Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« Les mauvaises entreprises sont détruites par les crises, les grandes entreprises sont améliorées par elles », a déclaré Bob Swan, PDG d'Intel
à propos des résultats financiers d'Intel au 1T20

Le , par Bill Fassinou

379PARTAGES

6  1 
À l’heure où la pandémie du Covid-19 dicte sa loi, les entreprises font l’effort de rester dynamique afin de minimiser les impacts négatifs sur leurs résultats. Les entreprises ont vécu un premier trimestre 2020 très difficile, mais Intel semble s’en être tiré avec un résultat satisfaisant. Bob Swan, son PDG s’en vante et confie que cela ne sera malheureusement pas le cas de tout le monde. Selon lui, toutes les entreprises ne pourront pas y survivre et celles qui le seront se retrouveront plus améliorées qu’avant la crise. Il est certain qu’il s’agit d’une généralisation en temps de crise.

En faisant cette déclaration, Bob Swan, l’actuel PDG d’Intel n’a fait que paraphraser Andy Grove, un ancien PDG de la société mort en 2016. Il pense que cela est vrai en se basant sur l’expérience de son entreprise au cours de ce premier trimestre mouvementé par la crise du coronavirus. Swan a qualifié les résultats de l’entreprise d’exceptionnels, même s’il a été noté quelques baisses dans les chiffres. Les investisseurs ont été effrayés et ont fait chuter le titre de 5 % en dehors des heures de bourse, en raison d’une décision de l’entreprise elle-même.

Au niveau des chiffres annoncés, il est mentionné que l’entreprise a augmenté son activité en rapport avec les centres de données de 34 % au premier trimestre 2020. À cet effet, les revenus centrés sur les données représentent maintenant 51 % des revenus totaux, alors que les revenus des PC ont augmenté de 14 %. Les usines de l'entreprise fonctionneraient à plus de 90 % pour ce qui concerne les livraisons dans les délais. Seul le personnel essentiel entre dans ces usines. Selon Swan leurs installations sont parmi les lieux les plus propres du monde.


Bob Swan, PDG d’Intel

La chaîne d’approvisionnement de la société a été affectée en janvier alors que l’épidémie commençait à atteindre des sommets. Toutefois, Intel estime que ses partenaires retourneront désormais petit à petit au travail et la production augmente chaque semaine. Pensant à l’avenir, Intel a aussi déclaré que ses marges bénéficiaires brutes, ou l'argent qu'elle gagne sur la vente de ses produits, seraient probablement plus faibles au deuxième trimestre. Ceci est dû au fait qu’il dépense beaucoup dans la fabrication de sa deuxième génération de produits de 10 nanomètres.

Intel accélère la transition vers ses processeurs de 10 nanomètres “Tiger Lake” à un rythme plus rapide que prévu. Bob Swan a aussi expliqué que l’entreprise poursuivait sa stratégie d’élargissement de ses débouchés commerciaux en fabriquant d'autres types de puces qui entrent dans les systèmes électroniques et les produits informatiques, telles que les puces graphiques et la mémoire Optane, un nouveau périphérique mémoire autonome doté d’une technologie intelligente développé par Intel pour combler les fossés de la mémoire traditionnelle.

Il personnalise et accélère votre expérience informatique sur les PC avec Intel Core. Il apprend quels sont les documents, images, vidéos et applications que vous utilisez le plus souvent, les garde à portée de main pour un accès rapide et se souvient d'eux, même une fois le PC éteint. Intel a racheté 4,2 milliards de dollars au premier trimestre et a arrêté tous les rachats d'actions le 24 mars. Elle a également levé 10,3 milliards de dollars de dettes. D’un autre côté, Intel a connu une forte demande d’ordinateurs portables pour travailler à la maison pendant le trimestre écoulé.

Selon Bob Swan, cette hausse a été compensée par l'impact de la pandémie sur le produit intérieur brut mondial. Il estime que les dépenses des gouvernements et des entreprises devraient être plus faibles au cours du second semestre de l'année. Cela dit, Intel s'attend à ce que la pandémie affecte la demande mondiale de PC pendant le reste de l'année. Dans la lutte contre la pandémie en cours, Intel prévoit une aide à hauteur de 100 millions de dollars pour ses employés. Il a aussi promis 50 millions en ressources et en espèces pour lutter contre le coronavirus.

« Nous reconnaissons que nos communautés locales et mondiales ont besoin que nous continuions à fournir la technologie pour aider à relever le défi du Covid-19, et nous sommes entièrement concentrés sur cette tâche », a déclaré Swan. Notre but est de créer une technologie qui change le monde et qui enrichit la vie de chaque personne sur Terre. Cela n'a jamais été aussi important que maintenant... Nous sortirons de cette crise mondiale encore plus fort », a-t-il conclu.

Source : Bob Swan

Et vous ?

Êtes-vous ou pas du même avis que Bob ? Pourquoi ?
Cela est-il vrai pour tous les secteurs IT ?
Quels sont selon vous les secteurs IT les plus sensibles et facilement touchés par une crise comme la pandémie du covid-19 ?

Voir aussi

L'Australie lance COVIDSafe, son application de suivi de contacts, pour lutter contre le covid-19, elle priorise la protection de la vie privée, selon le gouvernement

AWS lance Amazon AppFlow, un nouveau service d'intégration qui facilite le transfert de données entre les applications AWS et les SaaS comme Google Analytics ou Salesforce

Face aux critiques, l'Allemagne adopte la recherche décentralisée de contacts préconisée par Google et Apple sur smartphones, et tourne le dos à l'approche centralisée pour un meilleur déconfinement

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/04/2020 à 14:45
Ben voyons, d'autant plus rigolo quand on sait qu'Intel n'a plus proposé de produits révolutionnaires depuis 10 ans et est aujourd'hui dépassé par AMD sur son segment principal.

Ah pardon, on me dit dans l'oreillette qu'une bonne entreprise c'est une entreprise qui fait beaucoup de bénéfices et que la définition d'une mauvaise entreprise est qu'elle en fait moins.
12  0 
Avatar de polnioumane
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 28/04/2020 à 17:45
Au-delà du message lui-même, ce monsieur cherche surtout à faire de la "communication"... pour rattraper ce petit déclin.
2  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/04/2020 à 18:20
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ça c'est de la bonne concurrence . Intel a du baisser ses prix et préparer un plan hyper ambitieux qui va jusqu'en 2029.
C'est bien pour le consommateur, il a des processeurs plus puissant et moins cher
C'est un peu comme quand il y avait une entente entre SFR, Orange et Bouygues Telecom puis que Free est arrivé est a forcé tous les opérateurs a baisser les prix.
Ce qui aurait été bien surtout c'est que Intel ait sorti des produits innovants, ce qui n'a pas été le cas sur toute la génération Core Ix où les prix sont restés très haut tandis que le gain en performances restait souvent très anecdotique.
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/04/2020 à 16:53
Il ne faut pas s'emballer, c'est juste l'opinion d'un type... Il a le droit de penser ce qu'il veut.

Citation Envoyé par jacjac Voir le message
une entreprise qui ne sait pas gérer une crise
Ouais enfin là c'est un nouveau type de crise, jamais des peuples du monde entier se sont confiné simultanément pendant des mois.
Pour les bars, les restaurants, les festivals, etc, ce n'est pas évident. (ok ce n'est pas de l'IT)
Renault et Air France ne doivent pas se porter extrêmement bien non plus. (Coronavirus : l'État au chevet d'Air France et Renault, un geste désintéressé ?)
Il y a des grosses entreprises qui vont utiliser moins de prestataires, donc il y a peut-être des SSII informatique qui vont faire faillite.
Après 2008 il y a eu plein d'entreprises qui ont fait faillite.
Il y a eu la bulle technologique à la fin des années 1990.
En temps normal il y a 95% des startups qui font faillite assez rapidement, donc en temps de crise...
95% des startups se plantent, voici comment faire partie des 5% qui réussissent !

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Êtes-vous ou pas du même avis que Bob ? Pourquoi ?
Pour le côté "mauvaises entreprises détruites par la crise", en théorie c'est ça, il y a une sorte de darwinisme, les entreprises qui ne fonctionnent pas doivent faire faillite, même quand il n'y a pas de crise.
Par contre pour le le côté "les grandes entreprises s'améliorent" je ne suis pas d'accord, il y a des grandes entreprises qui font faillites (Eron, Chrysler, General Motors, WorldCom, Lehman Brothers) et je ne pense pas que les survivantes soient meilleures après la crise.

Citation Envoyé par Sodium Voir le message
on sait qu'Intel n'a plus proposé de produits révolutionnaires depuis 10 ans et est aujourd'hui dépassé par AMD sur son segment principal.
Ça c'est de la bonne concurrence . Intel a du baisser ses prix et préparer un plan hyper ambitieux qui va jusqu'en 2029.
C'est bien pour le consommateur, il a des processeurs plus puissant et moins cher
C'est un peu comme quand il y avait une entente entre SFR, Orange et Bouygues Telecom puis que Free est arrivé est a forcé tous les opérateurs a baisser les prix.
1  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/04/2020 à 19:37
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
le gain en performances restait souvent très anecdotique.
L'entreprise était largement numéro 1, elle n'avait pas besoin de faire d'effort pour le rester.
Intel ne devait pas être très pressé d'investir à fond dans la recherche et le développement, mais maintenant le plan est lancé. Quand t'es largement devant t'as peut-être moins envie de faire d'effort (ça me rappelle les co****** de mères qui disent "si mon enfant est nul à l'école c'est parce qu'il est surdoué et qu'il s'embête", sauf que là Intel a vraiment plus de visibilité).

Du côté des serveurs, chez Netflix il y a le processeur Intel Dual Xeon Silver 4216 qui se fait dépasser par un AMD EPYC 7502p.
1  1 
Avatar de KEKE93
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 29/04/2020 à 8:41
Je crois qu'Intel n'a pas écouté les désirs des consommateurs pendant 10 ans et a fait preuve d'arrogance un peu comme IBM à la fin des années 80 pour aboutir en 1992 avec la crise économique de cette époque à plus de 8 milliards de pertes...
IBM sur la fin des années 80 jusqu'au début des années 90 ( avant Lou Gerstner ) était un éléphant monolythique concurrencé de toutes part sur ses différents segments par des acteurs plus petits mais dynamiques. Sur les PC: Compaq et Dell , sur les OS: Microsoft et Windows 3 contre OS2 .2, sur les réseaux le standard Ethernet contre Token Ring d'IBM. Je m'en souviens Compaq avait lancé la guerre des prix en 1992 avec des PC pas chers là où ils faisaient traditionnellement des PC à plus de 30000 francs comme IBM...

Aussi je pense que c'est la Disruption technologique surtout qui fossoye les mauvaises entreprises...Il y a qu'a regarder toutes les entreprises japonaises y compris de grands groupes qui ont disparu du secteur audio quand la numérisation et la dématérialisation du support audio est entrée dans les moeurs ce qui avait profité à l'Ipod d'Apple...Adieu donc les Kenwood, JVC, Luxman, Sansui, pionneer, Aiwa, Akai, etc, etc...
0  0 
Avatar de jacjac
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 28/04/2020 à 14:55
Je suis d'accord, une entreprise qui ne sait pas gérer une crise, et par conséquent, ne sait pas s'adapter, est une mauvaise entreprise.
0  5