Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le FBI attrape un hacker américain qui a volé les secrets de Nintendo pendant des années
Malgré sa promesse de mettre fin à toutes ses activités malveillantes

Le , par Christian Olivier

171PARTAGES

6  0 
Un jeune californien de 21 ans se faisant appelé RyanRocks en ligne a plaidé coupable pour piratage des serveurs du géant japonais de l’industrie du jeu vidéo Nintendo à plusieurs reprises depuis 2016. RyanRocks (de son vrai nom Ryan S. Hernandez) a reconnu s’être servi de techniques de phishing pour accéder rapidement à des informations sur les projets de l’entreprise. L’accusé s’était déjà fait remarquer par le passé pour avoir publié un kit de développement Nintendo au sein duquel il aurait dissimulé un logiciel malveillant permettant d’accéder à distance aux machines infectées. À cause de cela, il se serait attiré les foudres de certains membres de la communauté de pirates de Nintendo.


Selon l’acte d’accusation déposé au tribunal fédéral de l’État de Washington en décembre dernier, il a opéré avec un partenaire anonyme pour dérober les identifiants de connexion des employés pour les serveurs propriétaires de Nintendo. Hernandez a utilisé cet accès non autorisé pour « ;télécharger des milliers de fichiers, y compris des outils de développement propriétaires et des informations non publiques ;» sur les produits Nintendo à venir, et « ;accéder à des jeux vidéo piratés et inédits ;».

Les agents du FBI ont confronté Hernandez à son piratage en 2017, selon un communiqué de presse de l’accusation, et ont obtenu de ce dernier la promesse qu’il ;mettrait un terme à toutes ses activités malveillantes. Mais le jeune homme a poursuivi ses actes de piratage de 2018 à 2019, a précisé l’acte d’accusation, jusqu’à une descente des fédéraux en juin 2019 qui a permis d’obtenir des disques durs contenant des milliers de fichiers propriétaires de Nintendo. Les disques durs saisis contenaient aussi des images sexuellement explicites de mineurs dans un dossier intitulé « ;BAD STUFF ;», ont souligné les procureurs.

RyanRocks a accepté de verser près de 260 ;000 dollars à Nintendo dans le cadre d’un accord. Les procureurs recommandent une peine de prison de trois ans pour les crimes de Hernandez lorsque le verdict sera prononcé en avril prochain.

Source : Scribd (acte d'accusation)

Et vous ?

:fleche: Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

:fleche: La Nintendo Switch dépasse la Super Nintendo en terme de ventes, avec 52,48 millions d'exemplaires vendus depuis son lancement, contre 49,1 millions pour la SNES
:fleche: Nintendo fait supprimer sur GitHub des dépôts contenant un émulateur Game Boy Advance et des jeux associés, après avoir traduit deux sites en justice
:fleche: Nintendo publie ses résultats financiers semestriels des six premiers mois de son exercice fiscal 2019-2020. Les bénéfices ont presque doublé grâce aux bonnes ventes des consoles Switch.
:fleche: Le piratage, la seule option viable pour conserver des copies d'anciens jeux ? Nintendo décide de supprimer la Wii Store Channel et relance le débat

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !