IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Chine crée sa propre monnaie numérique, une première pour une grande économie,
Elle permet à Pékin de disposer d'une monnaie qui ne soit pas liée au système financier mondial

Le , par Bruno

352PARTAGES

4  0 
Les cryptomonnaies telles que le bitcoin ont laissé entrevoir un potentiel pour l’avenir de la monnaie numérique, bien qu'elles existent en dehors du système financier mondial traditionnel et n'ont pas cours légal comme l'argent liquide émis par les gouvernements. La Chine qui a fait le choix d’adopter la numérisation sous de nombreuses formes, y compris celle de la monnaie, se dote de sa propre monnaie numérique, le yuan numérique, contrôlée par la banque centrale de Chine qui émettra la nouvelle monnaie électronique.

« Afin de protéger la souveraineté de notre monnaie et son statut de monnaie légale, nous devons anticiper », a déclaré Mu Changchun, qui dirige le projet à la Banque populaire de Chine. La monnaie numérique pourrait réorganiser les fondamentaux de la finance de la même manière qu'Amazon a perturbé le commerce de détail et qu'Uber a secoué les systèmes de taxi.

Pékin met en œuvre le yuan numérique pour un usage international et le conçoit pour qu'il ne soit pas lié au système financier mondial, où le dollar américain est roi depuis la Seconde Guerre mondiale. On s'attend à ce qu'elle donne au gouvernement chinois de nouveaux outils importants pour surveiller à la fois son économie et sa population. De par sa conception, le yuan numérique annulera l'un des principaux attraits du bitcoin : l'anonymat de l'utilisateur et donnera la possibilité à la Chine de diminuer les émissions de carbone liées à l'extraction du bitcoin dans l'Empire du Milieu.


En effet, selon une nouvelle étude chinoise publiée cette semaine dans Nature Communications, la consommation d'énergie et les émissions de carbone liées à l'exploitation minière de bitcoins compromettront les efforts de la Chine en matière de climat si des réglementations plus strictes et des changements de politique ne sont pas adoptés. L’étude révèle que d'ici 2024, l'extraction de bitcoins dans le pays nécessitera 297 térawattheures d'énergie et représentera environ 5,4 % des émissions de carbone dues à la production d'électricité dans le pays, libérant environ 130 millions de tonnes métriques de carbone.

Cette recherche est importante, car la Chine a réalisé, à elle seule, plus de 75 % des opérations de la blockchain de bitcoin dans le monde en avril 2020, selon l’étude. Shouyang Wang, l'un des auteurs du rapport et professeur titulaire à l'Académie des mathématiques et des sciences des systèmes de l'Académie chinoise des sciences à Pékin, a déclaré : « Alors que tout le monde s'est concentré sur la grande rentabilité du bitcoin, nous voulons que les gens prennent conscience de ses problèmes potentiels et commencent à réfléchir à ces questions : cette industrie vaut-elle vraiment l'impact environnemental associé, et comment pouvons-nous rendre les opérations minières de bitcoin rentables plus durables à l'avenir ? »

Le bitcoin et les autres cryptomonnaies reposent sur la technologie blockchain, qui est une base de données partagée des transactions, avec des entrées qui doivent être confirmées et chiffrées. Le réseau est sécurisé par des individus appelés "mineurs" qui utilisent des ordinateurs très puissants pour vérifier les transactions, les bitcoins étant offerts en récompense. Le nombre de bitcoins attribués à cette fin est divisé par deux tous les quatre ans, et les énigmes sont devenues plus difficiles et nécessitent davantage de puissance de calcul pour être résolues. Le coût des équipements informatiques puissants et de l'électricité nécessaire à leur fonctionnement a également augmenté.

Zhou Xiaochuan, le principal banquier chinois de 2002 à 2018, a déclaré que le bitcoin l'avait à la fois ébloui et effrayé. En 2014, il a lancé une étude formelle pour une éventuelle monnaie numérique chinoise. La Chine n'avait guère l'air d'un pionnier en matière de devises. Le contrôle strict du gouvernement sur le yuan, par exemple, allait à l'encontre du commerce florissant des autres grandes monnaies. Dans le même temps, une révolution technologique financière était en cours en Chine, avec l'adoption frénétique des applications Alipay et WeChat, qui rendait l'argent liquide pratiquement inutile, et qui propulsait les startups vers des moyens de paiement mobiles.


Un client paie en utilisant le yuan numérique dans un grand magasin de Pékin

Puis, à la mi-2019, Facebook a annoncé qu'elle allait créer sa propre cryptomonnaie. La prise de conscience que celle-ci pouvait circuler dans une base d'utilisateurs bien plus importante que toute population nationale a permis de reconnaître immédiatement que la technologie pouvait bouleverser les monnaies traditionnelles. Alors que les régulateurs américains s'efforçaient d'arrêter Facebook, et ont finalement réussi, la Chine a accéléré sa quête d'un yuan numérique en lançant des essais en avril 2020.

Les banquiers des États-Unis et d'autres économies occidentales craignent aujourd’hui que ce que Facebook avait prévu pour sa monnaie numérique puisse maintenant être réalisé par la Chine, un gouvernement puissant. Le fait qu'un État autoritaire et rival des États-Unis ait pris l'initiative d'introduire une monnaie numérique nationale propulse ce qui était autrefois un sujet bancal pour les théoriciens de la cryptomonnaie en un point d'inquiétude à Washington.

Alors que la Chine crée sa propre monnaie numérique, ce qui est une première pour une grande économie, l'Inde entreprend d’interdire les cryptomonnaies et pénaliser les mineurs et les négociants. Un haut responsable du gouvernement de l’Inde a déclaré le mois dernier que le pays prévoit de proposer une loi qui en plus d’interdire les cryptomonnaies, imposerait des amendes à toute personne effectuant des transactions dans le pays ou détenant de tels actifs numériques. Le projet de loi qui est en passe d’être l'une des lois les plus strictes au monde à l'encontre de l’économie qui sous-tend l’écosystème des cryptomonnaies, criminaliserait la possession, l'émission, le minage, le commerce et le transfert des cryptoactifs.

Si l'interdiction devient une loi, l'Inde sera la première grande économie à rendre illégale la détention des cryptomonnaies. Même la Chine, qui a interdit le minage et le commerce, ne pénalise pas la possession. De hauts responsables indiens ont qualifié les cryptomonnaies de « système de Ponzi ». Rappelons qu'un stratagème classique de Ponzi est une fraude financière dans laquelle des individus effectuent des manipulations bancaires ainsi que des manipulations des états comptables pour payer continuellement de nouveaux investisseurs grâce à d'anciens investisseurs tout en maintenant l'illusion des rendements.

« Nous pensons que l'interdiction pure et simple de l'extraction de bitcoins n'est pas idéale », a déclaré Wang, professeur titulaire à l'Académie des mathématiques et des sciences des systèmes de l'Académie chinoise des sciences à Pékin. « Même si le minage de bitcoins est complètement interdit, sa rentabilité croissante pousserait les mineurs à poursuivre leurs activités par d'autres mesures, comme le vol d'électricité. C'est pourquoi nous suggérons qu'une incitation à déplacer les mineurs vers des régions d'énergie renouvelable propre serait plus idéale ».

Interrogés ces dernières semaines sur la façon dont les monnaies nationales numérisées, comme celle de la Chine, pourraient affecter le dollar, la secrétaire au Trésor Janet Yellen et le président de la Réserve fédérale Jerome Powell ont déclaré que la question était étudiée sérieusement, et notamment qu'un dollar numérique pourrait un jour avoir un sens.

Le dollar a déjà été confronté à d’autres monnaies à l’instar de l'euro, avant de gagner en importance lorsque les lacunes de ses rivaux sont devenues évidentes. Le dollar dépasse de loin toutes les autres monnaies dans les opérations de change internationales, avec 88 % dans le dernier classement de la Banque des règlements internationaux. Le yuan n'est utilisé que dans 4 % des cas. Selon les analystes et les économistes, la numérisation ne suffirait pas à faire du yuan un rival du dollar dans les virements bancaires. Mais dans sa nouvelle incarnation, le yuan pourrait gagner du terrain en marge du système financier international.


Il offrirait aux habitants des pays pauvres la possibilité de transférer de l'argent à l'échelle internationale. Une utilisation internationale, même limitée, pourrait atténuer la morsure des sanctions américaines, qui sont de plus en plus utilisées contre les entreprises ou les individus chinois. Josh Lipsky, ancien membre du personnel du Fonds monétaire international qui travaille aujourd'hui pour le groupe de réflexion Atlantic Council, a déclaré : « tout ce qui menace le dollar est une question de sécurité nationale. Cela menace le dollar à long terme ».

Le yuan numérique réside dans le cyberespace, disponible sur le téléphone portable de son propriétaire ou sur une carte pour les moins férus de technologie et sa dépense ne nécessite pas strictement une connexion en ligne. Il apparaît sur un écran avec une silhouette de Mao Zedong, à l'image de la monnaie papier.

Lors de tests effectués au cours des derniers mois, plus de 100000 personnes en Chine ont téléchargé une application pour téléphone portable de la banque centrale, leur permettant de dépenser de petites sommes d'argent numérique dans des magasins chinois de Starbucks et de McDonald's. « C'est plutôt bien », a déclaré le directeur général de la banque centrale.

La même déclaration a été faite par Tao Wei, une jeune femme de Pékin, après avoir expérimenté la monnaie numérique. Il ne lui a fallu qu'un instant pour payer le portrait d'anniversaire de sa fille de deux ans en pointant son iPhone vers un scanner. Le Parti communiste chinois a également permis à ses membres de régler leurs cotisations mensuelles en yuan numérique. Les banquiers et autres analystes affirment que Pékin a pour objectif de numériser l'ensemble de sa monnaie à terme. Certaines personnes auraient reçu de petites quantités de la monnaie numérique pour la tester.

La monnaie numérique semble également être un outil de surveillance pour le gouvernement chinois. Elle peut être utilisée pour suivre les dépenses des Chinois en temps réel, accélérer l'aide aux victimes de catastrophes ou signaler les activités criminelles. Grâce à elle, Pékin pourrait acquérir de nouveaux pouvoirs considérables pour renforcer le régime autoritaire du président Xi Jinping.

Le yuan numérique est programmable. Pékin a testé les dates d'expiration pour encourager les utilisateurs à dépenser rapidement, lorsque l'économie a besoin d'un coup de pouce. Il est également possible de la tracer, ce qui ajoute un nouvel outil à la surveillance étroite de l'État chinois.

Et vous ?

Quel est votre avis sur la monnaie numérique de la Chine ?

Selon vous, les utilisateurs chinois devraient s’inquiéter de la mesure de protection de la vie privée d’un pareil système ?

Voir aussi :

La Chine est peut-être sur le point de lancer sa monnaie numérique, en commençant par des tests en partenariats avec des banques et des géants des télécommunications de l'État, d'après un rapport

Les émissions de carbone liées à l'extraction du bitcoin en Chine atteindront 130 millions de tonnes d'ici 2024, compromettant ainsi l'action climatique du pays

Attendez-vous bientôt à une cryptomonnaie sponsorisée par Facebook, qui permettra aux utilisateurs de faire des paiements via Whatsapp

L'Inde voudrait interdire les cryptomonnaies et pénaliser les mineurs et les négociants, dans un projet de loi

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de anykeyh
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/04/2021 à 10:45
Une monnaie avec une date d'expiration... Je pense que j'ai tout dis là.

Le peuple est fait pour consommer, surtout ne pas le laisser s'enrichir.
6  0 
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 09/04/2021 à 11:41
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
La monnaie numérique semble également être un outil de surveillance pour le gouvernement chinois. Elle peut être utilisée pour suivre les dépenses des Chinois en temps réel[...] ou signaler les activités criminelles. Grâce à elle, Pékin pourrait acquérir de nouveaux pouvoirs considérables pour renforcer le régime autoritaire du président Xi Jinping.

Le yuan numérique est programmable. Pékin a testé les dates d'expiration pour encourager les utilisateurs à dépenser rapidement, lorsque l'économie a besoin d'un coup de pouce. Il est également possible de la tracer, ce qui ajoute un nouvel outil à la surveillance étroite de l'État chinois.
Le pire des deux monde, une monnaie centralisée numérique...
3  0 
Avatar de smarties
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 09/04/2021 à 10:40
Quand je vois qu'en France on ne peut même pas payer partout par carte car il y a un minimum (je payais avec un ticket restaurant et je voulais régler les quelques centimes restants par carte et le minimum était d'1€).

Je ne connais pas les frais des banques pour les commerçants mais elle devraient permettre plus de souplesse !

Quel est votre avis sur la monnaie numérique de la Chine ?
Tant qu'elle est adossée à quelque chose qui a une valeur, ça va selon moi et je comprends le souhait de la Chine de vouloir contourner les sanctions commerciales.
Sinon, je ne vois pas l'intérêt d'avoir plusieurs monnaies dans un pays étant donné que l'on a déjà une carte bleue.

Selon vous, les utilisateurs chinois devraient s’inquiéter de la mesure de protection de la vie privée d’un pareil système ?
En Chine, j'ai le sentiment qu'il faut s'inquiéter de tout ce qui est numérique et utilisable par la population
2  0 
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 09/04/2021 à 11:47
Citation Envoyé par anykeyh Voir le message
Une monnaie avec une date d'expiration... Je pense que j'ai tout dis là.

Le peuple est fait pour consommer, surtout ne pas le laisser s'enrichir.
Techniquement, la monnaie est un outils d'échange, elle n'est pas sensé servir à être entassée dans un coffre ou sur un compte pour jouer à qui à la plus grosse.

La seule chose que cette date d'expiration va impliquer, c'est que les chinois achéterons du tangible stockable et revendable en attente de gros achat qui seraient supérieurs à la date d'expiration. Les particuliers chinois, bientôt premier acheteurs d'or mondiaux ? ^^ Ce serait une numérisation de l'économie trés trés réussie
3  1 
Avatar de emilie77
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 09/04/2021 à 11:47
En Italie depuis une semaine differente banque vont te fermer le compte bancaire si tu as plus de 100k euro.
Vu les taux negatif a niveau UE, le compte bancaire vas lui couter trop cher
1  0 
Avatar de TotoParis
Membre averti https://www.developpez.com
Le 09/04/2021 à 14:42
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Techniquement, la monnaie est un outils d'échange, elle n'est pas sensé servir à être entassée dans un coffre ou sur un compte pour jouer à qui à la plus grosse.

La seule chose que cette date d'expiration va impliquer, c'est que les chinois achéterons du tangible stockable et revendable en attente de gros achat qui seraient supérieurs à la date d'expiration. Les particuliers chinois, bientôt premier acheteurs d'or mondiaux ? ^^ Ce serait une numérisation de l'économie trés trés réussie
En effet, mais "techniquement" si la monnaie est un outil d'échange, c'est aussi une réserve de valeur.
A savoir que l'on peut très bien accumuler en vue d'une dépense future, sans pour autant utiliser un
produit d'épargne, car avec des taux d'intérêt proche de 0, c'est inutile. Pire, avoir une date d'expiration
sur une monnaie est une aberration voire une folie douce, dans la mesure où plus personne ne pourra faire
face à un coup dur (grosse panne de voiture, problème de santé et donc baisse de revenus : là l'épargne
de précaution est très bienvenue). Question : la monnaie des membres du Parti Communiste sera-t'elle soumise
à ces dates de péremption ? Quid de l'impact économique de la perte de monnaie à cause de cette date de
péremption : cela revient tout simplement à détruire de la monnaie.
Pire : quels impacts écologiques sur le système de production ? A l'heure où la pollution devient difficile à supporter
et les ressources naturelles commencent à manquer, quel est l'avenir d'un système économique basé sur une telle
monnaie ?

Ces Chinois sont de vraies saloperies : https://www.amnesty.org/fr/latest/ne...ed-confession/
1  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/04/2021 à 14:45
Citation Envoyé par emilie77 Voir le message
En Italie depuis une semaine differente banque vont te fermer le compte bancaire si tu as plus de 100k euro.
Vu les taux negatif a niveau UE, le compte bancaire vas lui couter trop cher
Que vont faire les italiens, placer leur argent en Angleterre ou en Norvège ?
0  0 
Avatar de TotoParis
Membre averti https://www.developpez.com
Le 09/04/2021 à 14:47
Citation Envoyé par emilie77 Voir le message
En Italie depuis une semaine differente banque vont te fermer le compte bancaire si tu as plus de 100k euro.
Vu les taux negatif a niveau UE, le compte bancaire vas lui couter trop cher
Avez-vous des sources dans la Presse, même en italien ?
0  0 
Avatar de Jiji66
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/04/2021 à 20:48
Citation Envoyé par TotoParis Voir le message
Avez-vous des sources dans la Presse, même en italien ?
Pour ceux qui ont des doutes; les banques ne sont pas nos amis....
https://www.bresciatoday.it/attualit...ti-chiusi.html
Le Bitcoin au moins elles ne peuvent pas y toucher
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/04/2021 à 8:31
Citation Envoyé par emilie77 Voir le message
En Italie depuis une semaine differente banque vont te fermer le compte bancaire si tu as plus de 100k euro.
Je ne crois pas que ce soit exactement ça.
Il existe une règle de l'UE qui autorise les banques en faillite à prélever de l'argent sur les comptes qui ont plus de 100 000€.

Les banques peuvent-elles vraiment vous piquer votre argent en cas de faillite ?
En cas de faillite, les banques ont la possibilité de ponctionner les dépôts de leurs clients aisés, au-delà de 100.000 euros. Focus sur ces règles qui ont récemment été harmonisées au sein de l'Union européenne.
Des banques qui se renflouent grâce à l'argent de leurs clients : un scénario a priori improbable, mais qui est pourtant déjà arrivé en 2013 à Chypre. Les autorités avaient en effet créé la sensation en faisant participer les gros épargnants, détenant plus de 100.000 euros, au sauvetage des banques du pays.
La limite va progressivement baisser, peu de gens ont 100 000 euros sur leur comptes. (de toute façon les riches font de l'évasion fiscale, ils ont des sociétés écrans dans des paradis fiscaux ou ce genre de chose)

Il y a plusieurs grandes banques qui se portent extrêmement mal depuis des années, elles sont au bord de la faillite, elle survient en magouillant de tous les côtés, mais ça ne va pas tenir éternellement.
Même les banques centrales font n'importe quoi :
La BCE étudie un projet de "bad bank" pour liquider les prêts non remboursés
La Banque centrale européenne (BCE) prépare une structure de défaisance pour y transférer des centaines de milliards d’euros de prêts qui risquent de ne pas être remboursés en raison de la crise du coronavirus.
Wirecard et Greensill, deux faillites qui jettent une ombre sur les fintech
Des banques secouées par la plus grande faillite d'un "hedge fund" en plus de 20 ans
BNP Paribas, Credit Suisse et Deutsche bank plongent en Bourse après les déboires d’un fonds spéculatif

Le monde de la finance fait n'importe quoi et nous allons le payer. Ça va faire très mal.
0  0