IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Covid-19 : un « certificat sanitaire » européen, en version électronique ou papier, disponible dès le 15 juin,
A annoncé Thierry Breton

Le , par Stan Adkens

191PARTAGES

17  0 
Sortir son smartphone au moment de l’embarquement, pour montrer son passeport vaccinal ou test-PCR, voilà un geste qui préfigure, peut-être, le monde d’après. Alors que l'Europe, en proie à la troisième vague du coronavirus, impose des restrictions de déplacement, la Commission européenne a dévoilé un projet de « certificat sanitaire » qui devrait être mis en place dans l’UE le 15 juin 2021. Dimanche sur le plateau du "Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI", Thierry Breton a en effet présenté les contours du futur laissez-passer, qui sera disponible en version électronique ou papier et qui est censé faciliter le retour à la vie normale des citoyens de l'UE.

Invité à l'émission du "Grand Rendez-vous" d'Europe 1, Thierry Breton, commissaire européen en charge des vaccins, avait annoncé que les autorités européennes souhaitaient lancer ce certificat sanitaire, aussi appelé passeport vert, avant les vacances d'été. Lors de l’émission le Grand Jury du 28 mars, il en a dit un peu plus sur ce futur « certificat sanitaire européen ».


Après un temps d'adaptation, la production industrielle de vaccins semble désormais rodée. Le commissaire européen a en tout cas affirmé avec « certitude » que « 360 millions de doses » seraient livrées à l'Europe à la fin du troisième trimestre, ainsi que 420 millions à la mi-juillet. Des quantités « nécessaires pour commencer à parler de cette immunité collective », a déclaré Thierry Breton. En France, 3 millions de doses devraient aussi arriver dès la semaine prochaine.

« Il va falloir passer à l'accélération », a ainsi enjoint Thierry Breton, affirmant que c'est « aux États membres de s'organiser et d'accélérer » la campagne vaccinale. « Ils ont 420 millions de doses à administrer en trois mois et demi », a-t-il précisé. Et si les États décident d'étendre la vaccination aux enfants ou de désigner les enseignants comme public prioritaire, le commissaire européen l'assure, l'Europe aura « la capacité et la plateforme quand il faudra le faire ».

Cet accroissement industriel sera accompagné de nouveau dispositif, le certificat sanitaire. Prévu pour être mis en place le 15 juin et harmonisé au niveau européen, ce certificat sera disponible aussi bien sous format papier que numérique sur le site des ministères de la Santé de chaque pays de l'Union européenne.

« À partir du moment où nous pourrons être sûrs que chaque Européen qui souhaite se faire vacciner aura un accès équitable au vaccin, comme ce sera le cas dans les deux à trois mois qui viennent, il sera bon que l'on puisse avoir un certificat sanitaire qui démontre votre état », a-t-il ainsi indiqué lors du Grand Jury.

Concrètement, ce passeport sanitaire européen non obligatoire, précise Thierry Breton, contiendra plusieurs informations personnelles, dont un code QR qui permettra de fournir aux autorités les informations sur l'état de santé de son titulaire. « On y trouvera votre nom, votre date de naissance, le numéro de votre passeport certifié avec le QR Code, le fait que vous ayez été vacciné ou non, et si vous avez été vacciné, le type de vaccin que vous avez eu, et si vous avez des anticorps », a précisé le commissaire européen.

« Pour ceux qui n'auront eu ni le vaccin ni la maladie et pour lesquels on demandera un test PCR, on trouvera l'état de votre test PCR ». La vocation du certificat sanitaire sera de faciliter la circulation des populations dans l'UE. S’il est non obligatoire, ce certificat pourra tout de même être demandé « pour voyager, prendre un avion, participer à une « manifestation importante » ou encore entrer dans un lieu public », selon un Q&A publié par la Commission européenne plus tôt en mars.

Version numérique du « certificat sanitaire »

Les certificats sanitaires seront délivrés dans un format numérique, de sorte qu'ils puissent être affichés sur un smartphone ou imprimés sur papier, selon la préférence de leur titulaire, d’après la Commission européenne. Le code QR sera interopérable lisible par machine et contenant les principales données nécessaires ainsi qu'une signature numérique. Lors de la vérification du certificat, le code QR est scanné et la signature vérifiée. La signature numérique vise à protéger le code QR contre la falsification.

Selon la Commission, chaque organisme de délivrance (hôpital, centre de test, autorité sanitaire) dispose de sa propre clé de signature numérique. Toutes ces données sont stockées dans une base de données sécurisée dans chaque pays. La Commission européenne établira un portail numérique qui permettra de vérifier toutes les signatures des certificats dans l'ensemble de l'UE. Les données à caractère personnel du titulaire du certificat ne sont pas transmises au portail, étant donné qu'elles ne sont pas nécessaires pour vérifier la signature numérique.


La Commission européenne fournira également des solutions de référence à code source libre afin d'aider les États membres à mettre au point des logiciels pouvant être utilisés par les autorités pour scanner et vérifier les codes QR, a répondu la Commission dans son Q&A. Les États membres devraient délivrer des certificats de vaccination, quel que soit le type de vaccin contre la covid-19.

L'interopérabilité sera obtenue en s'assurant que les différents types de certificats sanitaires numériques (statut vaccinal, résultats des tests, statut en matière de rétablissement) sont normalisés au regard des politiques, des règles et des spécifications arrêtées d'un commun accord. En pratique, cela signifie que tout certificat délivré dans un État membre peut être vérifié dans un autre État membre. Les États membres ont carte blanche pour concevoir leurs certificats, du moment qu'ils respectent ces normes communes. Le portail numérique mis en place permettra également aux autorités nationales d'échanger des signatures de certificats, afin qu'elles puissent être vérifiées dans toute l'UE.

En ce qui concerne la confidentialité des données à caractère personnel contenues dans les certificats comme des données médicales sensibles, il conviendra de garantir un niveau de protection des données particulièrement élevé. Mme Vĕra Jourová, vice-présidente chargée des valeurs et de la transparence, a déclaré à ce propos :

« Le certificat vert numérique propose une solution à l'échelle de l'Union pour garantir que les citoyens européens bénéficient d'un outil numérique harmonisé permettant de soutenir la libre circulation dans l'UE. Il s'agit d'un message positif à l'appui de la relance. Nos objectifs clés consistent à proposer un outil facile d'utilisation, non discriminatoire et sécurisé qui respecte pleinement la protection des données ».

La Commission s'emploie également à faire en sorte que les certificats soient compatibles avec les systèmes de pays tiers, en dehors de l’Union. Selon la Commission, la proposition est ouverte aux initiatives mondiales et tient compte des efforts déployés actuellement par des agences spécialisées des Nations unies, telles que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), en vue d'établir des spécifications et des orientations pour l'utilisation des technologies numériques afin d'attester le statut vaccinal.

Source : Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI

Et vous ?

Que pensez-vous du certificat sanitaire européen ?
Quel commentaire faites-vous sur l’interopérabilité du code QR entre les pays membres de l’Union ?

Voir aussi :

Attestation et justificatif de déplacement en France : la version numérique n'est plus acceptée, seul le format papier est autorisé
Coronavirus : la Commission européenne propose un « certificat vert numérique », pour faciliter la libre circulation en toute sécurité dans l'UE
TousAntiCovid : le scan de QR codes via l'application pourrait entrer en phase de test dans les prochains jours, au sein des restaurants réservés aux routiers
Application TousAntiCovid : un coût de 6,5 millions d'euros sans appel d'offres, ANTICOR saisit la Cour de justice de la République

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 01/06/2021 à 21:04
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Selon la rumeur, le portefeuille numérique de l'UE stockerait en toute sécurité les données de paiement et les mots de passe et permettrait aux citoyens des 27 pays de se connecter aux sites Web des administrations locales ou encore de payer leurs factures de services publics en utilisant une seule identité reconnue. L'application, à laquelle il serait possible d'accéder notamment par lecture d'empreinte digitale ou de rétine, devrait également servir de coffre-fort où les utilisateurs pourraient stocker des documents officiels tels que leur permis de conduire. Les sources ont toutefois ajouté que l'utilisation du portefeuille ne serait pas obligatoire.
Dis-donc, ils ne vont pas se calmer sur les mesures totalitaires? Déjà qu'ils ne sont pas élus...

On connaît la musique: "ce n'est pas obligatoire ma bonne dame". "Non non, les guichets physiques vont continuer". "Non, le smartphone est optionnel". Et d'année en année une fois qu'il y a des usagers on vire tout le reste. Toujours les mêmes marchands de salades.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Cependant, les citoyens qui choisissent de s'inscrire devraient bénéficier d'un écosystème numérique plus sûr et d'une plus grande flexibilité, idéale pour la vie post-pandémique. Afin de protéger les citoyens, les fonctionnaires européens imposeront une séparation structurelle empêchant les entreprises qui accèdent aux données des utilisateurs de les utiliser pour toute autre activité commerciale, comme la commercialisation de nouveaux produits. Bruxelles aurait entamé des discussions avec les États membres afin de fournir des lignes directrices sur les normes techniques pour le déploiement du portefeuille numérique.
Ben voilà. Sous la carte du "plus sûr" (ce qui est complètement faux puisque l'on augmente la surface d'attaque/surface d'exposition des données personnelles), on cherche en fait à nous vendre toujours plus, plus plus plus. Jusqu'à l'indigestion

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Les élus européens espèrent que l'amélioration de la culture numérique et l'utilisation accrue des outils numériques pendant la pandémie contribueront à dynamiser le nouveau système. Les régulateurs devraient également mettre en avant la facilité d'accès aux services publics et privés si les gens décident de s'inscrire. Par exemple, une personne désirant louer une voiture pourrait utiliser son portefeuille numérique pour le faire à distance via une application qui vérifiera son identité et émettra une clé électronique afin qu'elle puisse prendre la voiture immédiatement sans avoir à faire la queue à l'aéroport.
Woaou. Louer une voiture sans faire la queue une fois par an?! Mais c'est un SUPER avantage! Vite, prenez TOUTES mes données personnelles et installez-moi une puce dans le cou!

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
De même, des questions relatives à la protection de la vie privée et à l'inégalité des vaccins subsistent. En effet, les passeports vaccinaux ajoutent une nouvelle couche numérique à la multitude d'applications de santé et de suivi des contacts liées au coronavirus que de nombreux pays et pays ont déjà mises en place. Leur utilisation au niveau national pour rouvrir les économies locales a fait l'objet d'un vif débat, de nombreuses personnes s'opposant à l'obligation de les utiliser dans les pubs, les concerts et les événements sportifs. Cependant, l'idée de les utiliser pour les voyages internationaux est de plus en plus répandue.
Ben tiens, il ne manquerait plus que ça. Tu veux aller au café du coin? Il te faut une application non obligatoire voyons!

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Travel Pass et CommonPass peuvent être intégrés aux applications de voyage des compagnies aériennes afin que les utilisateurs puissent vérifier leur statut vaccinal lorsqu'ils s'enregistrent en ligne. Les deux systèmes devraient aussi fonctionner avec les certificats de l'UE. CommonPass indique que les utilisateurs pourront importer les certificats de vaccination d'ici la mi-juin. « Dans un contexte de pandémie, les passeports de vaccination ne pourront que se généraliser », a déclaré Paul Meyer, directeur général de The Commons Project, l'association sans but lucratif à l'origine de CommonPass.
Ben tiens. M'est avis que ça ne doit pas être sans but lucratif pour tout le monde... Si les gars se ruent là dessus c'est parce qu'il y a des sponsors et des gros sous.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Elle scanne le visage du voyageur à l'aide de la caméra du téléphone et le compare aux données biométriques du passeport. Des contrôles sont effectués pour éviter qu'une autre personne n'utilise son identité. Par ailleurs, les passeports de vaccination seraient un sujet polarisé, les discussions en ligne mettant en évidence les craintes qu'ils soient utilisés pour contrôler les gens, restreindre la liberté et éroder la vie privée. Les développeurs soulignent qu'un minimum de données personnelles est conservé sur les téléphones, et que les seules choses qui sont transmises sont des clés de chiffrement.
Il y a 20 ans, les attentats du World Trade Center ont servi à imposer la mise en place de passeports biométrique. Là on nous en ressert une louche par dessus, pour des raisons tout aussi bidon.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Ces clés permettraient d'échanger des informations en toute sécurité. « Si cela est fait correctement, il n'y a pas de risque supplémentaire pour la vie privée, car il s'agit simplement d'indiquer le statut de la pièce d'identité (oui ou non) », a déclaré Kevin Trilli, responsable produit de la société de vérification d'identité Onfido, qui travaille sur la technologie des cartes de vaccination. Il faut également se demander si les différents systèmes de certification des vaccins fonctionneront bien ensemble et si les pays reconnaîtront les certificats des autres.
Et donc on doit les croire sur parole? Et ensuite quoi? Ils changent les CGU de l'application? Ils revendent le reste des données? Ils continuent de les héberger directement dans les clouds des GAFAM??

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
Je crois que c'est assez évident. À bas le flicage généralisé!

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Seriez-vous prêt à utiliser le portefeuille numérique de l'UE ?
Certainement pas.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Que pensez-vous des mesures de sécurité prises ? Sont-elles suffisantes ?
Sécurité pour qui? Sérieusement les gens, plutôt que d'accepter des trucs pareil, allez plutôt en vacances dans une autre région cet été. Les commerces locaux en ont besoin, et si tout le monde ne se rue pas dans les aéroports, peut-être qu'ils se remettront un peu en question...
11  0 
Avatar de Se7h22
Membre averti https://www.developpez.com
Le 01/04/2021 à 2:08
Perso, je ne comprend pas pourquoi il faudrait rendre obligatoire la vaccination via un certificat, car même en étant vacciné on peut être porteur du virus…
7  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 31/03/2021 à 17:58
Dans quel horrible monde nous nous apprêtons à basculer ! Ça fait peur ! Même les pires complotistes n'avaient pas prévu un truc pareil et si vite ! Et c'est pas fini : nous ne sommes pas encore au bout de la route vers le chaos total, mais en très bonne voie, c'est certain. Ce monde de merde que nous allons léguer à nos enfants.
9  3 
Avatar de Tintwo
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 31/03/2021 à 18:11
Le pire c'est que c'était prévu depuis quelques temps déjà (voir https://ec.europa.eu/health/sites/he...roadmap_en.pdf) et ce de manière publique (mais non criée sur les toits bien évidemment). Déduisez-en ce que vous voulez.

Par contre ce qui m'inquiète (hors politique et société), ce sont plutôt les problèmes relatifs aux données et à leur sécurité, en même temps que tous les abus possibles et imaginables de la part d'intermédiaires techniques.
6  0 
Avatar de pierre++
Membre actif https://www.developpez.com
Le 30/05/2021 à 0:12
Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
Il faut comparer ce qui est comparable.
Pour commencer, c'est un pays de culture scandinave, contrairement à la France qui est un pays latin du sud.
... De part sa culture scandinave, la Suède est un pays globalement beaucoup plus discipliné que la France. On peut donc être sur que ces mesures ont été beaucoup mieux respectées qu'en France....
De plus, à leur faveur, la Suède est peu peuplé par rapport à la France. La densité de population y est presque 5 fois moindre.
Je suis d'accord que toute comparaison en terme de santé est difficile, comme entre par exemple Paris et la campagne de la Creuse aussi où la densité de population n'est pas top. Et pourtant ce sont les mêmes contraintes qui ont été imposées partout en France sans tenir compte de cette diversité.
Quand aux pays scandinaves, justement je suis au Danemark, à AArhus et je crois qu'il faut tordre le cou aux idées préconçus. J'ai été surpris de constater que ce n'est pas réellement le cas, dans plein de petits détails. Mais la grande différence, c'est que les Danois font et ont raison de faire confiance en leur gouvernement, pour la bonne raison que tout comme en Suède, ils ont un droit de contrôle dessus, ce qui n'est pas le cas dans le reste de l'Europe. Le résultat est que le niveau de corruption est très bas (voir chiffre de transparency international).
Maintenant je dois dire que je n'ai pas analysé pourquoi il y a eu tant de différence de mortalité entre le Danemark et la Suède, mais je sais qu'en Suède par un ami médecin Suédois que son pays avait comme la France "confiné" les maisons de retraites et que cela a fait une hécatombe chez eux. Quels sont les changements dans les courbes de décès et du changement de l'espérance de vie dans ces pays?
En dehors de ça les Suédois ont conservé leur économie entière par rapport à la France qui s'est endetté de combien de milliards???
Et surtout ils ont continué à vivre sans être traumatisés par des campagnes de "terrorisations" de la population qui a transformé en France chaque personne bien portante comme suspecte
L'Angleterre commence a avouer avoir sciemment utilisé la peur, le pouvoir Français a fait de même et a même menti pour faire croire aux gens qu'en se faisant vacciner ils allaient retrouver leur liberté
C'est ça qui est inadmissible dans un pays démocratique.
5  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 31/03/2021 à 21:14
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Dans quel horrible monde nous nous apprêtons à basculer ! Ça fait peur ! Même les pires complotistes n'avaient pas prévu un truc pareil et si vite !
Si, si, ça avait été imaginé et anticipé depuis longtemps : https://fr.wikipedia.org/wiki/1984_(roman)

3  0 
Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 01/04/2021 à 10:57
Citation Envoyé par Tintwo Voir le message
Par contre ce qui m'inquiète (hors politique et société), ce sont plutôt les problèmes relatifs aux données et à leur sécurité, en même temps que tous les abus possibles et imaginables de la part d'intermédiaires techniques.
Oui, ou juste l'incompétence. Par exemple en Suisse, le site mesvaccins.ch qui se targuait d'être une implémentation du "passeport vaccinal" est en maintenance depuis 2 semaines suite à des fuites de données hallucinantes: en gros, n'importe qui ou presque pouvait avoir accès aux données présentes et même les modifier

On ouvre les paris sur les prochains pays à connaître la même blague?
3  0 
Avatar de solstyce39
Membre averti https://www.developpez.com
Le 01/04/2021 à 15:11
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Il faut arrêter les théories du complot la, ca existait déjà avant les vaccins obligatoire pour aller dans certains pays.

Donc si on ne peux pas rendre le vaccin obligatoire de suite car il n'y en a pas assez, il ne reste qu'a utiliser ce certificat c'est la seule solution possible, ça va être fait dans le monde entiers, c'est déjà en vigueur dans plusieurs pays, ça évitera de faire un test à chaque fois qu'on prends l’avion, donc je ne voie pas le soucis.
Y a aucun complot puisque qu'à peu près tout est "officiel" maintenant les vaccins nécessaires pour les voyages dans des pays exotiques sont nécessaires du fait de la virulence des maladies, dans le cas du COVID c'est très largement discutable.
3  0 
Avatar de foetus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 01/04/2021 à 19:12
Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
Quid des asiatiques ou américains qui vont débarquer en Europe ? Comment vont ils pouvoir utiliser le SI en intégrants leurs tests à l'aéroport ?
J'ai vu 1 vidéo qui disait que cela va être + ou - 1 guerre : chaque gros pays de son côté - Chine, Russie, US, Europe, ... - avec son passeport/ truc vaccinal.
Parce qu'on parle des voyageurs, mais quid du commerce, du transport des ressources/ déchets/ ...
3  0 
Avatar de super_navide
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 23/05/2021 à 12:19
ça fait gerber ce genre de truc , on l'impression que les gouvernements font des tests pour voir ce que les gens sont capable d'accepter.
Pour le covid il y a une question fondamental et que les médias n'explore pas trop car ça pourrait avoir de conséquence très importante ;
Pourquoi les enfants ne font quasiment jamais de forme grave , pourtant ils sont les premiers à choper plein de virus.
La réponse est que c'est pas le covid qui tue mais une réponse du system immunitaire disproportionné qui provoque une grave inflammation puis la réanimation puis la mort.
Et la réponse de cette réaction est simple : le mode de vie des gens.
La sédentarité , l'alcool , le tabac , manger trop gras trop sucré trop salé , boire du red bull tous ses comportements bousille la santé mais rapporte bcp d'argent, exemple macdo le seul resto qui a profiter
Mais le plus important c'est pas sur le plan physique a la rigueur , mais sur le plan mental car ça rend les gens dépendant , stupide et plus facile a manipuler.
Donc la réponse c'est évidente mieux vaut vacciner les gens que de les inciter à changer leurs mode de vie
3  0