Le langage Go continue sa progression avec de nombreux développeurs qui l'utilisent dans les projets professionnels et personnels
Selon un sondage

Le , par Olivier Famien

185PARTAGES

Go est un langage de programmation en plein essor. Classé actuellement parmi les 20 langages les plus populaires, selon l’Index Tiobe, ce langage connaît une forte adoption dans la communauté des développeurs. Et pour cause, ses auteurs lui concèdent une facilité d’apprentissage.

En 2016, l’équipe de Go a réalisé un sondage pour connaître les tendances de ce langage auprès de la communauté des développeurs. Après avoir interrogé plus de 3500 utilisateurs de ce langage, les gardiens du langage ont noté que les développeurs utilisent plus ce langage pour des projets personnels. Par ailleurs, moins de 30 % des participants l’utilisent à domicile et 23 % utilisent le langage de programmation au travail de façon exclusive.

En 2018, un nouveau sondage a été mené afin de suivre à nouveau l’évolution du langage. Pour la première fois dans l’évolution du langage, le nombre de répondants au sondage qui utilisent Go dans le cadre de leurs activités quotidiennes a atteint 50 % (contre 44 % en 2016).


De manière pratique, les développeurs (plus de 40% des répondants) utilisent ce langage de programmation aussi bien au travail qu’en dehors du travail. Et de manière distincte, 72 % des répondants utilisent Go au travail et 70 % des répondants l'utilisent en dehors du travail.


Par ailleurs, 1/3 des répondants estiment qu’ils ont le plus de compétence dans ce langage par rapport aux autres langages. Et nous avons deux fois plus de répondants qui le considèrent comme leur langage de programmation préféré. Ainsi, même si beaucoup de personnes interrogées estiment qu’elles ne maîtrisent pas aussi bien Go que les autres langages, elles préfèrent quand même développer fréquemment avec Go.


Dans le monde actuel, manier plusieurs langages à sa guise est essentiel pour rester compétitif. Une majorité de répondants aux questionnaires (69 %) ont souligné qu’ils possèdent une expertise dans 5 langages de programmation différents. Parmi ceux-ci, plus de 50 % ont révélé qu’ils considèrent Go comme leur langage préféré.


En comparant les deux graphiques ci-dessus, l’on constate que trois langages ont plus de répondants qui préfèrent ce langage, mais affichent moins de compétences. Ce sont Rust (2,41 : 1 ratio de préférence:expertise), kotlin (1,95 : 1) et go (1,02 : 1). Une préférence plus grande que l’expertise implique un intérêt — mais peu d’expérience directe — dans un langage, alors qu’une préférence plus faible que le nombre d’expertises suggère des obstacles à une utilisation efficace.

Pour ce qui concerne le domaine d’utilisation de Go, le développement web est le domaine le plus utilisé avec ce langage. Que ce soit en 2016, 2017 ou 2018, plus de 60 % des répondants ont recours à ce langage dans le cadre du développement web. Après le développement web, le domaine qui suit est DevOps (41 % en 2018). Et en troisième position, nous avons la programmation système pour laquelle les développeurs utilisent Go de manière préférentielle.


Au niveau des tâches réalisées par les utilisateurs de Go, depuis 2016, la tendance tourne autour de l’écriture de services API/RPC et le développement d’applications CLI. Alors que l’utilisation de la CLI est restée stable à 63 % pendant trois ans, l’utilisation d’API/RPC est passée de 60 % en 2016 à 65 % en 2017 et en 2018 à 73 %.


Lorsqu’il a été demandé aux répondants les principales raisons qui pourraient les empêcher d’utiliser Go, la moitié des répondants a souligné qu'elle travaille sur des projets écrits en d’autres langages et un tiers d’entre les personnes interrogées a admis que leur équipe préfère utiliser un langage différent. En outre, l’absence de certaines fonctionnalités et et bibliothèques complète les raisons les plus courantes pour lesquelles les répondants n’utilisaient pas Go.


En continuant toujours sur le volet des difficultés rencontrées avec Go, les répondants ont mis en avant trois principaux défis qu’ils ont rencontrés lors de l’utilisation du langage. Ce sont :

  • La gestion des paquets ;;
  • Les différences par rapport à des langages de programmation plus familiers ;;
  • Le manque de génériques.

Lors du sondage, les personnes interrogées ont également eu à préciser dans quel environnement ils écrivent leurs projets. Une majorité (65 %) des répondants a déclaré utiliser Linux, 50 % sous macOS et 18 % sous Windows. Pour ceux qui utilisent une combinaison de plusieurs systèmes d’exploitation, Linux et macOS restent les leaders, 81 % des personnes interrogées développent avec ces deux systèmes. Seulement 3 % des répondants partagent leur temps de manière égale entre les trois systèmes d’exploitation (Windows, Linux et macOS).


Enfin, sur ces différents systèmes d’exploitation, les développeurs affirment qu’ils utilisent en première position VS Code (35 % des répondants) pour écrire du code avec Go. Le second éditeur utilisé par les répondants est GoLand/IntelliJ (22 %). Le troisième éditeur est Vim. Et pour être plus à l’aise en écrivant du code en Go avec ces éditeurs, les répondants ont signifié qu’un meilleur support de déboggage ainsi que l’amélioration de la complétion de code leur permettraient d’être plus efficaces.

Source : Blog Go

Et vous ?

Que pensez-vous des résultats de ce sondage ;? Sont-ils réalistes ;?

Utilisez-vous Go dans vos projets ;? Quels sont les avantages et inconvénients que vous lui reconnaissez ;?

Pouvez-vous suggérer à un développeur d’apprendre le langage Go ;? Quels avantages pourra-t-il en tirer par rapport aux autres langages comme Rust, Java et autres ;?

Comment voyez-vous le langage Go dans l’avenir ;? Pourra-t-il se pérenniser comme le C ;? Ou tombera-t-il dans l’abandon ;?

Voir aussi

L'équipe Go revient sur le processus de développement de la version 2.0 du langage et soumet des changements à venir dans Go 1.13
L'équipe de Go publie des brouillons du design du langage Go 2, au menu : la généricité, la gestion des erreurs et la sémantique des valeurs d'erreur
Go : après 5 ans de Go 1, la communauté du langage open source planifie une transition vers Go 2 en minimisant les perturbations entre les versions
Go est plus utilisé par les développeurs pour leurs projets personnels, selon le sondage Go 2016
Quels avantages ou inconvénients trouvez-vous au langage Go ? Schörghuber raconte son aventure avec Go et finit par le rejeter pour diverses raisons

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web