IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

47 % des travailleurs dépensent leur propre argent pour résoudre les problèmes techniques liés au travail à domicile
D'après une nouvelle étude de InMyArea.com

Le , par Nancy Rey

38PARTAGES

7  0 
Une nouvelle étude du site de comparaison InMyArea.com explore la manière dont les problèmes technologiques affectent les personnes qui travaillent à domicile. Elle a révélé que 47 % des employés ont dépensé leur propre argent pour résoudre un problème technologique, dont 20 % ont dépensé 100 dollars ou plus. Plus de la moitié des employés qui travaillent à distance disent avoir été confrontés à un problème technique quelconque, et un tiers d'entre eux affirment que ces problèmes leur ont causé un stress important, voire extrême.

Les problèmes informatiques sont déjà assez frustrants, surtout lorsque vous travaillez, que vous essayez de respecter des délais ou de coordonner votre travail avec celui de vos collègues, le stress lié aux problèmes techniques peut atteindre des sommets. Les problèmes techniques pendant les heures de travail sont extrêmement fréquents, en particulier chez les travailleurs à distance.

Alors qu’une majorité de la population mondiale travaille désormais à distance, l’équipe du site InMyArea.com a voulu savoir quel impact, les problèmes techniques à la maison ont sur la main-d'œuvre. Quelle est la fréquence des problèmes techniques ? Comment sont-ils résolus ? Et quelle est la corrélation entre des facteurs importants comme la productivité, la satisfaction au travail et la motivation générale et les difficultés technologiques ? Pour le savoir, les chercheurs de InMyArea.com ont récemment interrogé près de 985 personnes qui travaillent toutes à domicile. Les questions portaient sur les expériences, des uns et des autres, en matière de technologie par rapport au télétravail. 52 % des répondants étaient des hommes et 48 % des femmes. L'âge des répondants allait de 18 à 88 ans, avec une moyenne d'âge de 38 ans et un écart type de 11 ans.

Les problèmes les plus courants en matière de technologie à distance



Plus de la moitié des employés à distance ont déclaré avoir été confrontés à des problèmes techniques, mais un sur trois a indiqué que ces problèmes causaient un stress élevé, voire extrême. La source de stress technologique la plus courante pour la plupart des personnes interrogées est le manque de vitesse : connexions Internet lentes (56 %), appareils lents (50 %) et téléchargements de fichiers lents (32 %). Cela dit, les problèmes les plus stressants sont ceux liés aux virus et aux options de sauvegarde, qui ont été rencontrés par un pourcentage plus faible d'employés.

Le stress supplémentaire est probablement dû au fait que ces problèmes ne sont pas toujours gratuits à résoudre ni couverts par les employeurs. Au contraire, 47 % des employés ont dépensé leur propre argent pour résoudre leurs problèmes techniques. On estime que les travailleurs à distance économisent en moyenne 4000 dollars par an en évitant les frais de déplacement, mais 20 % des travailleurs nous ont dit avoir dépensé 100 dollars ou plus pour résoudre un seul problème technique. Moins de 3 % n'ont rien dépensé pour résoudre ce type de problème. Les contraintes financières peuvent accroître le stress déjà existant du fait du problème technique initial.

Le recours à l'équipe informatique de l’employeur

Depuis la pandémie de la COVID-19, la plupart des employés ont indiqué que leur service informatique était de plus en plus utile. Lorsqu'elle est contactée, l'équipe informatique est jugée assez ou très utile ; toutefois, 31 % des employés ne demandent toujours pas d'aide, même en cas de problème technique. Et 1 sur 5 n'avait pas demandé d'aide à son employeur, de quelque manière que ce soit.

« Bien que de nombreuses personnes soient à l'aise avec la technologie, la transition vers un environnement entièrement à distance était une entreprise de grande envergure, en particulier pour ceux qui n'avaient jamais travaillé à distance par le passé. Ajoutez à cela des problèmes techniques et vous obtenez une recette pour le stress. Nos résultats montrent que lorsque les employeurs fournissent à leur équipe une meilleure assistance informatique, il en résulte des membres de l'équipe plus satisfaits, plus productifs et plus motivés », explique Ryan McGonagill, directeur de la recherche industrielle chez InMyArea.

L'impact du support sur la productivité, la satisfaction et la motivation

Le support informatique va manifestement bien au-delà du problème technologique en question. Quelle que soit la taille de l'entreprise, la majorité des employés étaient satisfaits de l'aide informatique de leur employeur. 80 % des personnes travaillant dans des entreprises de plus de 501 employés se disent satisfaites de l'assistance informatique de leur employeur. Le pourcentage le plus élevé de salariés satisfaits de l'aide informatique de leur employeur (83 %) se trouve dans les entreprises comptant entre 51 et 100 salariés.

Si un problème informatique était mal résolu, la satisfaction au travail en souffrait énormément. Le bon côté des choses, c'est que la résolution d'un problème informatique peut être la réponse à une satisfaction professionnelle globale. 55 % des employés ayant reçu une aide satisfaisante se sont décrits comme satisfaits de leur travail dans son ensemble. Moins de 19 % des employés qui n'étaient pas satisfaits du support informatique de leur employeur pouvaient en dire autant.


L’étude arrive à la conclusion suivante, si la satisfaction au travail a connu la plus forte amélioration avec une aide informatique satisfaisante, la productivité et la motivation ont également été améliorées. Ceux qui étaient satisfaits de la capacité de leur employeur à résoudre les problèmes informatiques ont vu leur productivité et leur motivation s'améliorer. La motivation, tant sur le lieu de travail qu'en dehors, peut devenir extrêmement problématique pour de nombreuses personnes au milieu d'une pandémie, qui accorde une importance croissante à la résolution des problèmes techniques frustrants aussi efficacement que possible.

Source : InMyArea.com

Et vous ?

Avez-vous déjà déboursé de l’argent de votre poche pour résoudre un problème technique dans le cadre du télétravail ?
Que pensez-vous des résultats de cette enquête ? Les trouvez-vous pertinents ?

Voir aussi :

Les entreprises devront-elles payer une part du loyer pour les employés travaillant à domicile ? Oui, selon le plus haut tribunal Suisse

Les employés d'Amazon entament un vote historique pour s'ouvrir la porte de la syndicalisation contre laquelle l'entreprise déploie des moyens IT, une première sur toute l'étendue des USA

Des employés en télétravail photographiés toutes les 5 minutes par des patrons désireux de juger de leur productivité, via un service vidéo en continu, en expansion rapide avec le coronavirus

Coronavirus : après avoir recommandé le travail à domicile, Twitter demande à ses employés de travailler chez eux, une mesure adoptée par les grandes enseignes de la tech comme Google

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/04/2021 à 11:12
Effectivement c'est plus facile de payer soi-même, que de faire recours tout le temps au service informatique... déjà qu'ils ne sont pas tjrs très réactifs, surtout avec le télétravail qui s'est généralisé.
Le problème c'est quand tu commences à faire la somme de ces petites dépenses. Addition salée tout de même.
0  0