Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les États-Unis durcissent les mesures contre Huawei
Et ajoutent 38 autres filiales de la société à leur liste noire

Le , par Jonathan

255PARTAGES

12  0 
Depuis que Washington soupçonne Huawei d'être un espion pour le compte du gouvernement chinois, les relations entre les 2 pays sont au plus mal. On a vu des personnalités américaines aller jusqu'à demander le bannissement total de l'entreprise. Huawei nie pourtant fermement toutes les accusations qui sont faites à son encontre, mais cela n'a pas empêché à Washington d'imposer un ensemble de restrictions à l'entreprise qui a toujours su comment les contourner. Seulement, il se trouve que les États-Unis ont décidé de passer à la vitesse supérieure.

En effet, l'administration Trump a annoncé aujourd'hui un durcissement des restrictions imposées à Huawei Technologies afin de limiter davantage son accès aux semi-conducteurs disponibles dans le commerce. Rappelons qu'au mois de mai de cette année, les USA avaient imposé des restrictions à l'entreprise Huawei sur les puces qu'elle concevait, mais il semble que la société avait réussi à les contourner en passant par des tiers. C'est ce qu'a fait savoir Mike Pompeo, le secrétaire au Commerce.


La nouvelle règle établit donc clairement que toute utilisation de logiciels ou d’équipements de fabrication américaine est interdite et nécessite une autorisation. La décision du Département américain du commerce vient ainsi étendre les mesures prises en mai, en empêchant Huawei de se procurer des semi-conducteurs sans autorisation spéciale au préalable. Ce n'est pas tout, puisqu'il sera ajouté à la liste noire américaine, 38 filiales de Huawei présentes dans 21 pays, ce qui porte le total à 152 depuis que l’entreprise a été ajoutée à cette liste en mai 2019.

Les restrictions américaines concernent principalement les puces qui ont été développées ou produites par des entreprises étrangères avec des logiciels ou des technologies américaines. Pompeo pense que ces nouvelles mesures suffiront à empêcher Huawei de contourner la loi américaine par la production de puces alternatives, mais cela reste encore à voir.

Source : Communiqué

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Pensez-vous que ces nouvelles mesures suffiront pour empêcher Huawei de contourner ces restrictions ?

Voir aussi :

Huawei signe un accord avec TomTom pour utiliser son service de cartographie dans ses smartphones, le Chinois réduit encore plus sa dépendance aux entreprises US
Huawei sort son propre ordinateur de bureau avec un système d'exploitation national (chinois) basé sur Linux, et son propre processeur ARM
Huawei est sur le point de perdre le Brésil, car les États-Unis ne financeront les infrastructures 5G brésiliennes qu'à une seule condition : que le Brésil tourne le dos à Huawei

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ormond94470
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 17/08/2020 à 22:55
La question est de savoir si cela empêche la boîte SMIC de faire des semi conducteur ?
1  0