Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Zuckerberg prévoit de dire au Congrès américain que le succès de Facebook est dans l'intérêt patriotique du pays
Pour éviter d'être devancé par la Chine

Le , par Jonathan

354PARTAGES

5  0 
Mercredi prochain, les PDG de Facebook, Apple, Google et Amazon devront témoigner lors d’une audition du sous-comité antitrust de la Chambre américaine. L’audience qui avait été initialement programmée le lundi 27 juillet 2020, a été reportée au mercredi 29 juillet de la même année et d’après certaines sources anonymes, il semblerait que le PDG de Facebook ait préparé un argumentaire des plus surprenants.

En effet, il semblerait que Mark Zuckerberg envisage de présenter son entreprise comme une réussite américaine dans un marché concurrentiel et imprévisible, maintenant menacé par la montée en puissance des applications chinoises de médias sociaux dans le monde. Il va même plus loin en assimilant la surveillance des actions de Facebook, à des sentiments antipatriotiques. D'après lui, les restrictions sur les innovations toujours croissantes de Facebook donneraient une victoire à la Chine, ce qui serait évidemment très mauvais pour les États-Unis.

Rappelons que par le passé, Zuckerberg avait souligné l'importance de ne pas permettre à la Chine de prendre le dessus sur l'influence mondiale d'Internet, arguant que les valeurs autoritaires et antidémocratiques du pays sont une menace pour la liberté. Son argumentaire cette fois-ci ne serait alors en fait qu’une continuité de ce qu’il prônait par le passé.


Les enquêteurs du Congrès qui ont collecté des milliers de documents internes sur Facebook prévoient également de questionner son PDG sur les acquisitions de la société et à cela, il semble que Zuckerberg soit également bien préparé. En effet, ce dernier prévoit de démontrer aux membres du Congrès que le succès de ces entreprises sous Facebook n’était pas inévitable.

Quand on entend tout l’argumentaire prévu par Zuckerberg, on serait tenté de penser qu’il faille peut-être être moins regardant sur les agissements de la société. Seulement, il ne faut pas oublier toutes les choses graves qui se sont produites par le passé et dans lesquelles Facebook était grandement impliqué et ceci sans subir de conséquences. Vous n’avez tout de même pas oublié qu’en 2016, un gouvernement étranger hostile a utilisé Facebook pour saper et renverser systématiquement une élection américaine.

De plus, Zuckerberg dans ce qu’il prévoit comme argumentaire concernant le régime de la Chine qui serait autoritaire et antidémocratique, fait bien rire. Faut-il encore rappeler que Donald Trump a utilisé les outils de Facebook pour supprimer et refuser délibérément le vote aux noirs et aux latinos ? De toute évidence, Facebook est devenu un outil très puissant dont les agissements doivent impérativement être surveillés, mais tout dépendra de ce que décideront les membres du Congrès américain ce mercredi.

Source : Avis d’audience, The Guardian

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Comment pensez-vous que réagiront les membres du Congrès face aux arguments de Zuckerberg ?

Voir aussi :

Mark Zuckerberg et Bill Gates interviennent-ils sur le coronavirus là où le gouvernement aurait échoué ? les milliardaires de la technologie pourraient changer le discours les concernant
La plus grande fédération syndicale américaine exige que Mark Zuckerberg s'excuse pour une fonction de Workplace qui permettrait aux employeurs de censurer les mots comme "syndiquer" dans les chats
Mark Zuckerberg annonce les changements qui, selon lui, seront les plus importants dans la prochaine décennie, pour son réseau social

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de PomFritz
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 28/07/2020 à 14:00
Tout dépend de ploucs qui ne comprennent rien par eux-mêmes aux problèmes de l'information et qui sont coincés dans des raisonnements binaires et archaïques.
1  0 
Avatar de pierre-y
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/07/2020 à 10:19
Tout dépend surtout de ce qu'il va poser sous la table.
0  0 
Avatar de Fagus
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 30/07/2020 à 13:28
Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
Tout dépend surtout de ce qu'il va poser sous la table.
Un accès plus facile des autorités aux données que celles de VKontakte ou Wechat par ex. ? (Comme la planification stratégique en France c'est pas loin de "réfléchir quelques mois tous les 5 ans à ce qu'on mettra sur le programme électoral", faut pas s'étonner que les données françaises soient dans la balance de Zuckerberg).
0  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/07/2020 à 14:25
Donc c'est une escroquerie mais tant que c'est américain ça passe ?

TikTok c'est aussi une escroquerie mais c'est chinois donc ça passe pas ? ok...
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/07/2020 à 14:35
Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
Rappelons que par le passé, Zuckerberg avait souligné l'importance de ne pas permettre à la Chine de prendre le dessus sur l'influence mondiale d'Internet, arguant que les valeurs autoritaires et antidémocratiques du pays sont une menace pour la liberté. Son argumentaire cette fois-ci ne serait alors en fait qu’une continuité de ce qu’il prônait par le passé.
Facebook va peut-être finir comme Myspace ou Yahoo, mais ce ne sera pas forcement un site chinois qui prendra sa place.
0  0