Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Suisse dépose une plainte pénale pour le scandale d'espionnage impliquant la société Crypto AG,
Qui appartenait secrètement à la CIA

Le , par Jonathan

186PARTAGES

13  0 
La Suisse a toujours été présentée comme étant un pays neutre et qui jusqu’à preuve du contraire n’a pas encore été impliquée dans des affaires compromettantes comme certains autres pays. Seulement, Crypto AG, une entreprise suisse spécialisée dans les communications et la sécurité de l'information, est au cœur d’un scandale d’espionnage qui pourrait entacher la réputation du pays si le gouvernement suisse ne prend pas ses responsabilités.

C’est dans le cadre de l’opération nommée Rubicon qu’il a été établi que jusqu’en 2018, la société Crypto AG appartenait secrètement à des agences d'espionnage américaines (CIA) et allemandes (BND). La société qui vendait donc des appareils et des logiciels de chiffrement à des dizaines de gouvernements, y aurait intégré des portes dérobées qui leur permettaient de lire tous les messages échangés par l’intermédiaire de ces logiciels. Tout ceci a été rendu public le mois dernier par les médias américains, allemands et suisses.


Pendant des décennies, Crypto aurait vendu ces appareils manipulés secrètement à plus de 100 pays parmi lesquels l’Iran, l'Inde, le Pakistan, la Libye, l'Égypte, le Chili et l'Argentine. Au regard de cette liste, la réaction du gouvernement suisse ne s’est pas fait attendre. C’est ainsi que dimanche dernier, le bureau du procureur général suisse a déclaré que le gouvernement suisse a déposé une plainte pénale concernant l'utilisation présumée par la CIA de la société Crypto AG pour espionner les communications secrètes de divers gouvernements.

La plainte a été déposée contre des personnes inconnues pour des infractions présumées à la loi régissant les contrôles à l'exportation. Le SECO, l'autorité responsable entre autres de l'octroi des licences pour les exportations de matériel de guerre, estime qu'il a été induit en erreur par la société Crypto AG lorsqu'elle a déposé des demandes d'exportation pour ses dispositifs de chiffrement manipulés. Le SECO affirme qu'il n'aurait pas approuvé les exportations s'il avait été au courant de la fraude à grande échelle.

Le bureau du procureur général examinera la plainte d'espionnage et les preuves avant de décider d'engager une procédure pénale. Jusque-là, on voit bien que la Suisse prend très au sérieux cette affaire et la pression monte pour que le Parlement lance sa propre enquête pour savoir qui, en Suisse, était au courant de ce qui se passait avec la société Crypto AG.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

La CIA et le renseignement allemand ont acheté un vendeur de dispositifs de chiffrement à travers le monde ce qui leur a permis d'espionner une centaine de pays pendant 40 ans
Les États-Unis assurent avoir des preuves que Huawei peut espionner les réseaux de télécommunications intégrant le matériel qu'il vend et avoir partagé ces preuves avec le Royaume-Uni et l'Allemagne
La CIA livre plus de détails sur son drone de surveillance en forme de libellule développé dans les années 70 pendant la guerre froide

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/03/2020 à 18:08
C'est une histoire réchauffée vieille de 50 ans!

1. Il est de notoriété publique depuis les années 70 que Crypto AG et la CIA travaillaient de concert (les médias en parlaient déjà à l'époque!). La presse parlait déjà à l'époque des fréquentes visites des agents américains chez Crypto AG en Suisse.

2. Le fondateurs de Crypto AG, le suédois Boris Hagelin, n'a d'ailleurs jamais caché son amitié avec William Friedman, le grand spécialiste de la cryptologie de la NSA (agence américaine spécialisées dans l'espionnage du monde entier!)

3. Même les pays "victimes" étaient au courant de l'affaire. Ce n'est pas pour rien que l'Iran arrête en 1992 Hans Bühler, le représentant commercial en Iran de Crypto AG pour... espionnage!

Mais pourquoi donc en parler aujourd'hui de cette vieille affaire???

Tout simplement pour des raisons internes à la Suisse! Le gouvernement suisse et l'élite politique rêvent d'une entrée de la Suisse dans l'Union Européenne depuis toujours. Problème, les citoyens suisses (qui contrairement à la France peuvent imposer leur avis) n'en veulent pas!

Mieux encore, il y a une "votation" du peuple suisse dans quelques mois pour durcir le ton envers l'UE et en terminer avec la libre circulation actuellement en vigueur entre la Suisse et l'UE (un citoyen européen peut travailler et/ou s'installer en Suisse sans limitation comme il peut le faire dans n'importe quel pays membre de l'UE).

Dans ce cadre, le statut de paye Neutre de la Suisse est un argument puissant pour rester hors de l'Union Européenne... Alors quoi de mieux que de prouver au bon peuple par l'affaire Crytpto que cette "Neutralité" ne vaut rien?
2  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 02/03/2020 à 13:55
Mince ! nos alliés nous auraient secrètement espionnés ? pas croyable !
1  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/03/2020 à 9:57
Citation Envoyé par Thomasa21 Voir le message
je ne serais pas surpris d'apprendre que la Suisse était au courant de tout cela depuis le début. Tout est fait maintenant pour donner l'impression contraire, mais pour moi, c'est peine perdue
Encore faudrait-il que la Suisse dispose d'un vrai service de renseignement!

Le SRC (service de renseignement de la Confédération suisse) est incapable de détecter ce qui se passe dans ses propres services alors franchement être au courant des activités de la CIA sur la sol suisse, cela relève tout simplement de la science fiction!

Preuves de l'efficacité des "espions" suisses:

1. Le journal zurichois Blick effectue une filature du chef du SRC pendant plusieurs jours sans problème. Le SRC le découvre quand le Blick publie l'article avec preuves photographiques à l'appui!

2. Un informaticien du SRC se décide à monnayer les informations "secrètes" du service: Il sort les données copiées sur des disques durs placés dans son sac à dos sans être inquiété. Il établit une liste de prix sur tableau Excel pour commercialiser les informations. Il se rend dans une banque en demandant au banquier "Est-ce que je pourrai ouvrir un compte qui m'assure l'anonymat?". Quand le banquier apprend le nom de l'employeur du monsieur, il prend contact avec le SRC qui "découvre" enfin le problème. Après enquête, les autorités trouvent les données copiées et la liste de prix Excel au domicile du vilain informaticien.

3. RUAG, société appartenant à l'état suisse et spécialisée dans tout ce qui touche à l'armement et à la défense, s'occupe de la cyberdéfense et de la protection des données de la Suisse. Ce sont les services de renseignement allemand qui avertissent les suisses que la RUAG est hackée et que les données "secrètes" de la Suisse sont corrompues! Le SRC n'a rien vu! Quand les "spécialistes" de RUAG vérifient leur systèmes, ils constatent que les vilains Hackers s'y baladent depuis 18 mois!

A remarquer que les 3 exemples de l'efficacité du SRC ont fait le bonheur des médias suisses ces dernières années!
1  0 
Avatar de Thomasa21
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 02/03/2020 à 22:00
je ne serais pas surpris d'apprendre que la Suisse était au courant de tout cela depuis le début. Tout est fait maintenant pour donner l'impression contraire, mais pour moi, c'est peine perdue
0  0 
Avatar de walfrat
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 03/03/2020 à 9:05
Mais pourquoi donc en parler aujourd'hui de cette vieille affaire???
Parce que certains médias en ont remis une couche et de toute évidence, en 50ans le vent a tourné, mieux vaut tard que jamais je suppose
0  0