IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'utilisation de Microsoft Teams boostée par le télétravail lié à la pandémie de la Covid-19
Une pandémie qui entraîne une augmentation massive de l'utilisation des logiciels de collaboration

Le , par Nancy Rey

360PARTAGES

8  0 
Pour les fournisseurs de logiciels de collaboration et de conférence sur le lieu de travail, 2020 a été une année mémorable ; ils sont comptés parmi les principaux bénéficiaires du passage au travail à distance lié à la pandémie. En 2020, Aternity, une société de logiciels d'entreprise, a publié six volumes du Global Remote Work Productivity Tracker, chacun ayant un objectif unique, mais connexe. Un nouveau billet de blog publié par Aternity, qui livre la quintessence de la série Tracker montre que Microsoft a été un grand gagnant, avec une augmentation de l'utilisation de Teams de près de 3891 % entre le 17 février et le 20 décembre de l'année dernière. Au cours de la même période, tous les outils de collaboration ont fait de gros bonds, mais le meilleur est Zoom, qui a connu une croissance de près de 1788 %. Slack a connu une croissance de 1073 % et Webex de 1070 %.

La série de trackers d'Aternity sur la productivité du travail à distance a examiné les tendances informatiques et humaines dans les entreprises tout au long de l'année 2020. La série Tracker est basée sur des données collectées à partir de millions d'appareils d'employés de plus de 500 entreprises mondiales. Ces entreprises utilisent toutes la plateforme Aternity Digital Experience Management. Les rapports sont générés via la capacité d'analyse et de reporting personnalisée intégrée et avancée d'Aternity.


Le bond de Microsoft Teams s'est fait au détriment d'un autre produit Microsoft, Skype for Business, qui a chuté de 63 % entre le 17 février et le 20 décembre. Dans l'ensemble, l'utilisation des applications de collaboration de Microsoft (Teams et Skype for Business ensemble) a augmenté de 391 %. Cependant, la part d'utilisation des applications de collaboration de Microsoft a chuté de 93 % à 83 % entre les mêmes dates. Dans le même temps, Zoom a triplé sa part d'utilisation pour atteindre 6,9 % en 2020, tandis que Slack et Webex ont plus que doublé leur part pour atteindre 4,9 % chacune. La part d'utilisation combinée de Zoom, Slack et WebEx est passée de 6 % à 17 % entre le 17 février et le 20 décembre.

Le moteur évident du succès de ces plateformes a été la pandémie et l'explosion du travail à distance. La part des employés travaillant à distance en Amérique du Nord reste à 79 %, soit une baisse de 5 % par rapport au pic atteint à la mi-mars. En Europe, qui a réussi à réduire la propagation du virus au printemps et en été, pour ensuite connaître une résurgence cet automne, 75 % des employés travaillent désormais à distance, soit une augmentation de 6 % depuis le 25 octobre, mais une baisse de 9 % par rapport au pic atteint en avril.

Comment Aternity mesure la productivité du travail à distance

En plus de surveiller la santé et les performances des appareils, Aternity découvre et mesure automatiquement l'utilisation et les performances de toutes les applications professionnelles sur lesquelles les employés comptent pour leur travail. Dans ses rapports de suivi de la productivité, Aternity utilise les heures d'utilisation des applications professionnelles comme indicateur de la productivité. Il y a bien sûr d'autres facteurs. Mais, étant donné que Aternity s’efforce de fournir aux services informatiques une visibilité sur la manière dont les performances des applications et des appareils affectent les résultats de l'entreprise, cette mesure peut être directement affectée par les décisions du service informatique. Avec le passage au travail à distance, les services informatiques se sont concentrés sur les moyens de garantir la productivité de la main-d'œuvre.

Voici ci-dessous les titres de la série de six volumes du Global Remote Work Productivity Tracker, les outils de suivi de la productivité du travail à distance pour 2020 :

  1. Volume 1 (avril 2020) : Tendances mondiales du passage au travail à distance
  2. Volume 2 (avril 2020) : Changer de comportement face au travail à distance
  3. Volume 3 (mai 2020) : Performance de la demande
  4. Volume 4 (juin 2020) : L'émergence de la collaboration App Sprawl
  5. Volume 5 (juillet 2020) : La prochaine normalité
  6. Volume 6 (novembre 2020) : L'entreprise Work-from-Everywhere (WFE : travailler de partout)


Les trois phases de réaction au passage au travail à distance noté par Aternity

Le passage abrupt au travail à distance a nécessité des adaptations de la part des employés, des services informatiques et des fournisseurs de réseaux et de contenu. Nous avons également identifié trois phases distinctes de réaction. Elles ont suivi un schéma distinct.

  • Panique (mi-mars) : les employés ont été renvoyés chez eux avec les ordinateurs portables et les applications à portée de main. Ils partageaient leur WiFi avec le reste des membres de leur famille qui travaillaient et allaient à l'école depuis leur domicile. La congestion du réseau a augmenté en même temps que le volume de travail à distance (sans parler de l'augmentation massive des médias consommés par les personnes soudainement confinées chez elles). Les performances des applications ont souffert, mais les employés ont augmenté leurs heures de travail pour suivre le rythme.
  • Corrections rapides (deux semaines suivantes) : les réactions tactiques aux problèmes de performance des applications et des appareils ont permis d'apporter quelques améliorations. Les équipes informatiques ont acquis tous les ordinateurs portables qu'elles ont pu mettre la main dessus et ont travaillé à l'extension et à l'optimisation des VPN. Les employés ont amélioré leurs connexions WiFi à domicile quand ils le pouvaient. Pendant ce temps, les fournisseurs de réseaux et de contenu ont également apporté des améliorations réactionnaires, comme la réduction de la résolution d'écran pour réduire l'encombrement du réseau.
  • Amélioration continue (de mai à aujourd'hui) : les DSI ont commencé à planifier le WFE à long terme comme la prochaine étape normale. En conséquence, ils s'efforcent d'optimiser les performances des applications pour le travail à distance et investissent dans de nouveaux appareils pour les employés.


Il est possible que nous assistions à des phases entièrement nouvelles au fur et à mesure que le vaccin sera déployé dans le monde et que le nombre de cas diminuera, permettant à certains employés de retourner au bureau ; bien que de nombreux employeurs et employés soient plus à l'aise et ouverts au travail à distance à long terme. Le temps nous le dira. Selon Aternity, dans le but de garantir une expérience numérique positive aux employés, les entreprises doivent clairement définir des politiques de travail flexibles, analyser l'utilisation et les performances actuelles des applications de collaboration, réévaluer leur portefeuille d'applications de collaboration et éliminer les outils et capacités redondants.

Source : Aternity

Et vous ?

Que pensez des résultats de cette recherche ? Les trouvez-vous pertinents ?
Quel outil de collaboration utilisez-vous ?

Voir aussi :

Outils de travail collaboratif à distance : Quel bilan tirer de leur utilisation ? Quels en ont été les défis et les avantages ? Vont-ils s'inscrire sur la durée ou connaître des limites ?

Le grand vainqueur de la confrontation entre Slack et Microsoft à propos de Teams en Europe pourrait être Google qui se prépare à les affronter sur ce terrain

Microsoft sous pression pour améliorer la vidéo de Teams afin d'empêcher les clients de basculer vers Zoom, la vue 2×2 actuelle ne convenant plus alors que le nombre de réunions en ligne augmente

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kaillros
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 14/02/2021 à 13:04
Je rejoins ton avis @Arya Nawel... beaucoup d'entreprises ferment leur bureaux ou une bonne parti de leur structure afin que les employées puissent être totalement chez eux et ainsi faire pas mal d'économie, vous imaginez peut être pas le coût du loyer que ça représente... c'est juste énorme alors pourquoi s'en privé? de toute façon un employées chez lui pour ceux jouant le jeux sera plus productif même si il ou elle modules ces heures selon ça convenance...

Chose que mon entreprise à vite compris certain(e)s préfèrent faire leur journée plus tard pour finir plus tard, d'autre plus tôt et comme un "accord" tout l'monde est content et la productivité est là et puisque l'entreprise n'impose plus "d'horaire" bien qu'il faut faire ces heures tout de même, un collègue très couche tard quant à lui déteste ce lever le matin de bonne heure c'est un calvaire pour lui, par conséquent il commence généralement la journée vers les 13h30 et fini vers les 22h non seulement l'entreprise profite de 30min gratis et en plus il produit plus... TOUT bénef et c'est pas le seul exemple que j'ai et naturellement l'entreprise lui à proposé de faire ça de manière indéfinie et pouf bureau fermé.

On ajoute cela pour un bon paquet de personne et paf un étage complet fermer, dans l'histoire tout l'monde est content, et au cas ou si panne internet chacun(e) possède une clé 4G en somme le TT est une bonne chose quand les deux (entreprise/employé) joue le jeu
3  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/02/2021 à 20:18
Comme c'est pratique et étrange de voir combien d'entreprises se servent de cette pandémie bpour changer les façons de faire des gens afin de leur faire gagner plus
0  1