La semaine de travail de 4 jours au lieu de 5 permet de diminuer le stress et d'augmenter la productivité,
Selon une nouvelle étude

Le , par Bill Fassinou

448PARTAGES

16  0 
On en parlait déjà en octobre 2018. Une étude pilote sur la semaine de quatre jours sur cinq menée par une entreprise néo-zélandaise aurait rapporté des résultats très satisfaisants. Il s’agissait de l’entreprise Perpetual Guardian qui s’était engagée à laisser libre cours à ses quelques 250 employés de décider d’une journée de repos payé chaque semaine. Selon les déclarations de l’entreprise, après quelque temps de test, le dispositif de quatre jours sur cinq avait été un succès et cette dernière avait même émis l’idée de l’adopter à plein temps. En effet, le test qui avait été suivi et évalué par l’Université d’Auckland Business School et l’Université de Technologie d’Auckland conclut qu’il a été un franc succès. D’après eux, le dispositif était avantageux pour l’entreprise comme pour ses employés.

Durant toute la période d’essai, le niveau de productivité avait augmenté de 20 %, l’engagement des clients de 30 % ainsi que l’engagement des employés, avaient-ils témoigné. En même temps, les niveaux de stress du staff ont été réduits et la conciliation travail-vie personnelle a été améliorée de 24 %. Perpetual Guardian avait noté que ses revenus sont restés stables durant toute la période de test et les coûts ont baissé avec moins d’énergie utilisée. Néanmoins, même si le test fut un franc succès auprès de la majorité des employés de la société, quelques-uns semblaient ne pas avoir d’avis favorables sur le sujet.

Des employés ont déclaré avoir eu plus de difficultés à accomplir leur travail dans un laps de temps réduit. D’autres ont rapporté qu’ils n’ont pas apprécié le fait de passer une journée additionnelle loin du travail et ont dit qu’ils se sont ennuyés loin de l’environnement de travail. En décembre de la même année, une étude, cette fois-ci plus étendue, visant à connaître le taux de satisfaction des travailleurs à plein temps et à temps partiel, montrait à son tour que les travailleurs seraient beaucoup plus productifs en travaillant quatre jours au lieu de cinq par semaine. Schulz-Hofen, un ingénieur en logiciel âgé de 36 ans, avait mis à l’essai la semaine de quatre jours après avoir réalisé qu’il avait besoin de ralentir après une décennie de travail intense pour le lancement de Planio, dont les outils lui ont permis de suivre son temps en détail.

« Je n'ai pas fait moins de travail en quatre jours qu'en cinq jours parce que dans cinq jours, vous pensez avoir plus de temps, vous prenez plus de temps, vous vous permettez d'avoir plus d'interruptions, vous prenez votre café un peu plus longtemps ou vous bavardez avec des collègues », a déclaré Schulz-Hofen. Pour lui et beaucoup d’autres, la semaine de quatre jours sur cinq est une manière de réorganiser ses efforts et d’être plus productif pour éviter les pertes de temps. Au début de ce mois, des experts sont montés au créneau pour faire la promotion de la semaine de quatre jours de travail au lieu de cinq. Cela dit, l'idée de travailler 4 jours sur 5 par semaine est bien défendue par plus d'un.


Le professeur Adam Grant de Wharton School, une école de commerce américaine, préconise depuis un bon moment déjà une semaine de travail plus courte que le minimum de 40 heures que la plupart des professionnels ont maintenant. Il a transmis ce message au Forum économique mondial de Davos, où il a partagé la scène avec l'économiste et historien néerlandais Rutger Bregman, auteur du livre Utopia for Realists. Bregman, qui lui aussi, milite depuis longtemps en faveur d'un revenu de base universel et d'une semaine de travail de 15 heures, a déclaré que la tendance à la réduction du nombre d'heures de travail qui a commencé au XXe siècle devrait se poursuivre.

The Guardian revient sur le sujet ce 19 février en écrivant dans un article qu’une semaine de quatre jours de travail au de cinq réduisait le stress et augmentait la productivité. Le média The Guardian informe que l’instigateur de la méthode de quatre jours par semaine, le patron de Perpetual Guardian, Andrew Barnes vient de publier un livre pour permettre à d’autres organismes dans le monde de pouvoir mettre en œuvre facilement ce dispositif au sein de leurs administrations. « C’est une idée dont le temps est venu. Nous devons faire en sorte que plus d’entreprises s’essayent. Ils seront surpris par l'amélioration de leur entreprise, de leur personnel et de leur communauté », a-t-il déclaré. Le dispositif a eu donc beaucoup d’impacts positifs sur les entreprises où il a été mis en exécution jusqu’à aujourd’hui, selon ce qu’il dit.

Par la suite, selon Jarrod Haar, professeur de gestion des ressources humaines à l'Université de technologie d'Auckland, les gens ont profité d'une journée de congé supplémentaire pour pratiquer les mêmes activités de loisir que le week-end, comme jouer au golf ou regarder Netflix. Cela les a aidés à passer plus de temps avec leurs familles, consacrer beaucoup de temps à étudier et nettoyer la maison un mercredi, puis laissés la fin de semaine libre. D’autres personnes également ont déclaré que la semaine de quatre jours les a amenés à trouver des solutions pour faire leur travail en quatre jours et donc plus efficacement et plus rapidement. Plus important encore, ils ont estimé que leurs équipes offraient un meilleur service à la clientèle. Elles se montraient plus engageantes et ciblées lorsque les clients appelaient.

Cependant, écrit le média, l’enthousiasme ne gagne pas encore tous les secteurs d’activité notamment le commerce, la médecine, et certaines petites entreprises. Dans ce dernier cas, la principale préoccupation des employeurs est de veiller à ce que l'introduction à temps plein de la politique ne conduise pas à de la complaisance, au risque de voir la productivité de la population chuter, explique Tammy Barker, une directrice de succursale. Pour nous protéger contre cela, ajoute-t-elle, nous avons passé beaucoup de temps à nous assurer que chaque membre de chaque équipe a son propre plan quant à la manière de maintenir et même d'améliorer sa productivité.

Barnes de son côté compte sur son bouquin pour aider les entreprises à voir le réel avantage que présente la mise en œuvre de cette idéologie. Voici ce qu’il déclare : « Après avoir mis en place la semaine de quatre jours sur une base optionnelle, nous continuons à identifier les moyens d'accroître la productivité et d'améliorer l'engagement, le bien-être et la satisfaction au travail dans ce modèle de flexibilité révolutionnaire ».

Source : The Guardian

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Qu'en est-il dans votre entreprise ?

Voir aussi

Des experts font la promotion de la semaine de travail de quatre jours au lieu de cinq, pour eux, cela rendrait les travailleurs plus productifs

Une étude montre que les bureaux open spaces augmentent l'échange électronique entre collègues et diminuerait la productivité

Les bureaux open spaces ont un impact négatif sur notre mémoire d'après un article publié par la BBC

Microsoft présente ce que seront les bureaux virtuels natifs sous Windows la firme va les introduire avec son nouvel OS

Le PC de bureau n'est pas mort et reste l'outil de travail principal des employés d'après une étude sur le cycle de vie du matériel IT en entreprise

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/02/2019 à 8:19
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
The Guardian revient sur le sujet ce 19 février en écrivant dans un article qu’une semaine de quatre jours de travail au de cinq réduisait le stress et augmentait la productivité. Le média The Guardian informe que l’instigateur de la méthode de quatre jours par semaine, le patron de Perpetual Guardian, Andrew Barnes vient de publier un livre pour permettre à d’autres organismes dans le monde de pouvoir mettre en oeuvre facilement ce dispositif au sein de leurs administrations. « C’est une idée dont le temps est venu. Nous devons faire en sorte que plus d’entreprises s’essayent. Ils seront surpris par l'amélioration de leur entreprise, de leur personnel et de leur communauté », a-t-il déclaré. Le dispositif a eu donc beaucoup d’impacts positifs sur les entreprises où il a été mis en exécution jusqu’à aujourd’hui, selon ce qu’il dit.

Par la suite, selon Jarrod Haar, professeur de gestion des ressources humaines à l'Université de technologie d'Auckland, les gens ont profité d'une journée de congé supplémentaire pour pratiquer les mêmes activités de loisir que le week-end, comme jouer au golf ou regarder Netflix. Cela les a aidés à passer plus de temps avec leurs familles, consacrer beaucoup de temps à étudier et nettoyer la maison un mercredi, puis laissés la fin de semaine libre. D’autres personnes également ont déclaré que la semaine de quatre jours les a amenés à trouver des solutions pour faire leur travail en quatre jours et donc plus efficacement et plus rapidement. Plus important encore, ils ont estimé que leurs équipes offraient un meilleur service à la clientèle. Elles se montraient plus engageantes et ciblées lorsque les clients appelaient.
Ce serait tellement bien si les entreprises se mettaient à faire ça, malheureusement elles ont rarement envie de tester des techniques aussi moderne.
Je suis totalement convaincu que dans certains métier on peut faire plus de travail de meilleur qualité en ne bossant pas le mercredi.

La semaine de 4 jours c'est le futur
Dommage que les entreprises ont toujours des décennies de retard

Il y a des gens qui restent tard au boulot tous les jours, du coup ils sont stressé, fatigué, moins productif, etc.
Avatar de Soticca
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 20/02/2019 à 9:55
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ce serait tellement bien si les entreprises se mettaient à faire ça, malheureusement elles ont rarement envie de tester des techniques aussi moderne.
Je suis totalement convaincu que dans certains métier on peut faire plus de travail de meilleur qualité en ne bossant pas le mercredi.

La semaine de 4 jours c'est le futur
Dommage que les entreprises ont toujours des décennies de retard

Il y a des gens qui restent tard au boulot tous les jours, du coup ils sont stressé, fatigué, moins productif, etc.
Pour l'avoir pratiqué il y a plusieurs années je ne peux qu'être d'accord à 200%. Mais on est encore dans un concept de management "vieille France" où le salarié doit craindre le chef tout puissant. D'où les gens qui restent tard pour montrer qu'ils sont "à fond dedans".
Tans que le management n'évoluera pas, la semaine de 4 jours n'est pas prête de percer ici. Déjà que le télétravail c'est pas gagné...
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/02/2019 à 10:06
Citation Envoyé par Soticca Voir le message
Mais on est encore dans un concept de management "vieille France" où le salarié doit craindre le chef tout puissant.
Ouais ça me rappelle la chanson L'indien du Klub des loosers :
Surinvesti comme tous ces gens qui à côté n'aiment pas leur vie
La seule personne que tu vois le soir c'est le veilleur de nuit
T'inquiètes, t'es pas la seule il y en a beaucoup des comme toi
Qui se retrouvent pour boire des coups tous les soirs au bar d'en bas
(...)
Et c'est marrant, ceux qui s'écrasent le plus ont toujours des gamins
Si Papa est au chômage, le Père-Noël n'apportera rien

Je me rappelle quand j'ai rêvé que les heures sup' étaient payées
Et puis que je me suis réveillé parce que l'accueil m'avait appelé
Une pizza tiède est arrivée, 10 heures du soir toujours au taf
En ce moment ça licencie, un bureau vide m'a dit "fais gaffe !"
Des employés sont lèche-botte envers leur hiérarchie parce qu'ils ont peur de perdre leur emploi (ya des prêts à rembourser), ils pensent aussi que ça va les aider pour avoir une promotion ^^

Citation Envoyé par Soticca Voir le message
Tans que le management n'évoluera pas, la semaine de 4 jours n'est pas prête de percer ici.
Le management est beaucoup trop en retard.
Ils sont encore sur de la gestion de projet hyper rigide alors que ça fait des décennies que les méthodes agiles existent. (bon alors parfois ça ne fonctionne pas les méthodes agiles, mais c'est juste pour dire qu'ils sont sur de vieux modèles).
Ils n'aiment pas l'innovation.

Le télé-travail va se répandre, mais les chefs ont peur que les employés ne foutent rien à la maison...
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/02/2019 à 12:08
D’autres ont rapporté qu’ils n’ont pas apprécié le fait de passer une journée additionnelle loin du travail et ont dit qu’ils se sont ennuyés loin de l’environnement de travail.
Quelle tristesse que cette société où certaines personnes considèrent qu'elles ne peuvent rien accomplir en dehors d'une activité professionnelle alors qu'il y a une infinité de choses à apprendre, faire, découvrir....
Avatar de Gulien
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/02/2019 à 12:32
Effectivement, j'ai vu dans les différentes sociétés où je suis passé, beaucoup de personnes qui ne savent pas s'occuper en dehors du travail...
C'est devenu leur vie, là où ils ont de la reconnaissance, où ils sont (plus ou moins) bons. Où ils peuvent éviter leur femme, leurs gosses auxquels il faut consacrer du temps.

Bien souvent c'est ce genre de personne qui se permet de juger les autres, créant ainsi une chaîne néfaste sur ceux qui ont envie d'avoir une vie, mais se sentent un peu obligé de rester car le collègue ou manager reste tard aussi ...

Perso, j'ai décidé de ne pas marcher comme ça, et je ne me fais clairement pas bien voir (de ce côté), c'est eux que ça dérange, pas moi. Si ils ne veulent plus de moi, j'irai voir ailleurs, trouver une société qui me convienne mieux. Quand on fait bien son taf. ça se remarque autrement.
Avatar de RogerCageot
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 20/02/2019 à 15:17
Citation Envoyé par Gulien Voir le message
Effectivement, j'ai vu dans les différentes sociétés où je suis passé, beaucoup de personnes qui ne savent pas s'occuper en dehors du travail...
C'est devenu leur vie, là où ils ont de la reconnaissance, où ils sont (plus ou moins) bons. Où ils peuvent éviter leur femme, leurs gosses auxquels il faut consacrer du temps.

Bien souvent c'est ce genre de personne qui se permet de juger les autres, créant ainsi une chaîne néfaste sur ceux qui ont envie d'avoir une vie, mais se sentent un peu obligé de rester car le collègue ou manager reste tard aussi ...
Et bien souvent quand ils se retrouvent à la retraite et qu'ils ont été habitués à éviter la vraie vie en se réfugiant dans le travail, ils tombent de haut, dépression, divorce ...
Pour ma part je n'attends pas pour profiter de la vraie vie
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 20/02/2019 à 16:50
La problématique dans la grande majorité des sociétés c'est le déficits de confiance : Le patron pense qu'un employé va profiter de la moindre occasion pour ne rien faire et se la couler douce. Et de son coté l'employé moyen ne voit en son patron qu'un ennemi qui s'enrichi sur son dos.

Tant que ce genre de stéréotypes perdureront on ne pourra pas aller vers des modèles de travail plus moderne et en théorie plus efficace.

Y'a qu'à voir comment les sociétés rechignent au télétravail alors que toutes les études montrent que les employés sont plus efficaces dans ces conditions. (bon on est pas à l'abris d'un gars qui passe ses journée sur netflix , mais il ferait sans doute pareil au boulot ....)

Citation Envoyé par Gulien Voir le message
Bien souvent c'est ce genre de personne qui se permet de juger les autres, créant ainsi une chaîne néfaste sur ceux qui ont envie d'avoir une vie, mais se sentent un peu obligé de rester car le collègue ou manager reste tard aussi ...

Perso, j'ai décidé de ne pas marcher comme ça, et je ne me fais clairement pas bien voir (de ce côté), c'est eux que ça dérange, pas moi. Si ils ne veulent plus de moi, j'irai voir ailleurs, trouver une société qui me convienne mieux. Quand on fait bien son taf. ça se remarque autrement.
je suis complètement d'accord avec ca.
Perso je reste pas au taf tard et pourtant mon travail est toujours fait en temps et en heure. Je rechigne pas à rester tard parfois , mais c'est qu'il y'a un reel besoin , pas juste pour "montrer" que je travail beaucoup.
D'ailleurs dans la majorité des cas ces gens qui reste tard arrive souvent plus d'1h après mois le matin, attaque avec un petit café tranquillement et son réellement opérationnel à 10h , alors que mois ca fait déjà plus de 2h que je travail , mais ca personne n'est là pour le voir
Avatar de Jaujon
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/02/2019 à 16:55
Citation Envoyé par Gulien Voir le message
Effectivement, j'ai vu dans les différentes sociétés où je suis passé, beaucoup de personnes qui ne savent pas s'occuper en dehors du travail...
C'est devenu leur vie, là où ils ont de la reconnaissance, où ils sont (plus ou moins) bons. Où ils peuvent éviter leur femme, leurs gosses auxquels il faut consacrer du temps.

Bien souvent c'est ce genre de personne qui se permet de juger les autres, créant ainsi une chaîne néfaste sur ceux qui ont envie d'avoir une vie, mais se sentent un peu obligé de rester car le collègue ou manager reste tard aussi ...

Perso, j'ai décidé de ne pas marcher comme ça, et je ne me fais clairement pas bien voir (de ce côté), c'est eux que ça dérange, pas moi. Si ils ne veulent plus de moi, j'irai voir ailleurs, trouver une société qui me convienne mieux. Quand on fait bien son taf. ça se remarque autrement.
Ce qui n'est pas très étonnant quand on y réfléchit, on passe tous nos 25 premières années à être conditionnés pour être des éléments productifs, et donc à travailler.
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/02/2019 à 18:53
En quoi a-t-on besoin d'un job pour être productif ?
Personnellement j'aime faire de la musique, développer pour le plaisir, écrire, apprendre de nouvelles langues, m'intéresser aux sciences... et à cause de la contrainte financière qui mène automatiquement à bosser 40h/semaine, je ne peux pas faire le quart de ce que je voudrais faire.
Avatar de Mister Nono
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 20/02/2019 à 19:43
Citation Envoyé par Gulien Voir le message
Perso, j'ai décidé de ne pas marcher comme ça, et je ne me fais clairement pas bien voir (de ce côté), c'est eux que ça dérange, pas moi. Si ils ne veulent plus de moi, j'irai voir ailleurs, trouver une société qui me convienne mieux. Quand on fait bien son taf. ça se remarque autrement.
C'est aussi du vécu et pour ma part le patron me garde souvent pour le sérieux et le travail de qualité.

Par contre, 2 fois j'ai perdu mon emploi (ou je suis quasiment parti) car mes chefs étaient jaloux de mon travail et ils avaient peur que je leur prennent leur place que je ne voulais d'ailleurs pas.

Et moi aussi j'ai une famille à nourrir mais en laissant tomber les boulots pourris comme semble faire Gulien, j'ai souvent obtenu des emplois bien mieux par la suite...

Tout est affaire de risque comme la gestion de projets mais le risque maîtrisé paie souvent.

A+
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web