Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les femmes dans le secteur du jeu vidéo dénoncent le sexisme et le harcèlement dont elles sont victimes
Plusieurs d'entre elles partagent leurs expériences sur les réseaux sociaux

Le , par Nancy Rey

308PARTAGES

12  7 
Depuis vendredi dernier, plus de 70 personnes de l'industrie du jeu vidéo, pour la plupart des femmes, ont fait part d'accusations de discrimination, de harcèlement et d'agression sexuelle. Elles ont partagé leurs histoires dans des déclarations publiées sur Twitter, YouTube, Twitch et la plateforme TwitLonger. Le déferlement d'histoires de joueurs et de streamers a conduit à la démission du PDG d'une importante société de gestion des talents pour les streamers et à un moment de réflexion pour une industrie qui a souvent été confrontée au sexisme, à l'intimidation et aux allégations d'abus.

Cette vague d’accusations rappelle l’affaire du Gamergate aux États-Unis en 2014, lorsque plusieurs femmes ont été menacées de mort et d'agressions sexuelles pour avoir critiqué la culture sexiste et dominée par les hommes de l'industrie. Mais l’industrie semble réagir très différemment cette fois-ci, avec des manifestations de soutien, des excuses et des promesses de mieux réguler les plateformes.


Les joueurs ont commencé à partager leurs histoires après qu'un utilisateur de Twitter qui poste sous le nom de Hollowtide ait tweeté vendredi soir au sujet d'un joueur du jeu en ligne Destiny, qualifiant la personne de "seigneur de la racaille". Trois femmes, JewelsVerne, SheSnaps et SchviftyFive, ont vu le message et ont décidé de parler de leurs expériences avec le joueur en question (connu en ligne sous les noms de Lono et SayNoToRage). Les femmes ont twitté leurs allégations, notamment des attouchements non consensuels, des propositions sexuelles et du harcèlement.

Lono a répondu à leurs accusations dans une vidéo YouTube publiée samedi. « Il n'y a aucune excuse pour mon comportement. Il n'y a pas moyen de passer outre. Les choses que j'ai faites étaient inacceptables. Être inapproprié avec ces gens les a privés de leur sentiment de sécurité et cela a brisé la confiance, et j'en suis profondément désolé » déclare-t-il dans la vidéo.


Après ces accusations, d'autres streameuses ont commencé à s'ouvrir sur leurs expériences avec des hommes très en vue dans l'industrie, y compris des collègues streamers, YouTubers, des développeurs de jeux et des gestionnaires de talents.

Jessica Richey, 28 ans, créatrice de contenu et de streaming à New York, a commencé à compiler les allégations dans un fil de discussion sur Twitter. Elle a déclaré dimanche qu'elle avait reçu plus de 50 messages directs de personnes demandant que leur histoire soit ajoutée à son fil de discussion. Lundi matin, elle a compilé toutes les allégations dans une publication de la plateforme Medium, qui a été largement diffusée.

« Je ne porte pas de jugement et je ne demande à personne de faire une chasse aux sorcières à ceux qui sont nommés. J'essaie de donner une voix aux survivants de ces problèmes afin qu'ils ne se sentent pas seuls ou qu'ils ne se sentent pas étouffés par leur expérience dans ce secteur », a-t-elle déclaré.

Molly Fender Ayala, qui dirige une communauté du jeu Overwatch, a posté un message sur Twitter dimanche matin, dans lequel elle accuse Omeed Dariani, le PDG de Online Performers Group, une agence de gestion des talents qui travaille avec de nombreux streamers, d'avoir agi de manière inappropriée à son égard et de lui avoir proposé un plan à trois en 2014. « J'estime qu'il est de ma responsabilité de m'exprimer, afin que les autres femmes du monde du streaming et des jeux vidéo sachent que ce n'est pas seulement comme ça que fonctionne l'industrie », a-t-elle écrit.


Dariani a répondu aux allégations de Ayala dans un fil de discussion sur Twitter dimanche : « Je ne me souviens pas spécifiquement de la conversation mentionnée, mais je ne vais pas m'asseoir ici et discuter pour savoir si c'est arrivé ou non. Parce que j'ai promis que je croirais les femmes. Même, et probablement plus particulièrement quand je suis la personne mise en cause. Et je la crois. Donc, en ce qui me concerne, c'est arrivé ». Cette nuit-là, il a démissionné de son poste de PDG.

Certaines de ces accusations ont été rapidement prises en compte. Au moins une société, Astro Gaming, a déclaré qu'elle cesserait de sponsoriser Lono et deux autres streamers qui avaient fait l'objet d'accusations. Des clients et des streamers de haut niveau ont rapidement coupé les liens avec Online Performers Group. Facebook Gaming a temporairement suspendu un streamer après des allégations publiques de violences domestiques. Brooke Thorne, 32 ans, une streameuse en Grande-Bretagne qui est encadrée par Online Performers Group, a annoncé qu'elle se retirerait à la fin de son contrat. Elle a déclaré qu'à la lumière des allégations de Ayala et de la manière dont Dariani a répondu, elle ne veut plus être associée à la société. Elle a fait remarquer que le sexisme et la mauvaise conduite dans l'industrie vont plus loin qu'une seule personne ou une seule entreprise.

Kenzie Gordon, une candidate au doctorat à l'Université de l'Alberta qui étudie les jeux en relation avec la prévention de la violence sexuelle et domestique, a déclaré : « si les studios en arrivent au point où des personnes sont effectivement licenciées pour ces accusations et se retirent et qu'un changement structurel réel se produit, ce serait la preuve d'un moment décisif ».

Twitch a publié dimanche une déclaration sur Twitter disant que la société prend « les accusations de harcèlement sexuel et de mauvaise conduite extrêmement au sérieux » et qu'elle « examine les comptes concernant les streamers affiliés à Twitch et travaillera avec les forces de l'ordre le cas échéant ».

Les spécialistes du jeu ont déclaré que la communauté pourrait être plus réceptive aux allégations de comportements sexuels répréhensibles cette fois-ci, après avoir adopté l'activisme social lors des récentes manifestations de Black Lives Matter.

« Il semble qu'il y ait une source de soutien qui aurait pu exister dans le passé, mais à cause de la période dans laquelle nous vivons, elle m'a semblé encore plus profonde et favorable », a déclaré Jennifer Jenson, qui étudie les jeux vidéo et le genre à l'université de Colombie britannique.

L'industrie du jeu est particulièrement propice à une culture de misogynie et de harcèlement sexuel, a précisé Gordon, car les hommes blancs hétéros ont « créé l'identité du joueur comme étant cette propriété exclusive ». Lorsque des femmes, des personnes de couleur ou des personnes LGBTQ essayent de pénétrer dans l'industrie, a-t-elle ajouté, « la masculinité toxique des geeks les repousse d'une manière qui conduit souvent à des abus sexuels et à des brimades ». Les studios de jeux sont souvent réticents à défier ces passionnés, a déclaré Gordon, mais il est récemment devenu évident qu'il existe une demande pour une variété de jeux vidéo qui plaisent à tous les types de personnes, ce qui nécessite une plus grande diversité parmi les concepteurs de jeux et pourrait nécessiter des changements dans l'industrie.

Sources : Twitter (1, 2, 3), Twitch, Medium

Et vous ?

Que vous inspire ces faits ?
À la lumière de ces faits, comment entrevoyez-vous l’avenir du secteur des jeux vidéo ?

Voir aussi :

Google a licencié des dizaines d'employés pour harcèlement sexuel depuis 2016, y compris 13 cadres supérieurs

Harcèlement sur l'appli Grindr : les services en ligne sont-ils à l'abri de la responsabilité du fait des produits défectueux ?

Uber licencie plus de vingt employés à la suite d'une enquête de harcèlement sexuel et envisage une refonte de son image et de son organisation

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/06/2020 à 8:53
Bon... on va remettre les points sur les "i".

  1. La présomption d'innocence, c'est pas pour les chiens !
  2. Un joueur n'est pas obligé de révéler son sexe en ligne ;
  3. Les joueurs masculins se font très largement insulter dès que ça devient compétitif, les femmes ne sont pas les seules "victimes" ;
  4. Il ne faut pas tout mélanger, les violences domestiques n'ont rien à voir avec le monde vidéo-ludique* ;
  5. Le monde compétitif en présentiel est un sous-ensemble particulier du jeu vidéo, qui touche plus au monde des célébrités, qu'au monde vidéo-ludique. Je veux dire par là qu'on y retrouve toutes les dérives du monde des célébrités, sans que cela soit lié au jeu vidéo.


* Pour les violences domestiques, la réalité est bien plus nuancée que ce qu'on veut nous faire croire. On se rappellera l'exemple du streamer qui bât sa femme en live... l'histoire est plus complexe.

L'homme supporte financièrement sa famille grâce à son activité, la femme est mère au foyer. La femme lui demande d'aller manger, l'homme lui répond d'attendre quelques minutes. Il est en effet en plein travail, travail qui reste précaire et nécessaire pour subvenir aux besoin de sa famille. Dans un monde très compétitif, donc stressant.

La femme s'énerve et commence à le harceler, à venir, lui crier dessus, l'homme lui demande de le laisser, d'attendre, de le laisser seul. Elle n'accepte pas cela et commence à lui balancer des objets. Il continue à lui dire de partir. C'est quand elle pose ses doigts sur l'unité centrale qu'il s'énerve. Pour rappel, c'est son outil de travail, ce qui lui permet de générer de l'argent pour sa famille, et quelque chose qui coûte relativement cher. S'il est détruit, c'est un gros poids sur le budget de la famille.

Il la vire manu militari et elle crie comme un goret qu'on égorge. Aucun acte réel de violence de sa part.

La réalité est que certaines femmes s'appuient sur leur status de femmes "les hommes peuvent pas taper les femmes, je suis intouchable" pour harceler, et abuser moralement et physiquement leur conjoint qui ne peut pas se défendre, lui faisant parfois un chantage des plus dégueulasse quant à la garde/paternité de l'enfant, le pousser à bout.... jusqu'à ce qu'il craque. Ce n'est pas pour rien que les couples les plus violents sont les couples lesbiennes.

Je ne dis pas qu'il est justifié de battre sa femme, je dis juste qu'il ne faut pas non plus cacher la moitié de l'histoire.
Ce n'est bien évidemment pas le cas de toutes les femmes, ni de toutes les femmes battues. Mais il faut bien comprendre que certaines sont vraiment pourries au-delà de toute imagination. Il y a aussi une dimension culturelle quant à ce phénomène.
23  3 
Avatar de SofEvans
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 25/06/2020 à 14:40
Citation Envoyé par caramelll Voir le message
Car le problème c'est les hommes.

Euuuhhhh ....

Non, le problème, c'est ceux qui font des problèmes.
Que ce soit majoritairement des hommes ne te permet pas de faire une généralisation.

Ça me ferait toujours doucement halluciner ce genre de chose, qu'on puisse prendre quelqu'un de pourris et se permettre de croire que quelqu'un d'autre partageant vaguement quelques similitudes avec lui est du même acabit.

Tu savais que 100% des violeurs respirent de l'air ? Et qu'une majorité écrasante de criminels boivent de l'eau ?

J'ai toujours trouvé ça extrêmement stupide quand quelqu'un me reproche quelque chose parce que mon arrière grand père du cousin de mon oncle au sixième degrés avait dû faire quelque chose de mal.
C'est comme dire que tout les Allemands sont des Nazis, que tout les Américains sont des tueurs/violeurs sanguinaires (genre ils ont pas fumé que le calumet de la paix, si vous voyez ce que je veux dire), etc etc.

Bref, de toute façon ce genre d'histoire n'ira pas en mieux, et n'ira jamais en mieux.

Ah et tiens, pendant que j'y suis :

Citation Envoyé par caramelll Voir le message
C'est pas un groupuscule d'enfant immature qui fait ça. C'est les hommes en général. La façon dont on est éduqué. Comment on se comporte. Et comme on nie la réalité des faits. Bon après si vous voulez toujours pas voir les choses dans ce sens c'est pas grave. Moi je continue mon chemin après tout.
Personnelement, je ne me reconnais absolument pas dans ce que tu décris, peut-être parce que j'ai eu une éducation normal.
Enfin, "normal" .... avec tout ce que les personnes comme toi disent, j'ai de plus en plus l'impression d'avoir eu une éducation exceptionnel, un truc de malade.

C'est si difficile que ça à comprendre, "ne fais pas aux autre ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse" et "arrête d'être un connard" ?
C'est si facile que ça de débrancher son cerveau et d'agir comme si tout tes ancêtres avaient loupé le train de l'évolution et que tu en été rester au stade de l'australopithèque ?

Comment tu te gères dans la vie ?
Genre tu marches dans la rue, tu vois une jolie fille, et paf, tout le sang par en bas, y'a plus rien pour en haut et tu fais un blackout total.
Et quand tu reviens à toi tu apprends que tu as violé 2 filles, tué 3 hommes et posté 4 twit raciste ?

Wow ....
18  0 
Avatar de Sikarii
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/06/2020 à 8:19
c'est bien vous avez utilisé tous les bons mots pour faire passer cet article pour un torchon propagandiste du progressisme.

Punaise quel aberrance de lire que c'est encore les joueurs blancs hétéros machin machin.
ça commence à se voir que vous faites une fixette, surtout quand on sait que les joueurs blancs sont clairement en minorité par rapport aux autres communautés de joueur, ça n'a aucun sens de balancer ça, juste à prouver la haine que ces gens ont.

Cette victimisation perpétuel pour tout ça devient n'importe quoi. Tout le monde se fait harceler, homme comme femme, à un moment on fait un choix. On reste une victime ou on se sort les doigts du cul? on peut voir le choix qui a été fait avec cet article...

Développez.com déçu de voir ce genre de propagande sur votre site...
21  6 
Avatar de walfrat
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 25/06/2020 à 14:03
Citation Envoyé par caramelll Voir le message
Vous vous sentez insultez ? Mais imaginez une femme qui lit les commentaires. "Not all men". C'est ça que vous faites. C'est ça que je trouve honteux. Oui on est tous visé par ce problème. Car le problème c'est les hommes. Ont doit changer notre comportement et remettre en question nos actions par rapport aux femmes dans le jeu vidéo. C'est ça qui fera changer les choses. C'est pas un groupuscule d'enfant immature qui fait ça. C'est les hommes en général. La façon dont on est éduqué. Comment on se comporte. Et comme on nie la réalité des faits. Bon après si vous voulez toujours pas voir les choses dans ce sens c'est pas grave. Moi je continue mon chemin après tout.
Si la réalité est que tous les hommes ne sont pas coupable de harcèlement, la réalité est effectivement honteuse.

Moi j'ai trouvé une femme qui a inventer une histoire sur une ce qu'aurait fait/dit un homme à son encontre. Donc le problème c'est les femmes, toutes les femmes. (il s'agit évidemment d'un gag où je reprend le même type de sophisme qu'utilisé par mon interlocuteur.

D'ailleurs un des problèmes récurrents que soulève les femmes ou minorités, c'est les hommes qui parlent en leur nom, en plus tu dit "imaginez une femme", et bien comme les hommes, les femmes ne sont pas toutes pareilles donc ton argument ne vaut rien. tu peux commencer par là pour ce qui est de changer ton comportement.
11  0 
Avatar de xarkam
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 25/06/2020 à 14:53
Citation Envoyé par caramelll Voir le message
Vous vous sentez insultez ? Mais imaginez une femme qui lit les commentaires. "Not all men". C'est ça que vous faites. C'est ça que je trouve honteux. Oui on est tous visé par ce problème. Car le problème c'est les hommes. Ont doit changer notre comportement et remettre en question nos actions par rapport aux femmes dans le jeu vidéo. C'est ça qui fera changer les choses. C'est pas un groupuscule d'enfant immature qui fait ça. C'est les hommes en général. La façon dont on est éduqué. Comment on se comporte. Et comme on nie la réalité des faits. Bon après si vous voulez toujours pas voir les choses dans ce sens c'est pas grave. Moi je continue mon chemin après tout.
Voilà la messe est dite.

Franchement, ne perdez pas votre temps ici et ne nous faite donc pas perdre notre temps.
Votre avis est déjà fait et il semble bien impossible de vous faire comprendre que non, ce n'est pas les 100% des hommes sur terre qui ont ce type de comportement.

Je ne peux que constater, que votre compte a été créé aujourd'hui pour tenter de nous imposer votre justice qui veut que tout homme soit d'office coupable quelque soit le domaine, juste par ce que c'est un homme.
Si vous êtes une femme, vous êtes une honte pour toutes ces femmes en couple avec un homme. Ha oui mais je pense que pour vous une femme en couple avec un homme ne peut-être qu'une femme battue.

De plus vous faite preuve d'une certaine incapacité à comprendre ce qui est dit dans les commentaires.
Personne ici ne remet en cause le fait qu'il ait des problèmes. Non, nous remettons en cause le fait de généraliser les problèmes comme quelque chose fait par 100% des hommes de la profession.

Bon vent.
9  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/06/2020 à 13:05
Citation Envoyé par caramelll Voir le message
Je passe ici juste pour dire que les commentaires sous cet article sont scandaleux. Vous devriez avoir honte.
J'espère que tu as honte toi aussi (ton commentaire est aussi sous cet article).
8  0 
Avatar de Jesus63
Membre actif https://www.developpez.com
Le 25/06/2020 à 14:21
Citation Envoyé par caramelll Voir le message
Vous vous sentez insultés ? Mais imaginez une femme qui lit les commentaires. "Not all men". C'est ça que vous faites. C'est ça que je trouve honteux. Oui, on est tous visés par ce problème. Car le problème, c'est les hommes. On doit changer notre comportement et remettre en question nos actions par rapport aux femmes dans le jeu vidéo. C'est ça qui fera changer les choses. C'est pas un groupuscule d'enfants immatures qui fait ça. C'est les hommes en général. La façon dont on est éduqués. Comment on se comporte. Et comme on nie la réalité des faits. Bon après si vous voulez toujours pas voir les choses dans ce sens c'est pas grave. Moi je continue mon chemin après tout.
C'est exactement ça le problème; "Les hommes en général", ça ne veut absolument RIEN dire, et ça n'aide en rien à épingler l'origine du problème. C'est même contreproductif, car c'est le meilleur moyen de gonfler l'opposition avec des... hommes. Si vous marchiez dans la rue et qu'un extra-terrestre disait "Les humains sont des conn**ds, il faut les éduquer", mon petit doigt me dit que votre première réaction ne sera pas la remise en question.

Citation Envoyé par caramelll Voir le message
si vous voulez toujours pas voir les choses dans ce sens c'est pas grave.
Continuer son chemin et faire l'autruche n'est pas une fin saine en soi, il faut s'attaquer au problème pour prétendre agir. Au contraire, je trouve ça très grave comme propos.

Au lieu de chercher la cause de la maladie, on tente d'en étouffer les symptômes... Quand on pourrait passer du temps à étudier sérieusement la question, les médias relayent ce genre de conclusions hâtives qui sont extrêmement vagues et très peu étayées. Tout ça pour satisfaire les préjugés de personnes trop "occupées" pour se faire un véritable avis sur la question. On pourrait faire le parallèle avec la dénomination d'un fugitif armé en fonction de sa couleur de peau:

- S'il est blanc, c'est un malade, un déséquilibré en détresse.
- S'il est pas blanc, c'est un terroriste, un extrémiste religieux.

Voyez, pour reprendre le fameux sketch génialement ironique de Guy Bedos, je ne vois pas pourquoi le fait de dire "Toutes des s**opes" est intolérable, et dire "Tous des goujats" est complètement tolérable, voire presque bien vu en lisant cet article, alors que les deux sont faux dans l'absolu. Au final, le but reste de satisfaire les lecteurs/spectateurs, pas de résoudre les problèmes.

Edit: Orthographe.
8  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/06/2020 à 16:58
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
C'est aussi et surtout qu'une personne de ce genre ne se contentent pas que d'une fille, et vont le faire en masse, ainsi il suffit d'une seule personne pour en harceler 100.
Certes. Ca ne rend pas la vie des victimes plus rigolotes. De mémoire, un prédateur sexuel(façon docteur Nassar) se fait dans les 250 victimes avant d'être attrapé, en moyenne. et comme certains se font attraper à la première victime, ça donne une idée du palmarès de certains.

Le problème que je vois, c'est que ces ordures sont souvent admirés. La masse de mecs de mon âge que j'ai connu et qui admiraient ouvertement ces quelques criminels m'a toujours foutu les jetons. C'est ça qu'il faut changer. Tu ne guériras pas les malades. Tu peux leur foutre la pression pour qu'ils ne se sentent pas comme des héros admirés - et hésitent plus à passer à l'acte. Tu vois la différence?

Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Pour faire un parallèle avec les US, dans le but de réduire le nombre de morts lors des tueries de masses dans les écoles, le plus efficace n'est peut-être pas de lutter contre les tueries, qui ne sont qu'une conséquence, mais de lutter contre la cause, le harcèlement intolérable dont les perpétrateurs font l'objet avant de passer à l'acte (au US le bullying au lycée est incroyable), un accompagnement psychologique etc.
Ben déjà, si ils avaient des armes moins meurtrières, ça aideraient aussi. Le phénomène existe aussi en Chine, mais avec des couteaux de cuisine, il y a moins de victimes. C'est déjà trop, certes, mais c'est un premier pas.

Ensuite, toutes les victimes de harcèlement à l'école ne finissent pas par tuer des gens. Je n'ai personnellement jamais tué quelqu'un. Il y a dans certaines cultures - est spécialement aux USA - une glorification de la violence qui ne fait qu'amplifier ce genre de réactions. On peut travailler là-dessus, aussi.

ça ne veut pas dire que tu as tort. Il y a deux ans jour pour jour, j'avais une réunion pour metre ma fille au collège. J'ai demandé si ils avaient une stratégie contre le harcèlement. Réponse "euh, on verra au cas par cas". Vachement sérieuse, la prise en compte du problème... Ma fille ne semble pas être victime, tant mieux, mais je ne serais pas surpris que d'autres, eux, soient victimes. On a des décennies de retard. Il y a 15 ans, mon chef, alors en Angleterre, avait réunion tous les trimestres sur se sujet uniquement.

Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Ce que je veux dire, c'est qu'en connaissant l'ennemi, on pourra mieux le combattre, plutôt que de faire comme ce qui est fait actuellement, de taper sur tout le monde, ce que les joueurs innocents n'apprécient pas.
Par exemple, si les harceleurs ont moins de 15 ans, il y a peut-être quelque chose à faire. Si le harceleur est dans une détresse sentimentale, il y a peut-être un accompagnement psychologique à avoir, surtout s'il risque de se suicider derrière. S'il est juste con... bah on peut rien faire.
Ben oui, il y a du travail à faire pour éduquer les gens, et ce travail nest pas fait. Les gens protestent contre ce manque d'éducation. En fait, tu est d'accord avec les gens qui protestent

Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Pour moi on ne peut pas se contenter de lutter contre les conséquence, il faut s'attaquer au problème à la racine, s'intéresser aux causes.
Tu as une vision assez binaire des choses. Pour toi, cause : "les garçons se font harceler". conséquence : "ils se vengent en harcelant les filles". Moi, je dis, foutaises. Les mecs qui harcelaient les filles du Lycée sont les mêmes qui ont essayé de me jeter par la passerelle au dessus de l'autoroute. .

Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Il y a aussi un problème au niveau sociétal, qui fait que certaines catégories de personnes ne peuvent plus trouver de soutien sentimental. On nous abreuve dès le plus jeune âge de mensonges (âme sœur, soit patient, etc.). Les lieux pour cela ont soit été détruit, soit sont le repère d’extravertis. Si tu te focalise sur tes études, déménage régulièrement pour tes études, bosse dans un domaine e.g. l'informatique, es introvertis, si tu trouves pas ta petite amie au collège/lycée, t'es presque foutu. Derrière, t'as pas envi d'être considéré comme un porte-feuille sur pattes, t'as pas envie de te faire arnaquer sentimentalement (fraude à la paternité, paternité forcé, extorsion, etc.), t'as appris à vivre seul... ça peut être très mal vécu par certains. De se dire et d'accepter qu'on va crever seul et mal-aimé... qu'on ne vivra jamais un amour de jeunesse... qu'on vieillira en se paluchant sur du porno ou du hentaï, serrant contre soit son traversin. Tu m'étonnes que les personnes les plus vulnérables psychologiquement deviennent folles.
Bof.

Avant, les gens faisaient des mariages "de raison". Mon père a épluché les arbres généalogiques de la famille, il a trouvé surtout des choses do coté de ma mère, dans le Sud Ouest. Et une constante, sur plusieurs siècles : les gens se mariaient tard. 28-30 ans, le temps de se faire une situation. Forts rares étaient les naissances hors mariage, donc les gens se serraient bien la ceinture. Et ils faisaient des mariage de raison. Le mariage d'amour est une irruption récente dans l'imaginaire collectif. On mentait à ces gens-là en leur disant que le sexe c'était mal, sale, voir puni par le ciel, et que toute pensée impure était digne de punition. On a juste changé de mensonge. Dans d'autres cultures, on pratique le mariage "arrangé" (comprendre forçé) qui est un viol (et dans les cas pas si rare ou monsieur n'a pas eu à donner son avis non plus, il est victime tout autant que madame, d'après la définition légale du viol - pénétration d'ordre sexuelle sous la contrainte - contrainte extérieure au couple dans ce cas précis).. Ca n'est pas mieux. Toute époque a ses déviances. On peut chercher à améliorer la sauce, mais pas en mythifiant un passé qui était épouvantable par bien des aspects.

Je te suis totalement d'accord avec toi sur le culte de l'extraversion. C'était présent avant, mais ça a explosé dans les années 80. Dans l'entreprise, ça a donné le culte du communiquant charismatique, dont les ravages ne sont plus à souligner (on en a parler sur le fil du Boeing MAX - des ordures de ce genre ont pris le pouvoir chez McDonnell Douglas, ont coulé la boite, Bill Clinton a forcé Boeing à reprendre McDonnell Douglas, et Boeing n'était pas prêt à résister à des prédateurs pareils, qui ont pris le pouvoir, jusqu'à provoquer le fiasco du MAX). On m'a en 1995 reproché d'avoir été le "stagiaire qui n'avait pas fait de bruit" (le stagiaire qui avait fait du bruit avait laisse un champ de ruines derrière lui, et avait été identifié comme tel. Pourtant, on me reprochait moi d'avoir été son antithèse)

Citation Envoyé par Neckara Voir le message
J'espère que tu as honte toi aussi (ton commentaire est aussi sous cet article).
facile, mais efficace.

Citation Envoyé par caramelll Voir le message
C'est super puéril et pas du tout drôle. Et il serait temps d'arrêter de vous mettre des oeilleres et de réaliser qu'il y a un réel problème dans l'industrie du jeu vidéo. Et pas que dans le jeu vidéo. Tout ces commentaires en sont la preuve.
Bon dieu ouvrez les yeux. Faites quelque chose. Mais arrêtez d'être tous autant toxic et enfantin...
Le problème que tu soulignes est réel (et plus grave que ne l'imagine Neckara); mais pour régler les problèmes, il ne suffit pas de dire "bouh c'est pas bien" pour régler les soucis. Je ne suis pas d'accord avec Neckara sur bien des points, mais je le suis sur un point fondamental : il faut creuser profond pour trouver d'ou viennent ces problèmes. J'adore me fritter avec lui parcequ'on essaye de trouver les racines des problèmes, pas de les traiter en surface. Une approche naive est généralement contre productive, et c'est ce qu'on nous propose. La masculinité toxique est un vrai problème qui pollue l'inconscient collectif, mais ce n'est pas en me jetant des cailloux à moi, homme blanc cis hétéro, que l'on va traiter le problème. Au contraire. ça va me polariser encore plus sur mes positions d'homme blanc toxique et coupable (et je suis coupable de ne pas partager les taches ménagères, c'est moi qui fait toute la vaisselle et qui lave toute la salle de bains, je ne laisse rien à ma femme, je suis vraiment une ordure).

Donc sois tu prends ta pelle et tu creuses avec nous - quitte à trouver d'autres choses que nous, après tout, je ne trouve pas les mêmes choses que Neckara, je suis un infâme gauchiste à ses yeux, et je trouve ça très rigolo - soit tu arrêtes de nous gueuler dessus en n'évoquant que la surface des problèmes.
8  0 
Avatar de xarkam
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 25/06/2020 à 9:07
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Je ne dis pas qu'il est justifié de battre sa femme, je dis juste qu'il ne faut pas non plus cacher la moitié de l'histoire.
Ce n'est bien évidemment pas le cas de toutes les femmes, ni de toutes les femmes battues. Mais il faut bien comprendre que certaines sont vraiment pourries au-delà de toute imagination. Il y a aussi une dimension culturelle quant à ce phénomène.
C'est pour cette raison que le mouvement meetoo à provoqué un recul des embauches de femmes pour se protéger justement de fausses accusations en vue d'avoir des avances de carrières dans la boite.

On ne dit que ce qu'on veut bien dire pour avoir le beau rôle.

Nous sommes aussi dans une ère sociale où il est interdit de tout pour ne pas toucher au susceptibilités de chacun. A ce propos voici une belle vidéo https://www.facebook.com/watch/?v=273784287160923
9  2 
Avatar de Jesus63
Membre actif https://www.developpez.com
Le 25/06/2020 à 13:56
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
L'industrie du jeu est particulièrement propice à une culture de misogynie et de harcèlement sexuel, a précisé Gordon, car les hommes blancs hétéros ont « créé l'identité du joueur comme étant cette propriété exclusive ». Lorsque des femmes, des personnes de couleur ou des personnes LGBTQ essayent de pénétrer dans l'industrie, a-t-elle ajouté, « la masculinité toxique des geeks les repousse d'une manière qui conduit souvent à des abus sexuels et à des brimades »
J'ai vraiment l'impression d'être dans un film d'anticipation avec un running-gag qui va mal tourner, à force de voir ces accusations de toxicité épinglées toujours sur les mêmes étiquettes. A force de cliver les personnes cis contre les non-cis, vous allez juste réussir à créer plus de tension. Et si c'était l'intention, c'est bien réussi, bravo.

Pour moi, le milieu du jeu vidéo est probablement le domaine le plus neutre en terme d'origines; J'ai (Moi, homme blanc hétéro toxique et méchant) déjà joué avec des personnes de multiples horizons, que ce soit au niveau de la nationalité comme pour la sexualité, et AUCUN DE CES DEUX FACTEURS n'a été prépondérant dans ma façon de juger la personne. D'ailleurs, dans 98% des cas, je n'ai pas su la sexualité de mes coéquipiers/adversaires, et je n'en ai rien a faire, en toute franchise !
D'ailleurs, le fait d'être un homme blanc cis hétéro ne m'a jamais aidé dans le milieu du jeu vidéo pour plusieurs raisons:

1 - Je n'ai jamais cherché a révéler; Il m'est même arrivé de faire des personnages féminins pour être traité plus agréablement ! (!!!)
2 - J'ai tout de même reçu des insultes, des provocations et même des bannissements liés à mon talent (parfois inexistant), et ça n'a aucun genre de rapport avec ma sexualité ou ma couleur de peau ! C'est juste normal suivant le jeu, lorsqu'on bloque 5 personnes qui meurent en boucle pendant 50 minutes, forcément que ça crée des tensions.
3 - Il n'y a pas d'identité divine qui devrait être intouchable ou préférable, inventée par la secte des méchants de ma couleur de peau, ou alors je n'ai pas été au courant. En tout cas, il n'est pas constructif de stigmatiser une communauté pour valoriser une autre...

Je trouve ça triste que cela n'aille pas de soi, il me semble que l'empathie devrait être quelque chose d'inné, que les gens puissent comprendre que le monde ne gravite pas nécessairement autour d'eux. Tout le monde est sujet à des discriminations, un jour ou l'autre, et le jeu vidéo est bien le dernier milieu sur lequel l'appartenance à une communauté sur le "physique" devrait importer.

Je ne nie pas le fait qu'il existe de la haine envers la communauté LGBT, mais encore une fois, le milieu du jeu vidéo est bien le dernier endroit où ces problèmes pourraient survenir, assumant que les deux partis profitent de leur anonymat justement !
7  0