Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La semaine de travail de 4 jours au lieu de 5 permet de diminuer le stress et d'augmenter la productivité,
Selon une nouvelle étude

Le , par Bill Fassinou

499PARTAGES

16  0 
On en parlait déjà en octobre 2018. Une étude pilote sur la semaine de quatre jours sur cinq menée par une entreprise néo-zélandaise aurait rapporté des résultats très satisfaisants. Il s’agissait de l’entreprise Perpetual Guardian qui s’était engagée à laisser libre cours à ses quelques 250 employés de décider d’une journée de repos payé chaque semaine. Selon les déclarations de l’entreprise, après quelque temps de test, le dispositif de quatre jours sur cinq avait été un succès et cette dernière avait même émis l’idée de l’adopter à plein temps. En effet, le test qui avait été suivi et évalué par l’Université d’Auckland Business School et l’Université de Technologie d’Auckland conclut qu’il a été un franc succès. D’après eux, le dispositif était avantageux pour l’entreprise comme pour ses employés.

Durant toute la période d’essai, le niveau de productivité avait augmenté de 20 %, l’engagement des clients de 30 % ainsi que l’engagement des employés, avaient-ils témoigné. En même temps, les niveaux de stress du staff ont été réduits et la conciliation travail-vie personnelle a été améliorée de 24 %. Perpetual Guardian avait noté que ses revenus sont restés stables durant toute la période de test et les coûts ont baissé avec moins d’énergie utilisée. Néanmoins, même si le test fut un franc succès auprès de la majorité des employés de la société, quelques-uns semblaient ne pas avoir d’avis favorables sur le sujet.

Des employés ont déclaré avoir eu plus de difficultés à accomplir leur travail dans un laps de temps réduit. D’autres ont rapporté qu’ils n’ont pas apprécié le fait de passer une journée additionnelle loin du travail et ont dit qu’ils se sont ennuyés loin de l’environnement de travail. En décembre de la même année, une étude, cette fois-ci plus étendue, visant à connaître le taux de satisfaction des travailleurs à plein temps et à temps partiel, montrait à son tour que les travailleurs seraient beaucoup plus productifs en travaillant quatre jours au lieu de cinq par semaine. Schulz-Hofen, un ingénieur en logiciel âgé de 36 ans, avait mis à l’essai la semaine de quatre jours après avoir réalisé qu’il avait besoin de ralentir après une décennie de travail intense pour le lancement de Planio, dont les outils lui ont permis de suivre son temps en détail.

« Je n'ai pas fait moins de travail en quatre jours qu'en cinq jours parce que dans cinq jours, vous pensez avoir plus de temps, vous prenez plus de temps, vous vous permettez d'avoir plus d'interruptions, vous prenez votre café un peu plus longtemps ou vous bavardez avec des collègues », a déclaré Schulz-Hofen. Pour lui et beaucoup d’autres, la semaine de quatre jours sur cinq est une manière de réorganiser ses efforts et d’être plus productif pour éviter les pertes de temps. Au début de ce mois, des experts sont montés au créneau pour faire la promotion de la semaine de quatre jours de travail au lieu de cinq. Cela dit, l'idée de travailler 4 jours sur 5 par semaine est bien défendue par plus d'un.


Le professeur Adam Grant de Wharton School, une école de commerce américaine, préconise depuis un bon moment déjà une semaine de travail plus courte que le minimum de 40 heures que la plupart des professionnels ont maintenant. Il a transmis ce message au Forum économique mondial de Davos, où il a partagé la scène avec l'économiste et historien néerlandais Rutger Bregman, auteur du livre Utopia for Realists. Bregman, qui lui aussi, milite depuis longtemps en faveur d'un revenu de base universel et d'une semaine de travail de 15 heures, a déclaré que la tendance à la réduction du nombre d'heures de travail qui a commencé au XXe siècle devrait se poursuivre.

The Guardian revient sur le sujet ce 19 février en écrivant dans un article qu’une semaine de quatre jours de travail au de cinq réduisait le stress et augmentait la productivité. Le média The Guardian informe que l’instigateur de la méthode de quatre jours par semaine, le patron de Perpetual Guardian, Andrew Barnes vient de publier un livre pour permettre à d’autres organismes dans le monde de pouvoir mettre en œuvre facilement ce dispositif au sein de leurs administrations. « C’est une idée dont le temps est venu. Nous devons faire en sorte que plus d’entreprises s’essayent. Ils seront surpris par l'amélioration de leur entreprise, de leur personnel et de leur communauté », a-t-il déclaré. Le dispositif a eu donc beaucoup d’impacts positifs sur les entreprises où il a été mis en exécution jusqu’à aujourd’hui, selon ce qu’il dit.

Par la suite, selon Jarrod Haar, professeur de gestion des ressources humaines à l'Université de technologie d'Auckland, les gens ont profité d'une journée de congé supplémentaire pour pratiquer les mêmes activités de loisir que le week-end, comme jouer au golf ou regarder Netflix. Cela les a aidés à passer plus de temps avec leurs familles, consacrer beaucoup de temps à étudier et nettoyer la maison un mercredi, puis laissés la fin de semaine libre. D’autres personnes également ont déclaré que la semaine de quatre jours les a amenés à trouver des solutions pour faire leur travail en quatre jours et donc plus efficacement et plus rapidement. Plus important encore, ils ont estimé que leurs équipes offraient un meilleur service à la clientèle. Elles se montraient plus engageantes et ciblées lorsque les clients appelaient.

Cependant, écrit le média, l’enthousiasme ne gagne pas encore tous les secteurs d’activité notamment le commerce, la médecine, et certaines petites entreprises. Dans ce dernier cas, la principale préoccupation des employeurs est de veiller à ce que l'introduction à temps plein de la politique ne conduise pas à de la complaisance, au risque de voir la productivité de la population chuter, explique Tammy Barker, une directrice de succursale. Pour nous protéger contre cela, ajoute-t-elle, nous avons passé beaucoup de temps à nous assurer que chaque membre de chaque équipe a son propre plan quant à la manière de maintenir et même d'améliorer sa productivité.

Barnes de son côté compte sur son bouquin pour aider les entreprises à voir le réel avantage que présente la mise en œuvre de cette idéologie. Voici ce qu’il déclare : « Après avoir mis en place la semaine de quatre jours sur une base optionnelle, nous continuons à identifier les moyens d'accroître la productivité et d'améliorer l'engagement, le bien-être et la satisfaction au travail dans ce modèle de flexibilité révolutionnaire ».

Source : The Guardian

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Qu'en est-il dans votre entreprise ?

Voir aussi

Des experts font la promotion de la semaine de travail de quatre jours au lieu de cinq, pour eux, cela rendrait les travailleurs plus productifs

Une étude montre que les bureaux open spaces augmentent l'échange électronique entre collègues et diminuerait la productivité

Les bureaux open spaces ont un impact négatif sur notre mémoire d'après un article publié par la BBC

Microsoft présente ce que seront les bureaux virtuels natifs sous Windows la firme va les introduire avec son nouvel OS

Le PC de bureau n'est pas mort et reste l'outil de travail principal des employés d'après une étude sur le cycle de vie du matériel IT en entreprise

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Gulien
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 20/02/2019 à 12:32
Effectivement, j'ai vu dans les différentes sociétés où je suis passé, beaucoup de personnes qui ne savent pas s'occuper en dehors du travail...
C'est devenu leur vie, là où ils ont de la reconnaissance, où ils sont (plus ou moins) bons. Où ils peuvent éviter leur femme, leurs gosses auxquels il faut consacrer du temps.

Bien souvent c'est ce genre de personne qui se permet de juger les autres, créant ainsi une chaîne néfaste sur ceux qui ont envie d'avoir une vie, mais se sentent un peu obligé de rester car le collègue ou manager reste tard aussi ...

Perso, j'ai décidé de ne pas marcher comme ça, et je ne me fais clairement pas bien voir (de ce côté), c'est eux que ça dérange, pas moi. Si ils ne veulent plus de moi, j'irai voir ailleurs, trouver une société qui me convienne mieux. Quand on fait bien son taf. ça se remarque autrement.
11  0 
Avatar de Soticca
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 20/02/2019 à 9:55
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ce serait tellement bien si les entreprises se mettaient à faire ça, malheureusement elles ont rarement envie de tester des techniques aussi moderne.
Je suis totalement convaincu que dans certains métier on peut faire plus de travail de meilleur qualité en ne bossant pas le mercredi.

La semaine de 4 jours c'est le futur
Dommage que les entreprises ont toujours des décennies de retard

Il y a des gens qui restent tard au boulot tous les jours, du coup ils sont stressé, fatigué, moins productif, etc.
Pour l'avoir pratiqué il y a plusieurs années je ne peux qu'être d'accord à 200%. Mais on est encore dans un concept de management "vieille France" où le salarié doit craindre le chef tout puissant. D'où les gens qui restent tard pour montrer qu'ils sont "à fond dedans".
Tans que le management n'évoluera pas, la semaine de 4 jours n'est pas prête de percer ici. Déjà que le télétravail c'est pas gagné...
7  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/02/2019 à 12:08
D’autres ont rapporté qu’ils n’ont pas apprécié le fait de passer une journée additionnelle loin du travail et ont dit qu’ils se sont ennuyés loin de l’environnement de travail.
Quelle tristesse que cette société où certaines personnes considèrent qu'elles ne peuvent rien accomplir en dehors d'une activité professionnelle alors qu'il y a une infinité de choses à apprendre, faire, découvrir....
7  1 
Avatar de RogerCageot
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 20/02/2019 à 15:17
Citation Envoyé par Gulien Voir le message
Effectivement, j'ai vu dans les différentes sociétés où je suis passé, beaucoup de personnes qui ne savent pas s'occuper en dehors du travail...
C'est devenu leur vie, là où ils ont de la reconnaissance, où ils sont (plus ou moins) bons. Où ils peuvent éviter leur femme, leurs gosses auxquels il faut consacrer du temps.

Bien souvent c'est ce genre de personne qui se permet de juger les autres, créant ainsi une chaîne néfaste sur ceux qui ont envie d'avoir une vie, mais se sentent un peu obligé de rester car le collègue ou manager reste tard aussi ...
Et bien souvent quand ils se retrouvent à la retraite et qu'ils ont été habitués à éviter la vraie vie en se réfugiant dans le travail, ils tombent de haut, dépression, divorce ...
Pour ma part je n'attends pas pour profiter de la vraie vie
6  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/02/2019 à 9:46
Citation Envoyé par Runhide Voir le message
Ce temps de travail s'appliquerait à une infime partie du personnel.
Ben oui ce ne serait pas pour tout le monde...
Mais au moins ça motiverait les élèves si tu disais un truc du genre "avec un BAC+5 on peut trouver des jobs à 28h par semaine".

Par exemple pour un commerçant il ne faut pas diminuer le temps d'ouverture d'un magasin, ce serait dommage...
Et quelque part on s'en fout si le commerçant est en dépression parce qu'il fait trop d'heures, toi t'arrives t'achètes tes trucs et tu te barres.

Alors que quand tu créer une application, tu peux faire du travail contre-productif. f
À cause de la fatigue et du stress accumulé dû à trop de travail, tu peux prendre des mauvaises décisions et il faudra tout réparer plus tard.
Parfois tu ne peux juste plus réfléchir sur les problèmes technique, au bout d'un moment ça bloque et ça sert de faire des heures et des heures.
Dans ces moments là faudrait se casser du boulot et aller se promener dehors tranquille.

Un développeur c'est un peu un artiste et tu ne peux pas forcer l'inspiration.
Il y a le syndrome de la page blanche.

Citation Envoyé par Runhide Voir le message
Et quand bien même ce n'est pas linéaire, à partir de combien cela le devient ? 20h ? 15h ?
1. ça dépend des jobs, par exemple à l'usine c'est complètement linéaire si t'es sur une machine avec un cycle.
2. ça dépend des gens et de la situation, ya plein de paramètres qui influent sur le moral, le stress, le bien-être, la motivation

Citation Envoyé par Runhide Voir le message
Et tout le monde trouve ça bien parce que l'idée est nouvelle, mais c'est absurde.
On a qu'a essayer l'inverse alors, avant on travaillait 12h/j et 6 jours par semaine, il n'y avait pas de vacances.
Donc allez bosser 72h par semaine pendant 100 semaines consécutives et après on va regarder votre productivité.

Si on revient au 45h la productivité va diminuer, les accidents vont augmenter, ça va être nul.

Citation Envoyé par Runhide Voir le message
Entre ça et les smicard qui gagne 1430€ sans impôts en faisant la sommes de toutes les aides, on est vraiment un pays où en faire le moins possible est récompenser.
Si c'est si bien que ça, va te trouver un job payé au SMIC.
7  1 
Avatar de svuthy
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 05/03/2019 à 12:46
A un moment donné, les socialistes, qui étaient au pouvoir, prévoyaient le passage à la semaine de 4 j sans baisse de salaire. Plus de 400 entreprises françaises l'ont appliqué depuis l'ère Chirac sans attendre que ça soit légiféré : le test a été concluant, ces sociétés sont rentables et le personnel plus que satisfait en ayant à la fois plus de performance et de motivation au travail et un bon équilibre vie professionnelle - vie privée (voir le livre de Pierre LARROUTUROU et Dominique MEDA intitulé "Einstein avait raison. Il faut réduire le temps de travail". Et ça crée massivement des emplois puisque pour continuer à ouvrir 5 jours par semaine, ces entreprises embauchent du personnel supplémentaire (1,6 Millions emplois créés si généralisation en France). Exemples de sociétés connues fonctionnant déjà en semaine de 4 j : La Macif, Groupama, Fleury Michon

L'idée d'une réduction du temps de travail pour que le personnel vive mieux, travaille mieux, et consomme mieux avait déjà été adoptée par le constructeur automobile Henry Ford, qui était le 1er à passer de la semaine de 6 j à 5 j sans baisse de salaire en 1926 !
6  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/02/2019 à 18:53
En quoi a-t-on besoin d'un job pour être productif ?
Personnellement j'aime faire de la musique, développer pour le plaisir, écrire, apprendre de nouvelles langues, m'intéresser aux sciences... et à cause de la contrainte financière qui mène automatiquement à bosser 40h/semaine, je ne peux pas faire le quart de ce que je voudrais faire.
5  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/02/2019 à 8:59
Citation Envoyé par Runhide Voir le message
C'est vrai que bosser 30h par semaine devrait améliorer notre croissance qui peine à dépasser 1%.
Non mais tu ne comprends pas que la courbe n'est pas linéaire.
Quand t'es concepteur, développeur, testeur ça sert à rien de faire trop d'heures, tu peux essayer de faire 70h par semaine si ça t'amuse, mais ta productivité sera hyper basse, tu seras fatigué, stressé, frustré, tu vas faire de la merde.
Réfléchir à des solutions technique c'est pas comme être un opérateur à l'usine ou un commercant, les idées ne viennent pas automatiquement.

Il est possible de faire plus de boulot en 10h qu'en 30h, parfois tout va bien et t'es super efficace, et parfois t'es limit nervous breakdown.
Dans la création toutes les heures de travail ne se valent pas.
Y'en a qui vont passer des jours, des semaines voir des mois à ne pas avancer du tout parce qu'ils sont en burn-out.

Alors que si ils prenaient un peu de vacances ça débloquerait tout.
6  1 
Avatar de svuthy
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 07/03/2019 à 12:25
Citation Envoyé par Bubu017 Voir le message
Moui enfin pour les mutuelles c'est à prendre avec des pincettes car en effet, les internes peuvent bosser que 4 jours, à côté il y a les presta qui en bossent 5. De plus, pendant longtemps elles n'avaient pas d'impôts sur les sociétés, du coup c'est facile comparé à d'autres boites qui doivent donner du pognon à l'état.
Les 400 entreprises déjà passées à 4 jours sont de tous les secteurs d'activité et tous types de société (société anonyme, mutuelle, etc...), et la semaine de 4 j marche bien pour elles depuis 10 -15 ans ! C'est financé en partie par les gains de productivité antérieurs et pour l'autre partie par des baisses de charges sociales accordées par l'Etat en contrepartie de créations d'emplois L'Etat est gagnant car un chômeur coûte beaucoup plus cher que ces réductions de charges sociales, et au final ça rapporte des recettes fiscales quand ces nouveaux salariés consomment (TVA) et payent l'impôt sur le revenu. Chez ces 400 entreprises pilotes, il y a eu en moyenne un recrutement de 10% de leur effectif initial dû au passage à la semaine de 4 j. (tout est décrit en détails dans le livre cité plus haut de Pierre Larrouturou et Dominique Meda "Einstein avait raison. Il faut réduire le temps de travail". Larrouturou a été un des rares économistes à avoir prédit la crise de 2008, donc un bon visionnaire. Si ça fonctionne pour ces 400 entreprises, pourquoi ça ne marcherait pas pour les autres ?

Alors pourquoi ne l'a-t-on pas généralisé avec une loi en France ? La Gauche de Lionel Jospin, Martine Aubry a prévu son application mais avait perdu les élections. Lorsque la Gauche est revenu au pouvoir avec Hollande, c'était la Gauche de droite de Macron et le projet a été vite enterré. Imaginez 1,6 Millions d'emplois à créer en quelques mois si la semaine de 4 j était généralisée (10% de l'effectif initial), puisque les entreprises doivent faire vite pour continuer à fonctionner 5 jours sans casser le rythme de leur activité, donc ça donne un formidable pouvoir de négociation salariale aux salariés, et les salaires vont être tirés vers le haut. Or depuis la fin des 30 glorieuses, les entreprises ne veulent plus distribuer d'augmentation de salaire et de pouvoir d'achat et préfèrent payer plus de dividendes. Une embauche brutale et massive de 1,6 Millions de salariés viendrait contrecarrer la logique des technocrates de la finance qui ont remplacé les capitaines d'industrie d'antan dans les entreprises (les dirigeants sont rémunérés en stock option en plus de leur salaire depuis la fin des 30 glorieuses, donc plus de dividendes distribués = augmentation cours action). Avec ces contretemps, l'Etat et la population sont les perdants.
5  0 
Avatar de pierre.E
Membre actif https://www.developpez.com
Le 23/04/2019 à 16:44
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Après si tu n'es pas indispensable à ton entreprise tu peux prendre des congés sans solde.
En étant ingénieur/cadre c'est jouable, mais jamais un petit artisan pourra faire ça.
Il y a des gens qui ne peuvent pas manquer un seul jour de boulot, si il sont absent ça ne peut pas tourner (par exemple un chauffeur de bus, si il est pas là il fout tout le monde dans la merde).

Il existe des boulots où tu peux bosser 10 mois, démissionner et te faire réembaucher après.
J'ai déjà vu des entreprises où ils bossent un quart d'heure de plus chaque jour et au bout d'un an, ça fait une semaine de congé en plus. (bon c'était en Suisse pour avoir 5 semaines au lieu de 4)

Ben en fait t'as le choix, tu peux devenir sans abris, ou survivre avec les aides et le RSA.
Mais si tu veux être plus confortable il faut plus d'argent, il faut donc bosser, il n'existera jamais d'alternative.

.
ben avant les ancêtres du medef nous disaient que les enfants doivent travailler qu on ne peut pas avoir les congés payés la retraite la sécurité social. le syndicats. le droit de vote la liberté ............
2 mois de vacances c est possible semaine de 4 jours aussi le revenu universel aussi c est peut etre compliquer a mettre en place mais c est pas plus difficile que d'envoyer un fusée sur la lune ou faire un sous marin c est de l ingénierie social
5  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web