Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Qwant se prépare à changer de direction sous la pression des investisseurs
Eric Léandri va quitter la présidence et Qwant va devenir le moteur de recherche par défaut de l'administration française

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

20  0 
L’éditeur français Qwant change de gouvernance. Sous la pression des investisseurs, le moteur de recherche européen, qui met en avant le respect de la vie privée et la protection des données personnelles, se réorganise pour poursuivre son développement. Le cofondateur Eric Léandri quitte la présidence de la société qu’il occupait depuis 2016 pour piloter un comité stratégique et scientifique rattaché au nouveau conseil de gouvernance qui va suivre l’activité de Qwant. Les principaux actionnaires de la société (notamment la Caisse des Dépôts et le groupe allemand Axel Springer) ont décidé de confier les rênes à Jean-Claude Ghinozzi, actuel directeur général adjoint responsable des ventes et du marketing, qui devient donc président de Qwant SAS.

Tristan Nitot, qui assurait à titre transitoire la mission de Directeur Général, se concentrera de nouveau sur sa fonction de VP Advocacy. Il est remplacé par Jean-Claude Ghinozzi et devra « renforcer les fondamentaux technologiques du moteur de recherche et son écosystème de services ainsi que sa monétisation », selon un communiqué de l’éditeur français.

Ce changement s’accompagne d’un renforcement du contrôle des actionnaires sur la marche de l’entreprise. Antoine Troesch, directeur de l’investissement de la Banque des territoires (l’une des cinq directions de la Caisse des Dépôts) est appelé à prendre le pouvoir d’un conseil de gouvernance auquel les décisions portant sur des changements stratégiques ou engageant des dépenses importantes devront être soumises. Les actionnaires auront aussi plus de sièges au conseil.

Cette nouvelle réorganisation sera effective le 15 janvier 2020.


Pour Éric Leandri: « Après toutes ces années à conduire Qwant vers ses différents succès et sur tous les fronts, je suis très enthousiaste à l’idée de poursuivre l’aventure avec une équipe solide dont je suis fier, qui a toute ma confiance, et qui me permet de me concentrer sur la vision stratégique de ce que doit être et devenir notre moteur de recherche, au service de la vie privée des Européens et de notre autonomie technologique ».

Jean-Claude Ghinozzi déclare : « J’ai rejoint Qwant il y a trois ans parce que le challenge inédit proposé par les actionnaires était à la fois immense et motivant. Nous avons collectivement réussi à poser des bases solides pour construire l’avenir, je connais la force et le potentiel de nos équipes, et c’est donc avec beaucoup de fierté et de reconnaissance que j’ai accepté de prendre la direction dans cette phase importante du développement de Qwant en France et en Europe. Je veux remercier Éric Leandri et nos actionnaires pour cette confiance renouvelée et suis pressé de poursuivre le travail avec eux ».

La sécurisation d'un investissement

Cette reprise en main doit être lue à la lumière du nouvel investissement qu’ont décidé de consentir les deux principaux actionnaires du moteur de recherche, alors que l’entreprise, créée en 2011, continue à perdre de l’argent. Il faut noter que, bien qu'Eric Léandri prendra alors la tête d’un comité consultatif chargé de définir les grandes orientations stratégiques de l’entreprise, « il reste actionnaire, mais n’aura plus aucune fonction opérationnelle, ne pourra plus prendre de décision structurante ». La Caisse des Dépôts et le groupe allemand Axel Springer pourraient tous les deux, d'après les informations rapportées par des médias mainstream, réinjecter une dizaine de millions d’euros pour permettre à Qwant de poursuivre son développement. Une manière pour la Caisse des Dépôts de sécuriser l’avenir d’une entreprise largement vantée par la puissance publique comme la meilleure alternative à Google en termes de moteur de recherche respectueux des données personnelles des utilisateurs.

D'ailleurs, le gouvernement vient de décider de faire du « Google français » le moteur de recherche par défaut des agents publics. Qwant va en effet devenir le moteur de recherche par défaut de l’administration. Concrètement, il remplacera Google sur des millions de postes, à moins que l’utilisateur ne décide activement de changer les paramètres. Annoncée en mai par le secrétaire d’État au Numérique, Cédric O, cette mesure se concrétise après des audits réalisés entre juillet et septembre, afin de vérifier que Qwant correspondait bien aux critères que s’était fixé le gouvernement en matière de respect de la vie privée et de la protection des données. Qwant serait « le seul [moteur de recherche] capable de répondre aux attentes du gouvernement », expliquait Cédric O au printemps. Ce changement devra être opéré d’ici le 30 avril.

Une entreprise qui a connu la tourmente

Même si chacun s’accorde sur la nécessité de disposer d’un outil de souveraineté numérique français ou plus largement à l’échelle européenne, il faut signaler que depuis qu’elle existe (9 ans), la startup française peine à réaliser un chiffre d’affaires au-delà des 5 millions d’euros. Les pertes se multiplient pour l’entreprise qui jamais n’a réussi à atteindre les objectifs fixés. En 2017, son activité n’aura généré que 3 millions d’euros, puis cinq millions d’euros un an après. L'année dernière, le chiffre d’affaires de l’entreprise s'est situé aux alentours des 7 millions d’euros, alors que Qwant tablait sur 15 millions d’euros. De plus, malgré un chiffre d’affaires bas, Qwant a une charge salariale importante - avec un niveau de rémunération apparemment trop élevé - et la crédibilité du groupe a pris un coup depuis qu’on sait qu’il dépend énormément de Microsoft Bing. Les coûts ayant augmenté, le moteur de recherche perd plus d’un million d’euros par mois, sans perspective de basculer vers un modèle bénéficiaire.

En juin dernier, la plateforme « made in France » de recherche en ligne affichait 78 millions de visites uniques par mois, contre 17 millions fin 2016. Médiamétrie affirme que Qwant représente 8 % du marché en France, mais d’autres estimations le situent plutôt à 4 %. Mais l’adoption prévue de Qwant au détriment de Google dans les administrations publiques françaises et européennes devrait améliorer les perspectives de développement de cet outil audité par la CNIL, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) et la direction interministérielle du numérique (DiNum).

D’après Éric Léandri qui dirige aujourd’hui l’entreprise, Qwant est la seule entreprise numérique dans le monde qui garantit à cent pour cent le respect de la vie privée. Mais le modèle économique prôné par la direction actuelle ne porte toujours pas ses fruits. Cette situation a poussé Eric Léandri et ses associés à programmer une levée de fonds l'année dernière afin de se donner les moyens d’accélérer le développement et de transformer le modèle économique de l’entreprise. Les responsables du projet Qwant visaient, semble-t-il, un apport en capital à hauteur de 50 millions d’euros pour une valeur d’entreprise de 200 millions.

Malheureusement, plusieurs sources proches du dossier ont indiqué que l’opération n’a pas abouti : les investisseurs sélectionnés ne se sont finalement pas manifestés et si rien n’est fait, Qwant était à court de cash fin 2019. « Ce sera aux actionnaires de déterminer les bons moyens de sortir de ce problème de trésorerie négative et d’éviter un dépôt de bilan », a précisé l’une des sources.

Source : communiqué de presse

Voir aussi :

GraphCore met à disposition ses IPU dans le cloud Microsoft Azure, Qwant arrive à diminuer la latence en inférence de son modèle de classification d'un facteur 40
Qwant, le moteur de recherche français, va s'appuyer sur Microsoft Azure pour étendre son index du web et dit : « pas d'inquiétude pour vos data »
Bientôt un concurrent français de Google Maps ? Qwant Maps est disponible en version alpha, le service est basé sur les données OpenStreetMap
France : le ministre des Armées annonce que Qwant sera le moteur de recherche par défaut sur les ordinateurs du département sous sa responsabilité
L'Assemblée nationale abandonne Google comme moteur de recherche en interne pour Qwant, mais qu'en sera-t-il dans la mise en œuvre de cette décision ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de cloudit.fr
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 11/01/2020 à 17:01
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Tout ce que tu écris est un tissu de conneries, si c'est des informaticiens non ils ne seront absolument pas au chômage d'une part, et au lieu de bosser sur un projet bidon et débile (dixit le témoignage des employés eux mêmes) ils auraient pu travailler sur un projet qui enrichi la nation, donc ce que tu écris est totalement faux, c'est du délire, et d'autre part les centaines de millions investis et donc volé aux entreprises privées plus le coût des fonctionnaires de cette caisse de dépôt de merde aurait pu créer dans le privé des centaines de milliers d'emplois utiles avec moins de racket fiscal, et donc plus de compétitivité internationale.

Trump est arrivé au plein emploi aux USA en virant tous les fonctionnaires inutiles et en arrêtant de surtaxer les entreprises, si tu comprends pas ça tu es communiste, va mettre ton gilet jaune et va bloquer le pays avec les autres "non comprenant" (pour rester poli et amical ).
Mec, il faut apprendre à parler aux gens. Tu n'es pas un cowboy. Tu es un informaticien qui passe ses journées devant l'écran, habite la grande ville et voit quotidiennement plus de voitures que de bisons.
9  0 
Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/01/2020 à 19:01
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
Le problème principal de Qwant est dans ça comm' ...j'ai vu plusieurs interventions des responsables (sous-entendu avec un bon bagage technique) ne répondre que par des évasions ou des "nous ne sommes pas comme eux, croyez-nous"... l'impression qu'ils me donne est qu'ils transpirent le marketing, qu'ils cachent des choses (a priori dommageable), et qu'ils n'ont pas de réelle vision technique de principe sur le projet dans son ensemble. Après, ça reste qu'une impression, et donc in procès d'intention... mais sur quoi s'appuyer d'autre lorsqu'on entend aucuns arguments ? =/
Le problème est que beaucoup de gens ont la même impression que toi. Que cette impression soit justifié ou totalement injuste ne change pas le fait que Qwant à un gros problème d'image.

Citation Envoyé par cloudit.fr Voir le message
Le malaise vient de ce que Qwant ne veut pas communiquer sur le pourcentage de résultats effectués au travers de Bing. L'habillage, c'est bien mais si 90% vient de Microsoft, franchement, autant rester sur l'original.
Je pense qu'ils devraient laisser tomber leur utopie (ou pire, suivant l'avis qu'on a sur Qwant) et revoir leur ambition. Pourquoi ne pas faire un moteur se basant sur Bing ou Google, et dont l’intérêt serait juste d’empêcher le tracking des utilisateurs entre chaque recherche, en agissant comme tampon. Et ce avec une façon différente de proposer les résultats, en gommant certains aspects dérangeant des moteurs de recherche classique (censure, mise en avant des sites commerciaux, etc). Moi ça m'irai.
8  0 
Avatar de cloudit.fr
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 10/01/2020 à 17:46
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
Le problème principal de Qwant est dans ça comm' ...j'ai vu plusieurs interventions des responsables (sous-entendu avec un bon bagage technique) ne répondre que par des évasions ou des "nous ne sommes pas comme eux, croyez-nous"... l'impression qu'ils me donne est qu'ils transpirent le marketing, qu'ils cachent des choses (a priori dommageable), et qu'ils n'ont pas de réelle vision technique de principe sur le projet dans son ensemble. Après, ça reste qu'une impression, et donc in procès d'intention... mais sur quoi s'appuyer d'autre lorsqu'on entend aucuns arguments ? =/

Quand je fait le point sur leur honnêteté, les acteurs sur lesquels ils s'appuient, et la méthode qu'ils emploient, je perds patience et confiance. Je préfère alors utiliser Duckduckgo qui est américain, s'appuie également sur Microsoft (et oui, pas uniquement sur Google), mais semble bien plus consciencieux quand aux données des utilisateurs.
Le malaise vient de ce que Qwant ne veut pas communiquer sur le pourcentage de résultats effectués au travers de Bing. L'habillage, c'est bien mais si 90% vient de Microsoft, franchement, autant rester sur l'original.
7  1 
Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/01/2020 à 15:20
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
ils auraient pu travailler sur un projet qui enrichi la nation,
d'accord c'est faux ce que j'écris.
Et alors c'est quoi un projet qui enrichit la nation puisque tu sais tout mieux que personne ?
Tu peux écrire précisément et détailler ce qu'est un projet qui enrichit la nation ?
Et toi est-tu entrepreneur puisque tu sais tout mieux que tout le monde ?
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
non ils ne seront absolument pas au chômage d'une part,
ah bon ? Je ne sais pas ce que tu tiens dans la vie comme emploi mais lorsqu'on se fait virer d'une entreprise que ce soit en France aux USA ou ailleurs ce n'est pas si automatique pour retrouver un emploi.

Ton patron te verse 2000euros par mois tu vas lui dire d'aller se faire voir toi ?

Ensuite je ne comprends pas pourquoi des gens me contredisent alors qu'ils sont rémunérés et travaillent dans des start-ups donc là c'est être en contradiction avec la main qui vous donne à manger.

Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
donc ce que tu écris est totalement faux, c'est du délire, et d'autre part les centaines de millions investis et donc volé aux entreprises privées plus le coût des fonctionnaires de cette caisse de dépôt de merde aurait pu créer dans le privé des centaines de milliers d'emplois utiles avec moins de racket fiscal, et donc plus de compétitivité internationale.
baaah à ce moment-là faut créer son entreprise en Inde,dans les pays de l'Est aux USA..
tu l'as fait je suppose , tu n'habites plus en France non ?
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Trump est arrivé au plein emploi aux USA en virant tous les fonctionnaires inutiles et en arrêtant de surtaxer les entreprises, si tu comprends pas ça tu es communiste
là tu t'exprimes sur un sujet que tu ne maitrises pas du tout ; des fonctionnaires y'en a autant aux USA qu'en France.
Ensuite non je ne suis pas du tout communiste,qu'est ce que ça vient faire là-dedans les Gilets Jaunes ?
5  1 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/01/2020 à 18:08
Qwant (Bing maquillé) est clairement une colossale fumisterie, qui plus est plus ou moins financée par l'état, donc nos impôts, via la caisse des dépôts et consignation, une honte nationale.
Le gugus s'en est mis plein les fouilles avec je cite la caisse des dépôts : un "salaire indécent", donc du détournement de l'argent de nos impôts, c'est du vol.
Il s'est fait gaulé avec son arnaque puante, il a plus qu'à prendre sa retraite ou inventer une nouvelle fumisterie et trouver de nouveaux gogos, cette fois ci pas avec l'argent de nos impôts j'espère.
L'ingérence de l'état dans l'économie privée ça devrait être interdit (c'est du communisme), c'est pas mieux que Ségolène Royale qui utilise les deniers publics pour financer des projets débiles genre sa route solaire : Scandale d'état: la communication de Ségolène Royal sur la route solaire ne repose pas seulement sur l'incompétence mais sur le mensonge délibéré. Deux lourdes erreurs accablantes, et depuis elle continue à arnaquer l'état en étant payé à ne rien foutre, "l'ambassadrice d’antarctique" n'y à jamais mis les pieds et à encaissé les 500 000 euros de défraiement en foutant rien.

Les impôts c'est pour payer l'éducation et autres services utiles, pas pour financer des projets à la con, pour que des escrocs se payent des sommes indécentes et que des fonctionnaires fassent du détournement de fonds massif via surfacturation et autres pots de vins ( voir Balkany pour comprendre comment ils font tous).
7  4 
Avatar de cloudit.fr
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 10/01/2020 à 18:36
Je partage ta colère, lorsque l'on voit nos aides-soignants galérer, les profs non remplacés, les militaires faire avec du matériel périmé tandis que la CDC a l'air de ne plus savoir quoi faire du pognon que l'Etat nous a volé, on se dit qu'on marche sur la tête. En même temps les gus de la CDC doivent autant s'y connaitre en technologies que moi en chinois du 10 ème siècle. Je ne pense même pas que cela leur servira de leçon. Ces incompétents sont probablement intouchables.
3  0 
Avatar de Steinvikel
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/01/2020 à 14:59
Le problème principal de Qwant est dans ça comm' ...j'ai vu plusieurs interventions des responsables (sous-entendu avec un bon bagage technique) ne répondre que par des évasions ou des "nous ne sommes pas comme eux, croyez-nous"... l'impression qu'ils me donne est qu'ils transpirent le marketing, qu'ils cachent des choses (a priori dommageable), et qu'ils n'ont pas de réelle vision technique de principe sur le projet dans son ensemble. Après, ça reste qu'une impression, et donc in procès d'intention... mais sur quoi s'appuyer d'autre lorsqu'on entend aucuns arguments ? =/

Quand je fait le point sur leur honnêteté, les acteurs sur lesquels ils s'appuient, et la méthode qu'ils emploient, je perds patience et confiance. Je préfère alors utiliser Duckduckgo qui est américain, s'appuie également sur Microsoft (et oui, pas uniquement sur Google), mais semble bien plus consciencieux quand aux données des utilisateurs.
2  0 
Avatar de darklinux
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 11/01/2020 à 1:00
On peux légitimement estimé que Qwant ( dont je n 'ai jamais vu la plus valu ) est techniquement mort
3  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/01/2020 à 17:22
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
Ensuite comme c'est des bons salaires eh bien des bons salaires ça permet de développer tout un tissu économique c.a.d. qu'un salarié du numérique ça fait tourner une boulangerie le midi, le supermarché du coin etc...
Le président de Qwant touchait un gros salaire, mais ce n'était pas forcément le cas des autres employés... Tu peux bosser dans le numérique et toucher moins de 2000€ net par mois.
Après ouais si l'entreprise donne des tickets restaurants dématérialisé et que la boulangerie l'accepte (maintenant c'est par carte donc ça ne fonctionne pas partout) peut-être qu'il y a des ingénieurs qui vont acheter le menu sandwich à 7€ tous les jours à la boulangerie. Donc ouais ça aide un peu les commerces.

Le président de Qwant a fait n'importe quoi, son entreprise n'atteint pas ses objectifs et il se donne un gros salaire.

Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
tu t'obstines à ce que Qwant ça coule mais si c'est le cas ça fait 150 personnes au chômage.
Toutes les entreprises ne méritent pas de survivre, Qwant accumule des dettes, l'état vient à sont secourir mais au bout d'un moment il faut arrêter.
Qwant ne décollera jamais, l'entreprise doit diminuer ses dépenses (déjà en arrêtant de trop payer son président).
Soit l'entreprise Qwant devient rentable, soit elle fait faillite, c'est comme ça que fonctionnent les entreprises.

Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
Ensuite non je ne suis pas du tout communiste,qu'est ce que ça vient faire là-dedans les Gilets Jaunes ?
L'état donne de l'argent à Qwant, donc pour lui c'est communiste.
L'état a investit des milliards dans l'IA et dans les startups, il doit penser que c'est également du communisme.
Macron va annoncer la mobilisation de plusieurs milliards d'euros pour la French tech pour soutenir les startups françaises dans leur phase de développement
Macron veut investir 1,5 milliard d’euros dans l'intelligence artificielle mais exclut l'idée de doubler les salaires suggérée par Cédric Villani
C'est peut-être un paradoxe pour Mingolito, l'état finance donc c'est du communisme, mais ça vient de Macron donc ça ne peut pas être du communisme.

Pour l'histoire des gilets jaunes c'est chaud de comprendre.
  • Soit Mingolito pense que tout ceux qui ne ceux pas d'accord avec lui son des gilets jaunes.
  • Soit il pense que tout ceux qu'il considère être communiste (il fait l'amalgame entre : gauche, socialisme, trotskisme, communisme, marxisme, etc) sont des gilets jaunes (alors qu'il n'y a pas que des gens de gauche dans ce mouvement, à la base dans les gilets jaunes il y avait surtout qui ne gens qui ne votent pas, mais il y avait également des gens qui votent LFI, voir même des gens qui votent RN, dans les gilets jaunes il y de tout, sauf des fanboys LREM).
  • Soit il pense autre chose.
2  0 
Avatar de Steinvikel
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 11/01/2020 à 6:31
Je rejoinds benjani13, rien à battre que Qwant fait sa tambouille avec du 90% M$ ...même si c'était du 100%, ça ne me dérangerait pas.
Mon problème c'est que fait Qwant de mes données "personnelles" (que l'on peut rattaché à moi).
Ensuite, viens les problèmes de filter bubbles (- puis Karadoc prends la parole -)
...là, ya les rois et les princes
...là, ya les chevaliers
...là, ya les mecs normaux
...là, ya les glandus, les grouillots
...là, ya les méduses, les insectes
...et ensuite, BIEN EN DESSOUS, après 10m de merde ...il y a les problèmes d'informatique écologique.
1  0