ReactOS 0.4.11 est disponible avec d'importantes améliorations du noyau
Et un accent mis sur une réimplémentation des API Windows

Le , par Stan Adkens

288PARTAGES

15  0 
L'équipe ReactOS a publié la toute dernière mise à jour de l’alternative open source à Windows, ReactOS 0.4.11. Trois mois en arrière, en novembre 2018, la version 0.4.10 publiée par l’équipe ReactOS mettait l’accent sur la cohérence et la stabilité du projet, y compris la capacité du système d’exploitation open source à démarrer à partir d'un lecteur formaté BTRFS. Au cours de ces trois derniers mois, l’équipe a abattu un travail substantiel sur le noyau avec un accent mis sur une réimplémentation des API Windows, ce qui a contribué à améliorer la stabilité globale du système.


Un travail important abattu dans l’amélioration du noyau

ReactOS 0.4.11 apporte de nombreuses améliorations au niveau du noyau de ce système d'exploitation open source. Des correctifs apportés par l’équipe au niveau de la gestion des Entrée/Sortie de fichiers par le noyau ont permis de supprimer au moins une source d'écrans bleus lors de la tentative de sauvegarde de la partition d'un disque en utilisant le logiciel de sauvegarde ODIN.

Des travaux de l’équipe ont porté également sur les systèmes de fichiers pris en charge par ReactOS. En effet, bien que le pilote fastfat soit un pilote de système de fichiers interne, ReactOS s'est toujours appuyé sur un pilote tiers pour le support BTRFS, d’après la note de version. Ce qui était à la base de certains disfonctionnements dans les versions antérieures tels qu’un problème majeur de fuite de mémoire qui a été résolu dans ReactOS 0.4.11.

Une incompatibilité avec le pilote UniATA avec les contrôleurs AHCI SATA qui accompagnent les puces Intel de 6ème génération (Skylake) a également été traitée dans ReacOS 0.4.11. En effet, de nos jours, la plupart des ordinateurs utilisent des connexions SATA et l'interface AHCI correspondante, pour laquelle ReactOS s'appuie sur le pilote UniATA. Lorsque la 6e génération de processeurs Intel Core (Skylake) est sortie, elle s'est accompagnée d'une plateforme de chipset dont les contrôleurs AHCI SATA se sont avérés incompatibles avec UniATA.

Des améliorations apportées au Demarrage/Arrêt des applications dans ReactOS 0.4.11

Lorsqu'une application est exécutée, elle dépend souvent d'autres bibliothèques sous la forme de DLLs. Le chargeur (LDR) est responsable de la recherche et du chargement des DLLs dépendantes, et l'itération correcte sur ces dépendances est fondamentale pour que tout fonctionne. Une façon de spécifier ces dépendances est d'utiliser des manifestes, qui n'étaient pas correctement pris en charge dans ReactOS. Cette fonctionnalité n'était pas bien supportée dans les versions précédentes de ReactOS, ce qui était « un trou très flagrant » comme l’a spécifié la note de version de ReactOS 0.4.11. Mais ce défaut est maintenant résolu et toute une gamme d’applications modernes peut maintenant démarrer dans la dernière version ReactOS. Parmi les d'applications nouvellement activées dans ReactOS, il y a Blender 2.57b, Bumptop, Evernote 5.8.3, Quicktime Player 7.7.9, et bien d'autres applications.

Blender 2.57b compatible avec ReactOS 0.4.11


Les versions précédentes de ReactOS étaient également confrontées à un problème lié à l’arrêt de certaines applications sous les versions précédentes. En effet, ReactOS avait des difficultés particulières lorsqu'il s'agissait de gérer la séquence d'arrêt des applications .NET 2.0. Souvent des temps d'attente trop courts ont empêché ces applications de pouvoir s’arrêter correctement. Ce problème a été résolu faisant de ReactOS 0.4.11 une plateforme utile pour exécuter des applications compatibles Windows.

Des améliorations apportées à Win32 dans ReactOS 0.4.11

Le bloc de fonctionnalités communément appelé win32k, implémenté dans l'espace du noyau du système d'exploitation, peut contenir des problèmes qui peuvent être à l’origine des crashs du système entier avec les versions antérieures de ReactOS. Selon la note de service, ce défaut a été résolu et les problèmes liés n’apparaitront plus dans la version 0.4.11 de ReactOS.

Les améliorations dans la mise en réseau

Les efforts de l’équipe ReactOS ont permis également d’améliorer la mise en réseau sous ReactOS, en activant divers programmes de débogage et de diagnostic de réseau. De cette manière, ReactOS devient utile non seulement comme plateforme pour exécuter des applications, mais aussi pour les déboguer. Ce qui rend le système d’exploitation utile pour les utilisateurs comme pour les développeurs.


Toutes ces améliorations apportées au système d’exploitation open source, surtout les corrections dans au niveau du noyau vont contribuer à la robustesse et à la stabilité de ReactOS 0.4.11 pour le bonheur des amateurs de l’open source Windows. Toutefois, les fans de l’open source peuvent toujours se diriger vers Linux, et aussi la compatibilité Windows, bien qu'améliorée, est encore balbutiante sur certains Framework .NET récents, tels que le .NET 4.7.2.

Source : Note de version

Et vous ?

Avez-vous déjà utilisé ReactOS ? Qu’en pensez-vous ?
Que pensez-vous des nouvelles améliorations apportées au système d’exploitation ?

Lire aussi

Windows 10 Insider Preview Build 18305 est disponible, et s'accompagne de la première itération de la machine virtuelle légère Windows Sandbox
Vous pouvez maintenant exécuter Windows 10 sur le Raspberry Pi 3, grâce au programme d'installation WoA pour Microsoft
Linux 5.0 est disponible en version stable, avec l'ajout du système de chiffrement Adiantum et la prise en charge des fichiers d'échange par Btrfs
Wine 4.0 : le logiciel pour faire tourner les applications Windows sur Linux et macOS est disponible, avec le support de Direct3D 12 et Vulkan
L'application Office pour Windows 10 est désormais accessible gratuitement, pour tous les utilisateurs de Windows 10

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Programmation : les travailleurs doivent-ils disposer d'un plan B avant leurs 40 ans ?
Flutter, le framework UI de Google, serait-il meilleur que React Native de Facebook
Les développeurs logiciels actifs sont actuellement estimés à un peu moins de 19 millions dans le monde, 13 millions d'entre eux seraient des pros
Typo et design pour écran de collectif, un livre de Laurence Seguin, critique de David Bleuse
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web