Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Certains opérateurs mobiles européens partagent les données de localisation des utilisateurs avec les autorités sanitaires,
Dans la lutte contre le coronavirus

Le , par Jonathan

572PARTAGES

5  0 
Depuis l’avènement du coronavirus, les gouvernements du monde entier font ce qu’ils peuvent pour limiter sa propagation. Un peu partout, il a été imposé des règles pour restreindre la circulation des personnes, ceci dans le but de leur faire courir le moins de risque possible. Seulement, on observe que certains n’en tiennent pas compte et continuent d’aller et venir à leur guise. C’est donc ainsi que dans le but d’identifier ceux qui ne respectent ces règles, les mobiles européens ont décidé de partager les données de localisation des utilisateurs avec les autorités sanitaires de certains pays européens tout en respectant les lois européennes sur la confidentialité.

Les opérateurs mobiles dont il s’agit sont ceux de l’Italie, l’Allemagne et l’Autriche. Les données qu’elles partagent avec les autorités sanitaires sont anonymes et précisons-le une fois de plus, respectent les lois européennes sur la confidentialité. En tout cas, c’est ce qu’affirme Reuters et celles-ci permettraient de cartographier les concentrations et les mouvements des clients mobiles dans les zones où le Covid-19 s'est installé. Certains pourraient voir en cela une mesure extrême, mais quand on sait ce qui est fait ailleurs, on se rend immédiatement compte que ce n’est pas le cas.


Dans les pays comme la Chine, Taïwan et la Corée du Sud par exemple, les relevés de localisation des smartphones sont utilisés pour retracer les contacts des personnes qui ont été testées positives ou pour appliquer des ordonnances de quarantaine. Bien qu’on puisse trouver l’approche asiatique trop intrusive, il faut reconnaître qu’elle a donné des résultats impressionnants. Mais dans les pays européens soucieux de la vie privée, on se contentera de s’assurer du respect des règles de restriction des déplacements par les populations.

C’est le cas de l’Italie, plus précisément dans la région de Lombardie où ces données ne sont utilisées que pour voir combien de personnes observent un verrouillage strict. En Autriche, A1 Telekom Austria Group, la plus grande société de téléphonie mobile du pays, partage avec les autorités sanitaires les résultats d'une application d'analyse de mouvement développée par Invenium, un spin-off de l'Université de technologie de Graz qu'elle a soutenue.

Certains sceptiques ont mis en doute l’utilité de ce partage de données de localisation et ont fait savoir que si les gens savent que leurs téléphones sont tracés, ils les laisseront simplement à la maison. En attendant, les sociétés de téléphonie se disent prêtes à collaborer de quelque manière que ce soit si cela contribue à stopper cette pandémie. C’est le cas de Vodafone qui a déclaré par l’intermédiaire de son PDG Nick Read : « Lorsque cela est techniquement possible et légalement autorisé, Vodafone sera prêt à aider les gouvernements à développer des informations basées sur de grands ensembles de données anonymisés ».

Les mesures prises par les gouvernements, les opérateurs mobiles et autres organisations en Europe peuvent sembler extrêmes pour certains, mais celles-ci ont prouvé leur efficacité en Asie. Alors, ne serait-il pas judicieux de mettre un peu de côté ces préoccupations pour le respect de la confidentialité des données, ne serait-ce que le temps de mettre fin à cette pandémie qui menace l’humanité tout entière ? Telle peut-être une des questions qu’on devrait se poser.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Seriez-vous d’accord pour que l’Europe adopte les pratiques utilisées en Asie pour barrer la route au coronavirus ?

Voir aussi :

Pour l'Iran, la réponse à l'épidémie du coronavirus est de couper l'Internet, une initiative du gouvernement pour garder la mainmise sur le récit de l'épidémie
Une application de suivi de la pandémie de coronavirus bloque les smartphones Android et exige une rançon pour redonner aux utilisateur l'accès à leurs appareils
Alors que la désinformation sur le coronavirus inonde Facebook et Twitter pour Elon Musk « la panique autour du coronavirus est stupide »

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de diabolos29
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/03/2020 à 15:11
Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
Oui ! C'est peut être intrusif . Pas le choix. L’intérêt collectif passe avant l’intérêt individuel .
Ce n'est de ça dont il est question puisque le respect de la vie privée est aussi un intérêt collectif et que la lutte contre l'épidémie actuelle sert aussi un intérêt individuel (personne ne souhaite être malade).
Par contre, il est question d'une gestion d'un risque à court terme qui n'est pas compatible avec la gestion d'un autre risque à long terme.
4  0 
Avatar de SimonDecoline
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 19/03/2020 à 11:20
Citation Envoyé par danidan75 Voir le message
98% de rémission
Donc si je comprends bien, si ça touche toute la planète, ça fait "juste" 40 millions de morts.
3  0 
Avatar de Thomasa21
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 19/03/2020 à 11:35
Citation Envoyé par SimonDecoline Voir le message
Donc si je comprends bien, si ça touche toute la planète, ça fait "juste" 40 millions de morts.
Oui. Et pour lui, 40 millions d'humains qui meurent c'est pas assez alarmant. Lorsqu'il s'agit déjà de quelque chose qui s'attaque à tout humain sans faire de distiction de couleur de peau, ou de localisation géographique, il y a de quoi s'inquiéter et sérieusement. et juste pour info, d'après les stats prises à l'instant ici, nous sommes déjà à 8.248 personnes tuées par ce virus, dont 148 en France.
si les choses continuent sur la même lancée, je me demande si certains tiendront encore le même discours qu'aujourd'hui.
2  0 
Avatar de danidan75
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 19/03/2020 à 9:21
98% de rémission, et il y a pourtant des gens qui prétextent que "la survie de l'humanité toute entière est en jeu" pour justifier l'injustifiable.
Vous, je ne sais pas. Personnellement, ça me rend triste.
4  3 
Avatar de Thomasa21
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 19/03/2020 à 14:47
Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
Oui ! C'est peut être intrusif . Pas le choix. L’intérêt collectif passe avant l’intérêt individuel .
enfin quelqu'un qui mesure la gravité de la chose
1  2 
Avatar de tanaka59
Membre expert https://www.developpez.com
Le 19/03/2020 à 13:59
Bonjour,

Qu’en pensez-vous ?
Si toutes les technos de disponibles peuvent être mise à contribution ! Big Data , allons y utilisons le !

Seriez-vous d’accord pour que l’Europe adopte les pratiques utilisées en Asie pour barrer la route au coronavirus ?
Oui ! C'est peut être intrusif . Pas le choix. L’intérêt collectif passe avant l’intérêt individuel .
0  2 
Avatar de SimonDecoline
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 19/03/2020 à 16:09
C'est quand même bien de la blague cette news. A partir du moment où on a un smartphone, on n'a déjà plus de vie privée et il faut vraiment avoir vécu dans une caverne ces 10 dernières années pour ne pas s'en rendre compte.

Ce dont il est vraiment question ce n'est pas de savoir si les opérateurs doivent continuer à faire semblant de respecter notre vie privée, mais plutôt pourquoi autant de personnes continuent à circuler. C'est bien beau de dénoncer que les opérateurs ne respectent pas la vie privée mais apparemment pas mal de personnes ne respectent pas la vie tout court.
0  2 
Avatar de Thomasa21
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 19/03/2020 à 8:21
Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
Seriez-vous d’accord pour que l’Europe adopte les pratiques utilisées en Asie pour barrer la route au coronavirus ?
pour ma part, le plus urgent est de mettre fin à cette pandémie. Bon sang que les gens ouvrent enfin les yeux c'est grave. qu'est-ce qu'on en a à faire du respect de la confidentialité des données lorsque la survie de l'humanité toute entière est en jeu. règlons le plus urgent quelques soient les pratiques utilisées et si celles des asiatiques marchent et bien allons-y. on réfléchira au respect des règles de confidentialité plutard. Mais combien de morts faut-il encore pour que les gens mesurent la gravité de la situation ?
3  9