La Linux Foundation héberge le projet CHIPS Alliance pour booster l'industrie
Via la conception de puces et de SoC open source

416PARTAGES

15  0 
La Linux Foundation a dévoilé plusieurs partenariats de collaboration importants dans le but de consolider le développement de divers projets open source alimentant une grande partie du Web. L’un d’eux était le projet CHIPS Alliance pour héberger et gérer du code open source de haute qualité lié à la conception de dispositifs en silicium. La fondation a assuré que CHIPS Alliance va favoriser la mise en place d'un environnement collaboratif permettant d'accélérer la création et le déploiement de conceptions de puces plus efficaces et plus souples destinées aux applications mobiles, informatiques, électroniques grand public et de l'Internet des objets (IdO).

Il faut dire que l’open source hardware ne date pas d’aujourd’hui. Sun a publié OpenSPARC en 2007 et IBM a lancé OpenPOWER en 2013. OpenSPARC mourrait après le rachat de Sun par Oracle, et OpenPOWER reste largement géré par IBM. Avec l’arrivée récente du RISC-V, les conceptions de processeurs open source ont finalement pris de l’ampleur. CHIPS Alliance vient apporter sa pierre au développement de cet écosystème.

Esperanto Technologies, Google, SiFive et Western Digital ont été parmi les premiers contributeurs à la CHIPS Alliance, tous attachés au matériel open source et à l’élan continu derrière l’architecture libre et ouverte de RISC-V.

« La communauté RISC-V s’emploie à promouvoir les technologies de base open source qui aideront à débloquer l’innovation du marché pour faire progresser [l’intelligence artificielle / l’apprentissage automatique et la composabilité des infrastructures] », a déclaré Eric Burgener, vice-président de la recherche chez Infrastructure Systems, Plateformes et Technologies Group, via un rapport IDC récent.

Alors que ces premiers partisans de la CHIPS Alliance sont tous attachés à l'architecture RISC-V, ils veulent aller au-delà de RISC-V. Ils créent une entité indépendante permettant aux entreprises et aux particuliers de collaborer et d'apporter des ressources afin de rendre la conception de puces de CPU et de SOC open source plus accessible.

« La collaboration ouverte a souvent prouvé son efficacité pour aider les industries à accélérer la mise sur le marché, à atteindre un niveau de maintenabilité à long terme et à créer des normes de facto », a déclaré Mike Dolan, vice-président des programmes stratégiques de la Linux Foundation. « Le même modèle de collaboration s'applique au matériel d'un système, tout comme aux composants logiciels. Nous sommes impatients d’accueillir l’Alliance CHIPS et invitons d’autres organisations à se joindre à l’initiative afin de contribuer à la promotion de l’innovation collaborative sur les marchés des CPU et des systèmes sur puce ».


« Chaque jour, de nouvelles charges de travail apparaissent, nous avons besoin de nouvelles conceptions de silicium pour optimiser les exigences de traitement », a déclaré Martin Fink, PDG par intérim de la Fondation RISC-V et vice-président exécutif et directeur de la technologie de Western Digital. « Les architectures polyvalentes d’aujourd’hui ont, dans certains cas, des décennies. Avec la création de l’Alliance CHIPS, nous espérons accélérer les innovations en matière de silicium via la communauté open source ».

Les contributions initiales

Chacune de ces premières entreprises membres opte pour l’approvisionnement en libre accès à un large éventail de technologies. Ceux-ci incluent:
  • Google: Google envisage de créer un environnement générateur de flux d'instructions basé sur la méthodologie de vérification universelle (UVM) pour les cœurs RISC-V. L'environnement fournit des séquences d'instructions configurables et extrêmement stressantes qui permettent de vérifier les cas d'école d'architecture et de microarchitecture.
  • SiFive: SiFive a été créée par les inventeurs de l’architecture libre et ouverte des ensembles d’instructions RISC-V, qui, avec leurs collègues de l’UC Berkeley, ont mis au point les premiers microprocesseurs RISC-V open source et un nouveau langage de description de matériel open source Chisel. Ces travaux initiaux chez UC Berkeley ont également mis au point le générateur de SoC RocketChip, y compris la version initiale de la structure d’interconnexion cohérente TileLink.

    En tant que membre de CHIPS Alliance, SiFive reste déterminé à maintenir et à améliorer le générateur de SoC RocketChip et la structure d'interconnexion TileLink. SiFive va également contribuer à la boîte à outils de spécification et de transformation de la représentation intermédiaire FIRRTL. SiFive contribuera et maintiendra également Diplomacy, le framework de négociation des paramètres SoC.
  • Western Digital: son cœur SweRV 32 bits haute performance à 9 étapes, à double émission, associée à un banc d'essai et à un simulateur de jeu d'instructions SweRV haute performance. Western Digital contribuera également à la spécification et aux premières implémentations du protocole de cohérence du cache OmniXtend.

Dans un communiqué, le docteur Amir Salek, directeur principal de l'infrastructure technique chez Google Cloud, a déclaré : « Nous entrons dans un nouvel âge d'or de l'architecture informatique mise en avant par les accélérateurs, le développement rapide du matériel, l'architecture et les implémentations open source. L'Alliance CHIPS fournira le support et la structure nécessaires pour créer un écosystème matériel dynamique open source offrant des composants de haute qualité, bien vérifiés et documentés, afin d'accélérer et de simplifier la conception de la puce ».


Yunsup Lee, cofondateur et directeur de la technologie de SiFive, espère que CHIPS redémarrera la conception des puces. "Les débuts de la conception de semi-conducteurs se sont évaporés en raison de la montée en flèche des coûts liés à la construction d'un SoC personnalisé. Une industrie dynamique et en pleine croissance des semi-conducteurs a besoin d'un nombre important de démarrages de conception et la CHIPS Alliance comblera ce besoin", a déclaré Lee.

« L’univers centré sur les données continue de croître et de s’étendre comme beaucoup d’entre nous n’avaient jamais imaginé », a déclaré le docteur Zvonimir Bandic, directeur principal de l’architecture des plateformes de prochaine génération chez Western Digital, cofondateur de RISC-V et de CHIPS Alliance. « La CHIPS Alliance fournira l’accès à une solution silicium open source capable de démocratiser les interfaces de mémoire et de stockage clés et de mettre en place de nouvelles architectures révolutionnaires axées sur les données. Elle ouvre la voie à une nouvelle génération d'appareils de calcul et d'accélérateurs intelligents proches de la mémoire et capables de transformer le transfert, le partage et la consommation de données dans une large gamme d'applications. En étendant l’engagement de Western Digital à l’architecture RISC-V et à son ensemble d’instructions, et en s’associant à d’autres leaders du secteur pour former la CHIPS Alliance, nous réalisons un autre pas en avant important pour libérer le véritable potentiel des données ».

CHIPS Alliance va suivre les pratiques de gouvernance cohérentes avec les autres projets de Linux Foundation, qui comprendront un conseil d’administration, un comité de pilotage technique et des contributeurs communautaires qui vont travailler collectivement à la gestion du projet. Les plans initiaux se concentreront sur la mise en place d'un processus de curation visant à fournir à la communauté des puces un accès à du matériel de haute qualité destiné aux entreprises.

Source : Linux Foundation

Voir aussi :

La Linux Foundation compte 34 nouveaux membres, parmi lesquels des entreprises et des ONG, qui ont décidé de s'investir davantage sur l'open source
GraphQL, le langage de requête de Facebook se dote de sa propre fondation open source qui sera elle-même hébergée par la Linux Foundation
Google est désormais un membre Platinum de la Linux Foundation et versera, de ce fait, 500 000 USD par an à l'organisation

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !


 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web