Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le FBI mène actuellement environ 1 000 enquêtes sur le vol de technologie américaine par la Chine
Selon son directeur Christopher Wray

Le , par Axel Lecomte

393PARTAGES

6  0 
« La Chine menace l'économie américaine - et la sécurité nationale - par ses efforts incessants pour voler des technologies sensibles et des informations exclusives à des entreprises, des institutions universitaires et d'autres américaines », a affirmé Christopher Wray, directeur du FBI, lors de la conférence sur l'initiative chinoise du ministère de la justice qui s'est tenu le 6 février au Centre international d'études stratégiques à Washington.


Christopher Wray, directeur du FBI

Pour Wray, la Chine utilise tous les moyens nécessaires dans le but de progresser économiquement aux dépens des Américains. En effet, le pays « utilise un large éventail de méthodes et de techniques, allant des cyber-intrusions informatiques à la corruption d'initiés de confiance. Elle s'est même livrée à des vols physiques. Et elle a été la première à adopter une approche globale du vol d'innovations par le biais d'un large éventail d'acteurs, dont les services de renseignements chinois, mais aussi les entreprises publiques, des entreprises prétendument privées, certains types d'étudiants diplômés et de chercheurs, et toute une série d'autres acteurs, tous travaillant pour leur compte », souligne le directeur du FBI.

Plus de 1 000 enquêtes sur le vol de technologies américaines par les Chinois sont actuellement menées par le Federal Bureau of Investigation, relate Christopher Wray.


Le nombre d'enquêtes menées par le FBI sur le vol de technologies américaines par les Chinois ne cesse d'augmenter

Le mois dernier par exemple, une enquête visait le président du département de chimie et de biologie chimique de l'Université d'Harvard pour avoir divulgué des informations à la Chine, dans le cadre d'un programme de recrutement de talents chinois à l'étranger baptisé « Thousand Talents Plan » (Plan des mille talents).

Et le 10 février, le directeur adjoint du FBI, David Bowdich, a déclaré que quatre cybercriminels soutenus par l'armée chinoise ont été à l'origine de l'attaque survenue en 2017 contre Equifax, une agence d'évaluation du crédit à la consommation. Wu Zhiyong, Wang Qian, Xu Ke et Liu Lei, sont ainsi accusés d'avoir exploité une faille de sécurité d'une application web d'Equifax, leur permettant de récolter des données telles que les adresses ou les numéros de sécurité sociale d'environ 145 millions d'Américains.

Si les responsables américains qui ont pris la parole lors de la conférence reconnaissent qu'un partenariat commercial avec une entreprise chinoise est légal, ils déconseillent néanmoins cette pratique en affirmant que ces entreprises continueraient d'utiliser la technologie américaine transmise lors des partenariats même après la fin du contrat.

« La Chine a un système fondamentalement différent du nôtre et elle fait tout ce qu'elle peut pour exploiter notre ouverture. Nombre des distinctions qui ont une grande importance ici sont floues, si tant est qu'elles existent, en Chine : les distinctions entre le gouvernement chinois et le Parti communiste chinois, les distinctions entre les secteurs ou usages civils et militaires, et les distinctions entre l'État et le secteur commercial », martèle M. Wray.

De plus, les responsables américains accusent la Chine d'encourager et de mettre un système de récompense des vols de propriété intellectuelle à l'étranger. À titre d'exemple, il y a eu le cas de Hongjin Tan, un Chinois qui aurait volé des secrets commerciaux d'une valeur de plusieurs millions de dollars à une compagnie pétrolière américaine pour ensuite les utiliser au profit de son nouvel employeur, une société basée en Chine.

« Faire face à cette menace de manière efficace ne signifie pas que nous ne devons pas faire des affaires avec les Chinois. Cela ne veut pas dire que nous ne devons pas accueillir des visiteurs chinois. Cela ne signifie pas que nous ne devons pas accueillir les étudiants chinois ou que nous ne devons pas coexister avec la Chine en tant que pays sur la scène mondiale. Ce que cela signifie, c'est que lorsque la Chine viole nos lois pénales et les normes internationales, nous n'allons pas la tolérer, et encore moins l'autoriser. Le ministère de la justice et le FBI vont tenir les gens responsables de cela et protéger les innovations et les idées de notre nation », a conclu Christopher Wray lors de son discours.

Côté chinois, il n'y a pas encore eu de réaction à ces récentes déclarations. Mais en juin dernier, le Bureau de l'Information du Conseil des Affaires d'État avait déjà publié un livre blanc dans lequel il est indiqué que les accusations de vol de propriété intellectuelle portées par les États-Unis contre la Chine sont « sans fondement et insoutenables ».

D'ailleurs, les sanctions commerciales américaines à l'encontre de la Chine, comme l'exclusion de Huawei du marché de la 5G aux États-Unis, « vont à l'encontre des règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), portent atteinte au système commercial multilatéral, perturbent gravement les chaînes industrielles et les chaînes d'approvisionnement mondiales, sapent la confiance des marchés, et constituent un grave défi pour la reprise économique mondiale et une menace majeure pour la tendance de la mondialisation économique », souligne l'ouvrage.

Source : FBI

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Les USA accusent des entreprises chinoise et taïwanaise de vol de secrets industriels à Micron Technology Inc., un fabricant US de micropuces
Huawei dans le collimateur de la justice américaine pour vol de secrets commerciaux et détournement des technologies de ses partenaires américains
Un professeur chinois a volé des secrets de disque dur pour le compte de Huawei, selon le gouvernement américain qui le poursuit dans une procédure pénale
Un ex-employé de Tesla admet avoir gardé copie du code source de l'Autopilot sur son iCloud, mais rejette tout soupçon de revente au Chinois Xiaopeng
Un professeur risque 219 ans de prison pour avoir envoyé en Chine une technologie de puces de missiles, qui nécessitait une licence d'exportation

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de MRSizok
Membre actif https://www.developpez.com
Le 13/02/2020 à 15:09
Il y a une autre explication. Le FBI ne résoud pas les enquête du coup ça fait qu'augmenter. xD
Non mais sérieux. Au lieu de dire ils en sont à 1000 enquêtes. Ce qui leur a peut être valu une fiesta.
Il devrait donner la quantité d'ouverture d'enquête pas le nombre. La ça veut juste dire quedal. Ce que l'on veut enfaite.
1  0 
Avatar de marc.collin
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/02/2020 à 15:38
avec toutes les portes ouvertes que les gafa et autre doivent laissé aux autorités américaines tel que divers personnage tel que snowden à mentionné combien de vol que les américains ont pu réalisé?

La cia via l'entreprise Crypto AG a pu en faire combien?
1  1 
Avatar de leemarvin
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 19/05/2020 à 19:29
Depuis des années la chine consolide ses pratiques commerciales et industrielles douteuses, elle est dans une phase de collecte massive de toutes formes de technologies,et ce par tous les moyens! les conditions qu'elle fixe aux entreprises pour pénétrer son marché sont abusives, et implique le partage des technologies avec des entreprises chinoises! mais comme le marché chinois est quelque chose dont les entreprises occidentales ne veulent pas se passer alors ils sont près à fermer les yeux sur certaines de ses lois contraignantes!
0  1