L'Autopilot d'une Tesla Model 3, impliquée dans un accident, était activé lorsque le véhicule s'est écrasé contre un camion,
Indique le NTSB

Le , par Bill Fassinou

118PARTAGES

4  0 
Le premier mars dernier, le NTSB (National Transportation Safety Board) a envoyé une équipe d'enquêteurs à Delray Beach, en Floride, pour enquêter sur un accident qui a tué le conducteur d'une Tesla Model 3. Selon le rapport préliminaire du bureau du shérif du comté de Palm Beach, un camion semi-remorque faisait un virage à gauche lorsque la Tesla Model 3 s’y est écrasée sur le côté. Le conducteur, Jeremy Beren Banner âgé de 50 ans, serait décédé sur le coup. L'Autopilot de la Tesla serait actif lors de l'impact. Les enquêteurs ont examiné la vidéo et les données préliminaires du véhicule et ont constaté que ni le conducteur ni le pilote automatique n’avaient exécuté de manœuvres d'évitement avant de heurter le camion. Toutefois, le rapport n’est que préliminaire et le NTSB a refusé de blâmer qui que ce soit dans cet accident.

Les enquêteurs ont déclaré que Banner avait activé le pilote automatique environ 10 secondes avant la collision. « Moins de 8 secondes avant l'accident jusqu'au moment de l'impact, le véhicule n'a pas détecté les mains du conducteur sur le volant », a déclaré le NTSB. En janvier dernier, Tesla a fait l’objet de poursuite en justice pour un accident mortel qui s’est produit le 8 mai 2018 à Fort Lauderdale en Floride aux États-Unis, impliquant un adolescent mort dans l’accident. La famille de l’adolescent tué dans l’accident à grande vitesse impliquant une berline Tesla avait intenté une action en justice contre le constructeur automobile. La plainte allègue que la batterie de son Tesla était défectueuse et que l'entreprise avait fait preuve de négligence en enlevant un régulateur de vitesse sur la voiture.


Tesla n’est pas à son premier accident. Le 29 mai 2018, le même mois au cours duquel l’accident qui a fait l’objet de plainte a été produit, une berline en mode pilote automatique s'est écrasée contre un véhicule de police en stationnement. Le radar, des caméras avec une visibilité à 360 degrés et des capteurs installés dans la berline n’ont pas permis d’éviter la collision avec une voiture du Département de Police de Laguna Beach. Trois autres accidents avaient eu lieu précédemment. L’un à l’Utah où une voiture Tesla s'est écrasée en mode pilotage automatique tandis que le pilote regardait son téléphone. Deux autres accidents mortels ont eu lieu lorsque les véhicules étaient également en mode pilotage automatique : l’un en Californie en mars 2018 et le second en 2016 en Floride.

Pour ce nouvel accident, Tesla a confirmé les séries d’événements décrits par le rapport du NTSB dans un communiqué. « Nous sommes profondément attristés par cet accident et nos pensées vont à toutes les personnes touchées par cette tragédie », a déclaré un porte-parole de Tesla en ajoutant que « les pilotes Tesla ont enregistré plus d'un milliard de kilomètres avec le pilote automatique activé, et nos données montrent que, utilisé correctement par un pilote attentif et prêt à prendre le contrôle à tout moment, le pilote automatique est plus sûr ».

Rappelons toutefois qu'en novembre de l'année dernière, un client de Tesla a poursuit le constructeur pour argumentaire de vente « manipulateur » sur l'Autopilot après un accident avec son véhicule. Malgré les modifications avancées apportées au système de pilotage automatique décrit par le fabricant comme amélioré, ce dernier semble constituer le talon d’Achille de la marque comme l’affirme la même plainte expliquant le fait que la compagnie induit en erreur les consommateurs en faisant croire que son système de pilotage automatique peut transporter des passagers en toute sécurité et à grande vitesse. Le fabricant de voitures de l’automobile électrique Tesla model S avait également fait l’objet de poursuite pour négligence et manquement à son devoir par Floridian Shwan à la suite d’une collision avec un véhicule handicapé à Turnpike en Floride ayant détruit l’avant de sa Tesla Model S ; alors qu’il roulait à environ 120 km/h en pilotage automatique. Il s’en sort de la collision « avec de graves blessures permanentes ».

Il s’estime devoir être dédommagé en obtenant des dommages monétaires d’une valeur non spécifiée. Et pourtant rassuré par le représentant des ventes de la compagnie Tesla, il suffit de « poser sa main occasionnellement sur le volant et le véhicule ferait le reste ». Shwan avait cru bon se fier à ce que lui intimait ce dernier. Et c’est justement ça la cause du problème : la manière dont est commercialisé le véhicule. Comme pour y apporter un brin de solutions, la société d'Elon Musk a publié une mise à jour majeure du logiciel Auto pilot affirmant en guise de réserves « jusqu’à ce que les véritables voitures sans conducteur soient validées et approuvées par les régulateurs, les conducteurs sont responsables de leur voiture et doivent en garder le contrôle à tout moment ».

Au même moment, certains estiment que l'Autopilot de leur véhicule Tesla leur a sauvé la vie. En août de l'année dernière, le propriétaire d’un véhicule autonome de marque Tesla Model 3 a affirmé que le système de pilotage automatique de son véhicule lui a « sauvé la vie » quand une voiture arrivant rapidement sur le côté pour le dépasser a failli le percuter sur l’autoroute. Dans une vidéo publiée sur YouTube, le propriétaire « chanceux » du modèle canadien de la Tesla 3 a tenté d’expliquer l’incident : « Je suis sur la voie de droite, c’est une zone [où la vitesse limite minimale est] de 90 km/h et le pilote automatique est réglé à 102 km/h, quand un imbécile roulant probablement à 150 peut-être 160 km/h surgit de nulle part. Je suppose qu’il a l’intention de se faufiler entre moi et la voiture sur la voie de gauche, mais il n’y avait pas assez d’espace et le pilote automatique a pris des mesures évasives et a probablement sauvé ma vie aujourd’hui ».

Il a partagé une séquence filmée par l’enregistreur vidéo de conduite (dashcam) de sa Tesla Model 3 dans laquelle on peut voir la voiture apparemment fautive qui essaye de le dépasser en s’engouffrant dans un trou de souris. Pendant sa manœuvre de dépassement, la voiture noire surgit brusquement depuis la voie située à l’extrême gauche sur l’autoroute pour doubler le véhicule gris qui la précède, mais menace au même moment de percuter la Tesla Model 3 à droite.

Source : Rapport de l'accident (pdf)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Autopilote : Tesla impliqué dans une nouvelle collision, une berline en mode pilote automatique s'est écrasée sur un véhicule de police

Tesla poursuivi en justice après un accident mortel, accusé d'avoir rendu « déraisonnablement dangereuse » la voiture, qui s'est écrasée à 186 km/h

Un client de Tesla poursuit le constructeur pour argumentaire de vente « manipulateur » sur l'Autopilot après un accident avec son véhicule

Le propriétaire d'une Tesla affirme que son véhicule autonome lui a sauvé la vie et publie une vidéo de l'incident pour étayer ses propos

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sergio_is_back
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/05/2019 à 13:13
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
« Moins de 8 secondes avant l'accident jusqu'au moment de l'impact, le véhicule n'a pas détecté les mains du conducteur sur le volant »
Sans vouloir m'avancer, il semblerait que le camion n'est pas été détecté non plus !

3  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web