IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

86 % des conducteurs ont peur de rouler dans des voitures autonomes
Selon une enquête de l'Association Américaine de l'Automobile

Le , par Bruno

157PARTAGES

6  0 
Au terme d’une enquête menée du 15 au 17 janvier et publiée le 25 février par l'Association Américaine de l'Automobile (AAA), une organisation à but non lucratif basée aux États-Unis, il en ressort que la majorité des conducteurs, soit 80 % déclarent vouloir que les systèmes de sécurité actuels des véhicules, comme le freinage d'urgence automatique et l'assistance au maintien de la trajectoire fonctionnent mieux. Plus de la moitié, soit 58 % disent vouloir ces systèmes automatiques dans leur prochain véhicule.

« Les gens sont prêts à adopter les nouvelles technologies automobiles, surtout si elles rendent la conduite plus sûre », a déclaré Greg Brannon, directeur de l'ingénierie automobile et des relations industrielles de l'AAA. « Les consommateurs savent clairement ce qu'ils veulent et si les constructeurs automobiles saisissent cette occasion pour offrir une meilleure expérience, cela ouvrira la voie aux véhicules de demain ». Près de 96 % des modèles de véhicules de 2020 étaient équipés d'au moins un système avancé d'aide à la conduite (ADAS) tel que le freinage d'urgence automatique, l'alerte dans l'angle mort ou l'assistance au maintien de la trajectoire. Les consommateurs qui achètent un véhicule neuf auront probablement au moins un de ces types de systèmes de sécurité et, dans de nombreux cas, il pourrait s'agir de leur première interaction avec une technologie automobile plus avancée.

L'AAA fournit à plus de 61 millions de membres des services automobiles, de voyage, d'assurance et financiers par l'intermédiaire de sa fédération de 30 clubs automobiles et de plus de 1000 succursales. Les conducteurs peuvent demander une assistance routière, connaître le prix de l'essence à proximité, trouver des réductions, réserver un hôtel ou tracer un itinéraire grâce à l'application AAA Mobile.

L'enquête annuelle de l'AAA sur les voitures autonomes mesure le sentiment des consommateurs à l'égard des nouvelles technologies automobiles, en se concentrant sur les voitures à conduite autonome. Alors que l'intérêt des gens pour une voiture dotée d'une technologie plus avancée augmente, ils ont encore du mal à accepter l'idée d'une automatisation complète des véhicules. L'enquête de l'AAA a révélé que seuls 14 % des conducteurs feraient confiance à un véhicule entièrement autonome. Cependant, 86 % ont explicitement déclaré qu'ils auraient peur de rouler dans un véhicule qui se conduit tout seul.


Des recherches antérieures de l'AAA ont montré que certains systèmes, en particulier ceux qui offrent le plus haut niveau d'automatisation disponible au public, ne fonctionnent pas toujours comme prévu. Ces expériences négatives pourraient influencer l'opinion des conducteurs sur l'automatisation des véhicules. Cela renforce également la nécessité pour les constructeurs de continuer à perfectionner la technologie des véhicules en étendant les essais et en se concentrant sur l'inclusion de scénarios plus réels rencontrés par les conducteurs. Les constructeurs automobiles détiennent peut-être déjà la clé de l'amélioration de l'acceptation par le public de l'auto-conduite : la mise au point de la technologie existante des véhicules. L'enquête annuelle de l'AAA sur les véhicules automatisés révèle que seulement 22 % des gens pensent que les constructeurs devraient se concentrer sur le développement de véhicules à conduite autonome.

L'AAA a demandé aux conducteurs si le COVID-19 influencerait leur décision d'utiliser un véhicule à conduite autonome comme alternative aux transports publics. Seul un nombre relativement faible de personnes ont déclaré qu'elles seraient plus enclines à opter pour un véhicule à conduite autonome, mais un nombre plus important a déclaré que le COVID-19 ne changerait rien à leur décision.

S’exprimant au sujet des voitures autonomes, Alexandra Smyth, qui dirige les systèmes autonomes à la Royal Academy of Engineering, a déclaré : « Il y a eu beaucoup de progrès et de développements intéressants. Avec des règlements et des codes de pratique, tous ces composants importants qu’on trouve à côté de la technologie elle-même. Mais en réalité, il y aura toujours des erreurs et des choses qui ne fonctionneront pas comme nous l'espérions. La non-acceptation par le grand public reste un obstacle majeur ».

L’engouement pour les voitures autonomes a considérablement chuté après que la voiture autonome d'Uber ait tué un piéton en Arizona aux États-Unis en 2018. Selon Christian Wolmar, l'auteur de Driverless Cars : On a Road to Now here ? Les gens ne sont pas prêts à faire confiance aux programmes conduisant les véhicules autonomes ; ce n'est tout simplement pas un concept viable. « Je pense que de plus en plus de personnes sont sceptiques quant à l’idée selon laquelle nous serons bientôt tous dans des robot-cars ».

En effet, au regard des dernières avancées dans ce secteur, l’on serait tenté de dire que peu de gens croient encore à ce projet. Uber, leader mondial de la réservation de voitures de tourisme avec chauffeur, aurait choisi de reculer face à ses projets de voitures autonomes. L’entreprise avait annoncé dans un communiqué, avoir vendu sa division de conduite autonome, ATG, à Aurora une start-up soutenue par Amazon et Hyundai. Le montant de la transaction n’a pas été précisé. Selon les termes de l’accord, les deux entreprises resteront liées : Uber investira 400 millions de dollars (environ 330 millions d’euros) dans Aurora et en détiendra 26 %, tandis que son directeur général, Dara Khosrowshahi, rejoindra le conseil d’administration de la start-up.

Selon Dara Khosrowshahi, Directeur général d’Uber, la décision de vendre ATG ne signifie pas que la société ne croit plus aux véhicules à conduite autonome. « Peu de technologies sont autant prometteuses dans l’amélioration de notre quotidien, accessibles et respectueuses de l’environnement en ce qui concerne le transport », a déclaré Khosrowshahi. Comme Dara Khosrowshahi, les personnes qui nourrissent le rêve de véhicules autonomes estiment que la conduite autonome regorge de nombreux avantages.

Les voitures autonomes ne seront pas disponibles pour les consommateurs avant plusieurs années. Cependant, à mesure que les essais sur la voie publique se développent, les conducteurs vont probablement interagir avec différents niveaux de nouvelles technologies automobiles. Il faudra un effort collectif de la part de l'industrie et des consommateurs pour faire passer l'aiguille de l'appréhension à l'acceptation. « Des informations transparentes, précises et fréquentes de la part des industries impliquées dans le développement des véhicules autonomes permettront d'apaiser les inquiétudes des consommateurs », a déclaré Brannon.

Malgré les prises de position favorables d'Elon Musk, Président-directeur général (PDG) de la société SpaceX et directeur général de la société Tesla, et les rumeurs selon lesquelles Apple serait en train de développer un véhicule autonome, il serait difficile de voir les gouvernements adopter des lois en faveur des véhicules autonomes.

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Voitures autonomes : pourquoi la révolution annoncée se fait toujours attendre ? Uber et Waymo se seraient-elles ravisées ?

Honda sera le premier à produire en masse des voitures autonomes de niveau 3, la Honda Legend sera la première production de cette catégorie et sera vendue au Japon avant la fin mars 2021

Waymo et Daimler Trucks signent un partenariat en vue de mettre au point des camions autonomes, la technologie Waymo Driver équipera les poids lourds du constructeur

Apple développe en secret sa voiture électrique, la marque à la pomme sur les traces de Google et de sa voiture autonome ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de TotoParis
Membre averti https://www.developpez.com
Le 03/03/2021 à 20:58
Je suis sincèrement étonné. Même en état de choc.
Non, je déconne !
Apple qui veux faire des voitures autonomes...
Avec les merdes matérielles et logicielles qu'ils produisent depuis 8 ans environ...
Non mais LOL quoi...
1  1