Les bureaux open spaces ont un impact négatif sur notre mémoire
D'après un article publié par la BBC

Le , par Malick

85PARTAGES

14  0 
Les bureaux en open spaces sont-ils nocifs pour les développeurs ?
La BBC vient de publier un article dans lequel elle a mis en évidence le caractère nocif des bureaux open space sur le cerveau humain. En effet, dans son rapport, la BBC estime que les espaces partagés ont un impact négatif sur la mémoire des individus. Pour étayer ses propos, la BBC a pris l'exemple d'une entreprise évoluant dans le domaine du numérique et dont le dirigeant répond au nom de Chris Nagele.

Selon la BBC, Monsieur Chris Nagele, cadre dirigeant de ladite entreprise, a emboité le pas à bon nombre de ses semblables en décidant de déplacer l'ensemble de ses employés dans un grand bureau ouvert ; cela s'est passé il y a quatre ans. En prenant cette décision, Chris Nagele avait pour objectif de rassembler ses agents dans un seul et même endroit afin de faciliter la collaboration entre les membres de son personnel et de développer aussi un meilleur climat social. Toutefois, M. Nagele, en regroupant ses agents qui travaillaient tous en télétravail, s'est très vite rendu compte que cette option était une très grande erreur. En effet, il a remarqué que ses employés étaient devenus distraits et n'étaient plus épanouis. BBC nous rapporte que Chris Nagele a également constaté une grosse baisse de productivité chez ses collaborateurs. Cette expérience n'aura duré que trois (3) ans, car suite à ses différents constats, Chris Nagele a choisi de laisser tomber les bureaux open spaces qu'il a finalement remplacés par des bureaux fermés. « En avril 2015, environ trois ans après le déplacement des employés dans le bureau open space, Nagele a déplacé l'entreprise dans un local de 10 000 mètres carrés où chaque employé dispose désormais de son propre bureau fermé. », déclare la BBC. « Beaucoup de mes semblables sont d’accord – les salariés ne peuvent pas supporter les open spaces. Ils ne sont pas du tout productifs et doivent en fin de compte travailler davantage à la maison afin de compenser les retards. », affirme Chris Nagele suite à son dernier déménagement.

Dans son article, la BBC nous informe qu'aujourd'hui, de nombreuses sociétés ont adopté le concept de bureau ouvert, cela à l'instar des États-Unis où près de 70 % des bureaux américains sont open space. Très peu sont revenus dans des espaces traditionnels avec des bureaux et des portes. Cependant, les salariés qui évoluent dans les open spaces sont moins productifs et éprouvent d'énormes difficultés pour se concentrer. « Nous sommes 15 % moins productifs et nous éprouvons d'immenses difficultés pour bien nous concentrer. Nous sommes également deux fois plus susceptibles de tomber malades dans les espaces de travail ouverts. », affirme des agents interrogés par la BBC.

En plus des soucis liés à la productivité, la BBC évoque un problème de concentration. Selon elle, des personnes évoluant dans le travail reconnaissent ne pas pouvoir effectuer plusieurs tâches, car de petites distractions peuvent les amener à perdre le fil de leurs activités pendant plus de 20 minutes.

Un autre problème rencontré dans les open spaces est relatif à la notion de « hotdesking ». Cette dernière traduit une situation où les salariés n’ont pas de place fixe et donc ont la latitude de s’asseoir à la place qui leur convient, cela afin de favoriser la collaboration et la mobilité. « Nous gardons plus d’informations lorsque nous sommes assis dans un endroit », déclare Sally Augustin, une psychologue spécialisée dans l’environnement et le design professionnel.

Source : BBC

Et vous ?

Que pensez-vous des conclusions du rapport de la BBC ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sbeex
Membre actif https://www.developpez.com
Le 12/01/2017 à 7:16
Je fais partie des gens qui ont besoin d'un calme absolu pour produire du code intelligent. Certains peuvent écouter de la musique ou autre pendant moi c'est impossible. Pour du code facile pas de problème mais si je dois faire un encryptage pour des données client ou implémenter des algorithme un minimum compliqué alors impossible pour moi de travailler en open space.

Ce qui me dérange ? Beaucoup trop de "distractions" visuelles et sonores

  • le fait que des gens fassent des aller retour dans mon dos, sur ma droite, ma gauche -> ça peut suffir à me perdre dans mes pensées
  • le bruit (parfois on se retrouve avec les employé du support... entendre des gens parler sans arrêt c'est pénible quand on veut se concentrer)
  • les entrée/sorties des employés (souvent c'est horraire libre donc certains arrivent à 6h des 8h des 10h et souvent "salut ça va ?" ça nous coupe sans arrêt dans notre travail


Les solutions adoptés (ça marche pour moi en tous cas ) :

- Suivant la tâche du projet que je fais si c'est un minimum compliqué pas moyen de faire ça dans ces conditions. Mais il y a souvent la possiblité de vite réserver une salle de réunion, salle de visioconférence 30 minutes ou 1h (elles sont rarement toutes occupées en continue.

- Parfois il y a des petits espace de lecture dans les entreprises on peut s'y réfugier quelques heures. Sinon j'essaie également de convenir de faire du Home office le vendredi pour être vraiment au calme mais c'est pas toujours évident de négocier ce genre de chose.

- Sinon j'utilise des pamires (vous savez le truc qui ressemble à un casque audio mais qui coupe simplement tout son extérieur) et je vis avec.

- Pour les yeux je n'ai pas encore trouvé de solution si vous en avez je suis preneur.

- Et aussi je commence plus tôt le travail (06h30 sur place) -> ca me permet d'être tranquil jusqu'a 8h environ et je termine vers 15h30 donc j'évite également la plage horraire des gens qui rentrent (entre 16h et 17h30 ici généralement)

Mais pour moi rien ne vaut un bureau a 3 ou 4 personnes calmes pour être EFFICIENT.
18  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 12/01/2017 à 8:30
Les deux gros problèmes de l'open space c'est :

1 : Les personnes qui ne sont pas en open space.

Ils ne comprennent pas que faire une réunion au milieu de tout le monde , ou raconter le weekend comme une discutions de couloir emmerde tout le monde. C'est facile de faire le tour , donc on dit bonjour à tout le monde personnellement , histoire d'être sur de tous les couper. Ça leur viendrait pas à l'idée de rentrer dans un bureau ou la porte est fermée , mais dans un open space pas de problème ...

2 : Les personnes étrangère au développement.

Le développement c'est un peu un boulot à part et les gens ne comprennent pas forcément qu'une interruption peut nous faire perdre un long moment. Un serrage de main de 5sec ca peut facilement me faire perdre 5 à 10 min. Ca me sort d'un process de réflexion , je ne sais plus ou j'en suis , du coup je recommence et comble du raffinement je suis plus enclin un faire un bug.

Bref le problème c'est pas tant l'open space (qui à aussi ces avantages) mais plutôt l'éducation/information des personnes pouvant être ammenée à évoluer dans l'open space.
12  0 
Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 12/01/2017 à 12:09


source: http://www.developpez.net/forums/blo...categoryid=228 @journalDunDev
8  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 12/01/2017 à 5:52
1 - On ne généralise pas à partir d'un unique exemple.
2 - Quitte à prendre un exemple, autant en prendre un qui fasse sens :
Citation Envoyé par Malick SECK Voir le message
En prenant cette décision, Chris Nagele avait pour objectif de rassembler ses agents dans un seul et même endroit afin de faciliter la collaboration entre les membres de son personnel et développer aussi un meilleur climat social. Toutefois, M. Nagele, en regroupant ses agents qui travaillaient tous en télétravail, s'est très vite rendu compte que cette option était une très grande erreur.
On parle ici de favoriser les espaces ouverts aux espaces fermés. Or l'exemple a fait l'erreur de remplacer un travail nomade par un travail sédentaire, ou un travail chez soi par un travail en office. Cela n'apporte aucun argument vis-à-vis des espaces ouverts/fermés.

Cela dit, je pense que tout le monde peut déjà se rendre compte qu'un espace ouvert permet plus de collaboration contre moins de concentration. C'est bien pour les travaux en équipe, moins pour les travaux nécessitant une dose d'isolement. C'est bien pour ceux étant naturellement sociaux, moins pour ceux qui sont plus indépendants. Faut savoir jouer avec les deux en fonction de la situation, y'en a pas un mieux que l'autre.
7  1 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 20/01/2017 à 17:12
Citation Envoyé par Skyxia Voir le message
De plus dans ces cas là, pourquoi ne pas révolutionner le système scolaire qui est en quelque sorte comparable aux Open spaces.. impensable n'est-ce pas ?
Non, juste faux. Dans le sens ou le principe de l'Open Space est que chacun bosse dans son coin mais en facilitant l'accès aux collègues en l'ayant juste à côté. Le cas d'une classe/conférence/séminaire (là d'accord c'est similaire) on a un sujet central vers lequel tout le monde se concentre. Ceux qui veulent faire leur truc dans leur coin n'ont rien à faire dans la salle. C'est justement plus proche du coworking que de l'open space, comme dit au dessus. L'open space serait plutôt les CDI où salles d'études.
6  0 
Avatar de danyclassique
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/01/2017 à 9:16
Avant tout et juste pour rire , moi j'ai même quatre écrans , mais c'est tout simplement pour d'autres raisons.
J'ai travaillé dans une société en open space et au bout de quatre mois j'ai lutté pour me séparer d'elle . Tout ce qui a été décrit dans cet article ainsi que dans la plupart des commentaires est extrêmement exact. Je dirais même que c'est plus qu'une arnaque , mais c'est vouloir faire des économies sur le dos des employés . Le problème c'est qu'il y en a qui viennent au travail pour papoter ,alors oui pour eux c'est une aubaine l'open space ,mais pour ceux comme certains l'ont déjà dit ou moi, c'est carrément impossible .Quand vous avez par exemple a debugger une chaîne de séquentielles workflows l'un a la suite ou en même temps inclus dans une solution qui comporte plus de 60 projets dont 10 sont en dépendance constante à chaque événement déclenché,et cela pour trouver et comprendre pourquoi sharepoint et son extravagante architecture les rejette sans même une seule exception (Big bug et merci micro.... ) , bien croyez moi , en plus du fait que les papotages en open space sont extrêmement dérangeants , ca devient même a la fois limite migraineux et énervant.Ne parlons même pas des pertes d'argent dont la société va être victime, oui car tout recommencer depuis le début a chaque interruption ca prend du temps a force ......
5  0 
Avatar de MKuser53
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 28/01/2017 à 1:18
Citation Envoyé par jpiotrowski Voir le message
Là, il ne faut pas hésiter à demander un peu de tranquillité, de manière très ferme, très appuyée. A la troisième, il faut commencer à devenir un peu agressif. Souvent, ça calme.

5  0 
Avatar de bclinton
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 12/01/2017 à 9:39
J'ai clairement du mal à me concentrer sur de la conception ou de la correction de bug lorsque des collègues font du support ou animent une réunion téléphonique.

De plus, ils sont nombreux à s'isoler avec de la musique dans des écouteurs et ne "bénéficient" pas du prétendu échange d'informations de l'espace ouvert.

A mes débuts on était dans des bureaux à 2 ou 3 et la porte était ouverte sauf lorsqu'on avait besoin de s'isoler. Cela n'a jamais freiné l'échange, qui se faisait d'ailleurs très bien devant la machine à café ou en allant dans les bureaux des personnes qu'on voulait solliciter.

A partir de 10 personnes dans la même pièce, c'est quasi impossible d'avoir une ambiance studieuse. Surtout si comme dans le cas présent (pour moi) elles ne sont pas toutes sur le même projet.
4  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/01/2017 à 12:28
Bof.

Ca fait juste moins cher. Le décideur, il est content, il a réduit les couts, il aura sa prime, le reste, rien à foutre.

EDIT : je viens d'être déménagé dans un open space ou on est 2 sur 150 m², et c'est la classe. Rien à voir avec l'autre. Bien plus facile de bosser quand ça ne parle pas football dans mon dos.
4  0 
Avatar de apokrif
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 19/01/2017 à 20:30
La vie en open space est rendue plus difficile par la préférence donnée à la communication orale (on reçoit même parfois des courriels ou des messages vocaux débiles qui demandent de recontacter l'expéditeur, au lieu de poser clairement une question ou de dire au moins de quoi il s'agit); quand on se plaint que les gens communiquent par écrit, il faudrait se demander pourquoi ils le font: non seulement parce que les gens ont souvent des collègues à portée de voix mais aussi parce que la communication vocale est plus intrusive (il faut répondre tout de suite), est plus difficile à organiser à plusieurs et oblige à un double travail (il faut de toute façon écrire pour archiver ce qui est dit, si on veut pouvoir retrouver les infos plus tard).
4  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web