DIRPA : l'armée américaine se lance dans le développement d'une technologie sans fil,
Permettant de contrôler des armes avec votre esprit

Le , par Bruno

118PARTAGES

16  0 
DARPA a l’intention de connecter le cerveau humain aux machines via une technologie sans fil, permettant ainsi aux soldats de contrôler pleinement les systèmes d'armes, de voir ou de ressentir des choses à distance.
Les hautes technologies, notamment en matière d'informatique, dans leur démarche la plus perfectionnée, ont toujours été réservées au secteur militaire avant d'être étendues au domaine civil. Cette pensée est davantage consolidée grâce à ce projet de l’agence du département de la Défense des États-Unis chargée de la recherche et développement des nouvelles technologies destinées à un usage militaire (DARPA).


Même si certains voient le projet comme une science-fiction, il faut noter que les scientifiques ont déjà fait des progrès dans le domaine. Au début des années 2010, les chercheurs de l'Université de Berkeley ont mis au point un système permettant de capturer l'activité visuelle dans le cerveau humain, de le reconstruire sous forme de clips vidéo numériques, de l’enregistrer et de reconstruire ses propres rêves sur un écran d’ordinateur. Plus récemment, en mars de cette année, des scientifiques de l’Université de Washington et de l’Université Carnegie Mellon ont créé un système d’interface cerveau à cerveau qui permet à une ou plusieurs personnes, appelées « expéditeurs », d’influencer les décisions d’un individu, appelé « récepteur », dans le but d’aider les utilisateurs.

L’agence de recherche est déterminée à faire aboutir ce projet dénommé N3 Neurotechnologie non-chirurgical de nouvelle génération. Selon cette dernière, ce projet vise à « créer des interfaces neuronales fiables sans intervention chirurgicale, ni électrodes implantées. » Détaillée dans les résultats de la recherche publiés ce mois sur son site, la technologie doit être « lue et écrite », ce qui signifie qu'elle sera bidirectionnelle. Elle sera non seulement utilisée par les soldats pour contrôler des drones, mais également pour intégrer des informations sensorielles dans le cerveau des personnes, leur permettant ainsi de se sentir sous pression ou de voir les choses.

Outre l’Université de Rice, ayant bénéficié du financement de la DARPA pou N3, le projet donnera des millions de dollars aux laboratoires de l’Université Carnegie Mellon, Johns Hopkins, du Centre de recherche Palo Alto, du Battelle Memorial Institute.

Comme indiqué sur son site, DARPA envisage deux solutions pour y parvenir. L'une est totalement non invasive et elle utilisera quelque chose de similaire à un casque, un diadème ou un autre appareil pour transmettre des ondes radiofréquences qui transmettront des informations à l'intérieur et à l'extérieur du cerveau. Ce système comprendra des algorithmes de décodage et de codage des signaux moteurs et cognitifs du cerveau, affectant des zones spécifiques du cerveau.


L'autre est appelée « interfaces neuronales extrêmement invasives », ce qui obligera le sujet à absorber une substance dans son corps, que ce soit par voie orale, par le biais d'un spray nasal ou par un autre mécanisme comme les injections. Au lieu d’affecter des zones du cerveau, la DARPA s’attend à ce que cela fonctionne à la résolution d’un neurone, en se connectant à chacun d'eux individuellement. L'agence prévoit que cette méthode pourrait atteindre dix degrés de liberté.


DARPA et les limites de la science

S’il est vrai que la DARPA est à l'origine de certaines des inventions les plus intéressantes de ce siècle, tel qu'Internet, il est également prudent de dire que la DARPA abrite certaines innovations assez sombres et terrifiantes. Son important budget annuel et son absence totale de responsabilité légale vis-à-vis de qui que ce soit intriguent bien de personnes. Par la charte et par la loi, la DARPA ne répond à quasiment personne. Et ce degré incroyable d’indépendance leur permet d’agir rapidement, de prendre des risques audacieux et de poursuivre leurs objectifs en utilisant tous les moyens technologiques nécessaires.

En tant qu'organisme gouvernemental, ils sont exemptés de certaines lois fédérales qui les empêcheraient normalement d'embaucher et de gérer du personnel, ce qui signifie que le Congrès leur a en général donné le feu vert pour financer tous les projets qu'ils souhaitent, travailler sur ce qu'ils veulent et employer ceux qu'ils veulent. En conséquence, la DARPA a produit des innovations étonnantes, à la fois de manière indépendante et par le biais de tiers capables de produire des résultats.

Les ambitions de DARPA n'ont pas toujours fait l’unanimité. Dans un article publié sur le site du célèbre journal international des sciences « Nature », il en ressort que l'agence fait l'objet de beaucoup de critiques du fait de ses projets qui peuvent être décrits comme absurdes ou sinistres, de ses méthodes de financement capricieuses et de son image de « boîte noire ». En effet, les décisions en matière de financement sont déterminées non pas par des pairs, mais par les caprices des responsables de programmes, généralement détachés des milieux universitaires ou industriels. Leur mission consiste exclusivement à appuyer la recherche imaginative, créative et à haut risque dans l’intérêt de la défense des États-Unis. Indique ledit article.


Source : DARPA, Nature

Et vous ?

Comment voyiez-vous cette idée de la DARPA ?

Que pensez-vous de l’agence DARPA ?

Au vu de ses inventions technologique, la DARPA n'est elle pas au service du monde ?

Croyez-vous que cette agence est à l’origine des créations de certaines des inventions les plus folles et les plus alarmantes qui soient ?

Voir aussi
DARPA développe une machine à voter open source avec Galois, pour sécuriser les élections sans revenir aux bulletins de vote en papier
L'Armée américaine rassure le public sur ses chars d'assaut alimentés par l'IA, en précisant qu'ils resteront toujours sous contrôle humain
Le Pentagone investit 2 milliards de dollars dans le développement de l'IA, afin de financer des projets de recherche avancée de défense
DARPA ambitionne de concevoir des capacités de bon sens pour les machines en s'appuyant sur l'IA, mais ce projet n'est-il pas trop ambitieux ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 25/05/2019 à 15:26
J'imagine des têtes nucléaires contrôlées par l'esprit de Trump : d'un tweet, 200 mégatonnes partent sur la Corée du Nord
Avatar de redcurve
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 25/05/2019 à 21:26
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
J'imagine des têtes nucléaires contrôlées par l'esprit de Trump : d'un tweet, 200 mégatonnes partent sur la Corée du Nord
Sauf que Trump est bien la dernière personne qui ferai ce genre de truc, un type comme Macron ou une personne plus consensuelle n'hésiterai pas une seconde , l'histoire est là pour le démontrer.
Avatar de squizer
Membre actif https://www.developpez.com
Le 27/05/2019 à 9:25
Citation Envoyé par redcurve Voir le message
Sauf que Trump est bien la dernière personne qui ferai ce genre de truc, un type comme Macron ou une personne plus consensuelle n'hésiterai pas une seconde , l'histoire est là pour le démontrer.
L'histoire démontre surtout pour l'instant qu'aucun des deux ne l'a fait. D'ailleurs depuis le temps qu'on dit qu'un président (ou autre) va appuyer sur le fameux bouton rouge, rien ne s'est encore passé.
L'histoire ne démontre pas que Macron ait agit sur des coups de tête de manière excessive sur des pays étranger.
Par contre, Trump, son mur et son décret anti-immigration, me laisse beaucoup plus perplexe.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/05/2019 à 9:46
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Comment voyiez-vous cette idée de la DARPA ?
Quelque part si c'est sans-fil c'est plus facilement hackable.
Contrôler des armes avec de la technologie me semble être une mauvaise idée, imaginez si des hackers arrivent à prendre le contrôle des armes US.

Citation Envoyé par squizer Voir le message
D'ailleurs depuis le temps qu'on dit qu'un président (ou autre) va appuyer sur le fameux bouton rouge, rien ne s'est encore passé.
C'est normal c'est le principal MAD (Mutual assured destruction), le principe c'est : tu m'envoies une bombe atomique, je t'envoie une bombe atomique et on est assuré d'être détruit.

Dans l'histoire de l'humanité il n'y a qu'un pays qui a utilisé l'arme nucléaire sur des civils, ce sont les USA avec Fat Man et Little Boy, c'était un acte terroriste pour forcer le Japon à se rendre sans condition et ça a permis de tester 2 technologies d'arme nucléaire sur des civils, ainsi que de terroriser le terre entière (si tu t'en prends aux USA ils n'hésiterons pas à utiliser la bombe atomique).

Le lobby des armes aux USA et puissant et c'est un pouvoir toujours présent quelque soit le président, il était là sous Bush, sous Obama, il est là sous Trump, il aurait été là sous Hillary (Hillary s'entent très bien avec).
Trump n'est pas pro guerre, il a fait des provocations sur Twitter pour la Corée du Nord et le Venezuela, mais pour l'instant il a rien fait donc ça va.
Trump regarde combien les guerres coûtent à l'état et combien elles rapportent à l'état, au final les guerres profitent plus à des entreprises qu'à l'état.
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 27/05/2019 à 18:15
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est normal c'est le principal MAD (Mutual assured destruction), le principe c'est : tu m'envoies une bombe atomique, je t'envoie une bombe atomique et on est assuré d'être détruit.
Dorénavant, ce principe ne vaut plus pour les Etats-Unis. Il faut que tu te le rentres dans le crâne une bonne fois pour toute : les systèmes anti-missiles garantissent du 100% d'interception même si tout le monde se déchaînaient contre les Etats-Unis. De ce fait, ils disposent de la seule véritable dissuasion dans le monde. Il ne reste qu'un moyen de les contrer : le hack. Et là, je souhaite bien du courage à celui qui veut tenter sa chance.

Par contre, ne me demande pas de preuves; ou de sources. Tout ce que je peux t'en dire, et c'est déjà beaucoup, c'est que s'ils savent l'utiliser, ce dont je ne doute pas, le hackback dont dispose les alliés de l'OTAN ne se passe pas. Même les efforts de Poutine dans le domaine des missiles est vain : de la pure perte de temps et d'argent.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/05/2019 à 8:08
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
Même les efforts de Poutine dans le domaine des missiles est vain : de la pure perte de temps et d'argent.
Les russes ont développé des missiles qui ne peuvent pas être arrêté par la protection anti missile US, ce n'est pas rien tout de même...
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 28/05/2019 à 8:49
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Dans l'histoire de l'humanité il n'y a qu'un pays qui a utilisé l'arme nucléaire sur des civils, ce sont les USA avec Fat Man et Little Boy, c'était un acte terroriste pour forcer le Japon à se rendre sans condition et ça a permis de tester 2 technologies d'arme nucléaire sur des civils, ainsi que de terroriser le terre entière (si tu t'en prends aux USA ils n'hésiterons pas à utiliser la bombe atomique).
Qu'est ce qu'il ne faut pas lire, purée...
Où t'as vu que c'était un acte terroriste ? Les américains ont lancé un ultimatum aux Japonais le 26 juillet 1945 : cherche les accords de Potsdam. Le problème c'est que les Japonais n'ont pas daigné y répondre. Tu connais la suite.
Comment veux-tu qu'un président d'un état en guerre se la joue cool ? Les pertes humaines ont été colossales et tu crois que c'est des décisions prises à l'emporte-pièce ?
Les américains avaient déjà testé leurs armes atomiques et ne se sont pas servi des de ces deux bombardements comme d'un laboratoire. Faut pas dire n'importe quoi, les effets étaient connus d'avance par l'état-major étasunien. Les physiciens savaient déjà les conséquences de l'utilisation de cette technologie.
Mets toi 30 secondes dans la peau d'un Truman qui donne l'ordre d'aller bombarder avec ce genre d'armement. Crois-moi bien qu'il était parfaitement au courant des conséquences.

Tu vois trop souvent les choses que par le petit bout de la lorgnette, un peu comme ça t'arrange...
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/05/2019 à 9:10
Citation Envoyé par rawsrc Voir le message
Où t'as vu que c'était un acte terroriste ?
Il y a débat :
Débat sur les bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki - Les bombardements atomiques : un terrorisme d'État

Le truc c'est que le vainqueur qui écrit l'histoire, donc il peut faire croire ce qui l'arrange (c'est comme quand les USA et l'URSS ont mis leur crimes sur le dos des allemands pendant le procès de Nuremberg).
Les japonais voulaient se rendre sous conditions, les USA ont envoyé 2 bombes atomique pour que le Japon accepte de se rendre sans condition.
Avatar de fredinkan
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/05/2019 à 9:20
C'est rare, ça m'embête, mais je suis obligé de défendre un peu ryu

Citation Envoyé par rawsrc Voir le message
c'est des décisions prises à l'emporte-pièce ?
Effectivement c'était très compliqué pour eux. C'est un gros sujet à débat cependant...

Citation Envoyé par rawsrc Voir le message
Les américains avaient déjà testé leurs armes atomiques et ne se sont pas servi des de ces deux bombardements comme d'un laboratoire.
Citation Envoyé par rawsrc Voir le message
Les physiciens savaient déjà les conséquences de l'utilisation de cette technologie.
Ils les avaient testé, mais jamais en situation réelle.
Autant les scientifiques ayant travaillé sur le projet que les membres du cabinet Truman ont dit qu'ils ne s'attendaient pas à autant de morts liés aux bombes une fois la guerre terminée. (Ils n'avaient, forcément, pas d'idée des pertes avant la fin des affrontements)

L'autre problème était aussi les cibles choisies qui ont été longtemps critiquées: Des villes industrielles, mais c'est plus les habitants qui ont été impactés que les installations -> Pour Hiroshima, c'est principalement sur les secteurs d'habitation que la bombe est tombée et pas sur les installations industrielles / militaires. T'as pas mal de documentaires qui en parlent.
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 28/05/2019 à 9:57
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Les japonais voulaient se rendre sous conditions, les USA ont envoyé 2 bombes atomique pour que le Japon accepte de se rendre sans condition.
Bah, il est difficile d'imaginer un vaincu dans ces proportions de demander une reddition sous-conditions... Un peu comme si les Allemands avaient demandé pareil. Le passif était trop gros, trop de gens en avaient gros sur la patate pour que cela soit jugé acceptable. Faut bien reconnaître que la nature humaine pique parfois.

Citation Envoyé par fredinkan Voir le message
Ils les avaient testé, mais jamais en situation réelle.
Autant les scientifiques ayant travaillé sur le projet que les membres du cabinet Truman ont dit qu'ils ne s'attendaient pas à autant de morts liés aux bombes une fois la guerre terminée. (Ils n'avaient, forcément, pas d'idée des pertes avant la fin des affrontements)

L'autre problème était aussi les cibles choisies qui ont été longtemps critiquées: Des villes industrielles, mais c'est plus les habitants qui ont été impactés que les installations -> Pour Hiroshima, c'est principalement sur les secteurs d'habitation que la bombe est tombée et pas sur les installations industrielles / militaires. T'as pas mal de documentaires qui en parlent.
Si je m'en souviens bien, les bombes ont explosé à une altitude calculée histoire de maximiser les effets. Vu ce que tu ramasses, que tu la fasse péter ici ou un peu plus loin... De toutes façons, c'était terrible pour les populations. Comment réduire les dégâts avec ce genre d'armement ? Comment pouvaient-ils estimer les pertes à l'époque ? Même de nos jours c'est quasi impossible d'avoir du fiable alors en 45 ?

Il était évident que les visées recherchées étaient largement au-delà de la simple portée militaire. Les populations payent très souvent un lourd tribu aux egos et à l'entêtement de leur dirigeants. Et ça se vérifie encore de nos jours...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web