Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Tim Cook rappelle que la protection de la vie privée n'est pas une fonctionnalité qui peut être intégrée après coup
Elle doit plutôt être prise en compte tout au long du processus de développement

Le , par Christian Olivier

54PARTAGES

11  0 
Au cours de la l’ouverture de la conférence Dreamforce de Salesforce qui s’est tenue ce mardi, le fondateur de Salesforce, Marc Benioff, s’est entretenu avec le PDG d’Apple, Tim Cook. Durant leur échange, Tim Cook a tenu à rappeler que la protection de la vie privée ne devrait pas être perçue comme une fonctionnalité qui peut être intégrée après coup, soulignant qu’il s’agit plutôt d’un élément qui doit être pris en considération tout au long du processus de développement, lors de la création de nouveaux produits.


À ce propos, il a déclaré : « Vous pouvez voir ce qui se passe lorsque les entreprises se réveillent un jour et décident qu’elles vont faire quelque chose en matière de protection de la vie privée. Vous ne pouvez pas le faire. Vous devez l’intégrer ».

Ces dernières années, Cook est monté aux créneaux à plusieurs reprises pour rappeler l’importance accordée par Apple à la protection de la vie privée, alors que les législateurs (notamment en Europe avec le RGPD) et les régulateurs accentuent de plus en plus la pression sur les grandes entreprises de l’industrie technologique afin qu’elles se préoccupent davantage de la manière dont les données des consommateurs sont traitées, exploitées et sécurisées. Le patron d’Apple soutient depuis longtemps que le respect de la vie privée est un droit humain fondamental et l’entreprise a fait de cette valeur l’élément central de certaines de ses campagnes marketing.


Rappelons qu’en 2016, la firme de Cupertino a rejeté la demande du FBI de créer une version de son système d’exploitation iOS qui permettrait aux forces de l’ordre d’accéder au smartphone verrouillé d’un suspect impliqué dans une fusillade à San Bernardino. Cook disait à l’époque que le FBI voulait qu’Apple crée « l’équivalent logiciel du cancer ».

Le patron de la marque à la pomme a également abordé le sujet des valeurs défendues par son entreprise. Il a expliqué à ce propos : « Nous n’avons jamais fixé l’objectif d’être les premiers. Nous nous sommes toujours fixé comme objectif d’être les meilleurs. Nous n’avons jamais cherché à en tirer le meilleur, mais à être les meilleurs et à avoir les meilleurs ».

DoH : un dossier brulant sur lequel Apple est attendu

La réaction d’Apple est très attendue dans un dossier brulant en rapport avec la protection de la confidentialité des internautes qui concerne plus précisément la technologie DNS-over-HTTPS (DoH). Pour rappel, le protocole DNS-over-HTTPS a été l’un des sujets d’actualité de l’année, car il donne la possibilité aux navigateurs Web de masquer les requêtes et les réponses DNS dans le trafic HTTPS d’apparence normale afin de rendre le trafic DNS d’un utilisateur invisible. Il compromet par la même occasion la capacité des observateurs tiers du réseau - tels que les FAI - à détecter et filtrer le trafic de leurs clients. En théorie, la mise en œuvre à grande échelle de cette technologie permettrait aussi de lutter plus efficacement contre l’Eavesdropping et la manipulation de DNS par des attaques de l’homme du milieu.


Tandis que les défenseurs de la vie privée et les éditeurs de navigateurs dans leur grande majorité considèrent le DOH comme une aubaine pour les utilisateurs, les fournisseurs de services Internet et les fabricants d’appareils de sécurité réseau, plus sceptiques à l’égard de cette technologie, mettent en garde contre les dangers et abus qui découleraient de la mise en œuvre de ce projet. Aux USA par exemple, les géants de l’industrie des télécommunications et de la câblodistribution soutiennent que l’initiative DoH « pourrait interférer à grande échelle avec des fonctions Internet critiques et soulever des problèmes de concurrence des données ». Ils assurent par ailleurs que l’adoption de ce protocole va les empêcher de surveiller l’activité de leurs utilisateurs et qu’elle permettra à des acteurs tels que Google de transférer des millions d’utilisateurs vers leurs propres serveurs DNS, ce qui peut conduire à une concentration dangereuse du contrôle sur le DNS.

Malgré tout, il apparait qu’au moins six éditeurs de navigateurs Web prévoient ou prennent déjà en charge le protocole DNS-over-HTTPS qui permet de chiffrer le trafic DNS et contribue à améliorer la confidentialité de l’utilisateur sur Internet sur leurs produits. En effet, des sources proches du dossier suggèrent que les principaux fournisseurs de navigateurs Web (notamment Microsoft, Google, Opera et Mozilla) prévoient d’implémenter ou ont déjà implémenté cette technologie dans leur navigateur respectif, sous une forme ou sous une autre. Chrome, Firefox, Opera, Vivaldi, Edge et Brave sont tout particulièrement concernés par cette annonce. Nous savions déjà que Mozilla et Google font partie des fervents défenseurs de cette technologie. Mais récemment, Microsoft a annoncé que Windows - donc pas seulement Edge - va améliorer la vie privée des utilisateurs en adoptant le protocole DNS-over-HTTPS et l’éditeur de logiciel a présenté les principes directeurs de son initiative.

La décision d’Apple vis-à-vis du DoH est très attendue. L’entreprise qui se targue d’être un modèle en matière de protection de la confidentialité des utilisateurs de ses appareils et de ses services devrait, en toute logique, rejoindre les partisans du DoH et suivre la voie tracée par Microsoft en procédant à une implémentation de ce protocole dans son navigateur Safari et ses systèmes d’exploitation iOS et macOS.

Et vous ?

Que pensez-vous des déclarations faites par Tim Cook au sujet du respect de la vie privée et des valeurs prônées par Apple ?
Quelle sera la réaction d’Apple concernant le protocole DoH d’après vous ?

Voir aussi

Tim Cook défend la décision de retirer l'application de Hong Kong Maps (HKmap Live) dans un mail adressé aux employés de la société
Tim Cook affirme qu'abandonner vos données pour de meilleurs services est une véritable pagaille et suggère une réglementation gouvernementale
Tim Cook s'exprime sur la vie privée et le chiffrement, le patron d'Apple critique les entreprises qui monétisent les données de leurs clients
Tim Cook : « vous n'êtes pas notre produit », Apple ne lit jamais vos mails et vos iMessages, selon son PDG

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/11/2019 à 11:28
Tim Cook rappelle que la protection de la vie privée n’est pas une fonction qui peut être intégrée après coup
Le PDG de Apple qui fait la promotion de la vie privée???

On est en plein rêve, c'est le voleur professionnel qui trouve scandaleux de cambrioler les villas pendant les vacances d'été!

Que personne ne soit dupe, Apple espionne ses "clients" comme toutes les autres GAFAM... Comme le PDG d'Apple peine à vendre ses produits avec les prix exorbitants que l'on connait, voilà qu'il se transforme en "chevalier blanc" qui va défendre la veuve et l'orphelin.

Dans la réalité:

1. Lorsque Tim Cook s'émeut de la surveillance à laquelle les internautes sont de plus en plus exposés, il omet de préciser que l'App Store distribue depuis toujours une multitude d'applications dont l'exploitation des données est justement le modèle économique; Applications qui font la fortune de Apple!

2. Apple a une stratégie à géométrie variable concernant le respect de l'intimité des internautes, ajustée au gré des opportunités économiques: En Chine, Apple s'est empressé de s'assoir sur ses grands principes et s'est plié à la loi chinoise qui impose que les sociétés transfèrent la gestion de leur cloud à des entreprises locales sous contrôle de l'état chinois

3. On ne parlera pas non plus des agissements divers et variés de ces dernières années:

- C'est bien Apple qui a escroqué ses clients en profitant des mise à jour pour limiter artificiellement le fonctionnement des appareils Apple afin que les clients les renouvellent?
- C'est bien Apple qui fait du chantage auprès des revendeurs pour empêcher la concurrence des autres marques?
- C'est bien Apple qui fait bosser des gamins dans les usines chinoises qui fabriquent leur matos?
10  0 
Avatar de sergio_is_back
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 20/11/2019 à 12:38
Tim Cook rappelle que la protection de la vie privée n’est pas une fonctionnalité qui peut être intégrée après coup
L'art d'enfoncer des portes ouvertes...
1  0 
Avatar de Escapetiger
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 21/11/2019 à 19:43
Tim Cook rappelle que la protection de la vie privée n’est pas une fonction qui peut être intégrée après coup
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Le PDG de Apple qui fait la promotion de la vie privée???
(.../...)
Pour rappel, ça ne badine pas chez Apple :



Auteur : Kevin Mitnick

Source: Checkout this warning when walking into the Apple Store in Chicago! - Twitter
0  0 
Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 20/11/2019 à 19:04
quand bien meme ce qu'il est vrai, veux t'on une tel protection si c'est pour vivre dans une prison entouré de mur épais ?
prisonnier de l'apple store, prisonnier de webkit...etc. C'est Apple qui décide ce qui est bien ou mal dans son monde et quel techno doivent être utilisé.

je préfère android ou l'on m'espionne mais je suis encore libre d'installer un apk trouvé je ne sais ou.
Et sur android on peut devenir maître de sa protection, il suffit de rotter et d'installer 2-3 application comme AFWall+ et adaway.
Et perso je n'ai aucune application google sur mon téléphone, pas de chrome (firefox) ni de google play (aurora store et fdroid)

donc techniquement dans mon smartphone de base aucune application ne peut envoyer ni recevoir de données sans que je l'autorise dans AFWall+, y compris le kernel... maintenant peut être que mon lineageos a des backdoors que la nsa exploite.

En tous cas je ne vois pas comment on peut garantir la moindre sécurité à un téléphone qui n'a pas de pare feu déjà de base. Pour moi IOS et Android devrait intégré de base AFWall+.
Ensuite il est important d'utiliser des applications de communication vraiement sécurisé, exit toute celles qui envoit le sdonnées sur des serveurs et les sms (non chiffré).
La meilleur application grand publique et signal mais le top reste une solution sans serveur ou bien avec un serveur que l'on possède.

Apres je ne vais pas parler de monter son propre Icloud avec un raspberry et nextcloud et de faire ces backups dans le cloud avec titanium backup.
1  2