Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Huawei clôture son premier trimestre 2019 avec un CA de 23,4 milliards d'euros,
En hausse de 39% malgré les pressions américaines

Le , par Stéphane le calme

208PARTAGES

6  0 
Huawei a généré un chiffre d'affaires de 179,7 milliards de yuans (23,4 milliards d’euros) pour le premier trimestre de 2019, en hausse de 39% par rapport à l'année précédente, et a vendu 59 millions de smartphones dans le monde. L'entreprise n'a pas fourni de chiffres pour l'année dernière, cependant, la société d'études de marché Strategy Analytics a annoncé que Huawei avait livré 39,3 millions de smartphones au premier trimestre de 2018.

L’entreprise a également signé 40 contrats commerciaux pour la 5G avec des opérateurs mondiaux. Elle a déclaré avoir vendu plus de 70 000 stations de base 5G pour le trimestre et s’attend à atteindre la barre des 100 000 stations de base 5G d’ici mai.

La société basée à Shenzhen, premier fabricant mondial d’équipements de télécommunication, a également déclaré que sa marge bénéficiaire nette était d’environ 8% pour le trimestre, chiffre légèrement supérieur à la même période de l’année dernière. Huawei n'a pas révélé son bénéfice net réel.

L’annonce des résultats limités intervient à un moment où Washington a intensifié sa campagne contre Huawei, alléguant que son équipement pourrait être utilisé pour l’espionnage et exhortant ses alliés américains à lui interdire de construire des réseaux mobiles 5G de nouvelle génération.


Les services de renseignements américains ont accusé Huawei Technologies d'être financé par la sécurité de l'État chinois, a annoncé samedi le Sunday Times, ajoutant ainsi à la liste des allégations à l'encontre de la société de technologie chinoise en Occident.

La CIA a accusé Huawei d’avoir reçu des fonds de la Commission de la sécurité nationale chinoise, de l’Armée de libération du peuple et d’une troisième branche du réseau de renseignement chinois, a rapporté le journal britannique, citant une source britannique.

Plus tôt cette année, le renseignement américain a partagé ses revendications avec d'autres membres du groupe de partage du renseignement Five Eyes, qui comprend la Grande-Bretagne, l'Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande.

Le Chinois ne se laisse pas impressionner

Sans surprise, Huawei a rejeté ces accusations dans une déclaration citée par le journal :

« Huawei ne commente pas les allégations non fondées étayées par zéro élément de preuve provenant de sources anonymes », a déclaré un représentant de Huawei au Times.

Ces derniers mois, Huawei s’est également lancé dans une guerre médiatique sans précédent en ouvrant son campus aux journalistes et en mettant son fondateur, généralement discret, Ren Zhengfei à la disposition des journalistes.

La société chinoise, qui est également le troisième fabricant mondial de smartphones, a déclaré la semaine dernière que le nombre de contrats remportés pour la fourniture d'équipements de télécommunication 5G avait encore augmenté, en dépit de la campagne menée par les États-Unis.

En fait, le fournisseur de réseau chinois a déclaré que 2019 serait une « année de déploiement à grande échelle de la 5G », son groupe d'entreprises de télécommunication devant offrir « des opportunités de croissance sans précédent ».

Les États-Unis exercent de plus en plus de pressions sur leurs alliés, notamment l'Europe, la Nouvelle-Zélande, l'Australie et le Royaume-Uni, pour qu'ils interdisent les produits Huawei, prévenant qu'il serait « difficile » pour les États-Unis de faire des affaires dans les pays utilisant du matériel Huawei.

De son côté, le vendeur chinois a nié à maintes reprises les allégations d'espionnage et d'espionnage, soulignant que le gouvernement américain n'avait jamais fourni d'éléments de preuve à l'appui de telles affirmations. Il a plutôt piraté les serveurs de Huawei et volé ses codes de courrier électronique et ses codes sources. Le géant chinois de la technologie a également accusé les États-Unis de lui couper l’accès à des marchés de la 5G à travers le monde.

S'exprimant lors du Sommet mondial des analystes de Huawei à Shenzhen plus tôt ce mois-ci, son vice-président Ken Hu a indiqué que la 5G était déployée beaucoup plus rapidement que prévu et que le développement d'appareils 5G suivait pour la première fois le développement du réseau 5G.

La société chinoise prévoyait qu'il y aurait 2,8 milliards d'utilisateurs de la 5G dans le monde d'ici 2025 et elle cherchait à mettre en place les réseaux principaux nécessaires à cette croissance.

L’activité réseau de Huawei a connu une première baisse de chiffre d’affaires en 2018, mais Ren Zhengfei a déclaré dans un entretien accordé à CNBC plus tôt ce mois-ci que les ventes d’équipement réseau avaient augmenté de 15%, tandis que les ventes à la consommation avaient augmenté de plus de 70% au premier trimestre. .

"Ces chiffres montrent que nous sommes toujours en croissance, pas en baisse", a déclaré Ren.

Guo Ping, président en exercice de la société, a annoncé qu'il s'attendait à ce que les trois groupes - consommateurs, transporteur et entreprise - affichent une croissance à deux chiffres cette année.

Source : Reuters

Voir aussi :

Les services US de renseignements ont accusé Huawei d'avoir reçu des fonds de l'État chinois, ravivant les tensions entre Washington et Beijing
Après l'Allemagne et le Royaume-Uni, la Belgique blanchit Huawei, nouveau coup dur pour la campagne de diabolisation des États-Unis ?
Technologie 5G : la France dégaine la « loi Huawei », ou plutôt une « réponse technique et technologique à un problème technique et technologique. »

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de pierre.E
Membre actif https://www.developpez.com
Le 22/04/2019 à 19:00
bref soit on est écouté par les américains soit par les chinois
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/04/2019 à 11:21
Les USA ne sont pas content de perdre des parts de marché alors ils accusent les entreprises chinoises de faire de l'espionnage... (Avec la façon de penser "Peut-être qu'ils font comme nous"
Il fut un temps où Apple était numéro 1 des ventes de smartphones, après il y a eu Samsung, et ça va encore bouger.

Rien n'est éternel, par exemple Internet Explorer a dominé le monde des navigateurs pendant longtemps, mais tout change.
À un moment, dans le domaine des cartes graphiques, c'était 3dfx avec sa Voodoo 2 (ou je sais pas quoi) qui dominait.

D'ailleurs comme beaucoup de gens utilisent de plus en plus de tablettes et de moins en moins de vrai d'ordinateurs, peut-être que Windows ne sera plus le premier Système d'Exploitation.
Peut-être que les éditeurs de logiciels sortiront des versions Android de leurs logiciels, et de là à Linux il n'y pas loin...

Si c'est plus puissant et moins cher, pourquoi ne pas prendre du chinois ? C'est pas pire que l'étasunien...
Bon ya aussi du Sud Coréen avec Samsung, du Japonais avec Sony du Finlandais avec Nokia ?

Le problème c'est que ça utilise Android et je ne sais pas si on peut avoir total confiance là dedans, les services secrets étasuniens récupèrent peut-être des infos...
0  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web