Facebook décide de mettre en quarantaine les campagnes anti-vaccins qui circulent sur sa plateforme
Après la médiatisation de l'affaire Lindenberger

231PARTAGES

13  1 
Ethan Lindenberger, un lycéen américain de 18 ans originaire de l'Ohio, a témoigné mardi devant le Comité sénatorial de la santé, de l'éducation, du travail et des retraites. Il s'est fait des vaccins contre l'avis de sa mère qui, selon lui, n'est basé que sur une idéologie anti-vaccin propagé sur Facebook.

Devant le Comité, il a souligné l'importance de disposer d'une information « crédible ». En revanche, a-t-il déclaré, les médias sociaux ont contribué à développer les fausses croyances profondément ancrées dans sa mère, à savoir que les vaccins étaient dangereux. Plus précisément, a-t-il dit, elle s'est tournée vers les groupes anti-vaccinaux sur les médias sociaux pour obtenir des preuves qui allaient appuyer son point de vue.

Il a expliqué :

Citation Envoyé par Ethan Lindenberger
J'ai passé toute ma vie sans des vaccins contre des maladies comme la rougeole, la varicelle ou même la polio. Cependant, en décembre 2018, j'ai commencé à rattraper mes vaccinations manquées malgré la désapprobation de ma mère, ce qui a finalement mené à cette histoire, me permettant d'en parler devant vous.
Dans un entretien accordé au Washington Post mardi, Lindenberger a déclaré que Facebook, ou des sites Web liés à Facebook, étaient vraiment la seule source d'information sur laquelle sa mère se fie pour ses informations anti-vaccin.

Selon Lindenberger, le plus important était l’impact des communautés anti-vaccin de Facebook sur sa famille.

« J’ai le sentiment que si ma mère n’interagissait pas avec ces informations et qu’elle ne se laissait pas influencer par ces arguments et ces histoires, cela pourrait tout changer », a-t-il déclaré. « Toute ma famille aurait pu être vaccinée ».


Lindenberger a déclaré qu'il pensait que ses frères et sœurs plus âgés, qui sont venus avant l’ère Facebook, avaient été vaccinés. Il a déclaré que ses frères et sœurs plus jeunes n’avaient pas été vaccinés.

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies forment ensemble la principale agence fédérale des États-Unis en matière de protection de la santé publique. Les centres produisent des informations dans le but d'améliorer les décisions gouvernementales en matière de santé. Ces centres déclarent explicitement qu’il n’y a pas de lien entre les vaccins et l’autisme, et préviennent également des informations erronées qui se propagent facilement et sont disponibles en ligne.

La réaction de Facebook

Hier, Monika Bickert, VP, Global Policy Management chez Facebook a assuré que l’entreprise travaille à lutter contre la désinformation concernant les vaccins sur Facebook en réduisant leur distribution et en fournissant aux personnes des informations faisant autorité sur le sujet. Facebook va commencer par une série d'étapes :

  • Nous allons réduire le classement des groupes et des pages qui répandent des informations erronées sur la vaccination dans le fil d’actualité et Recherche. Ces groupes et pages ne seront pas inclus dans les recommandations ou les prévisions lorsque vous tapez dans la recherche.
  • Lorsque nous découvrons des annonces contenant des informations erronées sur les vaccins, nous les rejetons. Nous avons également supprimé les options de ciblage connexes, telles que « les controverses relatives aux vaccins ». Pour les comptes d'annonces qui continuent de violer nos règles, nous pouvons prendre d'autres mesures, telles que la désactivation du compte d'annonce.
  • Nous ne montrerons pas et ne recommanderons pas de contenu contenant des informations erronées sur les vaccinations sur Instagram Explore ou les pages hashtag.
  • Nous explorons des moyens de partager des informations éducatives sur les vaccins lorsque les gens rencontrent des informations erronées sur ce sujet.



Comment cela va-t-il fonctionner

Citation Envoyé par Monika Bickert
Les principales organisations mondiales de la santé, telles que l'Organisation mondiale de la santé et les centres américains de contrôle et de prévention des maladies, ont publiquement identifié des hoax relatifs aux vaccins et qui sont vérifiables. Si ces hoax relatifs aux vaccins apparaissent sur Facebook, nous agirons contre eux.

Par exemple, si un groupe ou un administrateur de page publie cette information erronée sur le vaccin, nous exclurons tout le groupe ou la page des recommandations, réduirons la distribution de ces groupes et de pages dans le fil d’actualité et la recherche et rejetterons les annonces contenant cette information erronée.

Nous souhaitons également fournir aux personnes un contexte supplémentaire leur permettant de décider de lire, de partager ou d’engager des conversations au sujet d’informations qu’ils voient sur Facebook. Nous explorons des moyens de donner aux gens des informations plus précises d'organisations de spécialistes sur les vaccins, en haut des résultats des recherches connexes, sur des pages traitant du sujet et sur des invitations à rejoindre des groupes sur le sujet. Nous aurons une mise à jour à ce sujet bientôt.

Nous sommes pleinement attachés à la sécurité de notre communauté et continuerons à développer ce travail.
Source : Facebook

Et vous ?

Que pensez-vous des mesures prises par Facebook ?

Voir aussi :

Mark Zuckerberg va réorienter Facebook vers le chiffrement et la confidentialité, et les gens communiqueront dorénavant en groupe restreint
Facebook vous suit toujours sur les applications Android comme Yelp, Duolingo ou Indeed, même si vous n'avez pas de compte Facebook
Les utilisateurs américains de Facebook quittent le réseau social par millions, selon un sondage d'Edison Research
Presque tous ceux qui croient en la théorie de la Terre plate ont commencé sur YouTube, selon une étude

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/03/2019 à 8:15
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Que pensez-vous des mesures prises par Facebook ?
Je trouve que c'est le début de la censure, parce qu'après ils pourront mettre n'importe quoi dans la catégorie "informations erronées".
Donc sur Facebook on ne retrouvera plus que l'idéologie officielle, comme dans les journaux, à la TV et à la radio.
Il y a aura un ministère de la vérité sur Facebook.

Ça commence avec les vaccins, comme ça personne n'est contre, mais après ils pourront rajouter ce qu'ils veulent.
Il y a déjà le contenu pro Trump qui est mis en arrière sur Facebook et c'est anti démocratique.

Il n'y aura peut-être plus jamais de mouvement comme les gilets jaunes qui naîtront sur Facebook.
Avatar de smobydick
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 08/03/2019 à 8:25
@ryu si jamais ça arrive, Les gens iront ailleurs. Ils n'utilisent pas exclusivement facebook j'imagine. Cette mère a été sur fb car elle a trouvée une communauté autour de son délire. Demain ce sera une autre plate-forme.
Et pour les manifs... Ben ya pas toujours eu fb
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/03/2019 à 8:43
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je trouve que c'est le début de la censure, parce qu'après ils pourront mettre n'importe quoi dans la catégorie "informations erronées".
Mettre la vie d'autrui en danger ne peut pas être considéré à la légère...
Le but de la censure, ce n'est pas tant de faire changer d'avis les gens convaincus que d'empêcher ceux ayant une opinion neutre d'être exposé a du contenu mensonger sans avoir le bagage scientifique pour démêler le vrai du (très) faux.
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/03/2019 à 8:47
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
Mettre la vie d'autrui en danger ne peut pas être considéré à la légère...
Le but de la censure, ce n'est pas tant de faire changer d'avis les gens convaincus que d'empêcher ceux ayant une opinion neutre d'être exposé a du contenu mensonger sans avoir le bagage scientifique pour démêler le vrai du (très) faux.
Surtout que là, il n'est pas question de mettre en quarantaine toutes les publications anti-vaccins, mais celles avec des hoax connus et identifiés.

Mais bon, c'est Ryu, entre le fait qu'il lit de travers, et son penchant pour le complotisme, si tu l'écoute, 9 articles sur 10 qui sont postés sur DVP, c'est un coup monté du gouvernement...

Bien sûr qu'il faut faire attention, mais quand je vois toutes les bêtises qui circulent au sujet des vaccins, il y a clairement de la réinformation à faire chez certains.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/03/2019 à 8:56
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
Mettre la vie d'autrui en danger ne peut pas être considéré à la légère...
Voilà c'est exactement ce que je dis, Facebook commence avec les vaccins comme ça personne n'est contre...
Je ne me concentre pas sur le motif initial, j'essaie d'anticiper les excès futurs.
Tous les projets de ce type commencent avec de "bonnes intentions".

De toute façon tout est fait pour te forcer à vacciner tes enfants, en France plein de portes sont fermées si tu n'es pas vacciné.
Il y a 11 vaccins obligatoires.

Par exemple sans vaccin tu ne peux pas aller à la crèche :
Enfant non vacciné : un médecin d’Angers suspendu
L’enfant était sujet à des « otites à répétition » et à des « poussées d’eczéma », lui aurait dit la mère du jeune patient. « C’était une famille nouvellement arrivée sur Angers, elle venait pour la première fois au cabinet et avait besoin du certificat pour la crèche… Mais elle n’est jamais revenue », explique aujourd’hui l’épouse du Dr François Beaudouin, âgé de 65 ans.
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/03/2019 à 9:06
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

De toute façon tout est fait pour te forcer à vacciner tes enfants, en France plein de portes sont fermées si tu n'es pas vacciné.
Il y a 11 vaccins obligatoires.

Par exemple sans vaccin tu ne peux pas aller à la crèche :
Enfant non vacciné : un médecin d’Angers suspendu
Ce qui est tout à fait normal !

D'ailleurs dans ton article, dès le début :

la petite sœur de l’enfant, née prématurément neuf mois plus tard, a contracté par la suite la coqueluche, par l’intermédiaire de son frère. Une maladie qui fait partie des onze pathologies pour lesquelles les vaccins sont obligatoires depuis janvier dernier.
Quelle bonne idée de ne pas faire vacciner son enfant...

Heureusement qu'ils ont réussi à soigner la soeur, ils auraient au l'air malin les parents si elle était décédé en choppant la coqueluche à cause de l'absence de vaccins chez son frère...
Avatar de VivienD
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/03/2019 à 9:15
Le plus gros problème des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, ...) et de certains sites de publication (YouTube, ...) réside en leurs algorithmes de recommandation de contenu car ils créent une caisse de résonance idéologique autour de chaque utilisateur. Cela alimente le développement de théories du complot aussi fallacieuses et délétères puissent-elles être. La «mise en quarantaine» de l'intox à propos des vaccins n'est qu'une rustine extrêmement localisée sur une chambre à air perforée de toute part; d'autre part, cette «mise en quarantaine» n'est qu'une forme de censure tout à fait comparable, si ce n'est équivalent, au shadow banning sévissant déjà sur Twitter.

Il faut plutôt relâcher, voire bannir, les algorithmes de recommandation de contenu. Donner véritablement de la visibilité au contenu scientifique vérifié et véridique ainsi qu'à sa vulgarisation serait aussi une bonne idée, quoique très risquée.
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/03/2019 à 9:26
Citation Envoyé par VivienD Voir le message
cette «mise en quarantaine» n'est qu'une forme de censure tout à fait comparable, si ce n'est équivalent, au shadow banning sévissant déjà sur Twitter.
Et même cela, ne serait-ce pas qu'une infox de plus ?

Le shadow banning a déjà été démenti par Twitter, aurais-tu une source quelconque pouvant prouver ce point ?
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/03/2019 à 9:41
Citation Envoyé par VivienD Voir le message
Il faut plutôt relâcher, voire bannir, les algorithmes de recommandation de contenu.
Ça n'arrivera pas parce que les entreprises en ont besoin pour cibler l'audience.
Aujourd'hui les marques ont besoin de connaitre les centres d’intérêts des consommateurs.
Par exemple si t'es vegan, les producteurs de viande ne vont pas te cibler.

Citation Envoyé par VivienD Voir le message
Donner véritablement de la visibilité au contenu scientifique vérifié et véridique ainsi qu'à sa vulgarisation serait aussi une bonne idée, quoique très risquée.
Dire ça ça ne va pas, dans l'histoire il est arrivé plein fois que la science se plante.
Le premier médecin qui a dit "on devrait se laver les mains avant d'accoucher les femmes, parce qu'il y a peut-être une histoire de microbe" est passé pour un con, les médecins ne voulaient pas prendre de responsabilité dans la mort de plein de bébés.

C'est hyper dangereux de dire "il y a une version officielle, on a pas le droit de sortir des clous" sinon plus rien n'avance.
Les historiens et les scientifiques sont obligé d'être révisionniste, c'est comme ça que les connaissances avancent, quelqu'un arrive et prouve "en fait ça ne fonctionne pas comme ça mais plutôt comme ça" et on se rapproche de l'exactitude petit à petit, chaque modèle est améliorable.

Il y a la liberté d'opinion et la liberté d'expression.
Les gens ont le droit de penser et dire ce qu'ils veulent (tant que ça n'incite pas à la violence ou la haine).
De toute façon en France on a pas le choix, on est obligé d'être vacciné.

Citation Envoyé par bistouille Voir le message
Sinon, à part gougueule, fecalbouc, il ne se passe rien d'autre dans l'actu sérieuse et intéressante ?
Il y a une crise de confiance dans les médias, le système perd le contrôle, les gens vont se renseigner ailleurs.
Donc la justice et les médias mettent la pression pour que les réseaux sociaux soient contrôlé.
Le système pense que les réseaux sociaux ont participé au vote du Brexit, à l’élection de Trump, à l'élection de la coalition gauche/droite en Italie, à la naissance du mouvement des gilets jaunes, etc.

Donc là ya un harcèlement contre Facebook.
Alors que Facebook était un peu démocratique et va de plus en plus être censuré.
Il y aura un contrôle sur les réseaux sociaux, par exemple "mettez les publications pro Trump en arrière et les publications anti Trump en avant" ou pire "mettez les publications anti Macron en arrière et les publications pro Macron en avant".
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/03/2019 à 10:15
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Voilà c'est exactement ce que je dis, Facebook commence avec les vaccins comme ça personne n'est contre...
Personne n'est contre ? De mémoire, en France la défiance envers les vaccins concerne environ 35% de la population hein... en grande partie parce que les gens ont une ignorance totale de la méthode scientifique et se laissent influencer par des articles de blogs supportés par zéro sources.

Mais faut dire qu'en France, entre les anti-vax, l'homéopathie ou encore la psychanalyse on est vraiment très forts pour suivre les idées à la con.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web