Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le Bitcoin est toujours loin d'être utilisé principalement pour les achats de tous les jours
Parviendra-t-il à devenir une alternative à la monnaie ?

Le , par Stéphane le calme

341PARTAGES

11  0 
À en croire les données de Chainalysis inc., une société spécialisée dans les recherches sur les blockchains et basée à New-York, presque personne n’utilise la plus grande crypto-monnaie du monde à des fins autres que la spéculation. Les données de la structure indiquent que seulement 1,3% des transactions économiques ont été effectuées par des commerçants au cours des quatre premiers mois de 2019, ce qui a peu changé depuis les cycles de prospérité et de récession des deux années précédentes.

Même si des sociétés telles que AT&T inc. permettent désormais à leurs clients d’effectuer des paiements avec des crypto-monnaies, le problème est que peu de spéculateurs veulent se servir des jetons numériques pour payer des services sans fil, sans doute parce qu’ils se disent que le prix de l’actif numérique pourrait encore augmenter de 50% en quelques semaines. C’est devenu le principal dilemme de la crypto-monnaie: Bitcoin a besoin d’un battage médiatique pour attirer un appel de masse afin de pouvoir être considéré comme une alternative électronique viable à la monnaie, mais il a développé une culture de « hodlers » qui préconisent l’accumulation plutôt que la dépense.

« L'activité économique des bitcoins continue d'être dominée par le négoce boursier », a déclaré Kim Grauer, économiste principal à Chainalysis. « Cela suggère que le cas d'utilisation prioritaire de Bitcoin reste la spéculation et que l'utilisation mainstream de Bitcoin pour les achats de tous les jours n'est pas encore une réalité ».


BitPay a traité des transactions en Bitcoin d’une valeur de 1 milliard de dollars en 2017 et 2018

Chainalysis suit les fournisseurs de services, y compris BitPay inc., qui fournissent des services de traitement de paiement aux marchands. BitPay, récemment choisi comme fournisseur de services de paiement pour AT&T, a déclaré avoir traité des transactions d’une valeur de 1 milliard de dollars en 2017 et 2018.

Voici comment ça fonctionne. Un client paie en Bitcoin et BitPay vérifie les fonds et accepte le Bitcoin au nom de l'entreprise. L’entreprise a la possibilité de prendre des devises Bitcoin, des devises fiduciaires (dollars) ou un mélange des deux. Si l'entreprise choisit de prendre 100% de la devise fiduciaire, les dollars sont déposés dans son compte bancaire le jour ouvrable suivant, moins une commission de 1% facturée par BitPay pour l'ensemble du processus. L'entreprise est protégée de toute volatilité de la valeur du Bitcoin.

Le bitcoin a plus que doublé depuis janvier pour atteindre plus de 9 000 dollars jeudi. La valeur de la crypto-monnaie a bondi de 1 400% pour atteindre près de 20 000 dollars en 2017, avant de chuter de plus de 70% l'an dernier. Elle a chuté d'environ 3% à environ 8 200 dollars vendredi.

« Nous accusons toujours un léger retard par rapport à l'année dernière », a déclaré Sonny Singh, directeur des ventes chez BitPay. « Les consommateurs américains dépensent généralement plus lorsque le prix du bitcoin augmente. Lorsque la valeur double, ils veulent en vendre ».

Bien que le volume de transactions de BitPay puisse sembler énorme, Visa a traité près d’un demi-milliard de transactions chaque jour l’année dernière et a traité 11,2 billions de dollars de paiements et de volumes de trésorerie en 2018.


Les transactions liées aux échanges représentent près de 90% de l’ensemble de l’activité Bitcoin

L'activité globale des commerçants est toujours en baisse par rapport à fin 2017 où elle a atteint son plus haut fort d’activité lorsque les services marchands représentaient 1,5% de l'activité totale des Bitcoins, au plus fort de la bulle cryptographique. L'utilisation dans les magasins a chuté à 0,9% l'an dernier, lorsque le prix du bitcoin a chuté avant de commencer à se redresser en 2019, selon Chainalysis.

Les transactions liées aux échanges ont encore représenté 89,7% de l’ensemble de l’activité Bitcoin entre janvier et avril de cette année, soit une légère baisse par rapport à 91,9% pour l’ensemble de l’année dernière, a révélé Chainalysis.

La tendance pourrait être un signe gênant pour la longévité de Bitcoin. Son créateur anonyme, Satoshi Nakamoto, a envisagé l’utilisation de Bitcoin dans les transactions quotidiennes, de l’achat de café au paiement de la location de voitures. Plus récemment, les investisseurs ont souligné que Bitcoin avait plutôt été transformé en une version numérique de l'or - un actif qui conserve de la valeur en période d'incertitude économique, étant donné que Bitcoin n'est pas corrélé aux actions ou aux obligations.


Bitcoin ne sera jamais mainstream dans les échanges commerciaux, selon un responsable financier

« Je ne m'attends pas à ce que Bitcoin soit utilisé dans un commerce à un moment donné », a déclaré Kyle Samani, cofondateur de Multicoin Capital Management, un hedge fund basé à Austin, dans le Texas.

Chainalysis a constaté que l'activité au noir ou illégale a augmenté, tout comme les transactions Bitcoin entre homologues.

Les efforts pour intensifier l'activité marchande se poursuivent. Une start-up appelée Flexa a récemment annoncé qu'elle laisserait les gens payer en utilisant certaines crypto-monnaies chez des marchands tels que Nordstrom Inc. et Whole Foods Market Inc. Flexa permettait déjà aux utilisateurs de dépenser du Bitcoin, de l'Ether, du Bitcoin Cash et du Gemini Dollar dans plus de 30 000 emplacements aux États-Unis.

« Bitcoin est le leader aujourd'hui et pourrait continuer à l'être en raison des effets de son important réseau et de sa "marque”, mais je ne pense pas que Bitcoin sera jamais de "l’argent” », a déclaré Jeff Dorman, directeur des investissements chez Arca, basée à Los Angeles. « Bitcoin n'a pas besoin d'être de l’argent pour connaître le succès. Beaucoup de technologies de pointe finissent par revêtir une importance stratégique sans respecter leur feuille de route initiale ».


Les différentes initiatives pour encourager l’utilisation du Bitcoin sont-elles vaines ?

Ce genre d’initiative s’est multiplié.

GAB en Australie

Nous pouvons par exemple évoquer la présence de guichet automatique en Australie, bien que peu nombreux, permettant de retirer des bitcoins. En effet, en 2017, l’opérateur de guichets automatiques Stargroup a signé un partenariat avec DigitalX, une entreprise de conseil exerçant également dans le domaine des technologies blockchain, afin de créer une joint-venture pour pouvoir convertir ses guichets automatiques en machines permettant aux utilisateurs d’encaisser des dollars australiens à partir des avoirs en bitcoins disponibles sur leurs comptes en ligne.

Il convient de préciser qu’en Australie, Stargroup gère pas moins de 2900 distributeurs de billets dont 500 lui appartiennent en propre. Dans un premier temps, l’opération devait débuter avec le réseau de 500 guichets automatiques de l’entreprise. Avec un tel réseau, les utilisateurs pourraient aisément effectuer leurs opérations lorsque toutes les machines seraient configurées pour accepter les opérations de vente et d’achat de bitcoins. Par ailleurs, Todd Zani, le PDG et président exécutif de Stargroup, avait souligné que cette solution pourrait « également être appliquée à d’autres cryptomonnaies et être distribuée à l’échelle internationale ».


Moyen de paiement au Japon

La même année, un projet de loi visant à modifier la Loi sur les banques du Japon s'est finalement concrétisé, reconnaissant le bitcoin et d'autres monnaies cryptographiques comme étant des moyens de paiement légaux.

Moyen de paiement des impôts en Ohio (États-Unis)

L’année dernière, l'Ohio a franchi le pas dans son adoption comme moyen de paiement des impôts et devient le premier État américain à accepter cette crypto-monnaie. En effet, depuis novembre 2018, de nombreuses entreprises de l’État pourront donc effectuer des paiements d’impôts sur diverses ventes, ainsi que sur les retenues d’impôt des employés et les taxes sur les services publics avec Bitcoin.

« Nous sommes fiers de faire de l'Ohio le premier État du pays à accepter les paiements d'impôts via une crypto-monnaie », a déclaré le trésorier de l'Ohio, Josh Mandel, dans un communiqué de presse. « Nous le faisons pour donner plus d'options aux habitants de l'Ohio et faciliter le paiement de leurs impôts, mais aussi pour projeter le leadership de l'Ohio dans l'adoption de la technologie blockchain »

Les entreprises intéressées à utiliser le nouveau système devront s'inscrire auprès du bureau du trésorier de l'État via OhioCrypto.com, un portail qui prendra chaque paiement et convertira la crypto-monnaie virtuelle en dollars avant d'être déposé sur un compte de l'État, a indiqué le communiqué de presse.

Source : Chainalysis

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Avez-vous une (ou plusieurs) crypto-monnaie(s) ? Laquelle / Lesquelles ?
Avez-vous déjà effectué des achats avec ces crypto-monnaies ? Si non, qu'est-ce qui vous en empêche ?
Êtes-vous aussi de ceux qui préfèrent attendre que la crypto-monnaie gagne de la valeur avant de la dépenser et / ou d'en vendre une partie ?
Pensez-vous que le Bitcoin pourra arriver à être une alternative électronique à la monnaie traditionnelle ? Pourquoi ?
Les différentes initiatives pour régulariser / encourager l'utilisation du Bitcoin vous semble-t-elles vaines ou venues trop tôt ?

Voir aussi :

Microsoft présente une préversion de son système décentralisé d'identification, ION s'appuie sur la blockchain Bitcoin
La valeur du bitcoin dépasse les 8 000 dollars US, ce qui lui permet d'atteindre son plus haut niveau depuis juillet 2018
Les pirates ont volé plus de 40 millions de dollars en Bitcoin chez Binance, au cours d'une cyberattaque qui a permis le retrait de 7000 BTC
Le bitcoin n'a pas pu cacher les agents russes de l'enquête de Mueller, qui a montré qu'ils ont utilisé cette monnaie dans leurs efforts d'ingérence

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sylsau
Membre actif https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 17:02
Actuellement, il est logique que le Bitcoin soit très peu utilisé pour des achats et ce, pour 3 raisons :
  1. Le côté hautement volatile du Bitcoin fait qu'il est plus intéressant de garder ses précieux Bitcoins plutôt que de les dépenser actuellement. A ce titre, l'exemple de l'achat de 2 pizzas pour 10000 BTC en 2010 doit en faire réfléchir plus d'un
  2. Les frais de transactions sont trop élevés pour des achats du quotidien
  3. Le Bitcoin n'est pas encore assez supporté pour que le nombre d'achats décolle réellement. En outre, puisqu'il est possédé en grande majorité par des personnes pour son côté spéculatif, on en revient au point 1.
5  0 
Avatar de MiaowZedong
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 17:42
Les proprietés du Bitcoin en font un actif (comme des barres d'or ou l'immobilier Parisien) plutôt qu'une monnaie. Les transactions en Bitcoin sont lentes et onéreuses, et il n'existe qu'une quantité limitée et non-ajustable de BTC: trois raisons qui font que ce ne sera jamais une véritable monnaie. Par contre, il risque (malheureusement) de durer en tant qu'actif spéculatif.
4  0 
Avatar de TheLastShot
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 18:54
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Et ça sert à quoi de spéculer sur une "monnaie" qui sert à rien ?

Je pense que la remontée du cours du Bitcoin est du à son utilisation comme valeur refuge pour prévenir la prochaine apocalypse financière qui est en train d'arriver maintenant, effondrement de la bulle Nasdaq (qui est monté bien trop haut, il doit dégraisser) ce qui sera suivi par un effondrement de la majorité des bourses mondiales.
Perso pour la montée je parierai plutôt sur le fait que comme pour quasiment tout qui possède une valeur, il y a des spéculateurs, des acheteurs et des vendeurs.... Du coup quand ça commence à baisser les gens commencent à vendre donc ça fait diminuer la valeur donc encore plus de gens vendent.... jusqu'à atteindre le point où les spéculateur se disent "c'est le moment d'acheter", du coup la valeur remonte, les gens se remettent à acheter du coup la valeur monte encore plus.... jusqu'à arriver au point où les spéculateurs se disent "c'est le moment de vendre".... et ainsi de suite...

En plus, pour "le commun des mortels" les montants en bitcoin pour les achats du quotidien ne serait pas "compréhensible" (genre des achats à 0.00002btc, c'est comme essayer de te représenter ce qu'est l'infini, on c'est pas quelque chose qu'on pour laquelle on est fait pour appréhender).

Ajoute à cela qu'il y a plusieurs dizaines de cryptomonnaie, tu fais quoi toi petit épicier de quartier si t'as un mec qui arrive et qui te dit "j'ai pas de bitcoin mais je peux vous payer en etherum" ? Tu refuses et tu dis adieux à tes revenus ? Tu te créer un wallet pour chaque cryptomonnaie ? Tu te créer un compte sur un site qui va te ponctionner une commission à chaque transaction ? Et derrière tu fais quoi ? tu garde tout en l'état en espérant que tel ou tel cryptomonnaie se casse pas la gueule, ou tu rapatrie tes X cryptomonnaies vers une monnaie "réelle" et plus stable ?

En plus on parle de transaction lente, genre 10 minutes avant qu'une transaction soit validée.... Tu t'imagine toi à ta caisse (en tant que caissier ou acheteur) attendre 10 minutes que ta transaction soit validée ?
Le principe de base base des cryptomonnaies font que les transactions sont lentes.... C'est acceptable pour une achat sur internet, ça l'est beaucoup moins quand t'es à carrefour avec 10 personnes qui attendent derrière toi (ou en étant toi-même dans la file à attendre que la transaction de celui qui est à la caisse soit validée.
3  0 
Avatar de TheLastShot
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 18:18
Une monnaie virtuelle dont la courbe de valeur ressemble au cardiogramme d'un mec en arythmie ne va pas être utilisé par le grand public ? C'est étrange....
2  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 18:21
Citation Envoyé par MiaowZedong Voir le message
Les proprietés du Bitcoin en font un actif (comme des barres d'or ou l'immobilier Parisien) plutôt qu'une monnaie. Les transactions en Bitcoin sont lentes et onéreuses, et il n'existe qu'une quantité limitée et non-ajustable de BTC: trois raisons qui font que ce ne sera jamais une véritable monnaie. Par contre, il risque (malheureusement) de durer en tant qu'actif spéculatif.
Comparer les bitcoins à "des barres d'or ou l'immobilier Parisien", c'est plutôt osé!

Les barres d'or et l'immobilier parisien ont une valeur aussi "virtuelle" que le bitcoin?

Est-ce que ces actifs sont dépendants d'un bug informatique ou d'un hacker un peu futé?
2  1 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/06/2019 à 0:46
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Mais l'aspect négatif est, que si cette pratique s'étant, on vas se retrouver avec un méga-dépression économique sur toute la planète.
Il y a pas besoin du Bitcoin pour ça, c'est déjà en train de se produire en ce moment avec le dégraissage de la bulle Nasdaq.
1  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 17:55
Et ça sert à quoi de spéculer sur une "monnaie" qui sert à rien ?

Je pense que la remontée du cours du Bitcoin est du à son utilisation comme valeur refuge pour prévenir la prochaine apocalypse financière qui est en train d'arriver maintenant, effondrement de la bulle Nasdaq (qui est monté bien trop haut, il doit dégraisser) ce qui sera suivi par un effondrement de la majorité des bourses mondiales.
0  0 
Avatar de Madmac
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 23:53
@Mingolito

L'intérêt du Bitcoin est surtout intéressant pour contourner les taxes. La valeur du Bitcoin fluctue toujours, Mais à l'intérieur d'une heure c'est rarement très important. Donc si la valeur du Bitcoin dévalue, cela coûte moins chère que de payer la taxe.

Mais l'aspect négatif est, que si cette pratique s'étant, on vas se retrouver avec un méga-dépression économique sur toute la planète.
0  0 
Avatar de Madmac
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/06/2019 à 4:03
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Il y a pas besoin du Bitcoin pour ça, c'est déjà en train de se produire en ce moment avec le dégraissage de la bulle Nasdaq.
La bulle Nasdaq va surtout influencer les Américains. Et leur principal fournisseur de biens. Mais une réduction de revenue sur l'ensemble de l'Occident risque de créer une vague de gilet jaune à travers l'Occident. Il y a passablement de pays qui fonctionne à crédit. Une diminution de revenue pourrait refroidir les marchés prêteurs.
0  0 
Avatar de gerard093
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/06/2019 à 9:25
Le Bitcoin n'est pas une monnaie. La monnaie est un bien institutionnel, lié à un pays ou une zone d'échange économique. Sur cette zone géographique, elle a un pouvoir libératoire illimité, ce qui signifie qu'un créancier ne peut refuser le règlement de sa dette en monnaie locale, même en situation d'hyperinflation, par exemple.

Un créancier peut refuser d'être payé en bitcoin, le bitcoin n'est donc pas une monnaie.

Il peut être considéré comme instrument de transaction dans un monde virtuel. On prête aux échanges avec des bitcoins la propriété de ne pouvoir être tracés, ce qui est un plus pour l'économie informelle, et le blanchiment. Mais le bitcoin est effectivement devenu un pur outil de spéculation.

Contrairement à une monnaie, le bitcoin ne reflète pas la performance économique d'un pays. Il n'a pas de contrepartie en devises, pas de banque centrale. Il ne fait pas l'objet de régulation. Le risque lié au bitcoin dépend uniquement de sa volatilité, de l'inélasticité de son offre, et du comportement des spéculateurs.

Donc le bitcoin est d'abord un instrument de spéculation, puis ensuite, un instrument de transaction. Sans être une monnaie. La valeur du bitcoin ne peut être analysée de la même façon.
0  0