Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk reste confiant quant au projet de Tesla de mettre en service un million de robotaxis d'ici la fin de l'année,
Malgré la crise du coronavirus

Le , par Axel Lecomte

589PARTAGES

10  0 
La crise du coronavirus ne semble pas changer les plans de Tesla autour du lancement d’un million de robotaxis pour un réseau de covoiturage autonome d’ici la fin 2020. En effet, dans une discussion sur Twitter à propos d’une caméra installée sur les ces voitures autonomes, un internaute a profité pour demander des explications sur la situation actuelle du projet. Elon Musk lui a alors répondu que l’objectif reste le même. Toutefois, le projet est toujours en attente d’une approbation réglementaire, précise-t-il.


Le projet a été présenté lors de l’événement « Autonomy Investor Day » de Tesla l’année dernière. C’est une extension du plan Full Self-Driving Capability, qui vise à améliorer son système de pilote automatique déjà présent dans tous les véhicules produits depuis 2016. Comme son nom l’indique, Full Self-Driving Capability prévoit une fonctionnalité de pilotage entièrement automatique. Il contient ainsi des nouveautés comme le pilotage automatique plus optimisé sur autoroute, le changement de voie automatique, la détection automatique des feux rouges, le stationnement automatique ou le déplacement dans et hors d’un espace restreint.


En outre, cette technologie va fonctionner grâce aux matériels déjà présents sur tous les véhicules produits par le constructeur. 8 caméras externes, une caméra embarquée, un radar, 12 capteurs à ultrasons et l’ordinateur de bord, vont aider le véhicule à adapter sa conduite en fonction de l’environnement et des conditions routières. Pour l’instant, la caméra embarquée n’est pas encore fonctionnelle, précise Elon Musk. « Elle est destinée à la surveillance du vandalisme dans un futur robotaxi », ajoute-t-il.

Une fois l’approbation obtenue, Tesla proposera une mise à jour de son application mobile existante afin d’activer le réseau Robotaxi. Les propriétaires de Tesla pourront ainsi ajouter leurs voitures à la flotte et utiliser la nouvelle fonctionnalité. De leur côté, ceux qui veulent intégrer le réseau devraient débourser 38 000 $ pour l'achat d'un nouveau véhicule destiné au service. D’ailleurs, Musk avait tenu à préciser qu’un Model 3 utilisée comme Robotaxi pourrait rapporter environ 30 000 $ par an à son propriétaire.


Toutefois, Tesla avertit que « de nombreux facteurs peuvent affecter les performances du pilote automatique, ce qui peut empêcher le système de fonctionner comme prévu. Ceux-ci incluent, mais sans s'y limiter : une mauvaise visibilité (due à de fortes pluies, neige, brouillard, etc.), la lumière vive (due à des phares venant en sens inverse, à la lumière directe du soleil, etc.), la boue, la glace, la neige, l’interférence ou l’obstruction par des objets montés sur le véhicule (comme un porte-vélos), une obstruction causée par l'application excessive de peinture ou de produits adhésifs (tels que des enveloppes, des autocollants, un revêtement en caoutchouc, etc.) sur le véhicule ; les routes étroites, à courbure élevée ou sinueuses, le pare-chocs endommagé ou mal aligné, l’interférence d'autres équipements générant des ondes ultrasonores, les températures extrêmement chaudes ou froides ».

Le constructeur conseille donc aux conducteurs de bien entretenir les capteurs et les caméras.

Par ailleurs, la fiabilité de ce système reste à prouver, sachant que les systèmes déjà proposés par Tesla ont présenté des failles, qui ont provoqué des accidents mortels ainsi que la désactivation des notifications du pilote automatique, des commandes de vitesse, des contrôles de la climatisation.

Source : Twitter, Tesla, Vidéo

Et vous ?

Que pensez-vous de ce projet ?

Voir aussi :

Tesla annonce que le nouvel ordinateur pour une conduite entièrement autonome de ses véhicules est en production, et fera ses preuves ce mois-ci
L'Autopilot d'une Tesla Model 3, impliquée dans un accident, était activé lorsque le véhicule s'est écrasé contre un camion, indique le NTSB
Vulnérabilité de Tesla Model 3 : désactivation des notifications du pilote automatique, des commandes de vitesse, des contrôles de la climatisation et plus encore, mais la faille a été corrigée
Le propriétaire d'une Tesla affirme que son véhicule autonome lui a sauvé la vie, et publie une vidéo de l'incident pour étayer ses propos
Des hackers contrôlent toutes les fonctions d'une Tesla Model S, y compris le système de freinage, grâce à une attaque à distance

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de gurkuru
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 16/04/2020 à 10:03
Mr Musk avec son "projet" de mettre en place un million de véhicules sans conducteur, se contente de créer un nouveau réservoir à sans-emplois. Les chauffeurs de taxi ne serviront plus à rien, la voiture n'ayant besoin d'aucun auxiliaire pour la conduite (voire pour l'entretien, avec l'automation massive des postes de fabrication/entretien au sein des usines et ateliers).
Pour rappel, le mot robot vient du polonais, et a été introduit dans un livre (d'Asimov), avec la signification d'esclave automate. Elon Musk, donc, envisage d'ajouter un million d'esclaves sur les routes avec ses voitures automatiques, ce qui a terme relègue l'humain au rang de simple 'client'. Pouvoir faire un produit ne veut pas dire qu'il faille le faire. On voit (en partie), où mène la logique de la recherche continue de profit. Il apparait juste, que comme la quasi totalité des 'entrepreneurs milliardaires', ce Mr Musk oublie qu'il est un humain, pas une machine, et qu'il n'est pas seul sur la planète.
Quand à moi, j'ai un doute sur la fiabilité de ces véhicules, une expérience réalisée par deux chercheurs US, avait montré la facilité qu'il y a a pirater et détourner un véhicule automatisé de sa route, sans problèmes (https://www.lemonde.fr/pixels/articl...7_4408996.html). Alors mettre un million de véhicules sans conducteur, c'est bien pire. De plus, il est reconnu que les conditions sont assez stricte pour avoir une conduite 'propre', et ce par le constructeur.
Tant qu'une telle voiture sera incapable de faire un championnat de rallye 4 saisons sans problèmes, je n'y croie pas.
3  0 
Avatar de a028762
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 14/04/2020 à 9:53
L'avantage de cette solution, c'est que le conducteur ne peut transmettre le Covid-19 (je n'ai pas pu m'empêcher)
Mais les poignées de porte, les fauteuils, comment le pilote virtuel les nettoie ?
Bonne journée
1  0 
Avatar de nhugodot
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 17/04/2020 à 14:41
Cher Gurkuru et "nouveau membre anonyme"...

A vous lire, on n'aurait donc pas dû inventer l'automobile (qui a tué nombre de métiers autour du cheval et ses crottins en ville), les machines-outils, le métier à tisser, la grue (c'était tellement chouette de voir des "esclaves" pousser des pierres vers le haut des pyramides), et j'en passe, à commencer par votre PC et internet qui a tué le métier de facteur, imprimeur, journaliste, et j'en passe... Et sans doute votre métier d'informaticien qui a tué nombre de secrétaires, assistantes, comptables, jobs administratifs, etc.

Non, la modernisation ne créé par le chômage, mais des jobs, des métiers, et les travailleurs en font d'autres: l'Histoire l'a démontré depuis plus d'un siècle avec ces étapes de modernisations sus-dites.

Robot signifie "esclave", et "travail"? https://fr.wikipedia.org/wiki/Travai...istoire_du_mot : "tripalium, un instrument formé de trois pieux, auquel on attachait (...) les esclaves pour les punir." On préfèrera réduire l'Humain à sa condition de "simple client" que de "simple travailleur"...

Sécurité? Allez donc utiliser la plupart des taxis de la planète, càd des pays "normaux", "émergents", "en voie de développement", pas nos taxis occidentaux sécurisé règlementé et propre (quoiqu'à Paris... on sera aussi heureux de passer d'un Uber à un taxi Tesla, qu'on ne l'a été d'un taxi parisien à un Uber...): polluant, bruyant, inconfortable, dangereux (vous êtes déjà monté dans un taxi au Caire ou à Pékin? La peur de ma vie... Même Doom est une sortie de confinement à côté...). 1,35 million de morts par an, 1 toute les 25 secondes!https://en.wikipedia.org/wiki/List_o...ted_death_rate
Plus le pays est pauvre, plus les autos sont des taxis, plus il y a de morts. Mettez des Tesla et.. "problem solved". (mais ok, une tesla taxi coutera bien plus cher qu'une vieille R18 de 25 ans avec son chauffeur local).

Oh, j'ai calculé qu'une course de taxi pouvait tomber de nos 15€ en moyenne à ... 2,5€ voire moins: un taxi de ville ne fait que de petites courses et donc une batterie petite (à recharge ou échange rapide) suffit: 1ère économie (énorme, même). Moins voire plus du tout d'accident donc plus besoin d'autant de métal pour vous sécuriser (on misera plutôt sur des airbags, légers) = allègement de la structure = moins d'énergie encore = encore plus petite batterie et moteurs. Presque plus d'entretien non plus. 1 à 2 places suffisent souvent donc idem encore allègement etc. Les Google Waymo, sorte de Smart électriques automatiques, seront nos futurs véhicules de ville... très largement suffisants. Enfin la majeure partie du coût est celle du salaire du chauffeur: ici, zéro. Comptez actuellement 500€/mois pour le coût mensuel d'une auto +1500€ du salaire du chauffeur + 5000km/mois soit 50*7*1,5= 525€/mois de carburant... (Je ne compte pas la licence qui soit sera aussi à payer par le robot-taxi soit n'existe pas dans cette région du monde, et de toutes façons se revend donc amortissement nul)= 2500€/mois. Un mini-robot-taxi couterait lui moins de 250€/mois (la moitié du véhicule normal, cout électrique négligeable vs gas-oil, entretien négligeable etc.). Soit 1/10e!
Comme la TV vs le théâtre, l'informatique vs le calcul manuel, l'avion vs les galions, le nucléaire vs le bois, et j'en passe: on ne créé par de chômage, on créé de la valeur, de la richesse, en baissant les coûts donc en rendant abordables aux moins riches voire aux pauvres les biens, produits et services, autrefois très onéreux.

Les machines, les robots, l'informatique, l'IA existent en Allemagne et aux USA comme chez nous, et même bien plus. Ils n'ont pas de chômage, nous si. Ca n'a rien à voir... ou alors dans le sens contraire de celui que vous croyiez.
2  1 
Avatar de ManPaq
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 18/04/2020 à 6:59
Je ne crois pas qu'il y ai de polémique sur l'emploi liée à l'automatisation: dans ce cas précis le véhicule est présenté comme une opportunité d'acquérir un outil plus performant et non pas de remplacer la voiture et son chauffeur par un robot...
Vraisemblablement des entrepreneurs davantage que des particuliers vont monter des flottes de véhicules qui fonctionneront comme des transports en commun mais individuels (à noter que certains sont déjà automatique: ligne 1 et 4 du métro parisien) et vont nécessiter une brigade armé de serviteurs (pas esclaves, "crews" plutôt) pour poser les pubs (surcharge de la carrosserie), nettoyer, réparer, promouvoir, ...
En conclusion je dirais qu'il n'est pas dans l'intention de Musk de révolutionner nos pratiques mais de rendre indispensable les siennes afin de rendre captifs les futures développements et les adaptations qui découlent de ce modèle (un peu comme windows est maintenant associé à PC), donc pas comme une révolution comme celle de l'informatique (ou l'émergence de Frankenstein) mais comme les robots d'Asimov qui ont su se fondre dans le décor.
1  0