La Chine projette d'interdire les activités liées au minage des cryptomonnaies
D'après le brouillon proposé par l'autorité compétente

309PARTAGES

11  0 
Pékin étudie le développement du marché local du bitcoin, la monnaie virtuelle la plus en vue du moment, et des autres monnaies cryptographiques depuis quelque temps déjà. Malgré tout, le gouvernement chinois ne semble pas favorable à l’adoption de devises électroniques créées à partir de la technologie des blockchains qui s’échangent en ligne sans être régulées par une juridiction clairement définie. La capitale chinoise avait fait valoir que les entreprises de minage consomment d’énormes quantités de ressources et alimentent la spéculation autour des monnaies cryptographiques.

Les régulateurs chinois ont, depuis, adopté une série de mesures non incitatives visant à circonscrire les activités de minage des monnaies cryptographiques et éviter que ce phénomène ne prenne de l’ampleur sur le marché financier local. Ces mesures doivent également permettre de lutter contre le blanchiment d’argent sur les plateformes d’échanges adossées à ces monnaies d’un nouveau genre et enrayer les fuites de capitaux hors du pays.

D’après les informations rapportées en janvier 2018 par les médias Bloomberg et Reuters, les autorités de régulation de la Chine ont publié un avis incitant les gouvernements locaux à « guider » les opérateurs de minage de cryptomonnaies vers une « sortie ordonnée » du marché. Cette mesure contraignante s’est ajoutée à la limitation annoncée par les autorités centrales concernant l’approvisionnement en électricité des acteurs impliqués dans les opérations de minages de monnaies cryptographiques.


La Chine et les cryptomonnaies ne font toujours pas bon ménage

Cette fois-ci, un peu plus d’un an plus tard, la principale autorité de planification économique chinoise envisage d’interdire le minage de bitcoin, d’après une liste d’activités industrielles auxquelles Pékin souhaite mettre fin, ce qui représente donc un nouveau signe de durcissement de la politique officielle dans le domaine des cryptomonnaies.

La Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR) a lancé lundi une procédure de consultation publique sur une nouvelle liste d’activités industrielles qu’elle entend encourager, restreindre ou interdire. La version initiale de cette liste avait été publiée en 2011.

Le projet présenté lundi inclut le minage de cryptomonnaies, dont le bitcoin, parmi les 450 activités que la CNDR juge soit incompatibles avec les lois ou réglementations en vigueur, soit insuffisamment sûres ou auxquelles elle reproche de gaspiller des ressources ou de polluer l’environnement.

Le projet ne précise pas la date à laquelle le minage de bitcoin serait interdit, ce qui implique que la décision pourrait entrer en vigueur immédiatement après son adoption définitive. La consultation publique est ouverte jusqu’au 7 mai.

Le quotidien Securities Times, contrôlé par l’Etat, avançait mardi que la nouvelle liste de la CNDR « reflète la politique industrielle du pays » en matière de cryptomonnaies.
« L’initiative de la CNDR est conforme à la volonté plus large de la Chine de contrôler différentes parties du secteur en forte croissance des ‘cryptos’ et elle ne marque pas encore un virage politique majeur », estime Jehan Chu, associé de la société d’investissement spécialisée Kenetic.

Une situation qui n’est pas vraiment surprenante ?

« Je crois que la Chine veut tout simplement ‘rebooter’ le secteur des cryptos pour en avoir le contrôle, une approche conforme à celle qu’elle a adoptée pour internet ».

D’autres traders spécialisés dans le bitcoin ont dit ne pas être surpris par le projet de Pékin.
« Le minage de bitcoin gaspille beaucoup d’électricité », a déclaré l’un d’eux, qui a requis l’anonymat.

Le secteur des cryptomonnaies fait l’objet depuis 2017 d’une surveillance étroite des autorités chinoises, qui ont déjà interdit les ICO (“initial coin offerings”, des levées de capitaux par émission de “jetons” numériques) et fermé des plateformes de transactions.

Pékin a en outre déjà commencé à limiter le minage de cryptomonnaies, obligeant de nombreuses sociétés spécialisées, parmi lesquelles certaines des plus importantes du monde, à délocaliser des activités.

L’industrie de la cryptomonnaie au bord de l’implosion ?

Juniper Research, un cabinet d'étude spécialisé dans l'identification et l'évaluation du marché à forte croissance au sein de l'écosystème numérique, a effectué une étude sur le marché de la cryptomonnaie. En octobre, il a prévenu que de nombreux indicateurs du monde de la cryptomonnaie laissent présager une implosion du marché notamment en raison d’un déclin graduel du volume de transaction. Dans son étude dénommée « The Future of Cryptocurrency : Bitcoin & Altcoin Trends & Challenges 2018-2023 », Juniper Research souligne que la baisse du volume d’échange journalier du Bitcoin et d’autres cryptomonnaies est un signal particulièrement négatif pour la valorisation de l’industrie des cryptomonnaies.


En effet, Bitcoin a vu ses volumes quotidiens de transactions passer d'une moyenne d'environ 360 000 personnes par jour vres la fin de l'année 2017 à seulement 230 000 en septembre 2018. Entre-temps, la valeur des transactions quotidiennes est passée de plus de 3,7 milliards de dollars US à moins de 670 millions de dollars US pour la même période. Cela a également affecté tout le marché de la cryptomonnaie dans son ensemble.

Néanmoins, le cours du bitcoin a bondi de près de 20% la semaine dernière et franchi la barre des 5.000 dollars pour la première fois depuis novembre, une hausse dont la cause n’a pas été identifiée avec certitude. Le bitcoin, qui représente environ la moitié du marché global des cryptomonnaies, perdait 1,73% à 10h50 GMT mercredi à 5.200 dollars.

Source : Reuters

Voir aussi :

Chine : les personnes qui changent d'emploi trop souvent pourraient être sanctionnées par le système de crédit social
Google bloque les annonces qui aident à contourner la censure en Chine, décision « totalement indépendante » d'une tentative de rentrer dans ce pays
Se trouver réprimandé par le système de crédit social en Chine est « pire qu'une peine de prison », selon une victime
McDonald's amorce l'acquisition de la startup de machine-learning Dynamic Yield pour 300 MM $, afin de créer un menu à emporter pouvant s'adapter

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 22:43
Je trouve que ce virage de la Chine vers l'écologie est une très bonne nouvelle, ils ont parfaitement raison.

Si la Chine ne devient pas écolo la planète est foutue, donc c'est un vrai message d'espoir.

PS : Chine : des milliards d’arbres pour contrer l’avancée du désert + 3 raisons de croire que la Chine sera le leader des énergies renouvelables + la Chine la poubelle du monde c'est fini !
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/04/2019 à 12:08
Citation Envoyé par domi65 Voir le message
N'oublions pas que l'électricité, en Chine, c'est avant tout du charbon.
En effet la Chine produit beaucoup d’électricité à partir de charbon :


Il faut que la Chine développe sa production d'énergie nucléaire.
La Chine annonce la construction de sa première centrale nucléaire flottante
La Chine met en service le premier réacteur nucléaire EPR de la planète
Un réacteur nucléaire EPR construit à Taishan, dans le sud de la Chine, a été mis en service, une première mondiale pour cette technologie, ont annoncé EDF et son partenaire chinois CGN. Son chantier avait démarré en 2009, deux ans après l'EPR d'EDF à Flamanville, dont la mise en service a encore été repoussée en 2020.
1  0 
Avatar de NBoulfroy
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 16:58
Bah, on est plus à ça près avec la Chine.

En revanche, s'ils font ça, du coup, on va avoir un marché parallèle aux crytomonnaies actuelles ? Genre, un bitcoin accessible en Chine et un bitcoin accessible dans le monde entier ?

Je ne sais même pas si cela est possible ... J'avoue ne pas assez m'y connaître.
0  0 
Avatar de domi65
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 10/04/2019 à 11:52
« Le minage de bitcoin gaspille beaucoup d’électricité »
Oui, il est là le vrai problème, à l'heure où l'on doit réduire nos émissions. N'oublions pas que l'électricité, en Chine, c'est avant tout du charbon. Et tout ça pour quoi ? C'est vital pour le pékin (pas fait exprès) moyen, le minage ?
0  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/04/2019 à 14:17
Pour une fois qu'il proposent quelque chose de bon... J'ai assez craché sur le gouvernement chinois, je vais faire une exception. Si ça pouvait faire tâche d'huile.....
0  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web