Nintendo prévoit de transférer une partie de la production de sa console de jeu Switch hors de Chine
Comme d'autres géants technologiques américains

Le , par Christian Olivier

136PARTAGES

11  0 
Nintendo prévoit de transférer une partie de la production de sa console de jeu Switch de la Chine vers un autre pays asiatique, le Vietnam. Une porte-parole du fabricant japonais de jeux vidéo a confié à Reuters que cette transition est officiellement motivée par la volonté du groupe d’une part, de diversifier ses sites de production et d’autre part, d’atténuer l’impact du bras de fer commercial opposant actuellement Washington à Pékin sur ses activités.

Pour l’instant, l’entreprise japonaise sous-traite la quasi-totalité de la production de ses consoles de jeu Switch à des fabricants sous contrat en Chine prévoit de débuter cette délocalisation dès cet été, a déclaré la porte-parole. Sharp et Ricoh font partie des autres entreprises nipponnes qui envisagent, elles aussi, de délocaliser leur production hors de Chine.


Aux États-Unis, HP et Dell prévoient de délocaliser jusqu’à 30 % de leur production de PC portables à l’extérieur de l’Empire du Milieu. Apple de son côté a déjà demandé à ses fournisseurs de lui fournir une estimation du coût du transfert de 15 % à 30 % de leurs capacités de production de la Chine vers d’autres pays d’Asie du Sud-Est. D’autres géants américains de l’industrie technologique — Microsoft, Alphabet et Amazon notamment — étudient encore les perspectives de restructuration de leur chaîne d’approvisionnement et pourraient emboiter le pas à leurs homologues dans les mois à venir.

Le 29 juin dernier, en marge du G20 qui s’est tenu à Osaka, au Japon, Donald Trump et Xi Jinping ont convenu de réduire les tensions entre leurs deux pays, répétant le scénario du précédent sommet qui s’est tenu en Argentine fin 2018 au cours duquel ils avaient suspendu les hostilités pendant quelques mois afin de reprendre des négociations commerciales approfondies qui n’ont pas abouti.

Selon l’agence officielle chinoise Xinhua, les négociations, qui avaient été brutalement interrompues en mai dernier, vont reprendre. La Maison-Blanche a décidé de faire machine arrière en renonçant à certaines sanctions, notamment l’abandon de nouvelles taxes à l’importation qui auraient frappé la totalité des plus de 500 milliards de dollars de biens chinois achetés chaque année par les États-Unis. Mais les taxes déjà en vigueur, qui concernent près de la moitié des exportations chinoises vers les États-Unis, près de 250 milliards de dollars, ne sont pas levées pour autant. En outre, les différends concernant notamment la propriété intellectuelle ou les nouvelles technologies stratégiques n’ont pas été réglés.

Il se pourrait néanmoins qu’au terme du dernier G20 et en échange de concessions accordées par la partie américaine dans le cadre du dossier Huawei, la Chine ait accepté d’effectuer de gros achats de produits agricoles américains. Affaire à suivre donc !

Source : Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Est-il surprenant de voir les entreprises technologiques japonaises réagir de la sorte vis-à-vis de la Chine ?
La Chine risque-t-elle de perdre son statut de premier atelier du monde à cause de cette crise ?

Voir aussi

Les motifs avancés par Trump pour justifier l'embargo contre Huawei sont inacceptables, les USA auraient-ils bluffé depuis le début ?
G20 : l'administration Trump autorise les ventes américaines à Huawei, tandis que la Chine et les États-Unis reprennent les négociations commerciales

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de tmcuh
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 10/07/2019 à 15:49
Et le mois prochain la Chine nous indique qu'elle reste à 6% de croissance ?
Quand les rats quitte le navire il est temps de s'inquiéter.
La politique extérieur très dur de Xi force les pays qui avait investi dans le pays à ne plus coopérer avec.
Peut être comprendront-ils qu'il ne sont pas le nombril du monde, même si c'est le rêve de Xi
2  0 
Avatar de 4bstract
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/07/2019 à 16:12
Ils font surtout ça car le coût de la main d’œuvre chinoise est devenue "trop chère" et déplacent leurs sites de production au Vietnam, qui coûte moins chère. De plus, la Chine est réputée pour le vol de technologies donc il est peut-être moins dangereux d'avoir sa production autre part.
2  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web