Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le fondateur d'Oracle, Larry Ellison, a fait don de 250 000 $ à un comité d'action politique pro-Lindsey Graham
Quelques heures avant que son entreprise annonce être parvenue à un accord avec TikTok

Le , par Stéphane le calme

76PARTAGES

8  0 
Aux États-Unis, un PAC (Political Action Committee ou Comité d’action politique) est le nom communément utilisé pour désigner, indépendamment de sa taille, une organisation privée qui collecte de l’argent pour influencer des élections ou des législations, en particulier au niveau fédéral.

Les conditions qui déterminent si une organisation est classée comme PAC sont fixées par la loi de l'État et par la loi fédérale. Ainsi, selon la loi sur les campagnes électorales fédérales (Federal Election Campaign Act), une organisation reçoit le statut de « comité politique » si elle reçoit des dons ou si elle effectue des dépenses au-delà de 1 000 dollars dans le but d'influencer une élection fédérale.

Les dons à destination des PAC fédéraux sont limités à 5 000 dollars par personne. Pour les comités d'action politique réputés indépendants des partis politiques et des candidats aux élections, les plafonds de dons sont abolis et ils sont appelés des super PAC.

Le PDG d'Oracle, Larry Ellison, a fait don de 250 000 $ à un super PAC soutenant la campagne de réélection du sénateur Lindsey Graham (Républicaine – Caroline du Sud) alors que son entreprise se rapprochait d'une position convoitée de partenaire technologique américain de TikTok.

Les documents de la Federal Electoral Commission (la FEC – en français commission électorale fédérale - désigne une agence réglementaire indépendante des États-Unis chargée d'administrer et de faire appliquer la loi sur le financement des élections fédérales dans ce pays) montrent qu'Ellison a fait le don de 250 000 $ au super PAC Security is Strength le 14 septembre. Le super PAC Security is Strength a acheté des publicités exclusivement pour soutenir les ambitions politiques de Graham, y compris sa campagne présidentielle de 2015 et sa candidature actuelle à la réélection du Sénat américain.


Il s’agit d’un don exceptionnellement important pour Ellison, qui a également fait un don de 5200 $ au Graham’s Majority Fund en janvier. Le moment de ce don plus important est également remarquable, à peine quelques heures après qu'Oracle a officiellement annoncé qu'il avait été choisi comme partenaire technologique de TikTok pour ses opérations aux États-Unis, devançant Microsoft dans un processus d'appel d'offres de haut niveau pour sauvegarder les activités américaines de l’application vidéo populaire.

TikTok a suscité des inquiétudes bipartites en raison de son propriétaire qui est la société chinoise ByteDance. Les responsables américains craignaient que l'entreprise ne partage les données des utilisateurs avec le gouvernement chinois. TikTok a longtemps nié les allégations.

Au cours de l'été, le président Donald Trump a eu l’application en ligne de mire. En août, il a fini par publier deux décrets ciblant WeChat et TikTok dont l’objectif était de forcer TikTok à céder ses activités américaines sous peine d’être fermé aux États-Unis. Une interdiction de téléchargement de TikTok, annoncée par le département du Commerce en septembre, a été interrompue à la fin du mois dernier par un juge fédéral quelques heures seulement avant son entrée en vigueur.

Comme l'ont noté les médias américains, Graham, qui est actuellement dans une course houleuse à la réélection, aurait joué un rôle déterminant dans l'accord. Cependant, il n'est pas clair s'il a été spécifiquement impliqué dans l’orientation du choix de l'entreprise désignée pour acquérir une participation dans la populaire application vidéo.

« Si TikTok est sauvé, vous pouvez me remercier », a déclaré le républicain de Caroline du Sud dans une interview accordée à Vanity Fair en août. Durant la même interview, Graham a déclaré qu'il avait personnellement appelé Trump pour lui suggérer de trouver une entreprise américaine pour acheter la plateforme afin de remédier aux préoccupations de l'administration concernant les relations de l'application avec la Chine. « Laissez Microsoft ou quelqu'un d’autre l'acheter, remettez-le entre les mains des Américains et permettez à la plateforme de survivre et de prospérer parce que beaucoup de gens l'apprécient », aurait conseillé le sénateur Graham à Trump au cours de l'été.


Suite à l'annonce de l'accord avec Oracle, Trump a déclaré qu'il avait donné sa « bénédiction » à l'accord, bien que les détails de l'accord aient été confus depuis sa première annonce le mois dernier. Suite à son annonce, Graham a tweeté son soutien à l'accord : « Grande décision du président Trump d'approuver la vente de TikTok à Oracle et Walmart. Idéal pour les consommateurs américains qui sont protégés du Parti communiste chinois. » Il a poursuivi: « Bien joué, Monsieur le Président. »

Dans une déclaration, TikTok en a un peu plus dit sur la manière dont le nouvel accord répond aux préoccupations du président en matière de sécurité :

« Nous sommes heureux que la proposition de TikTok, Oracle et Walmart résoudra les problèmes de sécurité de l’administration américaine et réglera les questions concernant l’avenir de TikTok aux États-Unis.

« Dans le cadre de cet accord, Oracle deviendra le fournisseur de technologie de confiance, responsable de l'hébergement de toutes les données des utilisateurs américains et de la sécurisation des systèmes informatiques associés pour s’assurer que les exigences américaines en matière de sécurité nationale soient pleinement satisfaites. Nous travaillons actuellement avec Walmart sur un partenariat commercial. Les deux sociétés participeront à un tour de financement avant introduction en bourse de TikTok Global dans lequel elles pourront prendre jusqu'à 20% de participation cumulée dans l'entreprise. Nous allons également maintenir le siège de TikTok Global aux États-Unis, tandis que nous apporterons 25 000 emplois à travers le pays ».

Le PDG d'Oracle, Safra Catz, a déclaré samedi dans un communiqué de presse qu'Oracle deviendrait un investisseur minoritaire dans TikTok Global et serait le « fournisseur de technologie cloud sécurisé » de TikTok dans le cadre de l'accord.

« Oracle va rapidement déployer, mettre à l'échelle et exploiter rapidement les systèmes TikTok dans Oracle Cloud », a déclaré Catz. « Nous sommes convaincus à cent pour cent de notre capacité à fournir un environnement hautement sécurisé à TikTok et à garantir la confidentialité des données aux utilisateurs américains de TikTok et aux utilisateurs du monde entier. »

Sources : FEC, Vanity Fair

Voir aussi :

ByteDance rejette l'offre de Microsoft pour l'acquisition de l'activité américaine de TikTok et désigne Oracle comme son "partenaire technologique" américain
Télétravail : 60 % des salariés français préféreraient parler de leurs problèmes de stress et d'anxiété à un robot plutôt qu'à leur manager, selon un rapport d'Oracle
La confrontation de Google et d'Oracle devant la Cour suprême ne s'est pas très bien passée pour l'éditeur d'Android, les juges semblent prêts à envisager les droits d'auteur sur les API
L'algorithme ou la technologie de TikTok ne sera pas transféré dans le cadre de l'accord de vente de son activité US, Oracle devrait plutôt vérifier le code source

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !