IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Chine a lancé le premier satellite 6G au monde,
Alors que nous ne savons même pas encore ce qu'est la technologie 6G

Le , par Stan Adkens

560PARTAGES

7  0 
La Chine a lancé avec succès ce qui a été présenté comme « le premier satellite expérimental 6G du monde », selon les médias d'État. Cette nouvelle intervient un an après que Pékin a lancé le développement de sa connexion Internet mobile de nouvelle génération, qui devrait être déployée en 2030. Bien que la technologie 6G soit encore loin de devenir une réalité, les ingénieurs chinois affirment que le satellite testerait un type d'ondes de communication qui pourrait multiplier par 100 les vitesses de diffusion actuelles de la 5G.

Le 6 novembre, la Chine a lancé avec succès une fusée Long March-6 et a mis en orbite une charge utile de 13 satellites. Parmi eux se trouvait ce satellite d’essai de la technologie 6G, a rapporté BBC vendredi dernier. Connu sous le nom de Tianyan-5, le satellite de télédétection a été développé par l'Université des sciences et technologies électroniques de Chine (UESTC), qui a travaillé avec Chengdu Guoxing Aerospace Technology et Beijing MinoSpace Technology sur le projet. Le satellite expérimental pèserait environ 70 kilogrammes.


En plus des observations de la Terre, le satellite testera une charge utile de communication à haute fréquence térahertz qui pourrait envoyer des données à des vitesses plusieurs fois supérieures à 5G. Le problème est que le reste du monde est encore à plusieurs années de se mettre d'accord sur ce que sera la 6G.

La 5G - qui est considérée comme la cinquième et plus récente génération de réseaux cellulaires à large bande - en est encore à ses débuts. Les véritables réseaux 5G fonctionnent sur des fréquences d'ondes millimétriques comprises entre 30 et 300 gigahertz, soit une fréquence 10 à 100 fois supérieure à celle du précédent réseau cellulaire 4G.

L'évolution du système "G" a commencé en 1980 avec l'invention du téléphone mobile qui permettait de transmettre des données analogiques par le biais d'appels téléphoniques. La définition de ces générations cellulaires est définie par un partenariat mondial connu sous le nom de 3GPP, qui n'a pas encore défini clairement la 6G. Étant donné l'histoire de la marche sans fin de la technologie, il est inévitable que la 5G soit remplacée par un nouveau réseau à l'avenir.

Toutefois, on ne sait pas encore très bien ce que sera la 6G, et l'industrie des télécommunications est encore à plusieurs années d'un accord sur les spécifications de cette nouvelle technologie. Il n'est donc pas encore certain que la technologie testée deviendra la norme finale, alors que de nombreux pays attendent toujours le déploiement de la 5G, l’actuelle norme.

Cependant, les réseaux cellulaires étant de plus en plus encombrés et la demande de vitesses plus rapides et de temps de latence plus faibles ne cessant d'augmenter, les fournisseurs de téléphonie cellulaire envisagent d'augmenter les bandes passantes pour la prochaine génération de technologie cellulaire.

« La 6G doit combiner le réseau de communication par satellite avec le réseau de communication au sol », a dit dans une déclaration Xu Yangsheng, un académicien de l'Académie d'ingénierie de Chine. Yangsheng s'attend à ce que la 6G soit jusqu'à 100 fois plus rapide que la 5G. « La bande de fréquence de la 6G devrait s'étendre du spectre des ondes millimétriques de la 5G au spectre des térahertz », a-t-il déclaré à la télévision publique CCTV.

« Ce satellite expérimental marque la première fois que la technologie de communication en térahertz sera vérifiée lorsqu'elle sera appliquée dans l'espace », a ajouté Yangsheng. Le satellite a été lancé depuis le centre de lancement de Taiyuan, dans la province de Shanxi, au nord de la Chine.


La 6G pourrait être confrontée aux mêmes difficultés auxquelles fait face la 5G

Le satellite 6G chinois transporte de multiples dispositifs d'expérimentation et doit tester la technologie des ondes térahertz dans l'espace, a rapporté BBC. Les ondes térahertz (THz), qui sont des ondes submillimétriques se situant entre les micro-ondes et la lumière infrarouge sur le spectre électromagnétique, ont été utilisées pour atteindre des débits de données supérieurs à 50 Gbps.

Malheureusement, les ondes THz partagent un talon d'Achille avec les ondes millimétriques utilisées en 5G. La vapeur d'eau présente dans l'atmosphère terrestre absorbe fortement le rayonnement térahertz, ce qui limite la portée des applications des THz. Le même problème continue à ralentir le développement généralisé du 5G, et entravera probablement le déploiement du 6G s'il utilise des ondes THz.

La 6G pourrait également alimenter les mêmes craintes que celles qui ont été exprimées lors du déploiement de la 5G. La construction de tours 5G dans les villes a fait fleurir les théories du complot. Sans aucune preuve, des personnes ont faussement lié la pandémie covid-19 à la 5G, ce qui pourrait avoir motivé les résidents du Royaume-Uni à brûler près de 80 tours de téléphonie cellulaire au cours des derniers mois. Des ingénieurs des télécommunications au Royaume-Uni ont déclaré à l’époque qu'ils étaient menacés et harcelés par des gens qui pensent que le covid-19 est lié à la 5G. Certains ont même subi des agressions selon leurs syndicats, a rapporté BBC.

Le sabotage des antennes cellulaire s’était étendu aux Pays-Bas et aux États-Unis. En mai, le ministère américain de la Sécurité intérieure aurait émis des alertes aux fournisseurs de télécommunications sans fil et aux forces de l'ordre concernant des attaques potentielles contre les tours de téléphonie cellulaire et les travailleurs des télécommunications par des théoriciens de la conspiration 5G-coronavirus.

Selon un commentateur, « c'est pourquoi la Chine a lancé un satellite au lieu de construire une tour, afin que les gens ne puissent pas le brûler ».

Pendant ce temps, les astronomes ont menacé de poursuivre SpaceX pour sa constellation de satellites de communication Starlink afin d’apporter l’Internet aux zones les plus reculées, car ils mettaient en péril l'avenir des observations astronomiques depuis le sol. Les observatoires se donnent déjà beaucoup de mal pour éviter la pollution lumineuse des villes et les ondes radio des tours de téléphonie cellulaire. Une couverture de satellites de communication en orbite autour de la terre pourrait rendre aveugles les observatoires qui examinent certaines longueurs d'onde de la lumière.

Tianyan-5 a été lancé avec des satellites d'observation de la Terre de la société argentine Satellogic. Sur une orbite héliosynchrone, les 12 autres satellites fourniront des images à haute résolution couvrant 4 kilomètres carrés par jour, avec une résolution suffisante pour discerner les arbres individuels d'une forêt. Le satellite pourrait aider à mettre fin à l'exploitation illégale des forêts et à gérer les catastrophes agricoles.


La Chine a lancé la recherche et le développement de la 6G en novembre dernier - quelques jours seulement après que les réseaux 5G soient devenus disponibles dans le pays. Le Bureau chinois de la technologie a sélectionné 37 spécialistes des télécommunications issus d'universités, d'institutions et d'entreprises pour former un panel chargé de présenter le développement de la 6G et d'en prouver la faisabilité scientifique.

Wang Xi, vice-ministre du Bureau de la technologie, a déclaré à l'époque que le bureau devait travailler avec les experts pour concevoir un plan de recherche spécifique pour la 6G et effectuer des recherches préliminaires. Plusieurs entreprises de télécommunications chinoises, dont Huawei, ZTE, Xiaomi et China Telecom, ont également commencé leurs propres recherches sur la 6G, selon l'agence de presse d'État Xinhua.

En août dernier, une équipe de chercheurs de l'Université d'Osaka et de l'Université technologique de Nanyang à Singapour, a donné un aperçu de ce que la 6G pourrait être. L'équipe a présenté une puce avec laquelle elle a pu transmettre des données à une vitesse de 11 gigabits par seconde, dépassant ainsi la vitesse maximale théorique de 10 gigabits par seconde de la 5G. La Corée du Sud a également des plans ambitieux qui pourraient lui permettre de commercialiser les services 6G entre 2028 et 2030, selon un article de Business Korea publié en octobre.

Le temps nous dira si Tianyan-5 sera la prochaine itération des "G" pour les téléphones portables.

Source : BBC

Et vous ?

Que pensez-vous de ces perspectives des tests de la 6G maintenant alors que les pays attendent encore la 5G ? Pertinentes ou exagérées ?
La 6G sera jusqu'à 100 fois plus rapide que la 5G. Quel commentaire en faites-vous ?
Pourquoi la Chine se lance dans des tests alors que l'industrie des télécommunications n’est pas encore d’accord sur les spécifications de la 6G ?

Voir aussi :

La Corée du Sud va lancer un projet pilote 6G en 2026. Le pays devrait dépenser environ 169 millions de dollars sur une période de cinq ans pour développer cette technologie
La 6G serait 100 fois plus rapide que la 5G, des universitaires présentent déjà une puce capable de transmettre des données à une vitesse de 11 gigabits par seconde
La 6G serait-elle 100 fois plus rapide que la 5G ? Elle permettrait même une diffusion sur la terre, dans l'espace et la mer, selon l'opérateur mobile japonais NTT DoCoMo
Royaume-Uni : des ingénieurs sont agressés et menacés de mort par des adeptes de théories de complot liant la 5G au covid-19, qui pensaient qu'ils travaillaient sur la 5G

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de frfancha
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/11/2020 à 8:51
Le déploiement de la 3G pleinement fonctionnelle sur l'ensemble du territoire français serait un progrès nettement plus marquant, non?
(L'ensemble du territoire et pas 99% des zones habitées. Dans une zone habitée il y a le wifi, c'est en rase campagne que la 3G manque...)
11  1 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/11/2020 à 10:34
La Chine a lancé le premier satellite 6G au monde. Alors que nous ne savons même pas encore ce qu'est la technologie 6G
Et alors où est le problème?

Pour rappel, la norme définissant la 5G est toujours en cours d'établissement et n'a pas été finalisée!!!

Je rappelle également aux "grincheux" que nous vivons dans un temps où nous achetons à coup de milliards et organisons la distribution de vaccins anti-covid qui n'ont été testé que durant 4 semaines (avec des résultats qui n’ont été annoncés que par communiqués de presse, sans publication scientifique détaillée), sans savoir s'ils empêchent la contamination ou la déclaration de la maladie, sans connaître les effets secondaires à moyen et long terme, sans connaître la durée de leur efficacité...

On va d'abord traiter les "vieux" et les soignants... Si cela se passe mal? Pas de problème: Il y aura plus de places libres dans les Ephad... Et si une majorité du personnel soignant subi des effets secondaires graves à moyen termes, on les remplacera par des serveurs de bistrot et des coiffeuses qui ont du fermer leur salon.
10  1 
Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 24/11/2020 à 23:09
Citation Envoyé par JackIsJack Voir le message
Le jour où les champs de blé exploseront en pop-corn sans raison, on saura pourquoi...
Oui on saura que ce n'était pas réellement du blé mais du maïs en fait
10  1 
Avatar de disedorgue
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 24/11/2020 à 11:32
Faut arrêter de dire que la 6G n'est pas encore bien défini, vous oublié la covid qui est fortement liée à l'affaire:
-On crée un virus et on contamine la population (malheureusement, cela fait des victimes)
-On nous sort un vaccin un an plus tard
-On nous force à nous faire vacciner
-Le virus disparait un an plus tard
-La 6G est opérationnelle

Conclusion: Les nano-robots, injectés lors de la vaccination de la covid et recevant leurs ordre depuis la 6G, contrôlent nos actions et notre manière de pensée.

Bienvenue à ZombieLand...

PS: Hé, je plaisante (quoi que)
9  1 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 27/11/2020 à 16:19
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message

Pourquoi la Chine se lance dans des tests alors que l'industrie des télécommunications n’est pas encore d’accord sur les spécifications de la 6G ?
Cela s'appelle de la R&D et du lobbying.
Je trouve cela tout à faire normal et rien de choquant là-dedans.
Le premier pays capable de proposer une technologie qui tient la route et déployable à grande échelle qui sera en mesure d'augmenter les capacités de la 5G sera en position de force pour définir / orienter les spécifications de la 6G au plus près des brevets qu'elle détient.

Pour le moment, ce n'est que de la R&D et ils communiquent dessus avec le terme "6G" pour du marketing car y a pas de mal à avoir des retombées d'images en étant perçu comme une nation technologique d'avant garde (y aura des retombées économiques sur les grands technologiques chinois).

La définition d'une norme technologique est avant tout une histoire de lobby et de rapport de force.
Les projets de recherche (et dépôts de brevets) ont été fait bien en amont par chaque acteur du consortium de normalisation 3GPP.
3  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/11/2020 à 17:10
Ca fait un peu concours de b*te quand même... "on lance un satellite 6G, même sans que la norme n'ait été fixée !"... La Chine chercherait à montrer au monde qu'ils sont en avance sur tous les autres pays qu'ils s'y prendraient pas autrement.
2  0 
Avatar de mister_rom
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 26/11/2020 à 7:27
Bonjour,

Travaillant dans les telecoms, je voudrais juste donner quelques détails :

- un équipement radio telecom classique ("station de base" supporte simultanément les technologies 2G, 3G et 4G mais pas la 5G dont le fonctionnement est différent (fusion antennes passives et équipements radio), et qui impose des équipements additionnels
- les déploiements 5G actuels (majoritairement en Asie) sont dans les bandes de fréquences hautes (2.6 GHz, 3.5 GHz), qui permettent à un site 5G de couvrir correctement sur plusieurs centaines de mètres avec un débit satisfaisant (>200 Mbps par exemple), sa distance de couverture est plus petit que la 4G (idem entre la 4G et la 3G)
- la 5G est normalisé par l'IUT par la nome IMT-2020, ce qui n'empêche pas faire évoluer ces normes, comme ca se fait aussi pour la 3G et la 4G
- la 6G n'en est qu'au draft, donc chaque équipementier conduit ses propres recherches et essaiera de faire adopter ses spécifications dans les années é venir

- un opérateur ne va pas forcément mettre de la 5G partout : ce qui intéresse particulièrement l'abonné c'est le débit, un abonné 3G dans une zone isolé peut avoir très facilement un débit supérieur un abonné 4G placé lui dans une zone densément peuplé
- un opérateur va donc panacher son offre, en tenant compte des besoins réels, en déployant des grosses capacités (4G/5G sur plusieurs bandes de fréquences à grandes largeurs de bande) là où le besoin se fait sentir, et des plus faibles (3G/4G sur une ou deux bandes basses à grande zone couverture)

- pour un opérateur, le besoin de basculer de la 3G vers la 4G, puis de la 4G vers la 5G (et ultérieur), vient d'abord de l'évolution du trafic internet, qui augmente de manière très forte, année après année (par exemple, dans mon réseau où je travaille, au minimum doublement du trafic chaque année)
- pour absorber ce trafic, il y a plusieurs options : déployer de nouveaux sites GSM ("tours", déployer de nouvelles bandes de fréquence (bandes 1800 MHz, 2100 MHz, 800 MHz, ... pour la 4G) ou lancer de nouvelles technologies "beaucoup" plus rapides"
- pour un opérateur classique ayant la 4G, le lancement de la 5G est toujours la meilleur option, à moyen ou long terme, avec l'adoption progressive de la 5G sur le téléphone des abonnés

- certains pays ont déjà fait arrêtés les réseaux 2G, ce qui libère des plages de fréquences pour les autres technologies
- dans les 5-10 ans à venir, la 3G sera toujours présente (c'est la seule technologie faisant de la voix en natif) mais fortement réduite (juste UMTS), la 4G sera prédominante sur les bandes basses (700 MHHz - 1800 MHz) pour plus de couverture, la 5G elle le sera sur les bandes hautes (moins de couverture mais plus de capacité), et une nouvelle technologie 6G devrait avoir été formalisé
2  0 
Avatar de earhater
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 24/11/2020 à 13:28
Le déploiement de la 3G pleinement fonctionnelle sur l'ensemble du territoire français serait un progrès nettement plus marquant, non?
(L'ensemble du territoire et pas 99% des zones habitées. Dans une zone habitée il y a le wifi, c'est en rase campagne que la 3G manque...)
J'ai beaucoup de mal avec cette question, que pourtant beaucoup se pose. En effet les antennes 5G (je parle des standard pas des millimétriques utilisées dans les grandes villes, stades de foot etc) ont une fréquence et une portée assez similaire aux antennes 4G. Quand on place une antenne 5G, elle supporte la 3G et la 4G (je crois qu'il y a que le support de la 2G qui est passé à la trappe). Donc dans les zones blanches, que l'opérateur utilise une antenne qui supporte toutes les générations de téléphonie au lieu de seulement les anciennes de change rien : il faut placer une antenne. Voir la 5G arriver dans sa zone blanche assure également le support de la 4G et de la 3G, c'est juste qu'au lieu d'acheter un équipement vieux de 8 ans il achète un matériel plus récent c'est tout
1  0 
Avatar de Jeff_67
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 25/11/2020 à 8:48
Citation Envoyé par frfancha Voir le message
Le déploiement de la 3G pleinement fonctionnelle sur l'ensemble du territoire français serait un progrès nettement plus marquant, non?
(L'ensemble du territoire et pas 99% des zones habitées. Dans une zone habitée il y a le wifi, c'est en rase campagne que la 3G manque...)
Je ne vois pas quel motif impérieux justifierait de doter les zones inhabitées des Vosges en antennes 3G.
1  0 
Avatar de devEric69
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 26/11/2020 à 13:16
Code : Sélectionner tout
La Chine a lancé le premier satellite 6G au monde, alors que nous ne savons même pas encore ce qu'est la technologie 6G
Ce matin, j'ai écrit les spécifications du protocole 7G. Si cet après-midi, j'ai assez de temps pour l'implémenter, je le lancerai sur usenet.
A tous les cons, et surtout aux cons en chef soucieux de leur apparence technophile bien que ne comprenant pas toute ladite technologie sous-jacente - et pour cause - mais souhaitant néanmoins pouvoir continuer à la raconter devant tous, je posterai ici même, un point quant aux possibilités inouïes que m'offre cette norme à moi que j'ai quand vous l'utiliserez. Si vous êtes très gentils avec moi, voire plus si affinités, bien sûr.
.

Je vous aime.
1  0