tu as des revues scientifiques sérieuse qui font peu d'erreur. Et une étude c'est maigre comme preuve, le mieux reste de voir une synthése d'une méta études.
elle sont souvent publié et analysé dans ces revues justement.

La confiance d'un média se gagne avec le temps, si il raconte peu de chose fausse et reconnais ces erreurs (personne n'es a l'abri d'une erreur) on peu lui faire confiance.

Citation Envoyé par yoyo3d Voir le message
- déchiffrer et "vulgariser" pour l'ensemble de la population, les rapports sur le changement climatique, la pollution, les reseaux 4G 5G 22G (perso j'ai pas fait Climatologie / "polutionologie" / " microndologie" et tout ce que tu veux en "logie" ....bac + 12, donc idem....)
Même chose, revu scientifique sérieuse et méta études. C'est pas du charabia incompréhensible, les mecs qui écrivent ça font dans la vulgarisation. Il faut néanmoins souvent avoir quelques bases.

Citation Envoyé par yoyo3d Voir le message
et je ne te parle pas de t'autodiagnostiquer une maladie rare ou réparer ta caisse parce que ton garagiste t'enfume tous les 6 mois....
Dans ce genre de cas on recommande justement de consulter plusieurs médecin pour avoir plusieurs avis.... parce qu’un médecin c'est un comme et il peut se tromper. Plusieurs qui se trompent ou qui t'enfume c'est possible mais cela reste peu probable.

Citation Envoyé par yoyo3d Voir le message
ou réparer ta caisse parce que ton garagiste t'enfume tous les 6 mois....
Moi j'ai trouvé un bon garagiste à la campagne pas trop cher et honnête. J'ai une épave de 410000km j'ai appris les bases de la mécanique et je vais le voir que pour les trucs plus compliqué. Il ne m'a jamais fait changer un truc inutilement ou me faire raquer a mort.
Une voiture c'est pas compliquer à réparer et entretenir. C'est peut etre ca le probleme globalement, si vous avez la flemme de comprendre quoique ce soit vous progresserez jamais.

Quand j'ai un probleme j'ai le réflexe de regarder de la doc sur internet, démonter et réparer. Cela m'a fait gagner des connaissances dans la mécanique, l’électronique et la plomberie. Je me passionne a beaucoup de choses et j'en fait profiter mes gosses (astronomie, fuséologie, histoire...) le weekend je leur fait découvrir le monde, je reste pas chez moi à regarder la télé.

J'ai eu ces bon réflexes au boulot, en tant qu'ingénieur, je cherche des solutions à des problèmes. Quand je sais pas je regarde sur google ou je vais voir quelqu'un de confiance pour m’apprendre.
Il faut utiliser son CPF aussi... il y'a 2ans j'ai fais une formation électricien pendant 1 semaine, rien à voir avec l'informatique.S i vous voulez vous former vous pouvez le faire pour n'importe quoi (automobile, chimie, plomberie...)
4  0 
Avatar de Jeff_67
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 03/05/2021 à 16:48
Je me fous bien des USA.

Par contre, même en France, le succès d'une campagne électorale va, dans les années à venir, de plus en plus dépendre de la visibilité du candidat sur les réseaux sociaux, et de sa capacité à y cibler ses électeurs potentiels.

À la télévision et à la radio, le CSA veille au temps de parole de chaque candidat (de manière très imparfaite il est vrai). Et les journalistes sont astreint à un minimum de déontologie.

Sur Internet par contre, c'est open bar. Des armées d'influenceurs sont prêts à mettre à contribution leurs followers moyennant finance. Les fake news se propagent à vitesse grand V. Grâce aux cabinets de conseil spécialisés, il est possible de cibler spécifiquement les crédules prêts à gober n'importe-quelle ânerie. Même avant l'affaire Dreyfus quand la justice n'avait cure des délits de presse, diffamer et déstabiliser un adversaire n'était pas chose aussi aisée.

Bien évidemment, ce genre de procédé n'est pas à la portée financière de tous les candidats.
3  0