Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Ukraine : des employés d'une centrale nucléaire la connectent pour miner de la cryptomonnaie
Et se font attraper par les services secrets

Le , par Stéphane le calme

114PARTAGES

9  0 
Le minage illicite de cryptomonnaies n'est généralement pas associée à des atteintes à la sécurité au niveau de l'état. Cependant, le site d'information ukrainien en anglais UNIAN a rapporté les détails d'une arrestation qui a eu lieu le 21 août. Selon son article, des employés ont compromis la sécurité dans la deuxième centrale nucléaire du sud de l'Ukraine en connectant une partie du réseau interne à Internet pour miner des cryptomonnaies. Les services secrets ukrainiens (SBU) considèrent l'incident comme une violation potentielle des secrets d'État en raison de la classification des centrales nucléaires comme infrastructures critiques.

Si les circonstances qui ont entouré la découverte du stratagème ne sont pas connues, les médias locaux rapportent que le 10 juillet, le SBU a effectué une descente dans la centrale nucléaire, où elle a saisi des ordinateurs et du matériel spécialement conçus pour le minage de cryptomonnaie. Cet équipement a été retrouvé dans les bureaux administratifs de la centrale et non sur son réseau industriel. Le matériel confisqué comprenait deux valises métalliques contenant des pièces informatiques de base, mais avec des blocs d'alimentation, des refroidisseurs et des cartes vidéo supplémentaires. Selon des documents judiciaires, l'une de ces valises contenait six cartes vidéo GPU Radeon RX 470 et l'autre en contenait cinq.

En outre, le SBU a également trouvé et saisi du matériel supplémentaire qui ressemblait à du matériel de minage de cryptomonnaie dans le bâtiment utilisé comme caserne par une unité militaire de la Garde nationale de l’Ukraine, chargée de surveiller la centrale électrique.


Plusieurs employés ont été accusés d’avoir participé au stratagème. On ignore si des membres de l'armée ont été accusés. Les responsables estiment que les suspects ont monté ce stratagème en raison de la flambée récente des prix des transactions de cryptomonnaie, après une longue période de chute.

Il est bien connu que l’exploitation de cryptomonnaies est une entreprise énergivore qui consomme plus d’électricité à l’échelle mondiale que certains pays. Travailler près d'un réacteur nucléaire ne semble donc que logique. Les services secrets ukrainiens ont apparemment mis fin à une opération illégale de minage de cryptomonnaie en vérifiant la centrale nucléaire du sud de l’Ukraine, la deuxième en importance du pays. Elle est située près de la ville de Yuzhnoukrainsk, à environ 350 kilomètres au sud de Kiev.

Heureusement, l’activité criminelle semble avoir été relativement modeste et ne s’est pas traduite par un détournement du matériel de l’usine, ce qui aurait compromis sa sécurité. Au lieu de cela, ils ont déployé plusieurs ordinateurs adaptés au type de calcul nécessaire au minage de cryptomonnaie dans l'un des bâtiments administratifs de l'usine, siphonnant l'électricité du réseau local, ont indiqué des documents judiciaires cités par les médias locaux.

Outre l’intention apparente de détourner les ressources en électricité et Internet pour miner de la cryptomonnaie, le SBU étudie également d’autres pistes. L'une d'elles est de savoir si les plateformes de minage auraient pu être utilisées pour accéder au réseau afin de voler des données de sécurité classifiées relatives à la centrale nucléaire.

Des ingénieurs du Centre nucléaire fédéral russe ont tenté de miner des bitcoins avec un superordinateur

Plusieurs ingénieurs du Centre nucléaire fédéral russe ont été arrêtés pour avoir tenté d'utiliser l'un des plus gros superordinateurs russes pour le minage de bitcoins, a rapporté Interfax le 9 février 2018. Le Centre nucléaire fédéral employait alors environ 20 000 personnes et est situé à Sarov, ville où la première bombe nucléaire a été produite en secret durant l'Union soviétique. Sarov est toujours fermé aux visiteurs étrangers et russes sans autorisation préalable. La frontière est entourée de barbelés et de patrouilles militaires.

Tatiana Zalesskaya, responsable du service de presse de l'institut de recherche, a déclaré à Interfax « qu'à sa connaissance, une affaire pénale a été ouverte contre les ingénieurs » :

« Il y a eu une tentative non autorisée d'utiliser des installations informatiques à des fins privées, y compris ce que l'on appelle le minage de cryptomonnaie [...], c'est une activité punissable pénalement »

Le supercalculateur du centre, d’une capacité de 1 pétaflop (1 000 trillions de calculs par seconde), n’était pas connecté à Internet pour des raisons de sécurité. Lorsque les ingénieurs ont tenté de le mettre en ligne pour qu'il utilise son pouvoir de minage, le service de sécurité a été en mesure d'arrêter et d'appréhender les ingénieurs.

Source : UNIAN, Interfax

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? L'avidité va-t-elle avoir raison de l'humanité ?
Avez-vous déjà fait du minage de cryptomonnaie ?
Si oui, était-ce à votre compte ou pour soutenir une cause (par exemple un site ou une association) ?
Si non, êtes-vous intéressés par cette idée ?

Voir aussi :

Un expert canadien en bitcoin réussit à arnaquer un escroc, et donne l'argent à une organisation caritative
Cryptomonnaies : Trump s'en prend au Bitcoin et à la Libra de Facebook, et exige qu'ils soient soumis à la réglementation bancaire
Craig Wright, le prétendu inventeur du Bitcoin, est accusé d'avoir volé 1 million de bitcoin et falsifié des preuves
Le Bitcoin consomme autant d'énergie que la Suisse, soit environ 0,21 % de la production mondiale, selon l'université de Cambridge

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de EliasF00F
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 23/08/2019 à 16:22
4  0 
Avatar de Stérilux
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 23/08/2019 à 16:47
Qu'en pensez-vous ? L'avidité va-t-elle avoir raison de l'humanité ?
L'avidité est le propre de l'homme et fait partie intégrante de ce qu'il est. Les règles sont là pour exploiter cette caractéristique au mieux et de façon positive.

Les gens avide de connaissances, de compréhension, sont souvent ceux qui font évoluer l'humanité mais très souvent avec l'aide de personnes avide d'argent sans qui les découvertes ne serviraient pas à grand chose.
Les gens avide de pouvoir sont ceux qui structurent une société/civilisation.

Bien utilisé c'est positif, mal utilisé c'est destructeur. Après ce ne sont que des histoires idéologiques que les esprits binaires utilisent comme argument pour se taper dessus.

Avez-vous déjà fait du minage de cryptomonnaie ?
Non, je suis avide de connaissance, pas d'argent.

Si non, êtes-vous intéressés par cette idée ?
On verra le jour ou je serais dans le besoin.
3  0 
Avatar de Narann
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 24/08/2019 à 19:00
C’est la preuve que les systèmes de sécurité des centrales Ukrainiennes fonctionnent. Plutôt bon signe.

Ce qui est bizarre c’est que les ingé ne s’en soient pas douté.
3  0 
Avatar de matthius
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/08/2019 à 23:08
C'est sans doute dû aux drônes d'Électre.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/08/2019 à 7:31
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Le supercalculateur du centre, d’une capacité de 1 pétaflop (1 000 trillions de calculs par seconde), n’était pas connecté à Internet pour des raisons de sécurité. Lorsque les ingénieurs ont tenté de le mettre en ligne pour qu'il utilise son pouvoir de minage, le service de sécurité a été en mesure d'arrêter et d'appréhender les ingénieurs.
C'était sûr qu'ils allaient se faire prendre instantanément...
C'est grave de connecter ce système à internet.

Ce n'est pas la première fois qu'on essaie de détourner l'utilisation d'un supercalculateur pour lui faire miner de la crypto-monnaie, mais là c'était particulièrement une mauvaise idée...
0  0 
Avatar de NBoulfroy
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 26/08/2019 à 11:04
Franchement, j'ai bien rigolé en lisant l'article. Ces gens, supposés être des gens sérieux, on quand même réussi à succomber à l'avidité. Il est fort probablement que l'appât du gain soit une des raisons de nos malheurs actuels et à venir (vous avez 4 heures pour répondre à ce sujet).

Non, je n'ai jamais fait de minage de Bitcoin (ou autre), cela ne m'intéresse pas le moins du monde.
0  0 
Avatar de niéslojni_oum
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/09/2019 à 10:54
Avidité ou besoin? je pense que ces gens en particulier avaient leurs raisons pour tenter de courir ce genre de risque, rien à voir avec le fait qu'ils soient "sérieux" ou pas. c'est à mon avis là-dessus qu'il faut s'interroger. Personnellement, les crypto-monnaies ne m'intéressent pas, ou peut être que si, quand je serai en retraite! 0 allez, je retourne à mon crypto-bac-à-sable!..
0  0