Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le conducteur d'une voiture autonome Tesla semble endormi au volant sur près de 50 km
Tesla est-il proche de la voiture entièrement autonome ?

Le , par Bill Fassinou

410PARTAGES

7  0 
Les voitures autonomes sont considérées comme la prochaine révolution de l’industrie automobile. Les constructeurs se sont multipliés pendant ces deux dernières décennies et la plupart d’entre eux sont localisés aux États-Unis. Tesla Motors, l’un d’entre eux, est reconnu pour ses discours et ses annonces sur la disponibilité, avant l’entame de la prochaine décennie, d’une voiture totalement autonome capable de venir chercher son propriétaire n’importe où et l’amener vers sa destination pendant que ce dernier est occupé à autre chose ou est en train de faire une sieste. Tesla est-il près d’arriver au bout de ses efforts ?

Si l’on doit se laisser séduire par les faits qu’a rapportés la semaine passée NBC4, une chaîne de télévision située à Los Angeles, on pourrait bien croire que le caractère autonome des voitures Tesla a évolué. En effet, NBC4 a rapporté un fait selon lequel un conducteur d’une voiture autonome de la marque Tesla a été filmé endormi au volant de sa voiture sur une distance de près d’une cinquantaine de kilomètres dans le sud de la Californie. Autrement dit, le pilote de la voiture autonome Tesla est apparu comme étant “totalement endormi” pour au moins 50 kilomètres sur l'autoroute 405 de SoCal.

Une voiture autonome est définie comme étant une voiture apte à rouler sur une route ouverte et ceci sans intervention d'un conducteur. Le concept vise à développer et produire un véhicule pouvant réellement circuler sur la voie publique dans le trafic sans intervention humaine en toutes situations à terme. C'est une application typique du domaine de la robotique mobile dans laquelle de nombreux acteurs sont engagés. Cependant, de nombreuses questions techniques, légales, psychologiques et juridiques restent non résolues.

Ces questions ont fait en sorte que chez Tesla Motors et quelques autres constructeurs du domaine, la plupart des prototypes actuels du logiciel de pilote automatique de ces voitures ont été induits du rôle d’assistants avancés à la conduite humaine. Selon NBC4, les autorités fédérales US responsables de la sécurité des routes reconnaissent six technologies d'assistance à la conduite et la fonction de pilote automatique de Tesla se situe quelque part aux niveaux 2 et 3, automatisation partielle et automatisation conditionnelle. Les deux exigent que le conducteur soit au moins prêt à prendre le contrôle du véhicule à tout moment. Il doit rester vigilant et garder ses mains sur le volant, c'est l’une des règles lisibles sur le site Internet de l’entreprise.

Cela a peut-être évolué et l’information est restée discrète. De plus, lorsque Uber faisait face à la justice cette année pour un accident meurtrier impliquant l’une de ses voitures, Tesla avait déclaré que son logiciel de pilote automatique n’est à l’instant qu’une assistance à la conduite. « Autopilot n'est pas une technologie de conduite autonome et les conducteurs doivent bien entendu rester attentifs à tout moment pendant la conduite », avait déclaré l’entreprise. Sur son site Web également, Tesla indique que le système avancé de pilote automatique est conçu pour aider le conducteur à effectuer les tâches “les plus lourdes”, lui permettant de diriger, d'accélérer et de freiner automatiquement dans sa voie.

Même si l’entreprise n’a pas fait dernièrement une annonce sur la disponibilité d’une voiture totalement autonome, la télévision américaine vient d’attirer l’attention sur un fait qui pourrait ravir l’entreprise automobile. En effet, Shawn Miladinovich, en roulant à côté d’une Tesla le mercredi passé sur la 405 Freeway, s’est aperçu que l’homme qui conduisait la voiture était endormi. Miladinovich a d'abord remarqué le conducteur sur l'autoroute 405 dans la communauté de Westminster dans le comté d'Orange et a appelé la California Highway Patrol. Environ 50 kilomètres plus tard, se rendant de San Clemente à San Pedro, Miladinovich a déclaré que l'homme semblait toujours dormir.


« Je l'avais déjà vu aux actualités auparavant, je ne pouvais tout simplement pas croire que je le voyais réellement. J'ai réalisé qu'il dormait complètement, les yeux fermés, et ses mains loin du volant », a déclaré Miladinovich à NBC4 avec une courte vidéo et quelques images à l’appui. Les images et la vidéo ont été capturées par un passager dans la voiture de Miladinovich. Il a déclaré que le pilote de Tesla semblait affalé avec quelque chose de noué autour du volant. Normalement, Tesla avait déclaré que si le système ne détecte pas un couple de force suffisant sur le volant, il émet une série d'avertissements visuels et sonores destinés à rappeler au conducteur à se mettre en règle.

« Cela contribue à vous assurer que vous êtes attentif et que le volant est correctement orienté dans l'éventualité où vous deviez prendre le contrôle », indique la société sur son site Internet. Si vous ignorez ces avertissements à plusieurs reprises, vous ne pourrez plus utiliser Autopilot pour la durée de ce trajet. Shawn Miladinovich a fait la remarque selon laquelle le conducteur dormait, mais semblait avoir noué un objet autour du volant de sa voiture. Une chose qui, selon lui, faisait croire à la voiture qu’il y avait toujours les mains du conducteur sur le volant. « Si son petit objet attaché autour de son volant tombait et qu'il dormait encore, il se serait écrasé contre quelqu'un », a déclaré Miladinovich.

Tesla a-t-il réussi son pari ou s’agissait-il simplement d’une coïncidence ? Il est peut-être trop tôt pour répondre à cette question, car l’entreprise n’a pas accepté les demandes de commentaires de la télévision californienne pour expliquer ce qu’il s’est passé. Pour certains, cela peut être considéré comme une preuve selon laquelle Tesla travaille réellement pour livrer des voitures entièrement autonomes d’ici le début de la prochaine décennie. « Une voiture qui est capable de se conduire toute seule sur environ 48,28 kilomètres, est la preuve que nous pouvons mieux faire et ces voitures représenteront une révolution dans l’industrie de la mobilité de demain », ont-ils déclaré.

Rappelons que le mois dernier, Elon Musk disait que dès l'an prochain, les propriétaires de Tesla pourront faire de leur voiture des taxis autonomes. « À partir de l’année prochaine, les personnes possédant une voiture autonome Tesla pourront activer un commutateur dans l’application Tesla et envoyer leurs voitures faire du taxi ou effectuer d’autres courses pour eux », a-t-il déclaré. En d’autres termes, Elon Musk veut faire en sorte que votre voiture autonome Tesla puisse vous faire gagner de l’argent quand vous êtes occupés par autre chose, quand vous dormez, ou quand vous ne l’utilisez tout simplement pas. Musk prévoit que les propriétaires de Tesla pourront actionner un commutateur qui transformera leur voiture en un véhicule autonome pouvant fonctionner comme un taxi (et donc comme une source de revenus) quand elle n’est pas nécessaire.

« La voiture autonome Tesla est garée en moyenne environ 22 heures par jour », a-t-il déclaré. Et donc pour lui, cette nouvelle capacité des voitures autonomes de la firme permettra à ses clients de s’en mettre plein les poches. Il a expliqué que les propriétaires de voitures Tesla pourront envoyer leurs voitures embarquer et débarquer de manière autonome, en obtenant un prix de déplacement d'environ 65 cents pour un kilomètre parcouru. De cette manière, a-t-il continué, les propriétaires pourraient gagner environ 30 000 $ en recettes brutes par an avec leurs voitures, soit plus de 300 000 $ de revenus sur la durée de vie de leurs voitures qui est de onze ans. Tesla Motors possède-t-il les capacités pour offrir un tel service ?

Source : NBC4

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Pensez-vous que Tesla soit proche d'une voiture entièrement autonome ou s'agit-il simplement d'une coïncidence selon vous ?

Voir aussi

Dès l'an prochain, les propriétaires de Tesla pourront faire de leur voiture des taxis autonomes, selon Elon Musk

Tesla travaille sur une voiture sous-marine tout droit sortie d'un film de James Bond, selon Elon Musk

Tesla va limiter les capacités du logiciel de la Tesla Model 3 d'entrée de gamme dans une mise à jour prochaine

Les actions Tesla chutent après que son système d'autopilote soit impliqué dans un accident et l'annonce des batteries de ses véhicules prenant feu

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Christian_B
Membre actif https://www.developpez.com
Le 24/06/2019 à 11:09
Les deux exigent que le conducteur soit au moins prêt à prendre le contrôle du véhicule à tout moment. Il doit rester vigilant et garder ses mains sur le volant, c'est l’une des règles lisibles sur le site Internet de l’entreprise.
C'est une absurdité psychologique. On ne peut pas rester attentif des heures si on n'a rien à faire la plupart du temps. Si le véhicule commet une erreur, le conducteur sera inévitablement surpris et réagira trop tard. Cet avertissement est pour le constructeur une manière de se défausser en cas d'accident. Je pense qu'on est loin d'un véhicule capable de bien réagir en toutes circonstances. Mais les constructeurs sont pressés de récupérer les frais de recherche avec de gros bénéfices en prime.
Sans compter les erreurs de mise à jour logicielle et les risques de piratage dont on ne reparle pas ici. Si le nombre de ces véhicules augmentait fortement (pas tout de suite au vu des prix) une catastrophe (accidents simultanés sur de nombreux véhicules) n'est pas exclue.
Un exemple de fragilité croissante de ces techniques sophistiquées et pas vraiment indispensables.
5  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/06/2019 à 9:59
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Le système de Tesla ne doit pas être loin d'être meilleur qu'un humain. Il y a beaucoup d'erreurs qu'un humain peut faire mais pas une machine.
Mais il y a beaucoup de choses qu'un humain peut analyser, comprendre et anticiper, qu'une machine ne sait pas et ne saura peut-être jamais faire !
3  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/06/2019 à 8:40
Citation Envoyé par Christian_B Voir le message
Le même raisonnement permettrait de conclure que l'homme ne peut pas se montrer intelligent car ses capacités résultent d'une propagation électro-chimique de signaux neuronaux en fonction de la perception.
C'est justement le problème. On ne comprend pas comment notre cerveau transforme ces signaux neuronaux pour en faire du raisonnement. Alors, comment programmer quelque chose que l'on ne comprend pas ?
3  0 
Avatar de petitours
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 21/06/2019 à 18:42
Ça voudrait juste dire que la personne au volant n’était pas en mesure d'assurer ce pourquoi elle était là.

et à sa décharge ça montre que plus la voiture est équipée pour compenser les inattentions du conducteur, plus le conducteur est inattentif ; cela signifie que soit une voiture est 100% autonome, soit elle ne doit pas l’être du tout.
2  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/06/2019 à 10:36
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Un humain n'est pas fait pour conduire, alors qu'un pilote automatique si.
La technologie finira par dépasser l'humain dans le domaine de la conduite. (c'est pas l'objectif le moins accessible)

Un humain perd sa concentration très souvent, il fatigue, il ne peut pas regarder dans plusieurs directions simultanément, etc.
Une machine ne viol jamais les règles (pas d'excès de vitesse, pas de franchissement de ligne blanche, etc).

Un humain peut faire un accident en cherchant son paquet de cigarette ou en changeant de musique, tout en conduisant.
Il arrive que des humains conduisent en ayant consommé de l'alcool.

On a déjà vu plein de vidéos d'accidents évité par les voitures Tesla, c'est pas dit qu'avec un humain au volant ça aurait aussi bien fini.
Il est très probable que les auto-pilotes finissent par devenir de meilleur conducteur que les humains, même dans les chemins de terre, les zones de travaux, les routes sans marquage au sol.
Sauf que ta machine, elle "apprend" à conduire par ... des humains.
Ensuite, ta machine saura conduire dans un cadre prévu, mais justement, s'il y a des accidents, c'est qu'il y a des imprévus, des évènements soudains, et que l'on est incapable de programmer. Il m'est arrivé de conduire de nuit dans une forêt et d'avoir une chouette qui heurte mon parebrise avant, le parebrise a volé en éclat, la chouette s'est retrouvée dans la voiture, pas morte (mais bien amochée) et qui essayait de repartir. J'ai réussi à stopper le véhicule. Je ne sais pas comment se comporterait un véhicule autonome dans un cas similaire (en supposant que la chouette détruise un ou plusieurs de ses capteurs ?).
Il y a les gens qui traversent en courant, et sans regarder, les cyclistes, les animaux, les enfants, ...
Par exemple, un conducteur humain va être très vigilant (normalement) s'il arrive dans une zone avec des enfants qui jouent au ballon, parce qu'il sait qu'il peut y avoir un problème. La machine continuera sa route sans s'occuper de cela, et n'aura peut-être pas le temps de réagir. Si un ballon traverse la route, la machine va analyser un objet sans importance, et ne freinera pas, et n'aura pas le temps de freiner, ensuite pour le gamin qui cours après le ballon (c'est du vécu, j'en ai encore des frissons, et même parfois des cauchemars, même si, j'avais réussi à éviter le gosse, et qu'il n'y avait eu aucune victime, ni même aucun accident ! Juste un gamin qui se retrouve devant ta voiture ! ). Bref, ta machine pourra être bourré de capteur, de programmes et tout et tout, il y a un truc qu'elle n'aura pas : l'instinct !
2  0 
Avatar de petitours
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/06/2019 à 21:18
Il n'y a pas que les erreurs, ils y a aussi les informations disponibles.
Une voiture autonome ne dispose pas de beaucoup d'informations qu'un humain va ressentir, voir ou entendre indirectement.
Par exemple un humain sera interpelé par un bruit ou un effet optique inconnu là où la machine vera au mieux rien, au pire inventera.

Mais le principal problème de la voiture autonome c'est de lui dire comment réagir face aux dangers identifiés. La seul réponse logique à un danger dans un véhicule est de baisser la vitesse pour réduire les distances et surtout le niveau du danger par une baisse de l’énergie (E =1/2 mv²) or si on demandait de réagir comme ça à une voiture autonome vraiment intelligente elle n'aurait d'autres choix que de s’arrêter...
1  0 
Avatar de Christian_B
Membre actif https://www.developpez.com
Le 27/06/2019 à 14:37
Citation Envoyé par Ryu2000
Un humain n'est pas fait pour conduire
Mais une voiture est faite pour être conduite... l'homme est très labile (souple) et sait faire quantité de choses auxquelles l'évolution naturelle ne l'avait pas spécifiquement préparé, surtout dans des environnements qu'il a conçus.

Citation Envoyé par Ryu2000
Un humain perd sa concentration très souvent
Oui, il peut conduire machinalement (ou marcher machinalement, etc) quand c'est simple. Mais il existe un système d'alerte (préconscient) qui, en principe, réveille son attention s'il y a une difficulté ou un danger identifié (sauf fatigue, etc).

Citation Envoyé par Ryu2000
Un humain peut faire un accident en cherchant son paquet de cigarette ou en changeant de musique, tout en conduisant. Il arrive que des humains conduisent en ayant consommé de l'alcool.
Certes mais on n'empêchera jamais certains de faire des conneries comme d'attacher un objet sur le volant (exemple donné) ou débrancher l'automatisme quand il ne faut pas.

Citation Envoyé par Ryu2000
Une machine ne viol jamais les règles (pas d'excès de vitesse, pas de franchissement de ligne blanche, etc).
Si la conception s'en tenait là, cela vaudrait de sérieux problèmes. Il y a des cas (chaussée partiellement obstruée) où on doit franchir la ligne et des cas où il faut comprendre les indications de la police par le geste ou par la parole, etc.

Citation Envoyé par Ryu2000
Il est très probable que les auto-pilotes finissent par devenir de meilleur conducteur que les humains, même dans les chemins de terre, les zones de travaux, les routes sans marquage au sol.
Citation Envoyé par Jon Shannow
qu'une machine ne sait pas et ne saura peut-être jamais faire !
Là je suis plutôt d'accord avec Ryu2000 , on ne peut pas dire "jamais" et les machines font des choses inimaginables il y a 50 ou 100 ans.
Mais la conduite fait justement partie des problèmes difficiles de l'I.A. Elle suppose une interprétation correcte de nombreux aspects du monde, comme toute robotique autonome cohabitant avec les humains (nombreuses situations absurdes ou dangereuses bien illustrées par la science-fiction). Elle suppose les connaissance et l'interprétation correcte non seulement de la nature et de la position des objets mais du comportement (et des intentions) des humains et des animaux.
Une I.A. conduisant bien en toute circonstances serait une I.A. qui pourrait à peu près tout faire moyennant une adaptation au but recherché (directives, mécanique, capteurs ...). On est encore loin du compte.
1  0 
Avatar de Christian_B
Membre actif https://www.developpez.com
Le 27/06/2019 à 15:38
Citation Envoyé par Jon Shannow
Je ne dis pas jamais, mais peut-être jamais.
Mon idée c'est qu'on y arrivera forcément sauf catastrophe entre temps ou changement radical de société conduisant à l'abandon des recherches. Il n'y a pas d'obstacle de principe et l'I.A. continue à progresser, bien que cela soit plus difficile que les pionniers ne l'avaient cru.
Cela ne nécessite nullement une compréhension de l'instinct, donc une compréhension d'ensemble du psychisme humain (y compris la conscience), la question de loin la plus difficile qui se pose à nous.
Les machines font déjà dans certains cas mieux que nous sans que nous comprenions pour autant comment nous faisons. Car les machines procèdent très différemment de nous.
L'exemple informatique le plus ancien et le plus simple est celui des calculs numériques courants (les 4 opérations).
1  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/06/2019 à 15:48
Citation Envoyé par Christian_B Voir le message
Les machines font déjà dans certains cas mieux que nous sans que nous comprenions pour autant comment nous faisons. Car les machines procèdent très différemment de nous.
Les machines ne font que ce pourquoi elles ont été programmées ! Point barre ! Ce qu'on appelle à tort, de mon point de vue, de l'IA, n'est souvent rien d'autres que des programmes, certes complexes. Il y a des entrées (provenant de différents capteurs), et en sortie une action programmée.
Sortie de là, il n'y a rien, désolé. Si la machine se trouve devant une situation non programmée, elle va au clash ! C'est ce qui s'est passé dans l'accident qui avait tué une femme marchant à coté de son vélo. La machine n'avait pas compris ce qu'elle voyait, elle n'a pas réagi, résultat 1 mort !

Dans IA, le I est censé représenter l'intelligence. Mais, dans ce que l'on voit aujourd'hui comme IA, il n'y a aucune intelligence, juste des réponses à des stimuli.

Citation Envoyé par Christian_B Voir le message
L'exemple informatique le plus ancien et le plus simple est celui des calculs numériques courants (les 4 opérations).
Si c'est ça, de l'IA, alors effectivement, on y arrive. Mais dans ce cas, il faut simplement appeler cela de l'informatique, car elle est où l'intelligence ?
1  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/06/2019 à 8:09
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ça fait des décennies que dans les jeux-vidéo on parle d’intelligence artificielle et ça ne dérange personne...
Tant qu'elle reste dans ta chambre ça me va.
Si "on" décide de la mettre partout (bagnoles, reconnaissance faciale [=flicage], etc.) ça me va moins. Beaucoup moins.
2  1