Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Christian Estrosi souhaite que les données envoyées par les compteurs Linky à Enedis soient examinées par l'État,
Pour vérifier la non-occupation des résidences secondaires

Le , par Axel Lecomte

670PARTAGES

9  0 
Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, la ville de Nice a annoncé plusieurs mesures pour limiter les déplacements et dissuader les personnes qui seraient tentées de ne pas respecter les règles du confinement durant la période de Pâques. Vendredi dernier, la municipalité avait annoncé la prise d’un arrêté interdisant « toutes activités de locations de type Airbnb, sauf pour les logements déjà occupés dans le cadre du confinement, et les hébergements hôteliers à des fins de villégiature ». Le maire de la ville, Christian Estrosi, a d’ailleurs demandé à ce que cette mesure soit étendue au niveau national.

Mais l’édile ne s’arrête pas là et souhaite même le suivi de la non-occupation des résidences secondaires. « J’ai sensibilisé les autorités de l’État afin qu’elles puissent solliciter Enedis pour vérifier que les résidences secondaires ne sont pas occupées pendant la période des vacances, afin de faire respecter la période de confinement », a-t-il déclaré sur Twitter.


Dans ce cas, Enedis pourrait donc consulter la consommation des compteurs électriques, dont Linky, qui compte actuellement plus de 243 000 installations à Nice et environ 23,4 millions dans toute la France. Le déploiement de ce compteur communicant est inscrit dans la loi relative à la « transition énergétique pour la croissance verte », en application de deux directives européennes datant de 2006 et 2009. D’ailleurs, Enedis vise à poser 35 millions de compteurs Linky à l’horizon 2021.

Selon Enedis, Linky « transmet des données de consommation et reçoit des ordres à distance ». Pour ce faire, il utilise comme premier niveau de communication le réseau basse tension. Un deuxième niveau de communication est ensuite assuré via le réseau de téléphonie mobile GPRS ou Edge entre un concentrateur et le système central.

Ce compteur communicant a suscité la polémique depuis son déploiement. Ses détracteurs dénoncent en effet les éventuelles menaces qu’il représenterait sur la vie privée des utilisateurs puisqu’il peut envoyer systématiquement les données de consommation des foyers vers Enedis.


D’ailleurs, en mars 2018, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) avait décidé de mettre le fournisseur d’électricité Direct Energie, « en raison d’une absence de consentement à la collecte des données de consommation issues du compteur communicant Linky », dans un communiqué aujourd’hui supprimé. La CNIL avait également dénoncé la manière dont est présentée la collecte des données tout en précisant que « la cadence précise de la remontée des données de consommation, par demi-heure, n’est pas indiquée au client ».

De son côté, le collectif Stop Linky & 5G, qui s’oppose à l’installation de ces compteurs communicants depuis plusieurs années, n’a pas tardé à réagir à l’annonce de Christian Estrosi. « De par sa capacité, à comptabiliser en temps réel la consommation d’électricité dans une habitation, et à envoyer en continu les informations à Enedis, le compteur Linky confirme ce que ses opposants dénoncent depuis plusieurs années : il s’agit bien d’un compteur espion, un véritable « Big Brother » qui fait peser un très grave danger sur les libertés publiques », s’insurge Stéphane Lhomme, conseiller municipal de Saint-Macaire, dans le département de la Gironde, et animateur du site Web du collectif.

« Aujourd'hui, les apprentis dictateurs comme M. Estrosi prétendent qu'il ne s'agit là que de s'assurer du respect des règles de confinement face au Coronavirus, ce qui est déjà une méthode totalement contestable. Mais il est évident que cette façon de surveiller la présence ou non des habitants dans leur maison ouvre la porte, dans un avenir pouvant être très proche, à des méthodes relevant du totalitarisme », ajoute-t-il.

Stéphane Lhomme conclut que « les opposants au compteur Linky dénoncent depuis des années, outre les risques sanitaires (incendies, ondes), les désagréments techniques (disjonctions continuelles, appareils grillés, etc.) et les conséquences sociales (coût du programme, augmentation des factures), le fait que les compteurs communicants mettent gravement en danger les libertés publiques. M. Estrosi vient de confirmer de façon tonitruante ce grave problème qui ne sera réglé que par l'éradication des compteurs Linky, Gazpar et cie… »

Sources : Twitter, Stop Linky & 5G, Enedis

Et vous ?

Selon vous, les militants anti-Linky avaient-ils vu juste ?
Pensez-vous que cette mesure sera appliquée à un moment ou à un autre ? Si oui, quelles en seraient les conséquences ?

Voir aussi :

Compteur Linky : La CNIL juge que le consentement des clients n'est pas recueilli dans des conditions conformes
Êtes-vous inquiets des effets de la 5G sur la santé ? Ne le soyez pas, car la 5G ne produit pas beaucoup de nouveaux problèmes que les générations précédentes de services cellulaires, selon un rapport
Californie : une nouvelle loi vise à faciliter l'annulation d'un abonnement à un service, un exemple à suivre dans d'autres pays ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de defZero
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/04/2020 à 20:59
Selon vous, les militants anti-Linky avaient-ils vu juste ?

A quel sujet exactement ?
Parce que les "anti-linky" il y en a de toutes sorte avec des arguments plus ou moins valables.
En ce qui concerne les problèmes de vie privé induit, effectivement, ils ont raisons, mais c'est globalement le cas dans toutes les technologies dites "moderne", pas seulement les compteurs "intelligents".

Pensez-vous que cette mesure sera appliquée à un moment ou à un autre ? Si oui, quelles en seraient les conséquences ?

J'ai dans l'idée que notre État, tout démocratique qu'il se présente, ne s'interdit absolument rien quelque soit le domaine.
Si une situation ou un comportement le dérange, il lui suffit de l'interdire et réciproquement, s'il veut faire quelque chose, il lui suffit de l'autorisé et c'est plié.
Du coup, la vrai question serait qu'est ce que notre gouvernement va mettre en place pour nous traquer ?
Que ce soit via Linky ou autre, l'idée générale qui en ressort demeure qu'ils souhaitent nous pister, point.
Quand aux conséquences de ce pistage, je dirais que ce ne serait pas vraiment dans l’intérêt général.
Après tout ce ne serait au mieux que pour pénaliser à postériori pour non respect de confinement, ce qui n’empêchera absolument pas la propagation, ce qui devrait être le but de toutes mesures prisent en situation de pandémie.

Par contre, je doit avouer ne pas arriver à faire le lien entre personnes occupants leurs résidences secondaire et non respect de confinement.
Le but est de limiter / enrailler la propagation d'un virus.
Or qu'une personne change de domiciliation sans côtoyer d'autres personnes, par exemple en se rendant de sa résidence principale vers sa résidence secondaire et inversement, je ne voit pas en quoi ça contrevient à l'idée de base ?
11  0 
Avatar de calvaire
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 10/04/2020 à 10:46
perso je comprend pas l’intérêt de ce confinement en campagne, je suis à la campagne et je me promène dans la foret a coté de chez moi, je vais dans mon verger et mon jardin...sans croiser personne, comment puis je contaminer quelqu'un ou être contaminé ?

le vrai problème c'est les cages a lapin que le gouvernement à construit à foison ces dernières décennies.
Les gens se rende compte en étant enfermé qu'ils ont une vie de merde dans ces cages à lapin, que c'est des prisons et qu'ils sont incapable de se passer du supermarché car pas de terrain pour jardiner et être à minima auto suffisant.
et que leurs leurs seul distractions c'est le shopping et les concerts.
10  1 
Avatar de sunzoo
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 09/04/2020 à 18:45
Monsieur,
nous avons constaté une consommation de 22 kWh en ce mois d'avril 2020
veuillez vous justifier.

J'ai un congélo, un frigo, une alarme (surtout à Nice) et ma voisine profite de ma piscine chauffée.
8  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/04/2020 à 7:05
Citation Envoyé par Axel Lecomte Voir le message
« De par sa capacité, à comptabiliser en temps réel la consommation d’électricité dans une habitation, et à envoyer en continu les informations à Enedis
De quoi ?!
À l'époque ils avaient dit que le compteur n'envoyait des données qu'une fois par jour !

Compteur Linky et données personnelles, du nouveau depuis le 1er juillet 2018
Par défaut, les index sont relevés à distance et transmis une fois par jour, entre minuit et 6 h du matin, à Enedis le gestionnaire du réseau. L'information transmise contient plusieurs index pour les abonnements à tarifs différenciés, comme par exemple l'abonnement heures pleines / heures creuses. Chaque jour, ces deux index sont relevés et transmis.

Le consommateur a accès par défaut, sur le site Internet d'Enedis, à sa consommation par an, par mois et par jour. Les informations plus fines (la courbe de charge par heures ou par demi-heures) ne sont relevées que si le consommateur en fait la demande expresse.
Bon de toute façon on savait depuis le début que ce système était là pour surveiller les domiciles, un jour il y a aura des compteurs connectés pour l'eau et le gaz et peut-être que des appareils seront capable de communiquer avec le compteur Linky pour lui donner encore plus de détail.

Citation Envoyé par defZero Voir le message
Par contre, je doit avouer ne pas arriver à faire le lien entre personnes occupants leurs résidences secondaire et non respect de confinement.
Des parisiens ont probablement transporté le virus avec eux.
Il y a beaucoup de parisiens qui se sont barré, en même temps il n'y a aucun intérêt à vivre dans une grande ville en ce moment, vu que tous les événements culturelles sont annulés. Vu le prix des loyers les gens ont peu d'espace, le confinement est beaucoup plus vivable à la campagne.

10% des Parisiens ont quitté la capitale pour se confiner… et on sait où ils sont allés
On a désormais une vision plus précise du grand exode qui a frappé Paris et sa région avant la mise en place effective du confinement le 17 mars à midi. Selon une étude combinée inédite de l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) et de l'opérateur Orange, qui a analysé le comportement de ses abonnés, environ 200 000 Parisiens ont quitté la capitale pour se réfugier en province, souvent dans leur résidence secondaire. L'étude des comportements réalisée avant et après l'annonce du confinement porte sur une comparaison entre les périodes des 9-10-11 mars, d'une part, et les 23-24-25 mars de l'autre.

Un autre enseignement majeur — plus global celui-là — est à retenir : 1,6 million à 1,7 million de Français ont profité du confinement pour rentrer à la maison et retrouver leur département d'origine. A l'exception donc de Paris et des Hauts-de-Seine, qui sont les seuls départements dans l'Hexagone à présenter un solde de résidents négatif pendant la crise épidémique.
Estrosi est toujours fan de la surveillance de masse, il n'a pas retenu la leçon, à Nice il y a des caméras partout et ça n'a servit à rien.
Il y a des gens qui veulent profiter de la crise pour augmenter la surveillance.
6  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/04/2020 à 10:19
Citation Envoyé par defZero Voir le message

Par contre, je doit avouer ne pas arriver à faire le lien entre personnes occupants leurs résidences secondaire et non respect de confinement.
Le but est de limiter / enrailler la propagation d'un virus.
Or qu'une personne change de domiciliation sans côtoyer d'autres personnes, par exemple en se rendant de sa résidence principale vers sa résidence secondaire et inversement, je ne voit pas en quoi ça contrevient à l'idée de base ?
Ben, il suffit de réfléchir 2 secondes.
La période d'incubation pouvant aller jusqu'à 14 jours, je crois, une famille parisienne (en ce moment ils sont en vacances et le virus y est bien implanté) ne présentant aucun symptômes décide d'aller dans leur résidence secondaire au sud de la France, un région peu touchée par le virus.
Ces gens sont porteurs du virus, mais ne sont pas malade (pour rappel, certaines personnes contagieuses ne développent aucun symptôme !) et vont donc transporter le virus dans une autre région. Là, ils vont faire leurs courses, etc et donc propager le virus. CQFD !

Le but du confinement, c'est justement d'éviter de permettre au virus de voyager. Donc, déplacer une famille d'une région à une autre, c'est exactement le contraire de ce qu'il faut faire.
8  2 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/04/2020 à 10:02
Citation Envoyé par sunzoo Voir le message
Monsieur,
nous avons constaté une consommation de 22 kWh en ce mois d'avril 2020
veuillez vous justifier.

J'ai un congélo, un frigo, une alarme (surtout à Nice) et ma voisine profite de ma piscine chauffée.
Ils sont pas complètement idiots, c'est pas la consommation totale qu'ils vont regarder mais la variation. Si la consommation augmente sensiblement le week-end de Pâques, c'est qu'il c'est passé quelque chose.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
De quoi ?!
À l'époque ils avaient dit que le compteur n'envoyait des données qu'une fois par jour !
La notion de temps réel est relative. Une réponse purement instantanée, ça n'existe pas, il y a toujours un délai. Quand on parle de temps réel, c'est que le délai est garanti inférieur au besoin spécifié. On a pas les même échelles quand on parle de relevé pour facture ou le maximum qui sera jamais traité est la journées et, par exemple, le traitement de signal radio ou il faut des réponses garanties en moins de quelques nanosecondes.

Dans le cas de l'analyse de l’occupation des résidences, une granularité au jour est largement suffisante.
3  1 
Avatar de Galet
Membre actif https://www.developpez.com
Le 10/04/2020 à 10:46
Monsieur Estosi va rapidement placer sa ville au top de la surveillance : Caméra, reconnaissance faciale, Tracker... Est-ce une conviction de sa part ou la conséquence des attentats ?

Cette crise va mettre en concurrence la liberté et la sécurité, il faudra faire un choix. Espérons simplement que ce choix de société ne nous soit pas imposé ni par les industriels (notamment de la Silicon Valley) ni par les chercheurs, ni par les politiques.
Il est évident que les portes ouvertes à l'occasion de ces événements exceptionnels auront bien du mal à être maîtrisées.

Concernant précisément Linky, la polémique qui dure montre bien l'éloignement de plus en plus important entre les dirigeants et la population. Les tergiversations politiques actuelles ne font que renforcer l'incompréhension des gens "normaux" à comprendre des décisions de plus en plus imposées sans explications par des "sachants". Plus de sages pour proposer des solutions à long termes.

Bon, à l'heure où les dirigeants instruits masqués et testés Covid, font démonter les bancs publics pour empêcher les imbéciles ignorants, désobéissants mais aussi sans masque, sans gel, et probablement contaminés et contaminant de s’asseoir, on ne peut que regretter l’omniprésence de la propagande.

Lorsque le sage montre la Lune, le bien-pensant impose les œillères...pour protéger les yeux de l'imbécile !
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/04/2020 à 11:18
Citation Envoyé par Uther Voir le message
La notion de temps réel est relative.
Si le compteur envoie la consommation totale de la journée (par exemple : 15 kWh), il n'y a pas de problème.
Par contre si le compteur envoie en permanence la consommation instantanée là ça fait chier, parce qu'après on peut savoir quand t'allumes un truc chez toi.

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
perso je comprend pas l’intérêt de ce confinement en campagne
C'est vrai que dans les petits villages la densité de population est tellement faible qu'il n'y a pas de raison d'enfermer les gens.
Le problème c'est que le gouvernement ne peut pas autoriser ceux qui vivent dans un village ou une ville avec une densité de population de moins de 100 habs/km² à se promener sans motif.
Ça ferait une différence de traitement, il y en a qui seraient envieux et qui se diraient "si les gens dans les villages ont le droit de sortir, je vais sortir aussi".
Il ne faut pas trop que ça se sache que les gens de la campagne sont privilégiés par rapport aux gens de la ville (à part pour trouver un job).

Cela dit on en saura peut-être plus lundi soir après l'intervention de Macron.
Le déconfinement peut se faire par départements, par tranche d'âge, ou d'autre critère, on verra bien.

Mais effectivement dans la forêt tu vas croiser personne, donc tu ne contamineras personne, comme tu ne croiseras probablement pas de gendarme, il y a moyen de prendre le risque...
2  0 
Avatar de foetus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 10/04/2020 à 11:37
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Mais effectivement dans la forêt tu vas croiser personne, donc tu ne contamineras personne, comme tu ne croiseras probablement pas de gendarme, il y a moyen de prendre le risque...
Le problème ce sont les lieux communs : commerce, poste, ... voire le facteur. Sans test, on ne peut rien savoir
Je ne pense pas que les gens même en campagne ont 4 mois de stock en alimentation

J'ai entendu que gouvernement étudiait des parcours "à la Ikea/ Alinéa" dans les commerces, sans retour en arrière
2  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/04/2020 à 15:58
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
perso je comprend pas l’intérêt de ce confinement en campagne, je suis à la campagne et je me promène dans la foret a coté de chez moi, je vais dans mon verger et mon jardin...sans croiser personne, comment puis je contaminer quelqu'un ou être contaminé ?

le vrai problème c'est les cages a lapin que le gouvernement à construit à foison ces dernières décennies.
Les gens se rende compte en étant enfermé qu'ils ont une vie de merde dans ces cages à lapin, que c'est des prisons et qu'ils sont incapable de se passer du supermarché car pas de terrain pour jardiner et être à minima auto suffisant.
et que leurs leurs seul distractions c'est le shopping et les concerts.
Mais carrément, tout le monde devrait avoir sa maison et son jardin perso. Bon par contre, les surfaces agricoles, comment dire... Et je ne parle même pas du prix du logement.
1  0