Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'État français met 250 millions d'euros sur la table pour recruter 4000 conseillers numériques
Qui seront chargés d'aider les Français et certaines PME à maîtriser l'usage des outils numériques

Le , par Olivier Famien

217PARTAGES

11  0 
Ce 17 novembre a eu lieu en France en ligne l’évènement Numérique en commun(s) qui a pour objectif de démocratiser l’usage du numérique partout en France. Bien que la France figure parmi les pays où le numérique progresse rapidement, il faut savoir que beaucoup de choses restent encore à faire. Selon les données émises par le gouvernement français, 13 millions de Français et Françaises sont encore éloignés du numérique. Le Secrétariat d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, Cédric O, précise pour sa part qu’« un Français et une Française sur dix ne se servent pas des ordinateurs ou ont du mal avec les outils numériques qu’il s’agisse des téléphones portables ou des ordinateurs ». Reconnaissant que le numérique n’est pas évident pour tout le monde, Cédric O a annoncé lors de cet évènement, le recrutement et la formation de 4000 conseillers numériques d’ici la fin de l’année 2022.

« On va déployer partout sur le territoire, et avec l’appui des associations et des entreprises sociales et solidaires, 4000 conseillers numériques. On va les recruter et les former. Ils seront hébergés dans les collectivités, les médiathèques, les tiers lieux, etc. », a expliqué le secrétaire d’État au numérique Cédric O, aux côtés de la ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault, à l’occasion de l’évènement Numérique en commun(s). Pour atteindre cet objectif, le gouvernement français a consacré un budget de 250 millions d’euros issus de son plan de relance de 100 milliards d’euros. Pour rappel, l’État français a présenté en septembre dernier un plan de relance de 100 milliards d’euros dont 7 milliards devraient être alloués au numérique afin de soutenir les startups et réduire la fracture numérique.


C’est donc pour joindre l’acte à la parole que le Secrétaire d’État chargé de la transition numérique a présenté ce nouveau plan de recrutement et de formation de 4000 conseillers numériques. Selon Cédric O, ces conseillers numériques sont comme des « des médiateurs numériques qui vont se répandre partout en France et qui vont former les Françaises et les Français à maîtriser les outils numériques ». Dans ce projet, l’État français souhaite avancer très vite et annonce déjà le déploiement de « plusieurs centaines voire 1000 conseillers numériques sur le terrain à la fin du premier trimestre » 2021. Ces derniers auront pour première mission d’aider les Français à « prendre en main un équipement informatique », à « naviguer sur Internet », à « gérer les courriels », à « apprendre les bases du traitement de texte », à « installer et utiliser des applications utiles sur les smartphones », à « connaître l’environnement et le vocabulaire numérique » et à « créer et gérer les contenus numériques ». Si l’usager le souhaite, le conseiller numérique pourra l’accompagner dans ses échanges avec ses proches, sa recherche d’emploi ou le suivi de son enfant.


En sus, d’autres services complémentaires seront proposés par ces conseillers afin d’amener les Français qui sont éloignés du numérique à pouvoir par exemple publier de petites annonces, effectuer les démarches administratives en ligne, accéder aux offres de soin ou de logement sur internet, utiliser les modes de paiement en ligne, ou encore apprendre à gérer, protéger leurs données personnelles. En plus des individus, les conseillers numériques pourront également assister les TPE/PME à leur demande. Leurs missions consisteront à accompagner ces entreprises dans leurs démarches administratives, dans la promotion de leurs activités en ligne et dans la compréhension du numérique en général pour le bien-être de leurs activités. Pour Cédric O, « il est absolument nécessaire de faire en sorte que l’on puisse faire progresser les Françaises et les Français dans leur maîtrise du numérique ».

Pour que cela soit une réussite, le secrétaire d’État au numérique appelle à la mobilisation collective. Que vous soyez jeunes ou moins jeunes, médiateurs numériques ou simplement vous souhaitez « apprendre un métier d’avenir », vous êtes invité à déposer votre candidature à l’adresse suivante : « conseiller-numerique.gouv.fr ». Par ailleurs, ce plan de recrutement de conseillers est ouvert aux collectivités, aux associations engagées sur la question du numérique et aux entreprises de l’économie sociale et solidaire. Pour les acteurs du secteur privé, il sera ouvert un peu plus tard.

Pour les candidats intéressés, aucun diplôme n’est exigé. Les conseillers retenus bénéficieront d’une formation de 350 heures au terme de laquelle ils devront apporter de l’aide à environ 13 millions de Français qui sont éloignés du numérique ainsi qu’à certaines TPE/PME. Ces conseillers qui seront répartis dans les différentes structures publiques ou privées seront pris en charge par l’État à hauteur du SMIC sur 2 ans ou 70 % sur trois ans. L’État financera à hauteur de 50 000 euros annuels les conseillers employés dans les collectivités et 40 000 euros ceux dépendant de structures privées.

Source : Conseiller numérique, La fiche conseiller numérique, Twitter

Et vous ?

Selon vous, ce plan de recrutement de 4000 conseillers numériques pourra-t-il réduire le nombre de Français qui sont encore éloignés du numérique ?

Avez-vous de meilleures solutions qui permettraient d’amener plus efficacement tous les Français à savoir utiliser les outils du numérique ?

Voir aussi

Présidentielle : les propositions du candidat Emmanuel Macron dans son programme pour le numérique et la technologie
La majorité des entreprises en France aspirent à la souveraineté numérique, une enquête de Hewlett Packard Enterprise
France : le Conseil national du numérique appelle à la création d’un baccalauréat professionnel dédié au métier de développeur dans la filière du web
La Commission de l’UE veut investir 9,2 milliards d’euros dans le numérique : IA, supercalculateurs et cybersécurité parmi les domaines clés ciblés

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de moldavi
Membre expert https://www.developpez.com
Le 19/11/2020 à 1:48
Bonjour.

Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message

Pour les candidats intéressés, aucun diplôme n’est exigé. Les conseillers retenus bénéficieront d’une formation de 350 heures au terme de laquelle ils devront apporter de l’aide à environ 13 millions de Français qui sont éloignés du numérique ainsi qu’à certaines TPE/PME. Ces conseillers qui seront répartis dans les différentes structures publiques ou privées seront pris en charge par l’État à hauteur du SMIC sur 2 ans ou 70 % sur trois ans. L’État financera à hauteur de 50 000 euros annuels les conseillers employés dans les collectivités et 40 000 euros ceux dépendant de structures privées.
Bientôt en France, on n'embauchera plus que les enfants, pour gratuit. Pour l'instant c'est le SMIC...

J'imagine que les bac + 5 informatique sans emploi sont ravis de cette nouvelle.
7  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/11/2020 à 23:12
Le principe est bien. Par contre certains points font froncer les sourcils :
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Ces conseillers qui seront répartis dans les différentes structures publiques ou privées seront pris en charge par l’État à hauteur du SMIC sur 2 ans ou 70 % sur trois ans.
Dire de but en blanc : on te paye deux ans, mais tu en travaillera 2 ou 3 (parce que 70% sur 3 ans, c'est pareil que 100% sur deux ans) ne motive pas à faire 3 ans. De plus, le SMIC est un salaire *minimum*, donc que le gouvernement demande d'embaucher mais se permette de payer moins que le minimum, ça fait tâche.

Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
L’État financera à hauteur de 50 000 euros annuels les conseillers employés dans les collectivités et 40 000 euros ceux dépendant de structures privées.
Hum... pourquoi cette différence ?
6  0 
Avatar de Jiji66
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/11/2020 à 19:31
Citation Envoyé par driskiou Voir le message
Etant conseiller numérique, il n'y a pas que les personnes n'ayant jamais touché un ordinateur de leur vie qui ont besoin d'une formation.
je vous propose donc les évolutions suivantes :

C++ => GO
C => Rust
Java => Kotlin
Objective-C => Swift
Pascal => Python
Javascript => Typescript
Pour les personnes qui savent ce qu'est le Pascal moderne; le substituer par du Python est une horrible régression et je dirais même un très mauvais conseil !
4  0 
Avatar de moldavi
Membre expert https://www.developpez.com
Le 21/11/2020 à 2:49
Bonjour.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ça ne les concerne pas.
Là on parle de former des types sans diplôme pour qu'ils puissent expliquer à des vieux comment utiliser un ordinateur :

====
Ben disons que je me demande pourquoi on va former 4000 personnes, alors que l'on a des chômeurs Bac+2/3/5, qui peuvent faire le travail, et cela, sans faire 350 heures de formation.
5  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/11/2020 à 7:52
Citation Envoyé par moldavi Voir le message
Ben disons que je me demande pourquoi on va former 4000 personnes
Ben déjà il y a peu de BAC+2, BAC+3, BAC+5 qui ont envie de gagner le SMIC (sauf ceux qui sont au RSA (quoi qu'ils on peut-être fini au RSA parce qu'ils ont refusé un job à 1600€ net/mois)).
Ensuite il faut former les conseilleurs sur la pédagogie, il faut que les conseillers s'entrainent à ne pas s'énerver, il faut apprendre la patience.

Les points à enseigner n'ont pas l'air très compliqué :
  • « prendre en main un équipement informatique »
  • « naviguer sur Internet »
  • « gérer les courriels »
  • « apprendre les bases du traitement de texte »
  • « installer et utiliser des applications utiles sur les smartphones »
  • « connaître l’environnement et le vocabulaire numérique »
  • « créer et gérer les contenus numériques ».


Le point le plus pénible c'est ce qui concerne les smartphones, imaginez vous en train d'enseigner à une personne de 75 ans comment utiliser un smartphone pour la première fois. (au moins un PC de bureau t'as un écran, un clavier, une souris, il y a un câble réseau, c'est plus simple)
En plus un smartphone ça passe forcément par le wifi et là c'est l'enfer de la connexion, déjà il faut trouver la clé, et bonne chance pour la recopier.
Il y a moyen d'entrer soi même une clé, mais il faut retrouver le login et le password du FAI. (et parfois il y a un système où il suffit d'appuyer sur un bouton de la box pour que l'appareil qui essaie de se connecter se retrouve sur la liste blanche)
Ça doit être l'enfer de découvrir l'informatique aujourd'hui, je suis content d'être un peu près né dedans.
3  0 
Avatar de moldavi
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/11/2020 à 1:52
Bonjour.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ben déjà il y a peu de BAC+2, BAC+3, BAC+5 qui ont envie de gagner le SMIC (sauf ceux qui sont au RSA (quoi qu'ils on peut-être fini au RSA parce qu'ils ont refusé un job à 1600€ net/mois)).
Je suis d'accord avec toi. Ces chômeurs en demandent trop, de salaire. Il faut faire comme les chinois, on embauche des enfant, c'est moins cher, voir gratuit.
3  0 
Avatar de tanaka59
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/11/2020 à 22:31
Bonsoir,

L’État français met 250 millions d’euros sur la table pour recruter 4 000 conseillers numériques.

Selon vous, ce plan de recrutement de 4000 conseillers numériques pourra-t-il réduire le nombre de Français qui sont encore éloignés du numérique ?
Même si cela représente une goutte d'eau il y a énormément à faire et c'est très bien !

La France et connue pour sa bureaucratie et son mille feuille administratif ... C'est déjà compliqué pour un citoyen lambda d'identifier la bonne administration pour une démarche donnée ... Alors pour ceux victimes d'illectronisme et / ou de retard en matière d'utilisation de l'outil numérique cela relève du parcours d'obstacle ... si ce n'est de situations kafkaïennes ...

Avez-vous de meilleures solutions qui permettraient d’amener plus efficacement tous les Français à savoir utiliser les outils du numérique ?
Atteindre 100% de services numériques et d'utilisation de la sorte est illusoire ... Par contre avoir un "service publique" pour "aiguiller" le publique et ne pas perdre le "côté" humain de mise en relation avec l'administration , c'est gagnant gagnant ... Attention non plus à ne pas tomber dans "l’assistanat" ...

Pour une fois que le gouvernement a une bonne idée ... comme quoi qu'ils font pas que du mauvais travail ...

---

Sinon actuellement en CDD , j'y suis allé au culot j'ai postulé sur le site « conseiller-numérique.gouv.fr » .
1  0 
Avatar de Jex974
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 19/11/2020 à 6:54
vous êtes invité à déposer votre candidature à l’adresse suivante : « conseiller-numerique.gouv.fr ».
1  0 
Avatar de tanaka59
Membre expert https://www.developpez.com
Le 21/11/2020 à 12:59
Bonjour,

Citation Envoyé par moldavi Voir le message
Si jamais on a la liste des 4000 personnes, il sera possible de vérifier ton hypothèse.

Ben disons que je me demande pourquoi on va former 4000 personnes, alors que l'on a des chômeurs Bac+2/3/5, qui peuvent faire le travail, et cela, sans faire 350 heures de formation.
J'ai un bac +2 (dut) ... J'ai déjà eu des périodes creuses d'inactivités entre 2 contrats de temporaires . J'ai postulé sur leur site . Tu me comptes dedans ?

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ben déjà il y a peu de BAC+2, BAC+3, BAC+5 qui ont envie de gagner le SMIC (sauf ceux qui sont au RSA (quoi qu'ils on peut-être fini au RSA parce qu'ils ont refusé un job à 1600€ net/mois)).
Au moins qu'en t'as un boulot alimentaire ... Mieux vaut 24/36 mois à 1200/1300 €, que 2 années à ponctué de trous ... Puis qui dit travaillé pour l'état ou les collectivités en France c'est une vrai industrie ... La bureaucratie française n'a pas que des mauvais côtés

D'un côté il est vrai qu'on a un blinde d'agents territoriaux / fonctionnaires en doublons dans les différentes collectivités (maire, interco, département, régions, ... ) . De l'autre ces collectivités ont du personnel, qui n'est pas au chômage. A c'est vrai c'est couteux ... Si demain vous arrivez à me trouver 10 000 / 100 000 entreprises pour transférer du publique au privé ...

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ensuite il faut former les conseilleurs sur la pédagogie, il faut que les conseillers s'entrainent à ne pas s'énerver, il faut apprendre la patience.

Les points à enseigner n'ont pas l'air très compliqué :
  • « prendre en main un équipement informatique »
  • « naviguer sur Internet »
  • « gérer les courriels »
  • « apprendre les bases du traitement de texte »
  • « installer et utiliser des applications utiles sur les smartphones »
  • « connaître l’environnement et le vocabulaire numérique »
  • « créer et gérer les contenus numériques ».


Le point le plus pénible c'est ce qui concerne les smartphones, imaginez vous en train d'enseigner à une personne de 75 ans comment utiliser un smartphone pour la première fois. (au moins un PC de bureau t'as un écran, un clavier, une souris, il y a un câble réseau, c'est plus simple)
En plus un smartphone ça passe forcément par le wifi et là c'est l'enfer de la connexion, déjà il faut trouver la clé, et bonne chance pour la recopier.
Il y a moyen d'entrer soi même une clé, mais il faut retrouver le login et le password du FAI. (et parfois il y a un système où il suffit d'appuyer sur un bouton de la box pour que l'appareil qui essaie de se connecter se retrouve sur la liste blanche)
Ça doit être l'enfer de découvrir l'informatique aujourd'hui, je suis content d'être un peu près né dedans.
Avec la techno actuelle , c'est possible de "vulgariser" les choses. Donc faire des cours / explications assez simple. Et rin "n'oblige" une personne de 75 ans à acheter un smartphone ... Il existe encore le téléphone à touche Tout aussi efficace.
1  0 
Avatar de tanaka59
Membre expert https://www.developpez.com
Le 24/11/2020 à 21:32
Bonsoir,

Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
bonjour,
pour les personnes qui candidatent à ce genre de poste ,attention à l'embrouille..
m'envoyer un MP pour en dire plus.
Fait, j'ai bien reçu l'info.

Citation Envoyé par Jiji66 Voir le message
Pourquoi en MP ?
Ce n'est pas politiquement correct ?
En quelque sorte ... Comment dire , l'état et / ou la collectivité locale qui va faire appel au prestataire peut attendre que le consultant deviennent autoentrepreneur à partir d'un certain temps ...
1  0