Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'édition 2020 du Consumer Electronics Show aurait pu être un catalyseur dans la propagation du coronavirus aux USA
Selon un journal d'investigation

Le , par Stéphane le calme

646PARTAGES

12  0 
Les États-Unis sont devenus l’épicentre de la pandémie : au moins 890 027 personnes infectées (parmi lesquelles 756 812 malades, 82 843 guéris et 50 372 morts) selon les statistiques de Bing. Une situation qui a poussé certains à se demander comment ce pays a fait pour en arriver là.

Selon APM Reports, un journal d’investigation, des éléments suggèrent que le Consumer Electronics Show de cette année à Las Vegas pourrait avoir été un catalyseur qui a aidé à propager le coronavirus aux États-Unis.

Lundi, Michael Webber, professeur à l'Université du Texas à Austin, a été testé positif aux anticorps de Covid-19. Alors que cela fait maintenant des mois que le CES s'est déroulé, il était tombé malade peu après son retour de la convention en janvier. Comme l’explique APM Reports, « Il avait été testé positif, ce qui signifie que l'homme de 49 ans qui partage son temps entre le Texas et la France avait été infecté par le virus et avait guéri ».


Et d’indiquer « qu’alors que des millions de personnes dans le monde subiront probablement des tests d'anticorps qui donneront des résultats positifs, les résultats de Webber offrent de nouvelles informations sur la façon dont le virus a commencé à se propager. Il faisait partie des plus de 170 000 personnes qui ont assisté au Consumer Electronics Show du 7 au 10 janvier à Las Vegas, un événement de quatre jours qui a attiré des professionnels de la technologie du monde entier.

« Une hypothèse qui a fait le tour des médias sociaux depuis des mois est que le virus aurait pu être incubé pendant le CES et a été dispatché dans le monde entier lorsque les participants sont rentrés chez eux. Cependant, la divulgation par Webber de ses résultats de test à APM Reports est la première preuve claire que le virus circulait probablement lors de la conférence ».

Des personnes malades après le CES

Le rapport continue en notant qu'il n'était pas le seul à se sentir malade peu de temps après avoir assisté au CES. APM Reports a parlé à plusieurs participants qui ont confirmé qu'ils se sentaient également malades après la conférence - bien qu'ils attendent toujours les résultats des tests d'anticorps.

« Sur la base du calendrier et du peu de compréhension de Covid-19, certains des participants tombés malades après la conférence ont finalement commencé à se demander si le CES était un événement de grande diffusion qui a aidé les États-Unis à devenir le pays avec le plus grand nombre d’infections et de décès signalés dans le monde ».

Et de préciser que « les organisateurs du CES ont déclaré à APM Reports qu'ils n'étaient au courant d'aucun cas confirmé de Covid-19 lors de la conférence. Et ils n'ont pas été contactés par des responsables de la santé, du gouvernement ou des entreprises qui soupçonnaient qu'une personne ayant assisté à la conférence était exposée au virus.

« Mais peu de temps après le début de la conférence, les responsables de la santé américains ont commencé à capter des signaux inquiétants sur la possibilité de propagation de la mystérieuse maladie qui s’apparente à une pneumonie.

« Le deuxième jour de la conférence, les Centers for Disease Control and Prevention ont alerté les agents de santé du pays, leur demandant de surveiller les cas potentiels de virus aux États-Unis - en particulier chez les patients qui avaient visité Wuhan et avaient des symptômes respiratoires graves inexpliqués et graves ».


En outre, le rapport met en évidence un certain nombre de tweets dans lesquels les gens se sont plaints de se sentir mal quelques jours seulement après la fin de la conférence.

À l'époque, les rapports de maladies liées à la CES ne semblaient cependant pas si importants. Après tout, CES est connu pour être agité à toute heure de la journée. Il est également courant de tomber malade par la suite. Chaque année, les gens se plaignent de la redoutable « grippe CES ».

Les gens voyagent, assistent à des réunions consécutives pendant la journée et à des événements la nuit, parcourent les étages d'un centre de congrès bondé et ne dorment pas assez. Vous serrez également la main de tous ceux que vous rencontrez et vous touchez des appareils que des hordes d'autres personnes touchent également. Il est presque impossible de ne pas tomber malade.

Mais cette année, la « grippe CES » était un peu différente, car les gens semblaient souffrir de symptômes similaires: fièvre, essoufflement, toux sèche, courbatures et douleurs. Bref, les symptômes qui peuvent accompagner le Covid-19.

Il n'y a eu aucun cas confirmé de covid-19, selon les organisateurs du CES

Webber a déclaré au journal d’investigation que sa « révélation survient en même temps que les responsables de la santé publique du nord de la Californie, y compris la Silicon Valley, ont signalé trois décès de coronavirus récemment confirmés ».

Étant donné que l'un de ces décès s'est produit début février, cela signifie que le virus pourrait avoir commencé à se propager aux États-Unis plus tôt que prévu.

Et, selon ce qui a été recueilli, la convention de Vegas était un « environnement idéal pour la propagation du virus ». Outre les États-Unis, au moins 63 autres pays participent au CES chaque année.

APM Reports indique également qu'un peu plus de 100 personnes ont assisté à la conférence de cette année depuis Wuhan, en Chine - où la première épidémie a été enregistrée vers la fin de 2019.

Mais les organisateurs du CES ont déclaré à APM Reports qu'il n'y avait eu aucun cas confirmé de Covid-19 lors de la conférence. Ils n'ont pas encore été contactés par des responsables de la santé, du gouvernement ou des entreprises soupçonnant qu'une personne pourrait avoir été exposée au virus lors de la conférence.

Bien que ce soit un début, il faudra certainement plus de recherches pour déterminer si la CES a effectivement aidé à propager la maladie dans tout le pays.


Michael Webber

Certaines structures ont préféré se tourner vers le numérique pour leurs événements

Quoi qu'il en soit, la Consumer Technology Association a confirmé que l’événement de l'année prochaine est toujours maintenu comme prévu pour janvier 2021. Certaines entreprises ont pris des décisions plus fermes par rapport à leurs événements. C’est le cas par exemple d'O'Reilly Media qui a annoncé le 24 mars par le biais de sa présidente Laura Baldwin que la société fermait sa division des événements en personne pour la rendre complètement numérique pour les événements futurs. Dans une déclaration publiée sur le site Web de l'entreprise, Baldwin a expliqué la décision:

« Aujourd'hui, nous annonçons que nous avons pris la décision très difficile d'annuler toutes les futures conférences physiques d'O'Reilly et de fermer cette partie de nos activités. Sans comprendre quand cette urgence sanitaire mondiale pourrait prendre fin , nous ne pouvons pas planifier ou exécuter une entreprise qui changera à jamais à la suite de cette crise. Avec les grands fournisseurs de technologies qui déplacent complètement leurs événements en ligne, nous pensons que la scène est prête pour une nouvelle normalité qui va de l'avant quand elle vient à des événements en personne ».

C’est également le cas de Microsoft qui a annoncé que tous ses événements seront exclusivement numériques jusqu’à juin 2021.

« À la lumière des défis présentés par COVID-19, Microsoft a suivi de près l'évolution de la situation mondiale et réévalué la stratégie globale des événements en personne à l'échelle de l'entreprise », explique un récent courriel aux MVP de Microsoft. « En tant qu'entreprise, Microsoft a pris la décision de faire passer tous les événements externes et internes à une expérience numérique avant juillet 2021 ».

Cela signifie que Microsoft Ignite ne se tiendra pas comme prévu en septembre de cette année, et la présence de Microsoft au Computex 2020, qui a été reportée de façon optimiste à septembre, n'impliquera pas une présence physique. Cela affectera également tous les plans de Microsoft pour le CES 2021 et l'événement Build 2021 de la société. La Build a généralement lieu en avril ou en mai, ce qui signifie que l'événement de l'année prochaine sera également uniquement numérique.

Microsoft a aussi annulé son événement physique Inspire pour ses partenaires qui devait se tenir en juillet. L'entreprise est toujours en train de déterminer si cet événement deviendra également un événement numérique.

Microsoft s'appuiera désormais sur sa propre équipe d'événements numériques et de plus en plus sur Microsoft Teams pour permettre à l'entreprise d'organiser à distance des événements tels que Build 2020, tandis que la majorité des employés sont toujours à la maison.

Source : APM Reports

Et vous ?

Que pensez-vous de l'hypothèse du journal d'investigation quant à la part de responsabilité du CES 2020 dans la propagation du coronavirus aux USA ?
Que pensez-vous des sociétés qui, à l'instar d'O'Reilly ou de Microsoft, ont décidé de passer au numérique pour leurs événements ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de CoderInTheDark
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/04/2020 à 9:38
Tout ce qui s'attrape à Végasse ne reste pas à Végasse.

Est-ce qu'il y a une études sur les MST de Végasse ?
ouarf vais me planquer au coin
1  0 
Avatar de pkplomb46
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 30/04/2020 à 18:31
Oui malheureusement comme beaucoup d'autre événement le CES a du etre annulé, tout comme le Devoxx...
1  0 
Avatar de ManPaq
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 05/05/2020 à 8:52
J'imagine que ces informations d'infections précoces ont alimenté l'idée d'une propagation antérieure déjà étendue et sinon contrôlée, pas endiguée par des mesures de restrictions, en Chine, non plus que l'information qui aurait dû donner le départ au moins d'une veille sanitaire, au sein du gouvernement américain.

On aura beau critiquer l'attitude récriminatoire de D. Trump envers le gouvernement communiste de la république populaire démocratique, mais il semble -avec les informations qui parviennent lentement (on peut lui renvoyer la balle) au grand public- que les mesures prise par la chine pour faire respecter le secret des affaires sur son territoire n'aient pas eu cours concernant la libre circulation de ses ressortissants en pays étrangers... et que leur connaissance du problème était plus étendue que les mesures.

Les américains qui sont d'habitude plus prudent ont l'idée que les chinois présents au CES se servent de l'économie comme couverture pour faire de l'espionnage et il peuvent dorénavant leur attribuer la panoplie de vecteur de pathogènes émergents.

On peut penser que le filtre de l'information ne laisse sourdre que l'aspect soulevé par Trump qui donne des implications directement internationale et graves de son importance aux accusations portées à la Chine d'être non seulement responsable de l'émergence mais également de sa dissémination, qu' il s'alimente de sources variées mais ne montre que cet aspect...

Pourtant tant du côté des américains taxés de paranoïaque dans tout ce qui concerne leur intégrité que du côté des chinois qui ont horreur de l'intrusion des étrangers dans leurs affaires, la réaction semble avoir été mise sous l'influence narcotique de l'euphorie mondialiste capitaliste véhiculée par des relations politiques dopées et des médias survitaminées... Pourquoi la vigilance n'est plus autorisée en dehors des autorités?

Le maître n’y dit plus : Vous penserez comme moi, ou vous mourrez ; il dit : Vous êtes libres de ne point penser ainsi que moi ; votre vie, vos biens, tout vous reste ; mais de ce jour vous êtes un étranger parmi nous. Vous garderez vos privilèges à la cité, mais ils vous deviendront inutiles ; car si vous briguez le choix de vos concitoyens, ils ne vous l’accorderont point, et si vous ne demandez que leur estime, ils feindront encore de vous la refuser. Vous resterez parmi les hommes, mais vous perdrez vos droits à l’humanité (Tocqueville 1951, i, p. 267).
0  0