Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les utilitaires de santé embarqués dans les dispositifs connectés peuvent-ils contribuer à sauver des vies ?
Cas de la Apple Watch et de la fonctionnalité Détection de chute

Le , par Stéphane le calme

45PARTAGES

14  0 
Si vous portez votre Apple Watch Série 4 ou modèle ultérieur au poignet et que celle-ci détecte une chute importante et brutale, elle émet une vibration et une sonnerie d’alarme et affiche un message d’alerte. Vous pouvez choisir de contacter les services d’urgence ou d’ignorer l’alerte en appuyant sur la Digital Crown, en touchant Fermer dans l’angle supérieur gauche ou le message « Je vais bien ».

Si votre Apple Watch détecte que vous bougez, elle attend que vous répondiez au message d’alerte et n’appelle pas automatiquement les services d’urgence. Si, à l’inverse, elle ne détecte aucun mouvement pendant une minute environ, elle lance l’appel automatiquement. Une fois l’appel passé, elle envoie un message à vos contacts d’urgence pour leur indiquer votre position et les informer qu’elle a détecté une chute et contacté les services d’urgence. Votre montre utilise la liste des personnes à contacter en cas d’urgence figurant dans votre fiche médicale.


Si votre Apple Watch détecte que vous êtes immobile pendant une minute environ, elle lance un compte à rebours de 30 secondes pendant lequel elle émet des vibrations et une sonnerie d’alerte. La sonnerie devient de plus en plus forte afin que vous ou une personne située à proximité puissiez l’entendre. Si vous ne souhaitez pas appeler les services d’urgence, touchez Annuler. À la fin du compte à rebours, l’Apple Watch contacte automatiquement les services d’urgence.

Une fois la communication établie, l’Apple Watch diffuse un message audio qui informe les services d’urgence que vous avez fait une chute. Votre montre communique votre position en précisant vos coordonnées (latitude et longitude). Lors de la première diffusion, le volume audio est au maximum, mais celui-ci est ensuite réduit afin que vous, ou quiconque se trouvant à proximité, puissiez parler à la personne qui a répondu à l’appel d’urgence. Le message est lu en boucle jusqu’à ce que vous touchiez « Arrêter le message enregistré » ou que l’un des interlocuteurs raccroche.

Ces utilitaires peuvent-ils vraiment contribuer à sauver des vies ?

Bob Burdett était à vélo juste avant midi le 15 septembre et allait retrouver son fils pour aire du VTT dans le parc régional de Riverside. Il était à plusieurs kilomètres de son domicile de South Hill et allait être en avance puisque le rendez-vous était fixé pour 12h30. Durant le trajet, Burdett, 62 ans, a pris un virage à un peu plus de 30 km/ h. Il a fait une chute et sa tête, protégée par un casque, a heurté le sol si violemment qu'il en a été assommé. Une chute suffisamment brutale pour être perçue comme telle par les capteurs de son Apple Watch.

« Un coup aussi violent aurait pu me tuer si je ne portais pas de casque », a déclaré Burdett. Ce dernier saignait abondamment au-dessus de son œil gauche. Son épaule et quelques côtes ont été déplacées. Quand il s'est réveillé, il était dans une ambulance sur le chemin du centre médical Providence Sacred Heart.

Sa Apple Watch avait appelé le 911 via la fonction de détection de chute, qui envoie une alerte si le porteur est immobile pendant 60 secondes après une chute. Sa montre a envoyé un message aux services médicaux d'urgence à 12h02, et une ambulance s'est trouvée sur les lieux dans les minutes qui suivaient.

Son fils a également reçu un message d'alerte : « la Apple Watch de mon père m'a envoyé un message me disant qu'elle a "détecté une chute violente" avec une carte indiquant son emplacement. Ce n'était pas loin de notre lieu de rencontre. Nous avons roulé directement là-bas, mais il était parti quand nous sommes arrivés. Une autre mise à jour de la montre m'a indiqué que son emplacement a été modifié et il se trouvait désormais au SHMC sur la carte ».


Bien sûr ce n'est pas la première fois que cette fonctionnalité a contribué à sauver une vie. En février, Toralv Østvang, un Norvégien de 67 ans, avait fait une grave chute dans sa salle de bain au milieu de la nuit. La fonctionnalité de détection de chute de son Apple Watch a automatiquement alerté les secours.

Les ambulanciers sont arrivés sur les lieux pour constater qu'Østvang gisait inconscient dans une mare de sang. La fille du blessé témoigne : « cela aurait pu être tellement pire. Nous nous sommes demandé toute la matinée ce qu’il se serait passé s’il n’avait pas porté de smartwatch ? Il n’avait pas pris son smartphone pour aller à la salle de bain. Les secours sont arrivés incroyablement vite. La chute était vraiment grave, cela lui a peut-être sauvé la vie ».

Néanmoins, comme beaucoup d'outils, il faut souligner qu'il arrive à cette fonctionnalité de faire un peu trop de zèle, comme le notent plusieurs utilisateurs dans les forums d'Apple. Ces utilisateurs décrivent des situations très variées où le gyroscope et l'accéléromètre de la montre ont jugé pertinent d'afficher l'alerte alors qu'ils n'étaient aucunement en train de se casser la figure.

Chez l'un c'est en retirant des décorations d'un arbre de Noël, plusieurs l'ont eu en frappant des mains (applaudissements, jeux avec un animal…) ou en tapant sur les genoux. Ailleurs c'est tout bêtement en posant la montre sur une table, ou encore en cuisinant alors qu'ils éminçaient des aliments. Dans un cas c'était après avoir fait un geste sec au volant et dans un autre après une poignée de main vigoureuse.

D'autres ont vu le scénario se reproduire tellement de fois qu'ils ont décidé de faire changer leur Apple Watch

Sources : Gabe Burdett, Seattle Times, forum Apple

Et vous ?

Avez-vous un dispositif connecté ? Lequel ?
Dispose-t-il d'utilitaires de santé ? Les avez-vous activés ?
La quantité de faux positifs est-elle susceptible de vous en dissuader ?
Les utilitaires de santé embarqués dans les dispositifs connectés peuvent-ils contribuer à sauver des vies ou les cas répertoriés sont trop peu nombreux pour se prononcer ?
Ces utilitaires peuvent-ils devenir un argument de vente de ces dispositifs ?
Seriez-vous disposé à partager vos données personnelles (comme la localisation et autre) avec le dispositif / service et donner l'autorisation de lancer des appels / messages à votre place ?

Voir aussi :

Des téléviseurs intelligents et d'autres appareils domestiques connectés, collectent et transmettent des données très sensibles à des tiers c'est ce que révèle une récente étude
USA : un projet de loi imposerait à une entreprise une amende de 40 000 USD pour chaque enregistrement effectué par son dispositif domestique connecté sans la permission de l'utilisateur
Amazon et Ring distribuent leurs dispositifs de surveillance connectés en utilisant les agents de police comme des représentants commerciaux
Des enfants de « riches » trichent à l'école en se servant de l'Apple Watch, la montre connectée du géant de la marque à la pomme

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Stérilux
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 30/09/2019 à 12:24
Ca file les chocottes tout ça. Déjà coté santé c'est la grosse régression, si t'es pas riche les soins sont vraiment limité au strict minimum voir nul. En france quelques toubibs n'hésitent pas à mettre un patient à la porte s'il n'a pas d'argent, le dentiste fera l'économie d'anesthésiant pour réduire les coûts et faire comprendre au client qu'avec de l'argent il n'aura pas mal, pas d'antalgique pour les maladies de longue durée etc.

Comment j’interprète ce genre d' "outil" : accepte d'être sous surveillance h24 et en échange ton espérance de vie augmentera.

Je plains les générations suivante qui vont se taper un climat de plus en plus destructeur, une éducation limité au stricte minimum*, un système de santé qui tire de plus en plus vers le "mérite" (surtout l'argent) pour celui qui veut être soigné.
L'humain reperd de sa valeur en tant que tel pour revenir au statut de larbin exploitable/remplaçable facilement.

Jusqu'à present tout ce qui touchait à la santé dépendait des services du même nom mais là on bascule de plus en plus vers privé, ça sux >_<

* un micro trottoir des années 60 ou des bourgeois disaient que tout le monde n'avait pas besoin de lire, surtout pas les couches populaire.
5  0 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/09/2019 à 15:16
intéressant...pendant ce temps en France, des patients, oubliés sur des brancards aux urgences, décèdent au milieu de professionnels de santé au bord du burn-out.

alors mourir sans assistance ou avec un bracelet qui vous répond "Vous avez appelé les urgences, ne quittez pas, votre attente est estimée à 120h"....je sais pas ce qui est le mieux
3  0 
Avatar de Fagus
Membre actif https://www.developpez.com
Le 01/10/2019 à 14:41
Je pense au contraire qu'une détection de comportement anormal ce serait une révolution.

Déjà, le coup du mec qu'a un accident et qui tombe dans le fossé inconscient c'est assez parlant.
Mais en cas d'AVC avec chute c'est juste génial. Dans les AVC, si on t'amène dans un centre d'AVC en moins de 4,5h (à la louche), dans certains cas, on peut faire récupérer une partie voire parfois tout le déficit. Si on te trouve 2 jours plus tard chez toi, c'est pour constater les dégâts. Si on te trouve une semaine après, c'est pour choisir entre les chrysanthèmes et les cyclamens.
0  0