Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Intel apporte un changement à l'alimentation sur PC avec son ATX12VO qui fournit uniquement une tension de 12 V
La conversion en 3.3 V et 5 V est confiée à la carte-mère

Le , par Victor Alisson

445PARTAGES

5  0 
La nouvelle spécification ATX12VO est avancée par Intel comme un changement majeur en vue du rétablissement de l’équilibre des puissances des alimentations des PC. En fait, la modification majeure à travers cette nouvelle spécification est la suppression des rails de tension 3.3 V et 5 V de manière à ce que la boîte d’alimentation ne fournira plus que 12 V à la carte-mère, ainsi qu’à l’ensemble des matériels du PC (processeur, carte graphique, etc.). À cela s’accompagne ainsi le remplacement du connecteur ATX 24 pins actuels par une prise de 10 pins, laissant optionnel le branchement EPS 8.


Qu’en sera-t-il alors des besoins en 5 V qui persisteront absolument à l’avenir ? C’est le cas par exemple des périphériques USB et de certains matériels alimentés en SATA (disques durs, SSD, lecteurs optiques, etc.) qui nécessitent une tension d’alimentation de 5 V. Pour cela, c’est à la carte-mère qui incombe le rôle de gérer les conversions nécessaires des tensions. Celle-ci sera donc dotée de nouveau connecteur d’alimentation SATA, en l’occurrence.

L’un des principaux objectifs visés par ce changement majeur devant être apporté par ATX12VO est relatif aux exigences réglementaires mises en avant actuellement en matière d’efficacité énergétique. En plus, l’idée est de réduire significativement les coûts de production, comme l’a fait savoir le directeur de la recherche et développement de Corsair (un fabricant de PSU), Jon Gerow : ces coûts devraient baisser considérablement, alors que l’efficacité augmenterait. Dorénavant, il faut bien mentionner que ce changement, apporté par ATX12VO, impliquera d’abord les fabricants et les assembleurs, ce qui signifie probablement que cette nouvelle spécification concernera une liste très limitée de produits avant d’être démocratisée sur le marché. Les amateurs qui assemblent des machines individuellement ne verront sans doute pas de véritable différence en termes de coûts de production avec ATX12VO.

Par exemple, la problématique du bruit pouvant être produit sur le PCB risque d’obliger les fabricants à déployer plus d’investissement dans la production des machines compatibles à cette nouvelle spécification. Dès lors, c’est la production à grande échelle qui pourrait apporter plus d’efficience sur ce plan.

D’autres problématiques émergeront bien entendu, notamment à cause du transfert à la carte-mère des tâches de conversion des tensions. Il est vrai que cette nouvelle perspective offre une opportunité de personnaliser davantage le niveau des tensions suivant les besoins des matériels branchés sur la carte-mère : c’est cette dernière qui contrôlera les rails d’alimentation, tout en surveillant et calculant la consommation d’énergie. Les appareils sensibles aux surtensions et surintensités, tels que les contrôleurs USB et audio, seront plus en sécurité. Mais, il y a lieu également de se demander sur la nécessité de refroidissement que cela pourrait impliquer avec une possible dissipation thermique importante, étant donné aussi la fragilité avérée de la carte-mère vis-à-vis d’une éventuelle mauvaise alimentation.

Il reste alors à voir si les fabricants vont soutenir Intel dans cette démarche, plutôt délicate. Cela déterminera donc le calendrier de sortie des produits ATX12VO, et les bricoleurs individuels devront attendre encore l’arrivée des cartes-mères prenant en charge cette nouvelle spécification sur le marché. Jusqu’ici, certains assembleurs et OEM se montrent quelque peu optimistes dans cette perspective.

Sources : Intel, ATX12VO Design Guide


Et vous ?


Pensez-vous qu’Intel réussira ce pari pour le succès d’ATX12VO ?

Qu’en sera-t-il des enjeux de la concurrence, notamment avec AMD qui continue à monter dans les parts de marché actuel ?

Voir aussi :

Intel propose un nouveau type de transistor : MESO, s'appuyant sur des effets électromagnétiques pour fortement diminuer la consommation énergétique

Le PDG d'Intel déplore le fait que sa société s'est tellement focalisée sur les 90 % de parts de marché qu'elle détenait avec ses CPU qu'elle a oublié d'innover et manqué d'autres opportunités

Tous les CPU commercialisés par Intel ces 5 dernières années sont exposés à une faille critique irrémédiable, permettant à un attaquant de déjouer tous les dispositifs de sécurité intégrés à la puce

La prochaine génération de processeurs Intel pourrait ne pas supporter les cartes mères actuelles, selon le fabricant de cartes mères taïwanais ASRock

Retour d'expérience sur un ordinateur portable MSI GS65 Stealth 9SE. Un test matériel de Thibaut Cuvelier

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/03/2020 à 11:41
L’un des principaux objectifs visés par ce changement majeur devant être apporté par ATX12VO est relatif aux exigences réglementaires mises en avant actuellement en matière d’efficacité énergétique. En plus, l’idée est de réduire significativement les coûts de production, comme l’a fait savoir le directeur de la recherche et développement de Corsair (un fabricant de PSU), Jon Gerow : ces coûts devraient baisser considérablement, alors que l’efficacité augmenterait.
Est-ce que constat ne concerne que le bloc d'alimentation ou bien l'ensemble alimentation + carte mère? Car si cela ne concerne que l'alimentation ce serait hypocrite car il ne ferait que passer la patate chaude à la carte mère.

Aussi, quid de la durée de vie? Si il est facile et assez peu coûteux de changer une alimentation, qu'est-ce qu'il en sera si la moitié des circuits d'alimentation se trouvent directement au sein de la carte mère?
6  0 
Avatar de dourouc05
Responsable Qt & Livres https://www.developpez.com
Le 12/03/2020 à 1:12
Sauf qu'il y a de moins en moins de demande pour du 3,3 V ; pour le 5 V, ça se réduit petit à petit. Un connecteur Molex fait du 5 V et du 12 V, mais ça a presque disparu ; l'équivalent SATA ajoute du 3,3 V, mais son usage ne peut que diminuer (les SSD passent en M.2 — la carte-mère doit déjà transformer le courant en 3,3 V —, les disques durs disparaissent, les lecteurs optiques aussi).
PCIe utilise uniquement du 12 V. Reste USB, en 5 V (sauf charge rapide, 12 V).
2  0 
Avatar de CaptainDangeax
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/03/2020 à 16:25
Je vois dans ma boule de crystal le même avenir pour cette technologie que le BTX. Rappelez vous le BTX, c'était le miroir de l'ATX, soit-disant pour un meilleur refroidissement, en fait pour faire chier AMD. Quelques OEM comme HP ont fait une tentative d'adoption. Et les chinois qui fabriquent l'immense majorité des PC ont envoyé Intel aux pelotes en leur faisant bien comprendre qu'il n'était pas question de modifier tous leurs outils de production, et qu'ils restaient à l'ATX. Pour cette "révolution", ça va être la même chose. HP va fabriquer une série de bécanes, et les chinois qui fabriquent l'immense majorité des PC en resteront avec leur alimentation 24 points + connecteur P4 à 4 ou 8 broches, trop contents de ne pas avoir à embarquer 2 étages supplémentaire d'alimentation pour fournir le +5V et le +3.3V aux périphériques qui en ont besoin, et la connectique de puissance bien lourde qui va avec, sur leur carte mère déjà bien chargées.
1  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 12/03/2020 à 21:07
De toute façon si j'ai bien compris, ce sera toujours possible d’avoir du 5 et du 3.3 mais ce sera à la carte mère de les fournir.
Convertir du 12V en 5 ou 3,3V n'est pas bien compliqué. Le faire bien (circuit correctement protégé, optimisation de la perte par effet joule), ou ne pas le faire, dépendra de la qualité de la carte mère.
0  0