Intel aurait procédé à une vague de licenciements de ses administrateurs techniques
Sur quelques-uns de ses sites

Le , par Bill Fassinou

124PARTAGES

6  0 
Selon la rumeur qui circule depuis hier, Intel Corporation, l’un des plus gros fabricants de semi-conducteurs dans le monde aurait procédé à une vague de licenciement cette semaine dans le rang de ses cadres techniques sur quelques-uns de ses sites. D’après les informations qui circulent et ceux rapportés par le média The Oregonian, le nombre d’employés licenciés par l’équipementier Intel tournerait dans les centaines et la probabilité serait également forte que cela se répète dans les prochaines semaines ou prochains mois. Il semble de plus en plus clair que la grande majorité des entreprises informatiques donnent de nouvelles orientations quant à leurs manières de travailler. La plupart d’entre elles évoquent la conduite d'un grand nombre de leurs tâches désormais vers le cloud.

Du moins, si l'on se rappelle, c’est la raison qu’a évoquée Oracle la semaine passée après qu’il est apparu que la société américaine a procédé à un licenciement de plus d’un millier de ses employés. En effet, selon des informations rapportées la semaine dernière par IEEE Spectrum basées sur des rapports anecdotiques sur The Layoff et d’autres discussions internes, l’entreprise américaine aurait procédé au renvoi d’environ mille de ses employés dans plusieurs régions dans le monde. Les informations indiquaient qu’il y a eu des licenciements au Mexique, en Inde, au New Hampshire, etc. Pour expliquer cette décision, Oracle avait évoqué une vision de l’avenir de l’entreprise qui s’articule désormais autour de son infrastructure de cloud computing. Il ne s’agissait pas de mise à pied disciplinaire ni conservatoire selon que vous aviez commis une faute ou pas, mais juste d’une vague de licenciements.


Oracle avait réduit le nombre de son personnel pour se tourner peu à peu vers les objectifs futurs de l’entreprise, celui d’orienter ses activités prochaines vers le projet Oracle Cloud Infrastructure (OCI). Par le biais de son vice-président exécutif, Don Johnson, Oracle avait adressé après un courrier électronique à ceux qui sont désormais ces ex-employés portant l’objet “Restructuration organisationnelle”. « Le courrier électronique a informé les membres du personnel qu’à l’avenir, tout dans la société s’articulerait autour de l’opération Oracle Cloud Infrastructure (OCI) », a rapporté IEEE Spectrum. Si l’entreprise n’a pas précisé le nombre exact des licenciements, la rumeur et des discussions sur des forums d’ex-employés indiquent que celui-ci se compterait par millier.

« Les changements actuels au sein d'OCI s'aligneront davantage sur la vision de Larry concernant l'entreprise. Cela rationalisera nos produits et services, concentrera les investissements sur nos priorités les plus stratégiques et nous aidera à remplir plus efficacement et plus rapidement toutes les promesses et la portée du cloud Oracle de la génération 2. Les affaires d'OCI sont plus fortes que jamais et l'avenir de cette équipe est brillant », comportait le reste du courrier de Don Johnson.

À son tour, Intel a fait une réduction de son personnel cette semaine sur quelques-uns de ses sites les plus peuplés. Selon The Oregonian, des licenciements ont eu lieu dans l’Oregon où se situe l’un des plus grands sites de la société avec environ vingt mille employés. Parmi les autres endroits concernés par les licenciements, certains se trouvent toujours aux États-Unis et les autres dans les pays comme le Costa Rica. Les employés renvoyés par Intel sont essentiellement des administrateurs de systèmes d’informations. The Oregonian explique que les professionnels des technologies de l'information (TI) ne développent généralement pas de nouvelles technologies, mais ils jouent un rôle essentiel dans la gestion des systèmes internes d'une entreprise. Leur travail est particulièrement important dans les entreprises de haute technologie telles qu'Intel, qui dépendent des informaticiens pour assurer la sécurité et le bon fonctionnement des systèmes.

À la manière d’Oracle, Intel Corporation n’a pas non plus faire de commentaires sur le nombre de personnes licenciées. Il a cependant fait une déclaration qui ne ressemble pas, mais qui pourrait faire penser à celui du vice-président d’Oracle. « Les changements dans nos effectifs sont dictés par les besoins et les priorités de notre entreprise que nous faisons évoluer en permanence. Nous sommes déterminés à traiter tous les employés concernés avec professionnalisme et respect », a déclaré Intel dans un bref communiqué dans lequel il reconnaissait les réductions opérées. Cela dit, est-ce une raison suffisante pour se séparer d’un nombre aussi important de ses administrateurs techniques ? D’après une autre information qu’apporte le média, Intel aurait précédemment fait appel à plusieurs entreprises de technologie de l'information dans une note.

Selon cette note, l’entreprise consoliderait désormais ses activités sous un seul contractant, le géant de la technologie indien Infosys. Ainsi, d'après une personne au courant des raisons qui ont poussé Intel à ce changement, en travaillant avec moins de sous-traitants, Intel a besoin de moins de gestionnaires pour superviser ces personnes. De plus informe le média, Intel se prépare non seulement à un changement radical de sa technologie de fabrication, mais également à construire de nouvelles usines de plusieurs milliards de dollars en Oregon, en Irlande et en Israël. La société, selon The Oregonian, prévoit la création de 1750 nouveaux emplois en Oregon dans les prochaines années, dans le cadre de la construction de la troisième phase de sa gigantesque usine de recherche à Hillsboro appelée D1X. The Oregonian informe pour finir que les actions d’Intel ont augmenté jusqu'à 53,70 USD soit une progression de 1,1 % le vendredi dernier.

Source : The Oregonian

Et vous ?

Que pensez-vous de cette vague de licenciements de la part d'Intel ?
Pensez-vous que la cause serait l'automatisation des tâches au sein de l’entreprise ?

Voir aussi

Oracle procède à des licenciements de près de 1000 employés, l'entreprise dit vouloir se tourner vers son infrastructure de cloud computing

L'IA constitue-t-elle une menace contre l'emploi ? Non, elle en créera des millions de plus qu'elle n'en détruira selon Byron Reese, voici comment

L'IA et les robots remplaceront la plupart des travailleurs humains, car ils n'ont pas à être parfaits, être meilleurs suffit, selon une journaliste

Une nouvelle étude a trouvé que l'automatisation pourrait mettre en péril la moitié des emplois, dans les pays riches de l'OCDE

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !


 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web