IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Chine prétend avoir pris une longueur d'avance sur la 6G grâce à un portefeuille de brevets colossal,
Sur 38 000 travaux pertinents, 35 % proviendraient de Chine, selon le CNIPA

Le , par Bruno

198PARTAGES

4  0 
Lors de la 21e Journée mondiale de la propriété intellectuelle, la Chine a présenté le thème de la semaine chinoise sur la propriété intellectuelle 2021, à savoir Renforcer la protection des droits de propriété intellectuelle (DPI) et accélérer la construction d'un nouveau paradigme de développement. Dans le but de sensibiliser la société au respect et à la protection des DPI, la semaine chinoise de cette année qui s’est ténue du 20 au 26 avril avait pour vocation de jouer un rôle important en faisant connaître les questions clés, notamment le renforcement de la protection des DPI, la création d'un climat sain pour promouvoir la nouvelle étape du développement, l'application de la nouvelle philosophie de développement et la création d'un nouveau modèle de développement pour améliorer la qualité du développement.

Cependant, certains analystes estiment que l'office national de la propriété intellectuelle de la Chine (CNIPA) a choisi la Journée mondiale de la propriété intellectuelle (26 avril) pour affirmer la domination de la Chine sur la 6G, en déclarant par exemple aux médias contrôlés par l'État que son analyse des demandes de brevet relatives à la norme de nouvelle génération a révélé 38 000 travaux pertinents, dont 35 % proviennent de Chine. Selon ces analystes, le CNIPA aurait fait remarquer que la Finlande, les États-Unis, la Corée du Sud et le Japon sont tous en quête de 6G, mais que la Chine a compris l'importance de cette technologie de nouvelle génération, a investi en conséquence et a déjà pu récolter les fruits du travail des innovateurs locaux.


Les rapports des médias d'État soulignent que si la Chine domine actuellement les demandes de brevets pour certains aspects de la 6G, notamment les réseaux en térahertz et les interfaces radio intégrant l'intelligence artificielle, d'autres pays sont en avance sur d'autres technologies 6G. Les entreprises chinoises, les universitaires et les autres parties prenantes doivent s'assurer que la Chine est un acteur de la nouvelle norme.

Pour les détracteurs de la Chine, l'appel aux "armes" est peut-être plus important que les brevets dont la Chine est si fière. « Le monde s'est bel et bien réveillé face à la présence de plus en plus affirmée de la Chine dans les organismes de normalisation et souhaite que cela change, car l'implication des entreprises locales dans le processus de normalisation les aide à atteindre plus rapidement le marché, comme Huawei l'a fait avec la 5G », indique une critique des projets chinois.

Selon un rapport de Just Security, la Chine aurait un plan dystopique pour la « propriété intellectuelle » sur Internet. Conjointement avec son géant des réseaux Huawei, le pays se prépare à faire en sorte que leur vision de l'Internet devienne mondiale. Ce qui pousse certaines voix à l’appel d’un engagement renouvelé des États-Unis en faveur de la gouvernance de l'internet. Pour ces analystes, le projet de Huawei de reconstruire l'internet du haut vers le bas sur la base de cas d'utilisation spéculatifs va à l'encontre de la logique de la gouvernance de l'internet, qui soutient que le changement doit être progressif et basé sur des besoins établis.

Plus tôt cette semaine, dans un discours inhabituellement brutal, Jeremy Fleming, directeur de l'agence d'espionnage GCHQ (Government Communications Head Quarters), a déclaré que l'Occident était confronté à une bataille pour le contrôle de technologies telles que l'intelligence artificielle, la biologie synthétique et la génétique. « L'Occident doit agir de toute urgence pour éviter que la Chine ne domine la technologie mondiale et ne prend le contrôle du "système d'exploitation" mondial », a déclaré vendredi le chef des services de renseignement britanniques.

Jeremy Fleming prévient que l'Occident doit être prêt à faire face à un monde où la technologie est développée et contrôlée par des États aux "valeurs illibérales" et à mettre en place des cyberdéfenses en conséquence. L'Occident doit continuer à investir dans les cyberdéfenses et à les développer, sous peine de prendre du retard dans un monde où les innovations en matière d'utilisation des technologies ne sont pas nécessairement le fait des alliés.

Fleming a fait ces commentaires lors de la conférence annuelle sur la sécurité Vincent Briscoe de l'Imperial College cette année. Il a prévenu que certains éléments de l'environnement numérique mondial sont menacés par des régimes autoritaires et que, si rien n'est fait, cela pourrait mettre en péril la conception et la liberté de l'internet, car des États aux "valeurs illibérales" cherchent à modeler le cyberespace à leur propre image.

« La menace que représente l'activité de la Russie est comparable à la découverte d'une vulnérabilité sur une application spécifique de votre téléphone. C'est potentiellement grave, mais vous pouvez probablement utiliser une alternative. Cependant, la préoccupation est qu'avec sa taille et son poids technologique, la Chine domine la technologie mondiale », a déclaré Fleming.

Alors que les États-Unis et certains lanceurs d’alertes en Europe appellent à ce qu’on pourrait interpréter comme une mobilisation contre les ambitions de l’empire du milieu, le pays de Xi Jinping déclare plaider pour l'amélioration de la protection des DPI et la construction d'un nouveau paradigme de développement.

Source : Office national de la propriété intellectuelle de la Chine

Et vous ?

Pensez-vous que la Chine a véritablement pris une longueur d'avance sur la 6G ?

Êtes-vous pour ou contre les ambitions de la Chine en matière de technologie ?

« L'Occident doit agir de toute urgence pour éviter que la Chine ne domine la technologie mondiale », quel est votre avis sur cet appel de Jeremy Fleming ?

Voir aussi :

La Chine aurait un plan dystopique pour la « propriété intellectuelle » sur Internet, selon un rapport de Just Security

La Chine pourrait dominer la technologie mondiale, prévient le chef des services de renseignements britanniques, l'Occident doit agir de toute urgence

La Chine a lancé le premier satellite 6G au monde, alors que nous ne savons même pas encore ce qu'est la technologie 6G

La Chine injecte 2,2 milliards de dollars dans une entreprise locale de fabrication de puces, alors que Washington tente de couper Huawei des fournisseurs mondiaux de semi-conducteurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 28/04/2021 à 10:06
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
« L'Occident doit agir de toute urgence pour éviter que la Chine ne domine la technologie mondiale », quel est votre avis sur cet appel de Jeremy Fleming ?
"L'Occident" dans ce contexte, ça veut dire "Les USA", non pas que l'on manque de compétences techniques en Europe, mais nos hommes politiques sont les toutous dociles des USA et favorisent rarement les solutions réellement Européennes.

Alors pour le coup, je ne me sens pas concerné par son urgence.
4  0 
Avatar de eric44000
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 28/04/2021 à 1:15
Pensez-vous que la Chine a véritablement pris une longueur d'avance sur la 6G ?
Pourquoi ne pas croire le CNIPA quant à son analyse des demandes de brevet ? S'il y a un doute, que cela soit contredit mais je pense que se serait une perte de temps et d'argent.

Êtes-vous pour ou contre les ambitions de la Chine en matière de technologie ?
Je trouve normal que la Chine ait des ambitions. Tous les pays en ont. Seulement eux se donnent les moyens.

"L'Occident doit agir de toute urgence pour éviter que la Chine ne domine la technologie mondiale", quel est votre avis sur cet appel de Jeremy Fleming ?
La Chine a dépassé l'Occident parce qu'il vont plus vite. Pour les rattraper, il faudrait aller encore plus vite. C'est possible en se donnant les moyens, mais l'Occident est ruiné. Déjà que la Chine nous prête de l'argent pour que l'on fasse de la dette...
3  1 
Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 28/04/2021 à 18:08
Citation Envoyé par eric44000 Voir le message

Poutant dans la bataille de la 5G, c'est le finlindais Nokia le plus grand gagnant suivi par le suédois Ericson et dans une moindre mesure le coréen Samsung et le japonais NEC.
Justement puisque l'on parle de Nokia: si nos politiques s'inquiétaient vraiment de l'industrie Européenne, ils se seraient opposés au rachat de Nokia par Microsoft (USA) à l'époque. Même si Nokia ne leur appartient plus, ce n'est plus le leader que c'était dans la téléphonie.

Il est temps que les gens comprennent qu'en Europe, on n'est ni aux États-Unis, ni en Chine, ni en Russie. On est soit-disant une union de pays Européens. Économiquement parlant, on n'a aucun intérêt à se vendre à une de ces grandes puissances, ce que font nos politiques à longueur de journée. On ne fait que se pénaliser, pénaliser nos entreprises, pénaliser nos emplois, notre économie...

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message

Ben, si quand même. Non pas que Huawei mette sur écoute les usagers comme l'ont prétendus les USA (jamais démontré par les services français), mais que le risque en cas de conflit majeurs avec la Chine (paralysie des communications, sabottage...) existe.
Que ce soit la Chine ou les USA qui choisissent de mettre nous sur écoute, on est de toutes les façons les grands perdants: jamais un de ces pays ne favorisera notre économie plutôt que la leur.

Je ne vois pas pourquoi il faudrait s'inquiéter de l'un et pas de l'autre. Sans compter que les conflits avec les USA ça existe aussi, et qu'ils ne se privent pas pour appliquer des sanctions sur nos entreprises: tu veux que l'on reparle des amendes de la BNP (presque 7 milliards d'Euros pour contournement des sanctions de l'OFAC sur l'Iran)? Avec des alliés pareils, on n'a pas besoin d'ennemis...

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message

Quant au plan dystopique de la Chine sur Internet, nos politiques ne sont pas en reste avec leurs lois liberticides "sécurité nationale" venue d'outre-atlantique.
Alors là, je te rejoins complètement! C'est une honte.
2  0 
Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 29/04/2021 à 10:19
Citation Envoyé par eric44000 Voir le message

Le rachat des smartphones Nokia (en perte de vitesse à l'époque face à Android et iPhone) n'a pas permis d'imposer Windows Phone.
Mouais... La perte de vitesse est surtout due aux choix désastreux de Stephen Elop, passé de Microsoft à Nokia, AVANT le rachat par Microsoft - et le bonhomme n'était pas un petit joueur. On parle du gars qui était à la tête de la division business (par exemple MS Office), soit la plus grosse division de Microsoft à l'époque.

Bilan de son passage pour Nokia:
  • Chute de 62% du prix des actions
  • Perte d'environ 50% des parts de marché du mobile en général (bon, là il faut être honnête, avec l'arrivée des smartphones, cette partie était destinée à décliner)
  • Passage de 33% de parts de marché sur le smartphone à 3% (justement la stratégie "Windows Phone" à laquelle tu fais allusion)
  • 4.9 MILLIARDS d'euros en pertes
  • Et finalement, rachat par Microsoft...


Pour Elop, réintégration chez Microsoft avec 19 millions de bonus (auxquels il va renoncer pour une histoire de divorce)...

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message
Ce fiasco a été plutôt avantageux à Nokia.
Va dire ça aux milliers de personnes qui ont été licenciées depuis...

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message

Les entreprises françaises rachètent des entreprises étrangères également.
Sans doute. Mon argument était plutôt que l'on a tendance à favoriser les GAFAM plutôt que du local, et c'est une erreur sur le long terme. En Europe, on ne sait pas fondre des processeurs, on est à la ramasse sur plein de points technologiquement pour lesquels on dépend de la Chine et des USA. Quand on pense que Docker Inc, dont le logiciel est à la base de la révolution du cloud computing a été fondée à Paris avant de partir en Californie, c'est quand même un comble, non? Sans doute que le contexte économique n'était pas favorable à une petite startup en France.

Les seules fois où nos gouvernements semblent favoriser les entreprises locales c'est quand il y a des jolis copinages, et ce sont rarement de petites entreprises.

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message

L'espionnage de la NSA n'est un secret pour aucun des pays d'Europe. Par contre la Chine reste à prouver.
Il ne faut pas se leurrer. TOUS les pays espionnent les gens.
Tu es passé à côté de mon argument: je dis justement qu'il ne faut pas être candide et penser qu'un pays étranger fera passer nos intérêts avant les siens. Du coup il faut avant tout favoriser nos entreprises avant les entreprises étrangères. Ça veut dire favoriser notre économie. Favoriser nos emplois.

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message

La BNP est coutumier du fait: non respect d’embargos, manipulation de taux de change, trucage des votes des actionnaires, blanchiment, corruption... Mais n'ayez craintes, les dirigeants (souvent d'anciens hauts fonctionnaires de Bercy) s'en sont toujours relevés et les dividendes toujours au RDV.
Encore une fois, tu es passé à côté de mon argument: je dis justement que le cas de risque de conflit majeur existe avec TOUTES les grandes puissances y compris les USA. ils n'ont pas que des bombes dans leur arsenal de guerre: les sanctions en sont un exemple, récent, et qu'ils n'hésitent pas à appliquer chez nous, avec les risques que ça comporte (paralysie des communications du fait d'un arrêt volontaire de service, etc.).
1  0 
Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/04/2021 à 9:36
Citation Envoyé par eric44000 Voir le message
Si Windows Phone s'était imposé, cela aurait été le jackpot. Facile de critiquer après coup. Il n'empêche que les smartphones Nokia ne valaient plus grand chose et le rachat par Microsoft a été une aubaine pour Nokia. Quant aux soupçons qu'Elop aurait torpillé les smartphones Nokia pour que Microsoft les rachète à bas coup, il n'y a aucune preuve. Possible, mais pas prouvé.
Leurs smartphone étaient sous Android jusqu'à ce que le bonhomme décide de ne faire que du Windows Phone. Pour penser qu'un OS tout nouveau (donc peu d'applications) qui lâche la rétro-compatibilité des applications deux fois de suite va s'imposer sur un marché déjà dominé par Apple et Google, il faut quand même être naïf... Ou le faire exprès... Ou alors l'OS en question est juste révolutionnaire par rapport à la concurrence.

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message

On pourrait également reprocher aux constructeurs automobiles d'avoir mis sur la paille des milliers de maréchaux-ferrants. A part les fonctionnaires qui ont des emplois à vie, personne n'est à l'abri de licenciement.
On ne parle pas de l'obsolescence d'un emploi ici mais bien du licenciement de milliers de personnes à cause de l'incompétence d'une seule, qui en plus a les salaires et bonus cumulés d'un nombre incroyable de personnes.

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message

Sachez que l'essentiel des échanges commerciaux des pays membres de l'UE se font au sein de l'Union européenne. La Chine ne représente que 8% des importations françaises et l'Allemagne 17%.
Et? Il n'y a pas de des échanges de bien. Il y a les services aussi.

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message

Le franco-italien STMicro (composants d'iPhone), l'allemand Infineon et le néerlandais NXP s'en sortent pourtant pas mal actuellement. Pour de ce qui est de la Chine, vous considérez donc que le taïwanais MediaTek en fait partie.
Oui, effectivement, je pensais bien à MediaTek ainsi qu'à Via. Pour ce qui est de STMicroelectronics, Infineon et NXP, il me semble que seul NXP fait des processeurs (ARM). Les autres fabriquent principalement des microcontrôleurs et des capteurs. Du coup ce n'est pas demain que le grand public et les entreprises IT vont pouvoir remplacer les CPU de leurs ordinateurs/serveurs - à moins de tout passer massivement sur des architectures ARM.

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message

Et puis avant le cloud, les Postes et Télécommunications ont hissé la France au premier plan de la télématique mondiale préfigurant Internet en utilisant le réseau Transpac.
Tout à fait. Donc en gros on est bien d'accord que l'on avait des industries capables de faire face à la compétition mondiale et qu'il n'a fallu que 40 ans pour tout défoncer?

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message

C'est pas pour rien que la France parait en haut du classement des pays européens les plus corrompus.
Oui, malheureusement...

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message

Après la récolte continue de technologie occidentale par le KGB, les révélations d'Edward Snowden ont quand même surpris. Mais prétendre que les antennes 5G de Huawei auraient été les grandes oreilles de la Chine n'était pas l'avis des services français. Personnellement, j'ai tendance à les croire et y vois plutôt une conséquence du protectionnisme américain.
Ah mais moi aussi que j'y crois: si les Américains le font, les autres le font certainement aussi!

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message

Pour ce qui est de la préférence nationale, c'est l'affaire des consommateurs. Qu'est-ce qui les empêchent ? Le prix ? Les iPhone coûtent très cher, cela n'empêche que les français en raffolent.
Ce n'est pas du matériel grand public: ce n'est pas le consommateur qui va aller acheter l'antenne 5G du coin. D'autant que tu sembles focaliser uniquement sur les biens mais il y a les services aussi.

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message

C'est une blague ?
Non, pourquoi? Comment tu appelles des tensions économiques entre des pays qui entraînent des sanctions sur des industries, toi? (en vrac sans chercher, on peut parler des vins français ou de la BNP précédemment citée par exemple).

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message

Les relèvements de droits de douane de Trump avec un partenaire commercial de longue date comme la France était schizophrénique. Biden devra adoucir le protectionnisme des USA lors des futurs négociations commerciales avec l'UE. Sans aller jusqu'à un accord de libre-échange (Rocquefort contre poulet chloré et boeuf aux hormones), c'est dans l'intérêt de chacun.
Mouais. Je trouve que tout mettre sur le dos de Trump, c'est oublier l'histoire.
Pour rappel, les sanctions de l'OFAC qui ont entraîné l'amende record de la BNP c'était sous Obama, hein. Pas sous Trump. Pas sous Bush. Alors bon, Biden, blanc bonnet et bonnet blanc.

Citation Envoyé par eric44000 Voir le message

Pour ce qui est des risques de paralysie des communications, cela ferais des vacances à la NSA.
Si seulement

Plus sérieusement, il ne faut pas imaginer une paralysie totale à chaque fois. Les sanctions peuvent être émises à l'encontre d'un pays, comme d'une personne physique ou morale. Elles peuvent aussi être totales (embargos, etc) ou partielles (sur certains bien ou services).

Et c'est là que le bât blesse: les USA peuvent interdire à des compagnies Européennes de faire des affaires avec d'autres pays. Je citais la BNP mais par exemple, le groupe PSA avait dû se retirer d'Iran alors que ça représentait son plus gros marché en volume.
1  0 
Avatar de eric44000
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 28/04/2021 à 17:47
Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
"L'Occident" dans ce contexte, ça veut dire "Les USA", non pas que l'on manque de compétences techniques en Europe, mais nos hommes politiques sont les toutous dociles des USA et favorisent rarement les solutions réellement Européennes.
Poutant dans la bataille de la 5G, c'est le finlindais Nokia le plus grand gagnant suivi par le suédois Ericson et dans une moindre mesure le coréen Samsung et le japonais NEC.

Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Alors pour le coup, je ne me sens pas concerné par son urgence.
Ben, si quand même. Non pas que Huawei mette sur écoute les usagers comme l'ont prétendus les USA (jamais démontré par les services français), mais que le risque en cas de conflit majeurs avec la Chine (paralysie des communications, sabottage...) existe. Quant au plan dystopique de la Chine sur Internet, nos politiques ne sont pas en reste avec leurs lois liberticides "sécurité nationale" venue d'outre-atlantique.
0  0 
Avatar de eric44000
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 28/04/2021 à 20:45
Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Justement puisque l'on parle de Nokia: si nos politiques s'inquiétaient vraiment de l'industrie Européenne, ils se seraient opposés au rachat de Nokia par Microsoft (USA) à l'époque. Même si Nokia ne leur appartient plus, ce n'est plus le leader que c'était dans la téléphonie.
Le rachat des smartphones Nokia (en perte de vitesse à l'époque face à Android et iPhone) n'a pas permis d'imposer Windows Phone. Ce fiasco a été plutôt avantageux à Nokia.

Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Il est temps que les gens comprennent qu'en Europe, on n'est ni aux États-Unis, ni en Chine, ni en Russie. On est soit-disant une union de pays Européens. Économiquement parlant, on n'a aucun intérêt à se vendre à une de ces grandes puissances, ce que font nos politiques à longueur de journée. On ne fait que se pénaliser, pénaliser nos entreprises, pénaliser nos emplois, notre économie...
Les entreprises françaises rachètent des entreprises étrangères également.

Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Que ce soit la Chine ou les USA qui choisissent de mettre nous sur écoute, on est de toutes les façons les grands perdants: jamais un de ces pays ne favorisera notre économie plutôt que la leur.
L'espionnage de la NSA n'est un secret pour aucun des pays d'Europe. Par contre la Chine reste à prouver.

Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Je ne vois pas pourquoi il faudrait s'inquiéter de l'un et pas de l'autre. Sans compter que les conflits avec les USA ça existe aussi, et qu'ils ne se privent pas pour appliquer des sanctions sur nos entreprises: tu veux que l'on reparle des amendes de la BNP (presque 7 milliards d'Euros pour contournement des sanctions de l'OFAC sur l'Iran)? Avec des alliés pareils, on n'a pas besoin d'ennemis...
La BNP est coutumier du fait: non respect d’embargos, manipulation de taux de change, trucage des votes des actionnaires, blanchiment, corruption... Mais n'ayez craintes, les dirigeants (souvent d'anciens hauts fonctionnaires de Bercy) s'en sont toujours relevés et les dividendes toujours au RDV.
0  0 
Avatar de eric44000
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 29/04/2021 à 19:51
Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Mouais... La perte de vitesse est surtout due aux choix désastreux de Stephen Elop
Si Windows Phone s'était imposé, cela aurait été le jackpot. Facile de critiquer après coup. Il n'empêche que les smartphones Nokia ne valaient plus grand chose et le rachat par Microsoft a été une aubaine pour Nokia. Quant aux soupçons qu'Elop aurait torpillé les smartphones Nokia pour que Microsoft les rachète à bas coup, il n'y a aucune preuve. Possible, mais pas prouvé.

Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Va dire ça aux milliers de personnes qui ont été licenciées depuis...
On pourrait également reprocher aux constructeurs automobiles d'avoir mis sur la paille des milliers de maréchaux-ferrants. A part les fonctionnaires qui ont des emplois à vie, personne n'est à l'abri de licenciement.

Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Sans doute. Mon argument était plutôt que l'on a tendance à favoriser les GAFAM plutôt que du local, et c'est une erreur sur le long terme.
Sachez que l'essentiel des échanges commerciaux des pays membres de l'UE se font au sein de l'Union européenne. La Chine ne représente que 8% des importations françaises et l'Allemagne 17%.

Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
En Europe, on ne sait pas fondre des processeurs, on est à la ramasse sur plein de points technologiquement pour lesquels on dépend de la Chine et des USA.
Le franco-italien STMicro (composants d'iPhone), l'allemand Infineon et le néerlandais NXP s'en sortent pourtant pas mal actuellement. Pour de ce qui est de la Chine, vous considérez donc que le taïwanais MediaTek en fait partie.

Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Quand on pense que Docker Inc, dont le logiciel est à la base de la révolution du cloud computing a été fondée à Paris avant de partir en Californie, c'est quand même un comble, non? Sans doute que le contexte économique n'était pas favorable à une petite startup en France.
Et puis avant le cloud, les Postes et Télécommunications ont hissé la France au premier plan de la télématique mondiale préfigurant Internet en utilisant le réseau Transpac.

Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Les seules fois où nos gouvernements semblent favoriser les entreprises locales c'est quand il y a des jolis copinages
C'est pas pour rien que la France parait en haut du classement des pays européens les plus corrompus.

Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Il ne faut pas se leurrer. TOUS les pays espionnent les gens.
Tu es passé à côté de mon argument: je dis justement qu'il ne faut pas être candide et penser qu'un pays étranger fera passer nos intérêts avant les siens. Du coup il faut avant tout favoriser nos entreprises avant les entreprises étrangères. Ça veut dire favoriser notre économie. Favoriser nos emplois.
Après la récolte continue de technologie occidentale par le KGB, les révélations d'Edward Snowden ont quand même surpris. Mais prétendre que les antennes 5G de Huawei auraient été les grandes oreilles de la Chine n'était pas l'avis des services français. Personnellement, j'ai tendance à les croire et y vois plutôt une conséquence du protectionnisme américain. Pour ce qui est de la préférence nationale, c'est l'affaire des consommateurs. Qu'est-ce qui les empêchent ? Le prix ? Les iPhone coûtent très cher, cela n'empêche que les français en raffolent.

Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Encore une fois, tu es passé à côté de mon argument: je dis justement que le cas de risque de conflit majeur existe avec TOUTES les grandes puissances y compris les USA.
C'est une blague ?

Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
ils n'ont pas que des bombes dans leur arsenal de guerre: les sanctions en sont un exemple, récent, et qu'ils n'hésitent pas à appliquer chez nous, avec les risques que ça comporte (paralysie des communications du fait d'un arrêt volontaire de service, etc.).
Les relèvements de droits de douane de Trump avec un partenaire commercial de longue date comme la France était schizophrénique. Biden devra adoucir le protectionnisme des USA lors des futurs négociations commerciales avec l'UE. Sans aller jusqu'à un accord de libre-échange (Rocquefort contre poulet chloré et boeuf aux hormones), c'est dans l'intérêt de chacun. Pour ce qui est des risques de paralysie des communications, cela ferais des vacances à la NSA.
0  0