Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Corée du Sud va lancer un projet pilote 6G en 2026.
Le pays devrait dépenser environ 169 millions de dollars sur une période de cinq ans pour développer cette technologie

Le , par Nancy Rey

69PARTAGES

2  0 
Alors que de nombreux pays attendent la 5G, la Corée du Sud a prévu de lancer un projet pilote de 6G en 2026. Le réseau 6G sera 50 fois plus rapide que le réseau 5G. En outre, la Corée du Sud a des plans ambitieux pour la 6G et elle vise à commercialiser les services 6G entre 2028 et 2030, selon un article de Business Korea.

En août dernier, Chung Se-kyun, Premier ministre de Corée du Sud, a finalisé la stratégie du gouvernement pour promouvoir la recherche et le développement pour la prochaine génération de télécommunications lors d'une rencontre scientifique et technologique. Cette stratégie implique le développement préventif des technologies futures, tout en garantissant des brevets standard et de grande valeur et en jetant les bases de la recherche et développement et de l'industrie.

Le gouvernement sud-coréen prévoit d'investir 200 milliards de wons sud-coréens (environ 169 millions de dollars US) sur cinq ans pour ce projet, à partir de 2021. Ceci dans le but de sécuriser la technologie de base 6G à haut risque. Il commencera par mettre en place 10 tâches stratégiques dans 6 domaines clés, dont l'hyper-performance, l'hyper-bande passante, l'hyper-précision, l'hyper-espace, l'hyper-intelligence et l'hyper-confiance.


Ce projet vise à atteindre une vitesse de transmission de données d'un téraoctet par seconde, soit cinq fois plus rapide que la 5G, et à réduire la latence à un dixième des services 5G, jusqu'à 0,1 ms pour ses services sans fil. Le gouvernement prévoit notamment de rendre le réseau 6G disponible jusqu'à 10 km au-dessus du sol. Après avoir obtenu l'infrastructure et la technologie nécessaires, le gouvernement lancera le projet pilote 6G d'ici 2026. Ce dernier aura également des applications de grande portée dans divers secteurs comme les soins de santé, les voitures particulières et la construction de villes intelligentes.

Les premiers réseaux 6G pourraient être déployés en 2028, tandis que la commercialisation de masse de cette technologie aura lieu en 2030, selon un livre blanc publié par Samsung Electronics. En juillet dernier, Samsung a publié un livre blanc intitulé "The Next Hyper-Connected Experience for All", qui expose la vision de la société pour la prochaine génération de système de communication - à savoir la 6G. Le livre blanc couvre divers aspects liés à ce à quoi pourrait ressembler la 6G, notamment les méga tendances techniques et sociétales, les nouveaux services, les exigences, les technologies candidates et un calendrier de normalisation prévu.

En mai, Samsung Research, le centre de R&D avancée au sein de l'entreprise SET Business de Samsung Electronics, a fondé son centre de recherche sur les communications avancées dans le but d'accélérer la recherche sur la 6G. Dans son document, Samsung définit trois catégories d'exigences qui doivent être satisfaites pour réaliser les services 6G : exigences de performance, d'architecture et de fiabilité. Des exemples d'exigences de performance 6G sont un débit de données de pointe de 1 000 Gbps et une latence de moins de 100 microsecondes, soit 50 fois le débit de données de pointe et un dixième de la latence de 5G.

Samsung a également souligné que les exigences architecturales de la 6G comprennent la résolution des problèmes liés à la capacité de calcul limitée des appareils mobiles ainsi que la mise en œuvre de l'IA dès la phase initiale de développement de la technologie et la possibilité d'intégrer avec souplesse de nouvelles entités de réseau. Le document présente également des technologies candidates qui pourraient être essentielles pour satisfaire aux exigences de la 6G. Il s'agit notamment de l'utilisation de bandes de fréquences térahertz (THz), de nouvelles technologies d'antennes pour améliorer la couverture des signaux à haute fréquence, de technologies duplex avancées, de l'évolution de la topologie des réseaux, du partage du spectre pour accroître l'efficacité de l'utilisation des fréquences et de l'utilisation de l'IA dans les communications sans fil.

En janvier, la société de télécommunications japonaise NTT DoCoMo a déclaré qu'elle avait l'intention de lancer la technologie 6G commerciale d'ici 2030. Le gouvernement japonais a également annoncé son intention d'élaborer une stratégie globale concernant les futurs réseaux de communication sans fil 6G.

De plus, le gouvernement chinois a officiellement commencé à faire des recherches sur la technologie 6G en novembre de l'année dernière. Selon les rapports des médias d'État chinois, les ministères et les instituts de recherche ont tenu des réunions initiales dans le but de créer un groupe national de recherche et de développement sur la technologie 6G. Le ministère des Sciences et de la Technologie a déclaré qu'il allait mettre en place deux groupes de travail pour mener à bien les activités de recherche sur la 6G.

En février 2019, alors que le monde technologique faisait des mains et pieds pour finaliser les normes 5G afin de voir le plus rapidement possible les appareils compatibles 5G sur le marché, et alors que les acteurs de la téléphonie mobile ne pensaient pas encore au successeur de la 5G, le président américain Donald Trump a été l'un des premiers à évoquer la 6G. Il a, à l’époque, annoncé dans un tweet qu’il souhaite avoir « la technologie 5G, et même la 6G, aux États-Unis dès que possible ». Il ajoute qu’elle « est beaucoup plus puissante, plus rapide et plus intelligente que la norme actuelle. Les entreprises américaines doivent redoubler d’efforts ou seront laissées pour compte ». « Il n’y a aucune raison que nous soyons à la traîne à propos... ».

Source : Business Korea

Et vous ?

Que pensez-vous de ces perspectives de développement de la 6G ? Pertinentes ou exagérées ?
Pensez-vous que la 6G sera effective en Corée du Sud d'ici 2028 ?

Voir aussi :

La 6G serait-elle 100 fois plus rapide que la 5G*? Elle permettrait même une diffusion sur la terre, dans l'espace et la mer, selon l'opérateur mobile japonais NTT DoCoMo

  Huawei présente la première puce tout-en-un 5G, qui peut être ajoutée à un appareil afin d'activer la 5G

USA :Trump appelle au déploiement de la technologie 6G dès que possible, un Tweet qui n'a pas manqué de faire réagir de nombreux internautes

Samsung : attendez-vous à la 6G en 2028, permettant des hologrammes mobiles et des jumeaux numériques,
Plus de débits et une latence divisée par 10

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de phil995511
Membre averti https://www.developpez.com
Le 02/10/2020 à 13:40
Je ne pense pas qu'on n'a guère besoin de la 5G et encore moins de la 6G... cela ne va révolutionner nos vies.

En ce qui me concerne la 3G était déjà bien suffisante pour l'utilisation que j'en fais.

A chaque fois que de nouvelles fréquences sont attribuées, elles sont mises aux enchères et cela rapporte des milliards aux gouvernements, et au final bien sûr ce sont nous utilisateurs finaux qui payons la facture.

Nous vivons tristement de plus en plus dans un monde d'arrivistes financiers ;-(

https://www.francetvinfo.fr/internet...s_4125359.html
3  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/10/2020 à 9:38
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Que pensez-vous de ces perspectives de développement de la 6G ? Pertinentes ou exagérées ?
En février 2019 Trump appelait les entreprises US à investir à fond dans le développement de la 6G.
Le plan c'est de changer de norme tous les 10 ans :
- 3G : ~2000
- 4G : ~2010
- 5G : ~2020
- 6G : ~2030
C'est de l'obsolescence programmée de manière régulière.

Des entreprises chinoises sont en avance au niveau de la 5G, Verizon fait de la merde et Nokia et Ericsson sont un peu derrière Huawei.
Verizon déploie la 5G sur 13 stades NFL, mais la couverture réseau ne permet de diffuser le signal qu'à « certaines parties » des zones de places assises
Du coup Verizon va acheter des antennes Samsung.

Si la Corée du Sud et les USA veulent gagner la course à la 6G ça doit être pour 2 choses :
- vendre des antennes
- surveiller les communications partout dans le monde
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/10/2020 à 13:47
Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
Je ne pense pas qu'on n'a guère besoin de la 5G et encore moins de la 6G...
Ouais mais il y a des gens qui veulent regarder de la vidéo en 4k sur leur smartphone quand ils sont en dehors de chez eux, donc ils ont besoin de 5G
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/10/2020 à 14:28
C'est surtout que ça ne sert à rien d'avoir une définition aussi élevé sur un écran si petit.
Il doit y avoir des gens qui regardent des vidéos YouTube ou des streams sur leur téléphone. J'ai même une collègue qui regarde Netflix.

Peut-être que la 5G sera utilisé pour les caméras de surveillance HD, il peut y en avoir un grand nombre et la vidéo c'est lourd.
La 5G sera utilisé pour ceux qui vivent en ville mais qui ne veulent pas attendre la fibre optique. Il y aura probablement des box 5G.
1  1 
Avatar de laloune
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 02/10/2020 à 14:18
Ouais mais il y a des gens qui veulent regarder de la vidéo en 4k sur leur smartphone quand ils sont en dehors de chez eux, donc ils ont besoin de 5G
en plus pour des films de super-héros de m...

(par pitité, ne me sortez pas le sempiternel "si tu n'aimes pas ne regarde pas", "chacun ses goûts", ou "ne dis pas que c'est de la m..., dis juste que tu n'aimes pas" ; je n'ai pas la prétention d'être objectif)
0  1