Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple indique à la Cour qu'Epic met en danger tout le modèle économique de l'App Store
Avec sa demande d'injonction dans laquelle l'éditeur sollicite le retour de Fortnite sur la vitrine iOS

Le , par Stéphane le calme

361PARTAGES

12  0 
Apple a répondu au procès antitrust que veut engager Epic Games concernant ses politiques iOS App Store. Dans l’attente du procès, Epic Games a fait une demande d’injonction le 17 août dans laquelle l’éditeur demande au tribunal d’exiger qu’Apple rétablisse son jeu Fortnite sur l’App Store. Mais Apple ne l’entend pas de cette oreille ; l’entreprise veut faire annuler la demande d’injonction et demande au tribunal de ne pas exiger qu’il annule temporairement le bannissement de l’application de l’App Store pendant que la poursuite est en cours. Apple accuse Epic de créer de manière malhonnête une « urgence » en acceptant des paiements directs via Fortnite en violation des règles d'Apple.

Voici les arguments d’Apple :

« Pendant des années, Epic a profité de tout ce que l'App Store d'Apple a à offrir. Il a profité des outils, de la technologie, des logiciels, des opportunités de marketing et de la portée mondiale des clients fournis par Apple pour pouvoir apporter sa créativité à iOS et à des jeux comme Infinity Blade et Fortnite sur l'App Store. Il a apprécié les énormes ressources qu'Apple déverse dans l'App Store pour innover constamment afin de créer de nouvelles opportunités pour les développeurs et les expériences pour les clients, ainsi que pour examiner et approuver chaque application, en gardant l'App Store sûr et sécurisé pour les clients et les développeurs. Au fil du temps, en partie grâce aux opportunités offertes par Apple, Epic est devenue une entreprise de plusieurs milliards de dollars avec de grands investisseurs comme le géant chinois de la technologie Tencent, injectant des centaines de millions de dollars dans l'entreprise. Désormais, ayant décidé qu'il préférerait profiter des avantages de l'App Store sans les payer, Epic a rompu ses contrats avec Apple, en utilisant ses propres clients et les utilisateurs d'Apple comme levier.

« Dans le sillage de ses propres actions volontaires, Epic recherche désormais une aide d'urgence. Mais ‘l’urgence’ est entièrement du fait d’Epic. Les accords d'Epic avec Apple stipulent expressément que si un développeur d'application enfreint les règles de l'App Store ou la licence des outils de développement - qui s'appliquent tous deux et sont appliqués de la même manière à tous les développeurs, petits et grands - Apple cessera de travailler avec ce développeur. Les développeurs qui travaillent à tromper Apple, comme Epic l'a fait ici, sont bannis. Ainsi, lorsque Epic a délibérément et sciemment violé ses accords en installant secrètement un ‘correctif’ dans son application pour contourner le système de paiement d'Apple et le processus d'examen des applications, il savait parfaitement ce qui se passerait et, ce faisant, a sciemment et délibérément créé le préjudice pour joueurs et développeurs, il demande maintenant à la Cour d'intervenir et d'y remédier. Le redressement dans ces circonstances n'est pas disponible en vertu de la loi. Et l'injonction recherchée par Epic menacerait pour tout le monde les avantages dont Epic, les développeurs et les clients de l'App Store bénéficient depuis longtemps.

« Premièrement, les TRO (Temporary Restraining Order) existent pour réparer des dommages irréparables, des blessures auto-infligées difficilement réparables, en particulier en vertu de la norme rigoureuse du neuvième circuit pour une injonction obligatoire. Ici, Epic a exécuté une campagne aux multiples facettes soigneusement orchestrée, avec une vidéo parodique, de la marchandise, un hashtag, des tweets belligérants et maintenant un TRO pré-emballé. Tous les dommages qu'Epic prétend subir lui-même, mais également les dommages sur les joueurs et les développeurs, auraient pu être évités si Epic avait déposé sa plainte sans violer ses accords. Tous ces dommages présumés pour lesquels Epic sollicite indûment une aide d'urgence pourraient disparaître demain si Epic ne répétait pas sa violation. Apple a offert à Epic l'opportunité de corriger la situation, de revenir au statu quo avant qu'Epic n'installe son ‘correctif’ qui a conduit à un véritable désordre, et d'être accueilli de nouveau dans l'App Store. Tout cela peut se produire sans aucune intervention de la Cour ni dépense de ressources judiciaires. Et Epic serait libre de poursuivre son procès principal. Mais Epic ne veut pas remédier au préjudice qui, selon lui, nécessite une réparation immédiate, car il a un objectif différent en tête : il souhaite que la Cour lui permette de profiter de l'innovation, de la propriété intellectuelle et de la confiance des utilisateurs d'Apple.


« Deuxièmement, Epic n'a pas et ne peut pas montrer qu'il est susceptible de réussir sur le fond de ses nouvelles allégations antitrust. L'App Store a augmenté de façon exponentielle la production, réduit les prix et considérablement amélioré le choix des consommateurs. Comme le Neuvième Circuit l'a déclaré la semaine dernière, les nouvelles pratiques commerciales - en particulier sur les marchés technologiques - ne devraient pas être « présumées de manière concluante comme déraisonnables et donc illégales sans une enquête approfondie sur le préjudice précis qu'elles ont causé ou l'excuse commerciale de leur utilisation. Epic, cependant, n'entreprend aucune ‘enquête approfondie’ dans sa requête. Par exemple, il ne parvient à enrôler aucun économiste pour soutenir ses définitions artificielles du marché et ses théories ‘liées’. Il ignore commodément que Fortnite peut être joué sur de nombreuses plateformes avec ou sans le soutien d'Apple, même si Epic vante ce fait dans sa publicité et ses communications aux utilisateurs en disant notamment que "Ce n'est pas parce que vous ne pouvez pas jouer sur iOS qu'il n'y a pas d'autres endroits géniaux pour jouer à Fortnite". Et il ne parvient pas à faire face au fait que sa logique ferait des monopoles de Microsoft, Sony et Nintendo, pour n'en nommer que quelques-uns. Le manque de soutien factuel, économique et juridique n'est pas surprenant, car les théories antitrust d'Epic, à l'instar de sa campagne orchestrée, sont un vernis transparent pour ses efforts pour récupérer les avantages de l'App Store sans payer ni se conformer aux exigences importantes qui sont essentielles pour protéger la sûreté, la sécurité et la confidentialité des utilisateurs.

« Troisièmement, l’intérêt public et la balance des difficultés ne pèsent pas et ne pouvaient pas jouer en faveur de la décision d’Epic de rompre son contrat parce qu’elle ne voulait plus respecter les règles de longue date d’Apple. Les injonctions n'existent pas pour donner aux parties les contrats qu'elles souhaiteraient avoir. Et une injonction déclencherait un flot de demandes supplémentaires de secours ‘d'urgence’ et menacerait l'ensemble de l'écosystème de l'App Store, car les développeurs voient qu'ils peuvent violer leurs accords, mettre en danger la sécurité de l'App Store et contourner les paiements à Apple, le tout sans conséquence. Le public n'en bénéficierait pas, et les utilisateurs d'Apple seraient les victimes ultimes en perdant la confidentialité, la sécurité et l'expérience de qualité de l'App Store ».


Les courriels entre Epic et Apple qui ont mené à la suppression de Fortnite sur l’App Store

Dans le dernier dépôt légal, Apple a révélé un e-mail envoyé par le PDG d'Epic Games, Tim Sweeney, à 2 heures du matin (heure du Pacifique) le 13 août 2020, au PDG d'Apple, Tim Cook et à plusieurs autres dirigeants d'Apple. Sweeney dans l'e-mail a présenté le plan d'Epic pour ne plus procéder au paiement des pourcentages des ventes dans Fortnite sur iPhone et iPad à Apple.

« Je vous écris pour vous dire qu'Epic ne respectera plus les restrictions de traitement des paiements d'Apple », a indiqué Sweeney. « Aujourd'hui, Epic lance les paiements directs Epic dans 'Fortnite' sur iOS, offrant aux clients le choix de payer dans l'application via des paiements directs Epic ou via des paiements Apple, et répercutant les économies des paiements directs Epic aux clients sous la forme de prix », a-t-il continué.

Apple a refusé. « L'App Store n'est pas simplement une place de marché - il fait partie d'un ensemble plus large d'outils, de technologies et de services qu'Apple met à la disposition des développeurs », a écrit à la mi-juillet, l'avocat général associé d'Apple, Douglas Vetter. « Nous ne pouvons pas être sûrs qu'Epic ou tout autre développeur respecterait les mêmes normes rigoureuses de confidentialité, de sécurité et de contenu qu'Apple. En effet, étant donné qu'Apple traite tous les développeurs selon les mêmes termes, Epic demande essentiellement à Apple d'externaliser la sûreté et la sécurité des utilisateurs d'Apple à des centaines de milliers de développeurs iOS ».

Ce n'était pas le premier e-mail de Sweeney aux dirigeants d'Apple concernant le traitement de Fortnite par l'App Store. Les archives judiciaires montrent que le 30 juin, Sweeney a demandé à Apple d'autoriser une « application Epic Games Store concurrente » à être disponible sur l'App Store afin que « les consommateurs aient la possibilité de payer moins pour les produits numériques et les développeurs de gagner plus grâce à leurs ventes ».

Apple a refusé, ce qui a conduit Epic à contourner l'App Store d'Apple un mois et demi plus tard. Sweeney a déclaré qu'il savait que cela violerait l'accord de l'App Store avec Epic Games, selon la lettre, mais a continué malgré tout en raison de « la ferme conviction que l'histoire et la loi sont de notre côté ».

Suite à la mise à jour de Fortnite qui incluait la possibilité de payer directement Epic, Apple a retiré le jeu du magasin et annulé le contrat de développeur d'Epic. Au lieu d'acheter de l'argent virtuel dans le jeu («V-bucks») via Apple ou Google, les joueurs pouvaient l'acheter directement auprès d'Epic - à un prix réduit, bien entendu.

Parallèlement au procès Fortnite, Apple fait l'objet d'un examen antitrust au Congrès. Le PDG Tim Cook a témoigné lors d'une audience du comité judiciaire de la Chambre le mois dernier, et les questions portaient largement sur les politiques de l'App Store d'Apple. La Cour suprême a également rejeté la demande d'Apple de rejeter un autre procès l'année dernière, affirmant que les développeurs pouvaient intenter une action en justice pour des raisons antitrust.

Apple fait valoir que ses pratiques sur l'App Store - y compris le système d'achat intégré à l'application - ne sont pas différentes de celles des plateformes de console telles que la PlayStation de Sony ou la Xbox de Microsoft. « Apple a besoin d'un moyen de s'assurer qu'il est réellement payé. [L'achat in-app] est le mécanisme fondamental par lequel Apple, comme de nombreuses autres plateformes de transaction, met en œuvre son modèle économique et récupère son investissement substantiel dans la plateforme », lit-on dans la plainte.

Source : demande d'Apple de non-recevoir de l'injonction, courriels entre Epic et Apple qui débutent le 30 juin 2020

Et vous ?

Que pensez-vous des arguments avancés par Apple ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Bousk
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 25/10/2020 à 19:49
Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
30% c'est le coût de référencement, d’hébergement, de distribution, de "contrôle" d’intégrité et de fiabilité des packages, de la distribution des kits de développement, etc. Ainsi que le coût d'un bonne visibilité sur une plateforme comme l'AppStore.
Apple ne fait aucun référencement, les contrôles sont (quasi-)automatiques et c'est à toi de faire en sorte que ça passe les certifs (payantes) sinon faut la repasser (et repayer).
Les kits de développement c'est le mac que tu es obligé d'acheter. Sans oublier la license développeur à laquelle tu dois souscrire. Rien ne t'est fourni.
La visibilité est inexistantes, le store est noyé sous la masse de contenu et Apple ne fait rien pour ta visibilité propre sans contrepartie.
Donc 30% pour couvrir un peu d'espace disque pour héberger le truc et la bande-passante pour le télécharger... et tu trouves ça normal ?

Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
Quand à Microsoft qui se fait parangon de cette cause, je crois rêver...
Sur Windows, tu as le store Microsoft à côté duquel tu peux avoir Steam, Epic store, Uplay, Origin, Battle.Net, GOG, et des centaines d'autres apps qui ont des achats intégrés.
Tu as le choix d'installer ce que tu veux, de la source que tu veux. Il n'y a rien qui impose d'utiliser le Microsoft Store pour diffuser ton application, ou d'utiliser un SDK Microsoft qui prendrait sa part pour supporter des achats in-app.
Donc je vois pas quel troll anti-MS vieux de 30 ans tu espères faire passer ici.
17  0 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 25/10/2020 à 22:43
Apple utilise son écosystème en vase clos pour tuer dans l'œuf toute concurrence. Il s'agit de pratiques anticoncurrentielles caractérisées et personne ne s'en offusque.

Et contrairement à Apple qui est dans le déni, une fois n'est pas coutume, Microsoft montre l'exemple avec sa charte sur les boutiques d'application qui démontre le souci permanent de la firme de Redmond en matière d'équité.

J'espère que le mouvement Coalition for App Fairness va se développer pour faire plier Apple, et que ce mouvement pourra s'appuyer sur la longue histoire de Microsoft en matière d'ouverture de ses applicatifs et de la promotion de la concurrence
13  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/10/2020 à 19:18
Que Apple fournisse un service d'hébergement d'application, c'est pas un problème, si les client sont heureux de la situation. Le soucis c'est qu'il est obligatoire.
12  0 
Avatar de L33tige
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/10/2020 à 12:54
Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
Un datacenter coute très très très cher!!! Et lorsque tu télécharge une appli Epic, Matchgroup ou autre le package ne "descend" pas d'un DC xyz mais bien d'un DC Apple.

Ce qui est grotesque c'est que tu ne comprends pas que les AppStore d'aujourd'hui sont les supermarchés d'hier.
Oui et puis c'est vrai qu'il y à du transport dans le datacenter, ou encore des programmes qu'il faut racheter pour éviter qu'ils pourrissent, ou encore quand quelqu'un télécharge un jeu il faut en reuploader un derrière, cherche pas, un datacenter ça coute quedal si tu divise le cout total par le nombre d'applis stockées. C'est tout l'intérêt de ce genre d'infrastructures
12  0 
Avatar de intelligide
Membre actif https://www.developpez.com
Le 22/08/2020 à 19:22
Citation Envoyé par Kannagi Voir le message
Pour cela que dans cette affaire les arguments de la part d'Epic ,c'est un peu "l’hôpital qui se moque de la charité" , leur moteur de jeux , il prélève de l'argent par chaque unité vendu , et fornite utilise pleins de biais cognitif (qui touche pas mal de gosse) pour mettre la main à la poche.
Concernant Unreal Engine, il est gratuit. Tu dois reverser 5% de royalties que si ton jeu fait plus 1 millions de recettes. Et si tu utilises l 'Epic Games Store, tu n'as pas besoin de payer les royalties.
C'est totalement différent d'un plateforme de distribution qui prend 30% et qui est moins complexe a faire qu'un moteur de jeu AAA.
11  0 
Avatar de intelligide
Membre actif https://www.developpez.com
Le 22/08/2020 à 20:21
Citation Envoyé par Kannagi Voir le message
Oui c'est gratuit quand on va dans leur plateforme , et on reproche à Apple de vouloir faire du monopole ?
Ça, c'est pas du monopole. Le monopole, c'est quand tu n'as qu'une seul et unique façon de faire. Sur les PC, il y a steam, gog, gamejolt, itchio ou les installateurs directs. Epic n'est en aucun cas en monopole (et n'essaye pas de l’être).

Citation Envoyé par Kannagi Voir le message
Si on regarde que ça oui , mais cette plateforme ,elle tourne sur où ?
Sur un OS fait maison avec un ARM fait maison , en terme de complexité je t'assure que Apple gagne haut la main

Donc Apple demande 30% qui lui permet de financer la création d'OS, d'application et de R&D sur les processeurs.
Epic demande un% sur les jeux , gagne de l'argent en F2P avec Fornite qui leur permet de financer leur jeux, leur moteur et du R&D.
Alors non. Les 30% d'Apple ne servent pas financer la création d'OS, d'application et de R&D sur les processeurs. Pour financer ça, c'est dans la marge des telephones.
Sinon, les constructeurs de telephones android ne pourraient pas pas financer leurs produits (vu que ce n'est pas eux qui prennent les 30% de Google).

Les 30% d'Apple servent a financer l'AppStore. De plus, Apple aurait touche 15 milliards de dollars grace a l'AppStore. Cela conviendrait a payer TOUS les employés d'Apple minimum 100k$/année. (Ce qui est loin d’être le cas dans la réalité). Imaginons le cas ou Apple aurait 10000 employes sur l'AppStore (ce qui est enorme) payes 100k$/année. Apple aurait donc 1 milliard en main d’œuvre par an. Et je doute que les serveurs coutent 14 milliards.

A quoi servent donc l'argent, ces fameux 30% ? La réponse est ici.
12  2 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/10/2020 à 16:00
Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
Chapeau bas, sachant que la règle des 30% est la même chez Google.
Justement c'est pareil : Le ministère américain de la Justice a intenté une action en justice contre Google, alléguant un comportement anticoncurrentiel en vertu de l'article 2 de la Sherman Antitrust Act

Du coté Microsoft Windows ça bouge, l’arrivée de nouveaux Appstores, et donc d'une concurrence fait changer les choses, exemples :
- Leader historique : Steam 30%
- Challenger Epic Games : 12%
- Challenger Microsoft Store : 5%
Pourquoi Microsoft ne prends que 5% et que Google et Apple qui sont en vrai en situation de monopole prennent 30% ? C'est 25% de racket en trop
Le racket de monopole fait que les bénéfices d'Apple, Google et Steam sont astronomiques, et cela au détriment des développeurs, dont beaucoup sont en galère totale, genre gagner 5000 euros seulement au total pour une appli pour 3 ans de travail acharné. Il serait pertinent qu'à l'avenir les développeurs ne soient pas surtaxés à tord de 25% en trop c'est eux qui bossent pendant des années pour pondre une appli.

Pourquoi autant de mauvaise foi ? tu as des actions chez Apple ?
10  0 
Avatar de archqt
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 22/08/2020 à 20:35
Citation Envoyé par intelligide Voir le message
Concernant Unreal Engine, il est gratuit. Tu dois reverser 5% de royalties que si ton jeu fait plus 1 millions de recettes. Et si tu utilises l 'Epic Games Store, tu n'as pas besoin de payer les royalties.
Merci , je sais cela
Oui c'est gratuit quand on va dans leur plateforme , et on reproche à Apple de vouloir faire du monopole ?
Certes mais ils ne prennent pas 30% de tes gains et ils te donnent gratos leur moteur de jeux jusque 1 million de recette, et tu n'es pas obligé de passer par eux. C'est pas Apple qui fait ça. Il faut arrêter d'être de mauvaise foi.

Sur un OS fait maison avec un ARM fait maison , en terme de complexité je t'assure que Apple gagne haut la main
Cela n'a rien à voir. Combien tu payes ton iPhone ? tu le payes pour ça

Donc Apple demande 30% qui lui permet de financer la création d'OS, d'application et de R&D sur les processeurs.
OS qui a été pris sur un unixBSD, qui n'est pas "mieux" que linux donc c'est faisable sans avoir besoin de tout cet argent

Epic demande un% sur les jeux , gagne de l'argent en F2P avec Fornite qui leur permet de financer leur jeux, leur moteur et du R&D.
Si y a une différence, payer pour un produit OK. Prendre 30% sur le produit d'un autre c'est du "vol" quand tu ne permets pas un autre mode de distribution.
Si Apple permettait l'installation sur iOS sans passer par eux, là je dirais OK, mais ils bloquent même le jailbreaking donc...
12  3 
Avatar de stardeath
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/08/2020 à 2:13
Citation Envoyé par goldbergg Voir le message
Il n'y a aucun Monopole, va vérifier la définition de ce qu'est un monopole, va sur des site sérieux qui analyse le marche, tu ne verras pas l'ombre d'un monopole.
"Privilège (de droit ou de fait) dont dispose un individu, une entreprise ou un organisme public de fabriquer ou de vendre seul certains biens ou certains services à l'exclusion de tout concurrent."

bref, sur la plateforme, apple dispose du privilège de vendre seul certains services à l'exclusion de tout concurrent.

après j'aime beaucoup qu'apple prenne 30% sur un store merdique, dont les services sont pas loins du zéro pointé, qui a des applis vérolés autant que la concurrence et qui se permet de plagier sans aucune honte des applis concurrentes pour après exclure ces mêmes applis de sa plateforme sans raison, en interdisant en plus de dévoiler quoi que ce soit.

on est en tout cas pas dans la m**** quand ces mêmes personnes, qui prétendent s'y connaître au marché, viennent te dire que tu n'y connais pas grand chose.
9  0 
Avatar de intelligide
Membre actif https://www.developpez.com
Le 25/10/2020 à 19:02
30% c'est le coût de référencement, d’hébergement, de distribution, de "contrôle" d’intégrité et de fiabilité des packages, de la distribution des kits de développement, etc. Ainsi que le coût d'un bonne visibilité sur une plateforme comme l'AppStore.
  • le coût de référencement est vraiment un truc bateau, sans aucun moyen de le quantifier comme le coût d'une bonne visibilité . La plateforme decide de son prix, mais ce ne lui coute rien.
  • Pour l'hébergement, 1 Go dans le cloud, coute environ 2 centimes par mois. Fortnite pese environ 1.5Go. Si Epic Games fait une mise a jour par jour depuis 2 ans, ca coute 21.9 dollars par mois a Apple actuellement. Ce qui est totalement derisoire quand on voit l'argent que génère Fortnite sur mobile (plus d'1 milliards de dollars depuis le debut sur les stores).
10  1