Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le trafic de DuckDuckGo continue de croître : plus de 11 milliards de requêtes en 2019
Dont 933 millions pour le mois d'octobre

Le , par Stéphane le calme

10PARTAGES

15  0 
Lancé en 2008, DuckDuckGo se distingue par le respect de la vie privée des internautes et se positionne comme un concurrent direct du moteur Google. Le moteur de recherche utilise d’ailleurs le slogan « Google vous piste, pas nous », et avait effectué des enquêtes pour montrer qu’il n’existe plus de résultats standards sur Google. Il a profité des critiques lancées entre autres par le président Donald Trump contre Google pour attirer des utilisateurs. Rappelons que Trump a estimé que l’entreprise a truqué les résultats de recherche pour donner la priorité aux « fake news » sur lui.

« Rechercher Trump News sur Google ne donne que des résultats sur le point de vue, les articles des médias fake news. En d'autres termes, c'est TRUQUÉ, pour moi et d'autres, afin que presque tous les articles et informations soient NÉGATIFS », a tweeté Trump. « Fake CNN est proéminente. Les médias républicains, conservateurs et justes sont écartés. Illégal ? » écrit-il. « 96 % des résultats sur Trump News viennent de médias nationaux de gauche », ce qu'il estime « très dangereux ».

Trump a suggéré également que Google et les autres ont tendance à réduire en silence les voix des conservateurs et cachent les informations positives. « Ils contrôlent ce que nous pouvons voir ou pas. C'est une situation très grave dont on s'occupera ! » a-t-il ajouté, sans toutefois indiquer comment ou quand il compte se pencher sur ce problème.


Trafic DuckDuckGo

Un trafic qui continue de croître

En 2019, DuckDuckGo a déjà enregistré plus de 11,6 milliards de requêtes dont 933 millions pour le seul mois d'octobre qui n'est pas encore achevé. Le moteur est donc bien loin des 50 millions de requêtes par mois qu'il affichait en 2013. Il faut aussi souligner que le moteur de recherche a franchi la barre du milliard de requêtes sur un an en 2013. En 2019, le moteur enregistre désormais ce résultat... sur un mois.


Dans un billet publié l'année dernière, DuckDuckGo affirmait : « À la suite du scandale de Cambridge Analytica sur Facebook, nous avons battu notre record de recherche directe quotidienne en atteignant les 25 568 558 recherches privées. Et depuis cette année, nous sommes fiers d’annoncer que nos applications et extensions de navigateur - DuckDuckGo Privacy Essentials - font maintenant plus que des recherches privées. Elles disposent également d’un meilleur blocage de tracker, un chiffrement plus intelligent et des niveaux de confidentialité des sites Web - tous les éléments essentiels à la confidentialité dont vous avez besoin sur n'importe quel appareil avec un seul téléchargement ».

Un record désormais battu puisque les requêtes journalières durant le mois d'août tournent autour des 46 millions, soit presque deux fois plus que les 25 millions de requêtes journalières observées au lendemain de Cambridge Analytica.


Pour attirer l’attention des internautes, DuckDuckho a proposé un mode qui ne garde aucune information personnelle sur les utilisateurs, ce qui fait que toutes les instances sont anonymes. Du côté de Google, les internautes disposent d’un identifiant et, en fonction de leurs recherches, ils peuvent voir généralement des annonces ciblées. Les internautes ne disposant pas d’identifiants chez DuckDuckGo, ils ne sont donc théoriquement pas suivis. Par la même occasion, ils n’ont pas d’historique de recherche (puisque les pages recherchées ne sont pas enregistrées).

En plus de son moteur de recherche, la société a également développé une application de confidentialité qui empêche les scripts de suivre les visiteurs, et il est possible que d’autres applications axées sur la confidentialité soient en cours de développement.

En août 2018, DuckDuckGo a obtenu un financement de 10 millions de dollars auprès d'OMERS Ventures la semaine dernière, un fonds de pension canadien qui a investi dans un certain nombre de startups. Selon l'annonce du partenariat, l’entreprise n’avait guère besoin de collecter plus d’argent. DuckDuckGo, qui a fait une levée de fonds de 3 millions de dollars en 2011, est rentable depuis 2014. Cependant, le nouveau financement pourrait aider DuckDuckGo à étendre ses campagnes d'éducation concernant la confidentialité des moteurs de recherche.

Tout n'est pas rose pour le Petit Poucet

En début d'année, le moteur de recherche DuckDuckGo a nié une affirmation faite dans un message de forum suggérant qu’il se servait du fingerprinting du navigateur.

Disposant de paramètres variés, le fingerprinting, une technique d'identification et de pistage de l'internaute ou du mobinaute basée sur une empreinte digitale numérique unique, est souvent utilisé par des sites web par exemple pour diffuser de la publicité ciblée. Parmi ces paramètres, nous pouvons citer l’énumération des plugins du navigateur, la variable “user-agent”, la liste des polices de votre système, etc.

Un utilisateur a affirmé que :

« DuckDuckGo utilise l’API Canvas DOMRect sur son moteur de recherche. Canvas est utilisé pour effectuer des mesures de géométrie uniques sur les navigateurs cibles, et l'API DOMRect utilise des rectangles. Ceci peut être vérifié avec l'add-on CanvasBlocker Firefox de Korbinian Kapsner. DDG a récemment redirigé certaines navigations de sites Web vers de jolies images avec des remarques sur leurs promesses de confidentialité. L'organisation cherche maintenant à élargir sa présence sur Internet. DDG est sans aucun doute un courtier en données, et les sites Web commerciaux qui font des promesses telles que DDG ne survivront pas longtemps s'ils les tiennent réellement ».

Brian Stoner, le responsable de la recherche de DuckDuckGo, a réfuté l'accusation en ces termes :

« Nous ne faisons absolument aucun fingerprinting. S'il vous plaît, pensez à parcourir notre politique de confidentialité, elle est assez claire à ce sujet : "Nous ne recueillons pas ou ne partageons pas les informations personnelles." https://duckduckgo.com/privacy »

Nous utilisons diverses API de navigateur pour offrir une expérience de recherche compétitive par rapport à celle de Google. De nombreuses extensions de protection contre le "fingerprinting" adoptent une approche de terre brûlée, bloquant toute API de navigateur susceptible d'être exploitée par un mauvais acteur.

Gabe Weinberg, PDG de DuckDuckGo, lui a fait écho et a déclaré que cet avertissement est un faux positif :

« Les bibliothèques de détection de fingerprinting créent malheureusement des faux positifs, car elles n'anticipent pas les bons acteurs qui utilisent certaines API de navigateur à des fins non néfastes pour lesquelles ils ont été conçus. Nous le savons non seulement parce que nous avons été faussement identifiés ici (et l’avons été ailleurs), mais parce que nous intégrons ce type de détection dans notre application mobile et dans notre extension de navigateur, et nous ne voulons pas non plus faire de fausses déclarations ».


Qwant dans la tourmente

Du côté du moteur de recherche français qui a été lancé un peu plus tard que DuckDuckGo (2013), il est aussi question de ne pas tracer les utilisateurs et de ne pas vendre leurs données personnelles pour garantir leur vie privée. D’après Éric Leandri qui dirige aujourd’hui l’entreprise, Qwant est la seule entreprise numérique dans le monde qui garantit à cent pour cent le respect de la vie privée. Ainsi, à l’inverse de son concurrent américain, Qwant a développé son modèle d'affaires sur la protection des données des consommateurs et la protection de la vie privée. Les cookies ne sont pas installés sur le navigateur de l’internaute. L’historique des requêtes n’est pas non plus enregistré. Concrètement, il n’y a pas de marchandisation des données récoltées lorsque l’utilisateur effectue une recherche. Si Qwant ne vous trace pas lors de vos recherches, la société a par ailleurs indiqué que les données transversales sont monétisées.

Cependant, depuis ses neuf ans d'existence, l’entreprise peine à se faire un chiffre d’affaires au-delà des cinq millions d’euros, et ce, malgré ses nombreuses communications. Mais le problème va plus loin.

Les pertes se multiplient pour l’entreprise qui n’arrive pas à atteindre ses objectifs. Selon les chiffres rapportés par ces derniers, l’entreprise n’affiche qu’un maigre chiffre d’affaires. En 2018 par exemple, son activité n’aura généré que 5 millions d’euros, ce qui n'est pas mieux qu’un an auparavant (3 millions). Un résultat très éloigné des pronostics d’Éric Léandri, son patron. Début 2018, il affirmait au Figaro vouloir atteindre un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros. Ce nombre a rapidement été revu à 10 millions pour finalement atterrir à 5 millions. Il apparaît qu’actuellement, l’entreprise s’enfonce dans le rouge, avec 11,2 millions d’euros de pertes en 2018 après 10 millions en 2017 et 4,7 millions en 2016. Trois années ont suffi à l’entreprise pour jeter un peu plus de 25 millions d’euros.

L'un des plus gros problèmes à souligner dans la démarche interne de l’entreprise est sa forte dépendance de Microsoft. L’entreprise ne dispose pas de ressources suffisantes (ou elle n’en dispose pas du tout) pour élaborer son propre index de tri des résultats de recherche sur le Web. À sa création en 2013, l’entreprise n’a pas cessé de répéter qu’elle utilisait son propre algorithme de tri, mais ses premiers utilisateurs ont remarqué qu’il ne s’agissait pas du tout d’une nouveauté. En effet, ces derniers ont souligné le fait qu’il existait une similitude remarquable par rapport à l’affichage et le tri des résultats de recherches entre le moteur de recherche français et le moteur de recherche de Microsoft Bing.

Source : DuckDuckGo

Et vous ?

Quel moteur de recherche utilisez-vous ?
Avez-vous déjà essayé DuckDuckGo ? Qu'en pensez-vous ?
Qu'est-ce qui peut avoir contribué à sa popularité ?
Quelle alternative à Google vous semble la plus intéressante ?
Qu'est-ce qui manquerait à d'autres moteurs de recherche pour être des alternatives plus intéressantes ?

Voir aussi :

DuckDuckGo propose le Do Not Track Act, un projet de loi qui obligerait les sites à ne pas pister les internautes qui utilisent Do Not Track
DuckDuckGo utilise maintenant Apple Maps pour alimenter les résultats de la recherche privée
DuckDuckGo accusé de faire du profilage des utilisateurs malgré sa promesse d'être l'anti-Google, le moteur assure qu'il n'en est rien
Google cède et transfère Duck.com à DuckDuckGo afin de dissiper la confusion des utilisateurs, même si les détails de cette entente ne sont pas connus

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de matthius
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/10/2019 à 17:58
Qui les finance ?
3  0 
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 23/10/2019 à 10:06
DDG génère des revenus sur le même principe que Google ce qui lui permet de faire des bénéfices et d'être rentable même si c'est insignifiant comparé à Google. C'est pour ça qu'ils se permettent d'effectuer des dons. La différence avec les liens sponsorisés Google c'est que c'est basé uniquement sur les mots clés recherchés et non pas sur le profil de l'utilisateur.
https://fourweekmba.com/duckduckgo-business-model/

Exemple qui fonctionne chez moi:
https://duckduckgo.com/?q=aws
j'ai une pub "xebialabs" qui s'affiche en haut à droite
3  0 
Avatar de bcag2
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 23/10/2019 à 11:35
J'utilise DDG depuis des années et j'en suis globalement content. J'apprécie notamment les Bangs!, cf. mes articles:
https://touticphoto.fr/osez-le-logic...her-duckduckgo
et les bangs pour les dév:
https://touticphoto.fr/osez-le-logic...rs-et-sysadmin

À quand un moteur de rechercher libre… et réparti?
2  0 
Avatar de SimonDecoline
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/10/2019 à 20:47
Citation Envoyé par matthius Voir le message
Qui les finance ?
Fais une recherche... sur duckduckgo.
https://duckduckgo.com/donations
1  0 
Avatar de SimonDecoline
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/10/2019 à 0:08
Citation Envoyé par Winst Voir le message
Pourtant le lien que tu donnes, c'est qui DDG finance et pas comment eux sont financés.
Exact, mea culpa. J'ai pris le premier lien venu mais apparemment ça ne marche pas si bien que ça DDG...
1  0 
Avatar de Winst
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 22/10/2019 à 21:39
Citation Envoyé par SimonDecoline Voir le message
Fais une recherche... sur duckduckgo.
https://duckduckgo.com/donations
Pourtant le lien que tu donnes, c'est qui DDG finance et pas comment eux sont financés.
0  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 25/10/2019 à 3:36
à quand un moteur de recherche libre et réparti ? ...ça existe déjà, en voici quelques exemples.

  • YaCy (GNU GPLv2)
    moteur de recherche décentralisé (DHT) de type P2P
    https://yacy.net/fr/
    .
  • SyncNet (licence MIT) Jack Minardi
    moteur de recherche (voir navigateur web) décentralisé basé sur les principes de fonctionnement de BitTorrent et du Bitcoin (BitTorrent Sync et Colored Coins).
    https://github.com/jminardi/syncnet
    Le concept est simple… Vous entrez une clé secrète BTSync dans la barre d’adresse, et SyncNet récupère le contenu du site associé et le stocke sur votre disque dur. Ensuite, les prochains utilisateurs à vouloir accéder au site récupéreront les fichiers à partir de votre ordinateur ou d’autres disséminés dans le monde.
    ...plus il y a de personnes qui l’utiliseront, plus les temps de chargement seront rapides. Et bien sûr, cela ne permet d’afficher que des sites statiques (puisque les fichiers sont synchronisés avec BTSync).
    ...grâce à ce système, toute censure devient impossible (du moins en théorie).
    L’intégration manquante pour le moment est celle de Colored Coins qui va servir à faire correspondre des adresses sous forme de hash avec de vraies URL (et attribuer la propriété des sites). Lorsque ceci sera intégré, on pourra imaginer que quelqu’un réalise en 1 clic sur son ordinateur une copie de developpez.com (par exemple), en le mettant immédiatement disponible via BTSync sous la forme de fichiers statiques et accessibles via l’URL developpez.com entrée directement dans SyncNet.
    Pour le moment, SyncNet est un outil indépendant (extérieur, non intégré dans une API), mais son concepteur parle déjà d’en faire un plugin pour Chrome et Firefox ce qui permettra de naviguer facilement de l’un à l’autre moyen de surfer.
    .
  • Seeks (GNU AGPLv3)
    avantage --> décentralisé
    ses promesses : ??
    Seeks n’est hélas pas assez abouti pour que vous puissiez l’utiliser comme une alternative totale aux moteurs dont vous avez l’habitude.
    http://www.seeks.fr/
    .
  • IxQuick (licence ???)
    avantage --> Il recherche les résultats "à la place" de ses utilisateurs, sur une dizaine de moteurs.
    NB : son siège est aux Pays-Bas
    ses promesses : aucune donnée personnelle n’est stockée et aucun cookie n’est utilisée, et anonymat
    ses recherches ne se basent pas que sur des résultats de moteurs centralisés
    la version permettant de ne rechercher qu'à travers Google : https://startpage.com/
    StartPage offre quelques fonctionnalités supplémentaires (??)
    https://www.ixquick.fr/fra/
    https://controle-tes-donnees.net/ixquick/
    .
  • Yippy (Clusty) (licence ???)
    avantage --> ??
    ses promesses : 100% anonyme, compatible deep web
    C'est un métamoteur qui présente ses résultats de recherche en les classant par dossiers, eux-mêmes triés par pertinence de recherche.
    C'est un moteur Deep Web qui recherche sur d’autres moteurs de recherche pour proposer des ressources (sites, blog et pages), profondes et très utiles
    Vous trouverez sur la colonne de droite des "clusters", groupes de mots clés très utiles associés à votre requête.
    http://yippy.com/
    .
  • SearX (GNU AGPLv3)
    avantage --> ??
    ses promesses : respect de la vie privée
    C'est un métamoteur libre, qui opère de la même manière que DuckDuckGo
    https://searx.me/
    .
  • DuckDuckGo (licence ???)
    avantage --> Il recherche les résultats "à la place" de ses utilisateurs, sur une cinquantaine de moteurs.
    NB : le siège social de DuckDuckGo se trouve aux États-Unis
    ses promesses : respect de la vie privée en ne stockant aucune information personnelle vous concernant (ni stocker ni analyser)
    utilisation des informations de crowdsourcing provenant d’autres sites
    interface très épurée
    https://duckduckgo.com/
    .
  • Lilo (GNU GPLv3) /!\ il subventionne son fonctionnement et ses dons par la publicité !! /!\
    méta-moteur de recherche (s'appuyant sur les algorithmes de Bing, Yahoo et Google), finançant des projets sociaux et environnementaux (ex: Open Food Fact - France) grâce à un compteur à goutte d'eau (métaphore), en louant les algorithmes d'autres moteurs de recherche.
    NB : et qu'en est-il des hyperliens commerciaux ?? --> profilage et espionnage ?
    Lilo ne collecte pas les données personnelles des utilisateurs et agit contre le traçage publicitaire (ou ciblage comportemental).
    lien de configuration manuelle sans extension au navigateur https://search.lilo.org/?manualsetup=true
    l'extension permet : de gagner des gouttes d'eau avec ses achats, Activer/désactiver le moteur de recherche Lilo, d'utiliser (ou non) la page d'accueil de Lilo
    PS : paye ses impôts en France.
    /!\ pas de cookies = pas de gouttes d'eau /!\ l’extension active le "do not track" /!\ n'utilise pas Google Analytics, mais Piwik /!\
    .
  • Beaker (licence ???)
    un navigateur web expérimental permettant d'accéder aux ressources web en P²P (dat:// protocol) lorsque disponible, ou bien même de fournir des ressource en P2P, il sauvegarde le contenu visionné, et permet d'y accéder hors ligne, et d'y étudier le versionning.
    https://beakerbrowser.com/
    .
  • Bloom (GNU AGPLv3)
    (projet français) ambitionne de libérer le monde de Google en proposant les mêmes services (sauf moteur de recherche) mais sous licence libre, avec une transparence totale (les données sont publiques)
    Bloom promet de ne pas traquer les utilisateurs et de ne pas afficher de publicité.
    Bloom Drive: un espace de stockage ;
    Phaser : un scanner de sécurité automatique pour sites web ;
    Bitflow : un gestionnaire de téléchargements, qui permet de télécharger des fichiers directement dans votre drive (torrents, HTTP) ;
    Bloom Music : un lecteur de musique lisant les musiques directement depuis votre drive ;
    Bloom Gallery : une galerie pour vos photos et vidéos ;
    Bloom Contacts : un gestionnaire de contacts ;
    Bloom Notes : une application de prise de notes.
    https://bloom.sh/
    https://www.kerkour.fr/blog/bloom-un...t-open-source/
    https://open-source.developpez.com/a...t-open-source/
0  0 
Avatar de Chuck 3.50
Membre actif https://www.developpez.com
Le 25/10/2019 à 10:23
Google ils ont déréférencé plein de site de streaming etc ...
du coup google ca sert à plus rien dans un cadre privé
0  0