Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Pour la première fois, l'évaluation boursière de Nvidia dépasse celle de Intel,
Alimentée par l'envolée de la demande de puces graphiques dans les centres de données

Le , par Nancy Rey

355PARTAGES

3  0 
Dans le secteur de l'industrie des semi-conducteurs, les actions de Nvidia ont augmenté de 2,3 % dans l'après-midi de mercredi, pour atteindre un record de 404 dollars, ce qui porte la capitalisation boursière du fabricant de composants graphiques à 248 milliards de dollars, juste au-dessus de la valeur de 246 milliards de dollars de Intel, autrefois le premier fabricant de puces au monde.

Nvidia a été cofondée en 1993 par Jensen Huang, qui dirige toujours la société. À l'époque, elle faisait partie d'une vingtaine d'entreprises de fabrication de puces graphiques. Elle est aujourd'hui le seul fabricant indépendant de ces composants, après que tous ses rivaux aient été achetés, pliés ou intégrés à de plus grandes entreprises. Nvidia a mieux réussi que ses pairs à développer des puces qui transforment le code informatique en images réalistes que les joueurs sur ordinateur adorent. Sous la direction de Huang, la société a poussé cette technologie vers de nouveaux marchés, tels que les serveurs de centres de données et le traitement de l'intelligence artificielle.


L'action de Nvidia a été l'une des plus performantes de Wall Street ces dernières années, car elle s'est développée à partir de son activité principale de puces pour ordinateurs personnels vers les centres de données, les automobiles et l'intelligence artificielle. Intel, qui a dominé pendant des décennies dans le domaine des processeurs pour PC et serveurs, a eu du mal à diversifier ses activités après avoir fait des faux pas dans la révolution des smartphones. Alors que l'action de Intel a perdu près de 3 % en 2020, celle de Nvidia a grimpé de 68 %. Les investisseurs ont parié que le passage au travail à distance en raison de la pandémie de coronavirus continuera à alimenter la croissance rapide des activités de Nvidia dans le domaine des centres de données.

En cinq ans seulement, le chiffre d'affaires annuel des centres de données de Nvidia est passé de 300 millions de dollars à près de 3 milliards de dollars. Le fabricant de puces a remporté des commandes pour équiper les usines informatiques géantes appartenant à des sociétés telles que Facebook et Google en faisant valoir avec succès que les puces graphiques peuvent mieux gérer les charges de travail de l'intelligence artificielle que les processeurs plus standard.


Nvidia est la seule entreprise à avoir fait une percée importante sur un marché des puces de serveur que Intel a largement dominé. Alors que les centres de données de Intel génèrent toujours plus de 20 milliards de dollars de ventes annuelles, Nvidia connaît une croissance beaucoup plus rapide. Les investisseurs ont récompensé cette expansion rapide par une riche valorisation. Depuis ses débuts sur l’indice boursier Nasdaq en 1999, le cours de l'action a enregistré un rendement annuel moyen de 33 %. Au cours des cinq dernières années, elle a été multipliée par plus de huit et se négocie à 75 fois les bénéfices. Les actions de Intel se négocient à 12 fois les bénéfices.

Intel répond au succès de Nvidia en introduisant des puces graphiques similaires. Les deux entreprises visent également le marché des processeurs qui aident à faire fonctionner les véhicules à conduite autonome.

Intel a déjà fait face à des défis similaires. En 2016, la valeur marchande de Qualcomm a dépassé celle d'Intel, les investisseurs ayant parié que les smartphones éclipseraient l'informatique traditionnelle en termes de popularité. C'est ce qui s'est produit, mais Intel en a bénéficié indirectement grâce à ses puces de serveur qui alimentent les services en cloud sur lesquels reposent les téléphones portables.

Ces dernières années, Intel a également dû faire face à une concurrence accrue de la part de concurrents étrangers, et sa capitalisation boursière est déjà tombée en dessous de celle de la société sud-coréenne Samsung Electronics en 2017 et de Taiwan Semiconductor Manufacturing. Plus récemment, Intel a subi des revers dans sa chaîne d'approvisionnement étendue en raison de la pandémie, et des coûts plus élevés liés au développement des prochains processeurs de 10 nanomètres "Tiger Lake".

Nvidia est aujourd'hui le troisième fabricant de puces électroniques en termes de capitalisation boursière, derrière Taiwan Semiconductor Manufacturing et Samsung Electronics.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Nvidia pourra-t-il maintenir sa courbe ascendante ?

Voir aussi :

GPU NVIDIA A100 adopté par les principaux fournisseurs de cloud computing et autres fabricants de serveurs du monde

Une nouvelle technologie GPU multi-instances : Sept instances indépendantes dans un seul GPU

De nouvelles capacités de clarté structurelle pour doubler les performances des GPU

  Découvrez HGX™ A100, la plus puissante plateforme de serveur accéléré pour l'IA et le calcul haute performance alimenté par les GPU NVIDIA A100 Tensor Core, NVLink et NVSwitch

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !