Tesla envisage d'arrêter de vendre ses véhicules ou de les vendre à un prix « nettement » plus élevé
Une fois l'Autopilot achevé

Le , par Stéphane le calme

168PARTAGES

13  0 
Tesla travaille dur sur le développement et l’amélioration du système « Autopilot » qui équipe en option ses voitures, la version la plus évoluée du moment étant la « FSD » (pour Full Self Driving) que l’on trouve sur certaines versions de la Tesla Model 3. L’idée à terme étant de parvenir à construire un Autopilot si fiable qu'une présence humaine à bord ne serait pas nécessaire pour le superviser. En clair, Tesla voudrait proposer une expérience de navigation en pilotage 100% autonome qui n’aurait plus besoin de conducteur et pourrait se rendre d’un point A à un point B d’une simple programmation dans son GPS, en totale sécurité, avec respect des limitations de vitesse, lecture des stops des feux de circulation et des panneaux, évitement des obstacles, respect des piétons et des deux-roues et bien plus encore.

Cela fait partie du « Plan directeur, partie deux » de Tesla, présenté par Elon Musk en juillet 2016, qui permettra aux voitures Tesla dotées de tout le matériel nécessaire à l’auto-conduite de fonctionner en robotique autonome pour générer des revenus pour les propriétaires et pour Tesla elle-même. Comme l’a noté Elon Musk dans son résumé de son plan directeur, cette conduite autonome va « permettre à votre voiture de vous rapporter de l'argent lorsque vous ne l'utilisez pas ».

Si nous sommes encore loin de cette situation idéale, cela n’a pas empêché Musk et d’autres de théoriser sur ce qui pourrait se passer lorsque les problèmes technologiques liés à la conduite autonome seront résolus. Musk a récemment déclaré que toute Tesla achetée aujourd'hui constituait un « atout appréciable » en raison de son potentiel d'utilisation pour générer des revenus dans le futur.

C’est lors d’un échange avec Disruption Research, une page s'intéressant aux entreprises au fonctionnement peu commun, sur twitter que le milliardaire de la tech a donné quelques informations.


Elon Musk a fait savoir que « la production a complètement changé il y a environ trois mois. Les fonctionnalités ne changeront pas jusqu'au dernier trimestre, puisque limitées par la validation du logiciel. Cela arrive plus tard en Europe en comparaison du reste du monde à cause des contraintes réglementaires mises en place il y a des années par les grosses entreprises de voitures thermiques ».

Ce qui a poussé Disruption Research à lui poser la question « les consommateurs disposent-ils de peu de temps pour acheter une voiture Tesla, car les prix devraient être multipliés par plusieurs pour équilibrer l'offre et la demande une fois que vous avez résolu le problème des FSD ? ». Ce à quoi Elon Musk a répondu par la positive.


Peu après, Elon Musk a précisé que, plutôt que de laisser aux consommateurs « un temps limité pour acheter une voiture Tesla » comme il l'avait initialement laissé entendre par son « oui », les Tesla seront toujours disponibles à l'achat, mais à un prix « nettement » plus élevé étant donné qu’une voiture entièrement autonome peut fonctionner comme un robot taxi, ce qui est beaucoup plus précieux qu'une voiture non autonome


Même si le plan de Musk consistant à mettre en place ces taxis du futur est déjà connu, c'est la première fois que le milliardaire statue sur cette envie en exprimant verbalement le temps limité restant aux clients pour acquérir une Tesla à un prix proche de ce que la plupart des consommateurs considéreraient comme un prix raisonnable.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Le concept ici repose sur quelques hypothèses.
  1. Que Tesla sera en mesure de fabriquer une voiture capable d’être entièrement autonome, à tout moment, sans assistance humaine
  2. Le fait qu'une voiture conduisant elle-même soit plus sûre et moins chère à utiliser qu’une voiture avec un conducteur humain, car il n'y aura pas à payer un conducteur humain.
  3. Cette robotique permettra de gagner suffisamment d’argent pour que les profits potentiels dépassent de manière significative le prix d’achat + les coûts de fonctionnement d’une voiture de 40 000 à 50 000 $, même en tenant compte de la valeur temporelle de l’argent.

Si toutes ces suppositions deviennent réalité, alors Tesla aura le choix entre vendre une voiture pour 40 000 dollars ou la garder et la faire fonctionner comme un robot taxi et générer peut-être dix fois ce montant sur la durée de vie du véhicule. Si tel est le cas, l’entreprise ne voudrait sans doute pas vendre la voiture au risque de manquer ce potentiel de profit.

Et Tesla a partagé quelques chiffres montrant qu'ils pensent que ce serait le cas. Lors de leur récente journée des investisseurs en autonomie, ils ont montré une diapositive suggérant qu’un robot taxi moyen serait en mesure de générer des profits d’une valeur de 330 000 $ au cours de sa vie utile. Fidèle à cette prévision, Tesla a récemment relevé le prix de l'option de conduite autonome encore inédite (quelques mois seulement après l'avoir temporairement abaissée de manière assez curieuse).

C'est ce que Musk veut dire quand il dit que les consommateurs ont peu de temps pour acheter une voiture. Tout à coup, un Model 3 de 40 000 $ devrait coûter six chiffres pour que l’équation soit correcte pour Tesla, et les consommateurs hésiteront probablement. Cela donnerait donc à Tesla peu de raisons de conserver une présence importante dans la vente au détail et elle se concentrerait probablement sur l'offre de services robots taxi ou éventuellement sur la vente de flottes.

Théoriquement, Tesla pourrait toujours vendre des voitures à des prix élevés, mais la réponse laconique de Musk suggère que Tesla prévoit le contraire. Tesla a déjà annoncé son intention de racheter les Model 3 loués et de les mettre en service sous forme de robots taxis une fois la durée du bail écoulée.

Bien entendu, il faut toujours prendre les déclarations d’Elon Musk avec un peu de prudence et de recul, car cette dernière sortie peut aussi avoir pour but de booster les ventes à court terme.

L’arrivée de la nouvelle puce qui rendra 500 000 Tesla plus autonomes

Les Model S, Model X et Model 3 pourront toutes bénéficier d’une mise à jour de leur processeur à la fin d’année. Elon Musk l’a confirmé en personne et en réponse à un tweet. La mise à jour pourrait concerner 500 000 voitures.

Cette nouvelle puce « FSD » équipe les dernières Tesla sorties d’usine depuis avril. Mais Tesla a toujours fait savoir que les propriétaires d’anciens modèles de la marque pourraient également bénéficier de ses avantages.


La puce développée par les équipes d’Elon Musk, en partenariat avec Samsung, est vouée à remplacer le modèle proposé depuis plusieurs années par Nvidia.

Selon les propres mots du dirigeant, la puce FSD est 21 fois plus rapide que celle qui équipe actuellement les voitures de la marque, des résultats qui sont contestés par Nvidia. En parallèle, les ingénieurs seraient parvenus à limiter la consommation qui n’augmenterait que de 25% par rapport au modèle proposé par Nvidia, préservant ainsi l’autonomie.

La mise à jour concerne les propriétaires ayant souscrit au pack Autopilot avec conduite autonome. Et pour cause, le principal intérêt de cette puce, c’est qu’elle intègre le hardware nécessaire pour la conduite autonome de niveau 2 - une assistance à la conduite donc. Concrètement, la puce actuelle limite l’Autopilot à la conduite sur autoroute ou au contrôle adaptatif de la vitesse. Le passage au processeur FSD ouvre évidemment de nouvelles possibilités là où la législation le permet : changement de voie, gestion des échangeurs et de sorties d’autoroute, etc.

Source : Elon Musk, Diruption Research, Tesla, Elon Musk (nouvelle puce)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Stratégie commerciale pour inciter les conducteurs à acheter des Tesla ou suite logique d'un plan évoqué en 2016 ?
Que pensez-vous de l'idée des robots taxi qui rémunèrent les propriétaires en jouant les Uber une fois que le propriétaire ne les utilisent pas ?

Voir aussi :

Tesla perd trois vice-présidents en une semaine alors que l'entreprise se dépêchait de livrer ses voitures aux clients
Vous pouvez désormais jouer aux jeux vidéo avec le volant de votre voiture Tesla après la dernière mise à jour du logiciel de bord
Le nom de système "Autopilot" peut conduire les conducteurs à surestimer les capacités réelles des Tesla, selon une enquête
Le conducteur d'une voiture autonome Tesla semble endormi au volant sur près de 50 km, Tesla est-il proche de la voiture entièrement autonome ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Anselme45
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/07/2019 à 17:11
L’idée à terme étant de parvenir à construire un Autopilot si fiable qu'une présence humaine à bord ne serait pas nécessaire pour le superviser.
Mais c'est déjà le cas! Il suffit de laisser sa Tesla à l'arrêt sur une place de parking

L’arrivée de la nouvelle puce qui rendra 500 000 Tesla plus autonomes
Le problème de l'autonomie ne se résout pas en ayant une puce "body-buildée" mais en ayant des capteurs infaillibles pouvant détecter à 100% la situation réelle qui entoure la voiture. Et cela est tout simplement IMPOSSIBLE! Il y aura toujours des erreurs de détection.

Et que dire de cette théorie fumeuse "tu achètes une Telsa et moi Musk je vais l'utiliser comme taxi autonome pour me faire du fric"? Est-ce que quelqu'un a déjà vu l'état des véhicules "auto-lib"? La merde, les capotes et autres joyeusetés qui seront laissés dans la bagnole par les usagers vont immanquablement être très appréciés par le client Tesla

En résumé, Musk ne sait plus à quel saint se vouer... Lui qui se prend pour un Dieu (avec un "d" majuscule), c'est dommage!

La prochain catastrophe industrielle est programmée. En attendant, on peut patienter en admirant la chute du groupe allemand Bayer qui va couler après avoir racheté Monsento qui doit faire face à 14'000 plaintes d'usagers aux USA...
5  1 
Avatar de PereVerti
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 09/07/2019 à 15:26
car le conducteur humain n’a pas besoin d’être payé
Tiens elle est pas mal celle-là
4  1 
Avatar de Kulvar
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 11/07/2019 à 10:50
Citation Envoyé par NBoulfroy Voir le message
Ce que j'en pense ? Je ne sais pas ... J'avais cru comprendre que Tesla cherchait à baisser le prix de ses voitures pour permettre au plus grand monde d'en acheter et donc, par extension, avoir plus de clients donc plus d'argents. J'avoue être un peu perdu ... Ou alors, cela concerne le modèle de "base", donc le plus pourave qui justifie pas l'achat d'une Tesla face à une électrique ?

Le fait que la voiture devienne un taxi autonome est une idée intéressante et pourrait, éventuellement, limiter la prolifération des voitures en apportant une solution à la problématique du transport des personnes. Maintenant ... Je ne pense pas qu'Uber et les autres soient pour et vont sans doute faire pression pour retarder cela.
A moins que les gens deviennent soudainement très propre, ça va être le même fiasco qu'autolib. Des véhicules dégueulassés qui puent le fast food et la cigarette.
2  0 
Avatar de bizulk
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/07/2019 à 16:08
Oui plus cher donc... mmm... pour rentabiliser l'investissement je peux peut-être l'envoyer faire de l'uber ? Ou gagner des courses avec ?
1  0 
Avatar de NBoulfroy
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/07/2019 à 16:10
Ce que j'en pense ? Je ne sais pas ... J'avais cru comprendre que Tesla cherchait à baisser le prix de ses voitures pour permettre au plus grand monde d'en acheter et donc, par extension, avoir plus de clients donc plus d'argents. J'avoue être un peu perdu ... Ou alors, cela concerne le modèle de "base", donc le plus pourave qui justifie pas l'achat d'une Tesla face à une électrique ?

Le fait que la voiture devienne un taxi autonome est une idée intéressante et pourrait, éventuellement, limiter la prolifération des voitures en apportant une solution à la problématique du transport des personnes. Maintenant ... Je ne pense pas qu'Uber et les autres soient pour et vont sans doute faire pression pour retarder cela.
0  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web