Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un ancien modérateur d'AlphaBay, le site populaire de ventes illégales sur le darknet qui a fermé en 2017,
écope de 11 ans d'emprisonnement

Le , par Stéphane le calme

288PARTAGES

6  0 
En juillet 2017, le ministère américain de la Justice a annoncé officiellement la fermeture d’AlphaBay, qui a opéré pendant quelques années dans le darkweb et était utilisé pour vendre de la drogue, des documents d'identification frauduleux et des dispositifs d'accès frauduleux, des produits contrefaits, des logiciels malveillants et d'autres outils de piratage informatique, des armes à feu et des produits chimiques toxiques à travers le monde. « L'opération internationale pour saisir l'infrastructure d'AlphaBay a été menée par les États-Unis et a impliqué la coopération et les efforts des forces de l’ordre de la Thaïlande, des Pays-Bas, de la Lituanie, du Canada, du Royaume-Uni, de la France, ainsi que l'agence européenne d'application de la loi Europol », a souligné le ministère.

AlphaBay a profité de la fermeture de Silk Road (fermé par le FBI en 2013) pour gagner en notoriété. « C'est probablement l'une des enquêtes criminelles les plus importantes de l'année », a déclaré le procureur général Jeff Sessions en parlant de la fermeture d’AlphaBay.

Le 1er septembre 2020, Bryan Connor Herrell, 25 ans du Colorado, a été condamné à 11 ans de prison pour avoir agi en tant que modérateur sur le marché du dark web AlphaBay. Selon des documents judiciaires, entre mai 2016 et juillet 2017, Herrell a agi en tant que modérateur du marché et observateur d'escroquerie connu sous les surnoms "Penissmith" et "Botah".

Pendant ce temps, il a réglé plus de 20 000 différends entre les vendeurs et les acheteurs d'AlphaBay, tout en étant payé par les propriétaires du marché en bitcoins.

Herrell a été inculpé pour racket, comme le montre un acte d'accusation déposé en décembre 2017 et descellé en juin 2019. Il a plaidé coupable face à ces accusations le 27 janvier 2020. Le tribunal l'a condamné à 11 ans de prison même si, après avoir plaidé coupable, il encourait une peine légale maximale de 20 ans.

« Cette condamnation d’un employé d’AlphaBay démontre les efforts collectifs des forces de l’ordre aux États-Unis et en Europe pour trouver et poursuivre les acteurs criminels transnationaux où qu’ils se cachent », a déclaré le procureur général adjoint par intérim Brian C. Rabbitt de la division pénale du ministère de la Justice. « Le ministère continuera de travailler sans relâche pour tenir les criminels responsables qui utilisent le Dark Web pour faciliter des activités illégales, où qu'ils se trouvent.»

« Cette sentence est une preuve supplémentaire que les criminels ne peuvent pas se cacher derrière la technologie pour enfreindre la loi », a déclaré le procureur américain McGregor Scott du district est de la Californie. « Opérer derrière le voile du darknet peut sembler offrir un abri contre les enquêtes criminelles, mais les gens devraient réfléchir à deux fois avant de commander ou de vendre de la drogue en ligne - vous serez pris. Ce bureau continuera d'utiliser tous les moyens disponibles pour poursuivre les crimes basés sur le darknet, en particulier ceux impliquant le fentanyl, les opioïdes et d'autres drogues dangereuses ».

« Le FBI s'est engagé à développer des cyberenquêteurs hautement qualifiés qui travaillent avec nos partenaires internationaux et évoluent en permanence pour contrer la menace que représentent les criminels du darknet. Des cas comme ceux-ci illustrent comment le FBI et nos partenaires internationaux éliminent la fausse promesse d'anonymat que les marchés sombres prétendent fournir et démantèlent avec succès les organisations criminelles qui s'attaquent aux communautés grâce à l'utilisation d'un code informatique sophistiqué », a déclaré l'agent spécial en charge Sean Ragan du Bureau de terrain du FBI à Sacramento. « La condamnation de Herrell envoie un message clair aux criminels que le darknet n'est pas un refuge sûr pour les transactions illégales. »


La mort de son créateur ne signe pas la fin des enquêtes

Le créateur d'AlpaBay, le ressortissant canadien Alexandre Cazes, a également été arrêté à sa résidence de Bangkok, en Thaïlande, en juin 2017 par la police royale thaïlandaise avec l'aide du FBI et de la DEA.

Son identité a été découverte par le FBI après plusieurs défaillances d'OpSec (sécurité opérationnelle) telles que l'utilisation de l'adresse e-mail personnelle de l'administrateur AlphaBay pour envoyer des messages de bienvenue aux nouveaux membres sur le forum d'AlphaBay.

Cazes a pu gagner plus de 23 millions de dollars en cryptomonnaie pendant qu'AlphaBay fonctionnait, ainsi que de l'argent sur plusieurs comptes bancaires de Thaïlande, du Liechtenstein, de Suisse et de Saint-Vincent, entre autres.

Les autorités thaïlandaises ont également pu saisir des voitures et des biens immobiliers évalués à environ 12,5 millions de dollars après l'arrestation de Cazes.

Au moment de son arrestation, la police a découvert l’ordinateur portable de Cazes ouvert et non verrouillé. Les agents et les officiers ont trouvé plusieurs fichiers texte qui identifiaient les mots de passe / clés d'accès pour le site Web AlphaBay, les serveurs AlphaBay et d'autres identités en ligne associées à AlphaBay.

Selon un communiqué de presse du ministère américain de la Justice, l'enquête AlpaBay est toujours active jusqu'à ce que tous les anciens administrateurs du marché soient retrouvés et condamnés, même si l'acte d'accusation de Cazes a été abandonné après l’avoir été retrouvé mort dans sa cellule de prison une semaine après son arrestation, le 12 juillet 2017.

AlphaBay : le plus grand marché du darknet de son époque

« Sur AlphaBay, les vendeurs et les acheteurs se sont engagés dans des centaines de milliers de transactions illicites pour des armes à feu, de la drogue, des informations d'identité volées, des numéros de carte de crédit et d'autres articles illégaux », déclare le ministère de la Justice.

AlphaBay était considéré comme le plus grand marché de drogue en ligne, le directeur actif du FBI, McCabe, affirmant à l'époque qu'il était dix fois plus grand que Silk Road avec plus de 200 000 utilisateurs et environ 40 000 fournisseurs.

« Il y avait plus de 250 000 listes de drogues illégales et de produits chimiques toxiques sur AlphaBay, et plus de 100 000 listes de documents d'identification et d'appareils d'accès volés et frauduleux, de produits contrefaits, de logiciels malveillants et d'autres outils de piratage informatique, d'armes à feu et de services frauduleux », a déclaré Europol.

« Une estimation prudente de 1 milliard USD a été négociée sur le marché depuis sa création en 2014. Les transactions ont été payées en bitcoins et d'autres cryptomonnaies ».

Sources : communiqué du ministère US de la Justice (1, 2), décision de justice, Europol

Voir aussi :

Anthony Levandowski, l'ex ingénieur de Google accusé de vol de secrets commerciaux, écope de 18 mois de prison ferme et dépose une plainte contre Uber qui pourrait lui rapporter 4 milliards de $
Que se passe-t-il lorsque le responsable d'une bibliothèque JS téléchargée 26 millions de fois par semaine va en prison pour avoir tué quelqu'un avec une moto ? Core-js vient de le découvrir
Un ex-ingénieur de Microsoft est reconnu coupable du vol de plus de 10 millions de dollars en cryptomonnaie et risque jusqu'à vingt ans de prison
Francis Rawls, l'homme qui a refusé de déchiffrer ses deux disques durs pour son procès, est libre après quatre ans de prison
Un prestataire de Siemens écope de 6 mois de prison pour pose de bombes logiques au sein de logiciels de l'entreprise, une manœuvre destinée à assurer sa réembauche systématique

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Edrixal
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 03/09/2020 à 14:00
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Au moment de son arrestation, la police a découvert l’ordinateur portable de Cazes ouvert et non verrouillé. Les agents et les officiers ont trouvé plusieurs fichiers texte qui identifiaient les mots de passe / clés d'accès pour le site Web AlphaBay, les serveurs AlphaBay et d'autres identités en ligne associées à AlphaBay.
Y'a que moi qui trouve ça louche ?
2  0